Reflux gastro-œsophagien (RGO) : comment les stopper ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez un traitement en téléconsultation

Soulagez vos remontées acides ! Consultez un médecin sans attendre, 7J/7, et recevez une ordonnance en ligne, si nécessaire.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Consultez en vidéo

Les reflux-gastriques provoquent des régurgitations et remontées acides désagréables. Elles sont communes chez les nourrissons de moins d’un an, mais ce phénomène touche également beaucoup d’adultes. Limiter les facteurs de risque permet de les éviter. L’équipe médicale de Qare vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur les reflux-gastro-œsophagiens pour les comprendre et les traiter.

Qu’est-ce que le reflux gastro-œsophagien (RGO) ?

Définition : Le reflux gastro-œsophagien (RGO) désigne la remontée par l’œsophage de certains liquides et acides gastriques contenus dans l’estomac. Ce phénomène est lié à un dysfonctionnement du système anti-reflux qui se trouve entre le bas de l’œsophage et l’estomac, laissant remonter le liquide acide. Ces remontées provoquent une irritation voire une inflammation de l’œsophage (œsophagite) et des brûlures d’estomac.

Les reflux gastro-œsophagiens sont fréquents mais peuvent être soulagés facilement. Pour éviter qu’ils ne s’installent, vous pouvez consulter des médecins en vidéo sur Qare, pour recevoir des conseils et un traitement, si nécessaire.

La différence entre RGO chronique et RGO intermittent

Il existe deux types de RGO :

  • le reflux gastro-œsophagien intermittent qui entraîne des reflux gastriques non-douloureux, occasionnels, le plus souvent la nuit ou après les repas. Cela survient de temps en temps, mais cela est totalement bénin.
  • le reflux gastro-œsophagien quotidien ou très fréquent, et qui s’installe dans le temps, peut à la longue causer une œsophagite (inflammation de l’œsophage) qui peut être douloureuse.

Recevez un avis médical sans vous déplacer !

Demandez conseil à un médecin en téléconsultation : Prenez RDV en quelques clics (Remboursable par l’Assurance Maladie).

Reflux chez le bébé : distinguer le RGO simple, interne et compliqué

Lors de leur première année, les bébés connaissent souvent des RGO. Ils sont dus à l’immaturité du système anti-reflux, mais c’est tout à fait normal et disparaît avec le temps.

  • Le RGO simple du bébé est un reflux gastro-œsophagien facile à repérer et bénin. Votre bébé a des régurgitations mais il les tolère bien, et cela n’affecte pas son appétit, ni sa croissance.
  • Les RGO compliqués sont beaucoup plus rares, mais peuvent entraîner une inflammation de l’œsophage avec plusieurs symptômes et conséquences sur la santé.
  • Le RGO interne est simplement un RGO non-exteriosé, c’est-à-dire qu’il y aura peu de régurgitations mais l’enfant est gêné, a des douleurs.

Les symptômes du RGO chez l’adulte et le bébé

Quels sont les signes d’un RGO ?

Les symptômes les plus courants du RGO chez l’adulte sont :

  • les maux de ventre et d’estomac ;
  • les sensations de brûlures partant du creux de l’estomac et remontant vers la bouche, appelées « pyrosis » ;
  • les régurgitations acides ;
  • Le hoquet est aussi un symptôme fréquent de RGO.

Les remontées et brûlures surviennent souvent en position allongée ou lorsqu’on est penché en avant. Les reflux peuvent parfois entraîner des vomissements.

Moins souvent, les RGO peuvent provoquer une toux, plutôt sèche et parfois chronique ou encore des douleurs dans la poitrine. Les reflux gastriques peuvent être également la cause de symptômes comme des maux de gorge qui rappellent une laryngite ou pharyngite.

Bon à savoir : les douleurs dans le thorax causées par le RGO peuvent faire penser à une angine de poitrine (angor), donc si elles sont oppressives au milieu de la poitrine et s’accompagnent d’une grande fatigue, de vertiges ou d’essoufflement, vous devez consulter rapidement. L’angor est symptôme d’une maladie coronarienne.

Les symptômes du RGO chez le nourrisson

Si votre bébé fait un RGO simple, vous remarquerez des régurgitations après le repas, qui sont sans conséquences. Elles se calment généralement avec l’apprentissage de la marche. Plus rarement, la toux causée par le reflux gastrique peut entraîner un encombrement bronchique, c’est-à-dire une toux avec glaires. Si vous avez besoin de conseils médicaux pour votre enfant, vous pouvez consulter des médecins et pédiatres en ligne, sur Qare.

Lorsqu’un bébé souffre d’un RGO compliqué, qui entraîne une œsophagite, les symptômes peuvent être :

  • refus de s’alimenter ou de prendre le biberon ;
  • une érosion des dents causée par l’acidité ;
  • un retard dans la prise de poids, voire une perte de poids ;
  • agitations après les repas ou durant le sommeil ;
  • traces de sang dans les régurgitations (plutôt rare).

Enfin, le RGO non-extériosé peut se manifester par :

  • des pleurs ;
  • des mâchonnements ;
  • des difficultés à déglutir ;
  • des difficultés à dormir.

Un pédiatre en 5 minutes !

Des pédiatres sont disponibles en téléconsultation 7J/7 de 6h à 23h : prenez RDV dès maintenant (Remboursable par l’Assurance Maladie)

rgo bébé

Quelle est la cause des reflux gastriques ?

Les reflux gastriques sont dus à un mauvais fonctionnement du système anti-reflux qui comporte deux éléments. Le premier est un muscle situé entre le bas de l’œsophage et l’estomac, appelé cardia. Le second est l’orifice hiatal à travers lequel passe l’œsophage. Il forme un angle aigu à l’entrée de l’estomac pour ne pas laisser passer les liquides gastriques. Parfois, ce système connaît des défaillances.

Les deux principales causes de RGO chez l’adulte sont :

  • une béance du cardia ;
  • une hernie hiatale, c’est-à-dire une torsion de l’estomac sur lui-même.

Certains facteurs peuvent également favoriser le reflux gastro-œsophagien comme :

  • la prise de certains médicaments (traitements hormonaux ou contre les maladies cardiovasculaires) ;
  • certains aliments ;
  • les repas copieux ;
  • le tabac ;
  • le fait de tousser ;
  • la grossesse ;
  • l’obésité et le surpoids car cela augmente la pression sur l’abdomen.

Bon à savoir : le stress peut être la cause de certains reflux gastriques, mais il ne s’agit pas du stress de tous les jours. Ce phénomène concerne des stress intenses comme ceux connus par les patients intubés en réanimation.

Les liens entre alimentation et reflux gastro-œsophagiens

Certains aliments peuvent effectivement favoriser l’apparition des reflux gastriques et régurgitations, tels que :

  • le café ;
  • l’alcool ;
  • chocolat ;
  • les aliments acides ;
  • les plats gras (type charcuterie) ou épicés ;
  • les plats en sauce, etc.

Le fait de manger en abondance, en trop grande quantité peut également entraîner la survenue de RGO.

Demandez conseil à un médecin en vidéo

Gagnez du temps et posez toutes vos questions en téléconsultation : consultez un médecin 7J/7 de 6h à 23h.

Les causes du reflux gastro-œsophagien pendant la grossesse

Les reflux gastriques sont fréquents chez la femme, et ce, dès le début de la grossesse. Cela est notamment le résultat des changements hormonaux (œstrogènes et de la progestérone) qui font réduire le tonus du sphincter inférieur de l’œsophage. La seconde cause est anatomique, et est due à une augmentation de la pression intra-abdominale.

Comment soigner un RGO chez l’adulte ?

La prise en charge des RGO chez l’adulte dépend surtout de leur intensité et de leur fréquence.

  • RGO occasionnels : un changement des habitudes, notamment au niveau hygiéno-diététique suffit la plupart du temps à les faire diminuer ou disparaître.
  • RGO plus fréquents : si les symptômes persistent même après adaptation de l’hygiène et de l’alimentation, que vous avez plus de 50 ans, présentez d’autres symptômes (déglutition douloureuse, traces de sang…), ou suspectez un lien avec un traitement que vous prenez, il faut consulter rapidement.
  • RGO douloureuses : si les reflux entraînent des douleurs permanentes derrière le sternum ou une difficulté à avaler, vous devez consulter un médecin dans la journée.

Comment calmer un RGO ?

Pour soulager les symptômes des RGO, il existe des traitements médicamenteux qui doivent être accompagnés de mesures hygiéno-diététiques. Les traitements indiqués peuvent être :

  • la prise d’un pansement digestif avant chaque repas pour tapisser l’œsophage, et éviter les brûlures. Ce traitement aide à faire cicatriser les lésions sur les muqueuses ;
  • des antiacides et alginates, à prendre de façon occasionnelle et sur prescription, après chaque repas pour calmer les symptômes ;
  • des inhibiteurs de la pompe à proton, sur prescription, pour soigner les inflammations de l’œsophage et favoriser la cicatrisation.

Le traitement naturel du RGO

Il n’est pas toujours nécessaire de prendre de médicaments pour soigner un RGO intermittent. Vous pouvez changer vos habitudes pour réduire les reflux :

  • évitez les repas trop lourds ou trop copieux ;
  • fractionnez votre prise alimentaire (manger plus souvent mais en petite quantité) ;
  • ne faites pas d’effort ou de sport après un repas ;
  • évitez de vous pencher après avoir mangé ;
  • ne vous couchez pas tout de suite après le dîner (minimum 3h après) ;
  • mettez un oreiller pour vous surélever dans le lit et dormez sur le dos ;
  • limitez l’alcool et le tabac ;
  • en cas de surpoids, essayez de perdre du poids par le sport et une alimentation adaptée. N’hésitez pas à consulter un médecin ou un nutritionniste pour qu’il vous aide.

Que manger en cas de RGO ?

La question est surtout, qu’est-ce qu’il ne faut surtout pas manger si vous avez un problème de reflux gastro-œsophagiens ? Les causes de ces reflux peuvent varier d’une personne à l’autre. Essayez d’identifier quels sont les aliments qui entraînent vos brûlures (voir liste plus haut). Par ailleurs, il existe également des régimes alimentaires spéciaux pour éviter le reflux gastro-œsophagien, mais nous vous conseillons d’en parler d’abord à votre médecin ou à un nutritionniste.

Que faire en cas de RGO chez le bébé ?

Comment soulager les RGO d’un bébé ?

Si votre bébé régurgite, c’est tout à fait normal ! Mais vous pouvez quand même l’aider à moins régurgiter en suivant ces conseils :

  • consultez votre médecin pour éventuellement lui donner un lait épaissi anti-régurgitations ;
  • fractionnez ses repas ;
  • ne le couchez pas immédiatement après le biberon ;
  • faites-le dormir sur le dos, sans surélever sa tête (cela n’a pas d’impact) ;
  • évitez de laisser votre enfant dans un siège relax ou un siège auto pendant longtemps car cette position peut favoriser les RGO.

Si votre bébé présente les signes d’un RGO interne, ou de complications (pleure beaucoup, traces de sang), consultez rapidement un médecin pour qu’il vous aide à le soulager et à le soigner. Il existe en effet quelques médicaments qui peuvent l’aider à réduire son RGO.

Consultez un pédiatre depuis chez vous

Restez chez vous et recevez les conseils d’un pédiatre sans vous déplacer : prendre RDV (Remboursable par l’Assurance Maladie).

soigner rgo bébé

Comment éviter les RGO durant l’allaitement ?

L’allaitement au lait maternel n’est pas un facteur favorisant des RGO. Vous pouvez donc continuer à allaiter votre enfant, tout en suivant quelques précautions pour éviter les régurgitations :

  • allaitez votre bébé en position verticale ;
  • faites roter votre bébé plusieurs fois durant la tétée pour qu’il évacue le trop-plein d’air qui peut gonfler l’estomac ;
  • réalisez des tétées plus petites mais plus souvent pour éviter de trop remplir son estomac.

Sources :