Quelle contraception choisir ?

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Soyez accompagnée dans votre choix !

Des gynécologues sont disponibles en téléconsultation pour
échanger avec vous
comprendre ce qui vous conviendrait le mieux
– vous donner les meilleurs conseils
(Remboursable par l’Assurance Maladie)

Parler à un médecin

Pilule, stérilet, implant, préservatif, il existe un bon nombre de méthodes contraceptives. Il est important d’être bien renseigné sur les différents modes de contraception pour pouvoir choisir la plus adaptée. Sachez que ce choix est une décision très personnelle, chaque femme étant différente et ayant des besoins différents. Aussi, l’équipe médicale de Qare peut vous guider dans votre choix.

contraception

Comment choisir sa contraception ?

En fonction de quels critères choisit-on sa contraception ? À chaque contexte correspond un moyen de contraception optimal. Le choix de votre contraception se fait en fonction de :

  • votre tolérance aux hormones,
  • votre âge,
  • vos antécédents médicaux,
  • votre rapport au corps,
  • vos préférences personnelles.

La contraception est par définition un moyen réversible de rendre les rapports sexuels inféconds afin d’éviter une grossesse non désirée. Sachez qu’un médecin ou une sage-femme peuvent vous orienter dans votre choix.

Quels sont les différents types de contraception ?

Vous hésitez sur le choix de votre contraception ? Vous prenez la pilule depuis de nombreuses années mais elle ne vous convient plus ? Quelle qu’en soit la raison, sachez qu’il existe en réalité de nombreux types de contraception :

  • la contraception hormonale,
  • la contraception mécanique,
  • la contraception chimique.

La contraception hormonale

La pilule contraceptive

Parmi les contraceptions hormonales, la pilule contraceptive est la plus utilisée. Votre médecin traitant vous l’a surement proposée spontanément au début de votre vie sexuelle. C’est un comprimé à avaler à heure fixe tous les jours pendant 21 jours ou 28 jours selon les pilules. Toute la difficulté de la pilule est de la prendre de façon régulière sans oublier un seul jour. La fonction rappel de votre téléphone est votre meilleur allié pour garantir l’efficacité de la pilule.

Il existe deux types de pilules : les pilules oestroprogestatives et les pilules progestatives.

Les pilules oestroprogestatives sont les plus courantes, cependant la combinaison oestrogène et progestérone peut augmenter le risque de thrombose veineuse et artérielle. Elle est donc déconseillée chez les femmes qui fument et contre-indiquée en cas de maladie veineuse et artérielle.

Les pilules qui utilisent de la progestérone sont micro-dosée en progestérone, c’est pourquoi on les appelle les micropilules. Leurs avantages ? Elles n’ont pas d’effet sur le risque de thrombose veineuse et artérielle. Cependant, les micropilules peuvent causer des irrégularités dans le cycle menstruels ou des spottings, petits saignements irréguliers au cours du cycle, qui peuvent inquiéter certaines mais qui sont bénins.

L’implant

L’implant est un petit bâtonnet qui se place sous la peau du bras sous anesthésie local. Il diffuse en continu une hormone microprogestative. Idéal pour celles qui n’ont pas envie de penser à la pilule quotidiennement, c’est une contraception efficace pour une durée de 3 ans. Il s’agit d’un des moyens contraceptifs les plus efficaces.

Bon à savoir : L’implant peut également être à l’origine de spottings, il provoque généralement une absence de règles (aménorrhée) au bout de 3 à 6 mois d’utilisation.

Le patch contraceptif

Pour celles qui ne veulent pas prendre la pilule tous les jours, il est aussi possible d’utiliser un patch à coller sur le ventre ou les épaules. Il diffuse en continu une hormone oestroprogestative pendant 1 semaine. Il faut remettre un patch chaque semaine pendant 3 semaines puis faire une semaine de pause pendant laquelle surviennent les règles.

L’anneau vaginal

C’est un anneau souple qui se place dans le vagin. Il est efficace pendant 21 jours grâce à la diffusion d’hormones oestro-progestatives.

La contraception par injection

Pour les femmes qui ne peuvent utiliser d’autres contraceptions, il est possible d’injecter une dose de progestatifs avec une piqûre dans le muscle, comme un vaccin. La dose est efficace pendant 3 mois puis elle doit être renouvelée.

Le DIU / stérilet

Le Dispositif Intra Utérin ou stérilet, est un moyen de contraception très sûr. Les nouveaux types de stérilet peuvent être utilisés même si vous n’avez pas eu d’enfants. En forme de T, le stérilet se place dans l’utérus et il est efficace pendant 5 ans pour le stérilet au cuivre (DIU) et entre 3 et 5 ans pour le stérilet hormonal (SIU).

Le stérilet au cuivre est l’une des contraception les plus fiables pour les femmes qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas utiliser une contraception aux hormones.

DIU Stérilet

La contraception mécanique

Alors que les contraceptifs aux hormones bloquent l’ovulation en agissant sur les taux d’hormones, les contraceptifs mécaniques agissent en bloquant l’accès des spermatozoïdes de façon mécanique. Ils sont donc moins efficaces en pratique car l’ovulation a tout de même lieu.

Les préservatifs

Le préservatif permet se protéger des infections sexuellement transmissibles en plus de réduire le risque de grossesse non désirée. Le préservatif masculin de la marque “EDEN” est maintenant remboursable sur prescription dans le cadre de la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Plus aucune raison de ne pas utiliser le préservatif !

La plupart des moyens de contraception n’ont pas pour vocation de protéger des maladies sexuellement transmissibles comme le Sida, l’hépatite B, ou la syphilis. Pour cette raison il est recommandé d’utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel. Il est tout à fait possible d’utiliser une autre contraception en complément car le préservatif n’est pas efficace à 100% s’il est endommagé, périmé, déchiré ou placé trop tard.

Le diaphragme et la cape cervicale

Le diaphragme est une coupe en silicone qui se place dans le vagin alors que la cape cervicale est un dôme qui se place au fond du vagin sur le col de l’utérus. Les deux doivent être associés à une crème spermicide pour davantage d’efficacité. Ils présentent l’avantage de pouvoir se placer quelques heures avant le rapport sexuel et d’être réutilisables.

Les autres méthodes de contraception

Les spermicides

Le spermicides est un gel qui rend inactif les spermatozoïdes. Comme son efficacité est aléatoire, il est déconseillé de l’utiliser comme méthode de contraception seule.

Les méthodes naturelles

Vous êtes réfractaires aux méthodes contraceptives et vous avez entendu parlé des méthodes naturelles ? Malheureusement ces méthodes ne sont pas efficaces pour empêcher avec certitude une grossesse. Les méthodes du retrait, du suivi de la température, de la consistance de la glaire cervicale, ou la méthode Ogino-Knauss avec une abstinence périodique peuvent permettre d’espacer les grossesses mais pas de les empêcher de façon durable.

Quels sont les moyens de contraception ?

Moyen de contraceptionParticulièrement adaptéMoins adapté
Préservatif
  • avant le dépistage des IST
  • en cas de rapports avec des partenaires multiples ou occasionnels
  • celles qui ont un partenaire fixe dépisté
Pilule
  • les méticuleuses qui ne risquent pas d’oublier le comprimé
  • celles qui fument
  • après 40 ans en cas de facteurs de risque
Implant
  • celles qui ne veulent pas penser à leur contraception pendant 3 ans
  • celles qui veulent avoir des enfants bientôt
Anneau vaginal
  • celles qui ne veulent pas penser à leur contraception pendant 28 jours
  • même contre-indications que la pilule
  • celles qui ne sont pas à l’aise avec la manipulation de l’anneau
Patch
  • celles qui ne veulent pas penser à la pilule pendant 1 semaine
  • même contre-indications que la pilule
DIU (Stérilet)
  • celles qui cherchent une contraception sur le long terme
  • et sans hormone pour le DIU au cuivre
  • celles qui ont des rapports avec partenaires différents (risque d’IST)
Diaphragme ou Cape
  • celles qui veulent une contraception temporaire sans hormones
  • celles qui ne veulent pas de grossesse
Spermicide
  • elles qui veulent espacer les grossesses
  • celles qui ne veulent pas de grossesse

Bon à savoir : après un accouchement, votre cycle menstruel revient rapidement à la normale. Vous pouvez alors choisir un nouveau mode de contraception si vous ne souhaitez pas retomber enceinte. Pour cela, nous vous recommandons de demander conseil à une sage-femme ou à un gynécologue. Il faut savoir que le fait d’allaiter ne bloque pas à 100% l’ovulation.

moyens de contraception

Les questions les plus courantes

Quel moyen de contraception sans hormone ?

Votre médecin vous déconseille une contraception oestroprogestative ou vous ne supportez pas les effets secondaires ? Rassurez-vous, il existe de nombreuses autres méthodes de contraception. Vous pouvez utiliser des préservatifs ou un stérilet au cuivre par exemple.

Quand et comment utiliser un spermicide ?

Les spermicides s’utilisent avant un rapport sexuel. On peut l’acheter sous forme de crème ou sous forme d’ovule à insérer dans le vagin 10 minutes avant le rapport sexuel. Le spermicide permet de renforcer l’efficacité du préservatif, de la cape ou du diaphragme, ou des méthodes naturelles. Cependant son efficacité en pratique est aléatoire et ne permet pas d’éviter à 100% une grossesse.

Comment utiliser la contraception d’urgence ?

Le préservatif a craqué ? Vous avez oublié un comprimé de votre plaquette de pilule ? La contraception d’urgence ou pilule du lendemain est la pilule à prendre en cas de rapport non protégé. Pour être efficace, il faut la prendre au plus tôt et dans les 72h. Elle est délivrée sans ordonnance et gratuitement pour les mineures. La pilule du lendemain est une forte dose d’hormone qui permet d’empêcher la nidation en cas d’ovule fécondé. Elle n’est pas dangereuse mais ne remplace une méthode de contraception sur la durée.

Est-ce qu’il existe une contraception masculine ?

Vous souhaitez partager le risque de grossesse avec votre partenaire ? Malheureusement à part le préservatif, il n’existe pas de contraception réversible efficace chez l’homme. La pilule masculine n’existe pas encore. Reste la contraception définitive avec une vasectomie bilatérale.

Pour en savoir plus :