Suivre l’évolution de sa grossesse semaine par semaine

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Des questions sur le déroulement de votre grossesse ?

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles sur Qare pour répondre à toutes vos interrogations.

Pas d’avance de frais si vous consultez en tiers payant.

Prendre RDV

La grossesse est une grande aventure dans la vie d’une femme. Elle implique entre autres une modification de la dynamique familiale, des consultations périnatales, des démarches administratives et un nouveau rapport au corps. Quels sont les changements causés par la grossesse ? De quelle manière impactent-ils la femme enceinte et son enfant à naître ? Nous vous guidons, semaine par semaine.

Comment suivre sa grossesse dès les premières semaines ?

Comment confirmer que l’on est enceinte ?

 On parle de grossesse pour désigner l’état entre la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde et l’accouchement. Elle dure environ 40 semaines, durant lesquelles le corps de la mère se modifie pour s’adapter à la vie qui grandit en elle. L’œuf fécondé se développe à l’intérieur de l’utérus et devient un embryon puis un fœtus. La naissance, quant à elle, a généralement lieu entre la 39ème et la 41ème semaine d’aménorrhée (absence de règles)

On peut confirmer sa grossesse dès les premières semaines qui suivent la fécondation. L’aménorrhée, des nausées ou vomissements, de la fatigue ou encore des tensions au niveau des seins peuvent constituer des signes annonciateurs. On les appelle aussi les “signes sympathiques de grossesse”.

Plusieurs tests existent afin de confirmer la grossesse :

  • Un test urinaire précoce qui fonctionne jusqu’à 6 jours avant la date prévue des règles ;
  • Un test urinaire classique à utiliser à partir du premier jour d’aménorrhée ;
  • Un test sanguin permettant détecte le taux de l’hormone β-HCG, sécrétée en début de grossesse. Il est prescrit par un médecin ou une sage-femmme et est réalisable à partir du 10ème jour qui suit le rapport qui peut être à l’origine de la grossesse.

Comment calculer à combien de mois ou semaines de grossesse j’en suis ?

Après un ou plusieurs tests positifs, on souhaite généralement calculer l’avancement de la grossesse. Cela permet de savoir à quel stade on se situe et d’estimer la date de l’accouchement. Pour le calcul, on part soit du jour de la fécondation, soit du premier jour des dernières règles. On peut déterminer son calendrier de grossesse soi-même, via des sites ou applications ou avec l’accompagnement de son médecin ou d’une sage-femme.

Le jour de la fécondation peut être difficile à déterminer. Il se produit pendant la période d’ovulation qui survient environ 14 jours après le début des règles et dure de 1 à 5 jours. Il est plus simple de se baser sur le 1er jour des dernières règles. À titre de repère, on estime qu’il y a 2 semaines de différence entre la semaine de grossesse et la semaine d’aménorrhée (SA). Si on a un retard de règles de 6 semaines, on est donc enceinte de 8 semaines.

Posez toutes vos questions à un professionnel de santé

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles de 6h à 1h en téléconsultation.

De la 1ère à la 13ème semaine de grossesse

Le premier trimestre de la grossesse s’accompagne de certains changements pour le futur bébé et sa mère. Chez cette dernière, il n’y a pas encore de grands changements physiques. 

En revanche plusieurs symptômes peuvent faire leur apparition tels que :

  • Une grande fatigue ;
  • Des changements d’humeur ;
  • Des douleurs ou tensions au niveau des seins ;
  • Des nausées ou vomissements (qui peuvent survenir tout au long de la journée et pas juste le matin).

Parallèlement, l’œuf fécondé devient un embryon puis un fœtus. De petit groupement de cellules dans les premières semaines, il grandit jusqu’à atteindre 8 centimètres et un poids d’environ 60 grammes à la fin de la 13ème. À ce stade, son squelette et la majorité de ses organes vitaux sont formés et il bouge déjà, même si ce n’est pas encore perceptible pour la mère.

Durant le premier trimestre de la grossesse, il est important pour la future mère de se reposer, de cesser sa consommation d’alcool et de tabac (l’idéal étant d’arrêter dès le projet de grossesse) et de faire ses premières démarches administratives et médicales (consultation prénatale, échographie, déclaration de grossesse, demande d’inscription en crèche…).

À savoir : Au premier trimestre et tout au long de la grossesse, tout symptôme inhabituel doit être signalé au médecin ou à la sage-femme. C’est le cas notamment en cas de saignements.

Posez toutes vos questions à un professionnel de santé

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles de 6h à 1h en téléconsultation.

Le 2ème trimestre de la grossesse (semaine 14 à 26)

Des semaines 14 à 26, c’est le deuxième trimestre de la grossesse. Il est considéré comme la période la plus agréable, notamment parce qu’on y voit disparaître la majorité des symptômes désagréables associés au 1er trimestre. Le ventre s’arrondit de manière visible et on observe une prise de poids de 6 à 8 kilos en moyenne.

À cette période, la mère est susceptible de voir apparaître un melasma (pigmentation du visage) ou une ligne brune ou linea negra sur le ventre. Ils sont dus à un excès de production de mélanine lié à la grossesse. Se protéger du soleil avec une crème SPF 50 ou plus permet de limiter ces phénomènes.

D’autres symptômes peuvent également survenir, même si ce n’est pas systématique : 

  • Jambes lourdes ;
  • Douleurs dorsales ;
  • Gonflements des extrémités ;
  • Varices ;
  • Essoufflements ;
  • Constipation ;
  • Hémorroïdes ;
  • Augmentation de la transpiration.

En parallèle, le fœtus continue de se développer dans l’utérus. À la 26ème semaine, il atteindra environ 26 cm pour 900g. Il perçoit les sons et les vibrations et ses mouvements peuvent être ressentis par sa mère. Ses organes (et notamment son cerveau) continuent quant à eux à se développer et il peut ouvrir les yeux ou avoir le hoquet.

D’un point de vue médical, 3 consultations périnatales (à raison d’une par mois) et une échographie sont prévues. C’est au cours de cette dernière, qu’on appelle échographie morphologique et qui a lieu à la 20 semaine de grossesse, que l’on peut découvrir le sexe du bébé.

Administrativement, il est obligatoire de déclarer sa grossesse à sa caisse d’Assurance maladie et à sa Caisse des allocations familiales (CAF). La déclaration à l’employeur n’est pas obligatoire mais conseillée, d’autant qu’elle peut permettre d’obtenir des aménagements des horaires.

Téléconsultez depuis chez vous

Prenez RDV dans la journée avec un gynécologue ou une sage-femme pour lui poser toutes vos questions. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

Le 3ème trimestre et l’accouchement (semaine 27 à 40)

À la 27ème semaine, on entre dans le dernier trimestre de la grossesse. La naissance se rapproche à vitesse grand V, on fait ses derniers préparatifs et on peut ressentir beaucoup d’émotion à l’idée de bientôt pouvoir tenir son bébé dans ses bras.

Au niveau des démarches, il reste 3 visites prénatales et une échographie à faire. On doit aussi prévoir le rendez-vous avec un anesthésiste que l’on souhaite ou non avoir une péridurale et suivre des cours de préparation à l’accouchement (réalisé en maternité ou avec une sage-femme libérale et pris en charge par l’assurance maladie).

Au fur et à mesure que le terme se rapproche, le bébé continue de prendre du poids (à raison de 150 à 200 g par semaine) et de finaliser la formation et le bon fonctionnement de ses organes internes. Il mobilise ainsi beaucoup d’énergie, de nutriments et d’oxygène ce qui peut générer une grande fatigue chez la mère.

C’est également à cette période qu’on doit vérifier l’apparition de démangeaisons (ou prurit) et/ou de jaunisse qui peuvent signaler une pathologie de la fin de la grossesse, la cholestase gravidique.

À partir de la 37ème semaine, on considère que le futur bébé est à terme et que l’accouchement peut donc avoir lieu à tout moment. Il survient en général entre la 39ème et la 41ème semaine et peut-être déclenché s’il ne débute pas de lui-même.