Comment soigner une rhinopharyngite ?

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Ce n’est pas la grande forme ?

Téléconsultez depuis chez vous pour éviter tout risque de contamination et recevez les bons conseils d’un médecin pour soulager vos symptômes. Pour votre santé évitez l’automédication. (Consultation prise en charge par l’Assurance Maladie)

Prochaines disponibilités

Une baisse de régime accompagnée d’un rhume ? Peut-être avez-vous contracté une rhinopharyngite. Rassurez-vous, il s’agit simplement d’un rhume dont vous pouvez soulager les symptômes en suivant les conseils d’un médecin. Comme il s’agit d’une infection virale, votre organisme se défend naturellement pour l’évacuer et guérir en quelques jours. L’équipe médicale de Qare vous explique tout !

Comment savoir si j’ai une rhinopharyngite ?

C’est un peu comme le rhume à la différence que vous avez mal lorsque vous avalez votre salive. C’est une inflammation des muqueuses des voies nasales (ou rhinite) et du pharynx (ou pharyngite aiguë). Il s’agit d’une maladie infectieuse bénigne provoquée par un virus qui affecte les voies respiratoires. Contagieuse, elle est très répandue particulièrement en automne et hiver et tout à fait adaptée pour une téléconsultation.

Quels sont les symptômes d’une rhinopharyngite ?

Présentant les caractéristiques d’une pathologie virale, les symptômes que vous pouvez ressentir en cas de rhinopĥaryngite sont essentiellement :

  • Le nez qui coule ou le nez bouché ;
  • Le fond de la gorge irritée et rouge qui pourrait faire penser à une angine ;
  • De légères douleurs au moment d’avaler sa salive ;
  • Une toux modérée ;
  • Un peu de fatigue ;
  • La tête lourde ;
  • Une légère fièvre à 38° C maximum ;
  • De légères courbatures ;
  • Parfois la présence de ganglions dans le cou ;

Vous rencontrez ces symptômes ? Consultez un médecin généraliste en vidéo, depuis chez vous !

Rassurez-vous l’infection étant très souvent limitée à de légers symptômes, vous vous remettrez de votre rhinopharyngite au bout d’une semaine. Cette infection est très fréquente chez les bébés et jeunes enfants à cause de leur système immunitaire peu développé mais cette maladie permet ainsi de le renforcer.

Bon à savoir : la rhinopharyngite peut entraîner une complication bactérienne (sinusite, otite, conjonctivite). Surveillez les signes d’infection et consultez un médecin dès que possible si la rhinopharyngite se surinfecte.

Quelle est la différence entre une pharyngite et une laryngite ?

Votre voix s’altère ou s’éteint ? Le larynx est le siège des cordes vocales. Son inflammation, la laryngite, montre des symptômes similaires à la pharyngite. Alors comment les différencier ? Tandis que la pharyngite vous cause de légers maux de gorge, la laryngite provoque une modification ou une extinction de votre voix. Le meilleur traitement est de préserver votre voix en évitant de parler. Pour diminuer l’inflammation locale, votre médecin généraliste pourra être amené à vous prescrire certains traitements selon son examen clinique (aérosols, spray, antibiotiques, …).

Comment attrape-t-on une pharyngite ?

Savez-vous que dans le cas d’une rhinopharyngite, l’incubation peut aller de quelques heures à 7 jours ? C’est pendant cette période que vous pouvez l’attraper. Transmissible au contact de personnes ou d’objets infectés, la maladie reste contagieuse jusqu’à 21 jours après les premiers symptômes. C’est ce qui en fait la maladie infectieuse virale la plus fréquente particulièrement en hiver.

rhinopharyngite congation

Les causes fréquentes de contamination

Inévitablement, c’est par les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche que se transmet la rhinopharyngite.

Voici les cas de contamination les plus fréquents :

  • Si vous vous trouvez à proximité d’une personne infectée qui éternue ou tousse sans couvrir son visage, il y a de fortes chances pour que vous attrapiez sa rhinopharyngite.
  • Lui faire la bise ou lui serrer la main est aussi contagieux.
  • Toucher des objets contaminés par de la salive ou des sécrétions nasales propage tout autant la maladie.

Vous y penserez forcément la prochaine fois que vous prendrez les transports en commun !

La plupart des virus se transmettent de cette manière, c’est le cas également pour le coronavirus.

Pour savoir si vous avez eu le COVID-19, faites vous prescrire un test sérologique en téléconsultation !
Consultation 100% remboursée par l’Assurance Maladie.

Comment prévenir la contagion ?

Pour éviter la transmission de la rhinopharyngite à vous-même et à vos proches, il vous suffit d’observer les règles d’hygiène et mesures de prévention suivantes :

  1. Limitez les contacts avec les personnes contaminées
  2. Lavez-vous les mains avec du savon régulièrement
  3. Mouchez-vous dans des mouchoirs à usage unique que vous jetterez aussitôt et lavez-vous les mains juste après
  4. Aérez votre domicile au moins dix minutes par jour
  5. Eloignez-vous autant que possible des systèmes de climatisation
  6. Le tabagisme même passif irrite les voies respiratoires

A partir de quand consulter un médecin ?

Tout comme le rhume, la rhinopharyngite est une affection bénigne dans la très grande majorité des cas. Si vous observez une évolution des symptômes comme une augmentation de la fièvre au-delà de 38°C, des douleurs ou une dégradation de l’état général, consultez votre médecin traitant.

En revanche, il est important de surveiller les enfants de moins de 3 mois avec une rhinopharyngite car elle peut entraîner des difficultés respiratoires. Demandez conseil à votre médecin.

Vous n’avez pas le temps ? Des médecins généralistes sont disponibles en téléconsultation de 6h à 23h !

Comment soigner ma rhinopharyngite ?

On estime à plus de 200 le nombre de virus qui pourraient être à l’origine de l’infection des muqueuses nasales et du pharynx. Comme pour le rhume, il n’existe donc pas de vaccin qui immunise contre la rhinopharyngite. C’est ce qui explique le fait qu’elle revienne plusieurs fois par an. En attendant, vous pouvez soigner les symptômes de la rhinopharyngite comme la toux, la fièvre et les douleurs. Les lavages de nez et le mouchage sont indispensables et suffisants dans la rhinopharyngite. Pour les nourrissons, il est important de dégager leurs fosses nasales par des lavages de nez au sérum physiologique à plusieurs reprises dans la journée, notamment juste avant les repas.

Quels médicaments pour la rhinopharyngite ?

L’utilisation de paracétamol peut être utile en cas de gêne importante pour soulager vos symptômes. Comme pour toutes les pathologies virales, les antibiotiques sont inefficaces en cas de rhinopharyngite. Consultez toujours un professionnel de santé avant toute prise de médicaments pour éviter des complications. D’autre part, si vous avez une rhinopharyngite pendant votre grossesse, l’automédication est déconseillée.

Consultez un médecin généraliste sur Qare pour recevoir le bon traitement !

Quels traitements naturels pour la rhinopharyngite ?

  • Pour soulager les douleurs au moment d’avaler votre salive, vous pouvez pratiquer des gargarismes avec une solution saline.
  • Sucer des pastilles pour la gorge vous aide également à atténuer les irritations de la gorge.
  • Comme pour le rhume, les inhalations de vapeur et les lavages nasaux au sérum physiologique ou avec une solution saline dégagent les voies nasales.
  • Buvez au moins 2 litres d’eau par jour et beaucoup de liquides tels que des infusions, des jus de fruits multivitaminés et des soupes afin de bien hydrater vos muqueuses.

Pour bien guérir, hydratation et repos sont essentiels.

Découvrez la Téléconsultation sur Qare grâce à notre Guide !

remède naturel rhinopharyngite

Homéopathie et rhinopharyngite

Qu’en est-il de l’homéopathie ? Dans certains cas l’homéopathie et la rhinopharyngite font bon ménage pour traiter naturellement les symptômes. Consultez pour cela un spécialiste de la discipline qui vous prescrira les traitements médicinaux et leurs dosages adaptés. Quelle que soit la méthode choisie, c’est du repos et une bonne hydratation qu’il vous faut.

En savoir plus :