Lombalgie : de quoi s’agit-il ? Comment la soigner ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un médecin en 5 min pour recevoir des conseils contre le mal de dos

Consultez un médecin en vidéo pour soulager votre mal de dos rapidement. Recevez une ordonnance en ligne, si nécessaire.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Prochain RDV

Les douleurs du bas du dos, appelées lombalgies, sont un problème très fréquent qui peut concerner une grande partie de la population au cours de sa vie. Elles n’entraînent généralement pas de conséquences graves sur la santé mais la lombalgie peut parfois se chroniciser. L’équipe médicale de Qare vous dit tout ce qu’il y a savoir sur la lombalgie pour la comprendre et mieux la soigner.

Qu’est-ce que la lombalgie ?

Définition de la lombalgie

La lombalgie se caractérise par une douleur au niveau des vertèbres lombaires, situées dans le bas du dos. Parfois, la douleur peut s’étendre et atteindre les fesses ou l’arrière des cuisses. La plupart des lombalgies sont totalement bénignes. Il est plus fréquent d’en avoir au moment de l’adolescence et après 50-60 ans. Lorsque la douleur atteint le nerf sciatique, la lombalgie est appelée sciatique ou lombosciatique. Elle peut aussi toucher le nerf crural, dans ce cas, on parle alors de lombocruralgie.

Si vous avez des douleurs lombaires, vous pouvez demander conseil à un médecin en vidéo et ainsi éviter les déplacements. Il pourra vous indiquer les traitements efficaces pour soulager la lombalgie, et vous conseiller des exercices et des postures qui peuvent vous aider.

Les différents types de lombalgies

  • Lombalgie aiguë : la durée de ce type de lombalgie est courte, 4 semaines maximum. Elle se manifeste par une douleur aiguë qui peut empêcher de réaliser ses activités habituelles et de travailler. Dans certains cas, un médecin peut délivrer un arrêt de travail. Bien qu’incommodante, la lombalgie aiguë se résorbe d’elle-même au bout de quelques semaines.
  • Lombalgie chronique : il s’agit de lombalgies de longue durée (plus de 3 mois), mais elles représentent une part minime des lombalgies. Les causes peuvent être multiples, et les patients qui en souffrent doivent souvent changer leurs habitudes et modes de vie.
  • Lombalgie récidivante : comme son nom l’indique, il s’agit d’une suite d’épisodes lombalgiques plus ou moins espacés et qui s’étend sur plusieurs mois, et même plusieurs années.

Recevez une ordonnance en ligne pour soulager la douleur

Vos douleurs vous paralysent ? Consultez un médecin en vidéo et, au besoin, recevez une ordonnance pour un traitement adapté (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Quels sont les symptômes d’une lombalgie ?

La lombalgie se manifeste par une douleur locale au niveau des lombaires. Elle est plutôt diffuse et continue. Néanmoins, si la lombalgie est provoquée par une lésion, la douleur peut surgir de façon soudaine et intense. L’intensité de la douleur peut s’intensifier ou s’atténuer si vous changez de position. Les mouvements brusques ou le fait de tousser ou de se pencher en avant peuvent accentuer la douleur.

Les douleurs lombaires peuvent également s’irradier vers d’autres parties du corps, vers les jambes à l’arrière et jusqu’au genou. La lombalgie s’irradie généralement lorsqu’un nerf est touché.

symptôme lombalgie

Comment soigner une lombalgie ?

Que faire pour calmer la douleur si vous souffrez de lombalgie ? Lors d’une lombalgie aiguë d’apparition soudaine, vous pouvez prendre plusieurs mesures pour vous aider à soulager la douleur. Par ailleurs, si une cause précise est identifiée, la traiter permettra de soigner vos douleurs lombaires.

  1. Éviter les activités qui risquent d’accentuer la douleur (port d’objets lourds, flexions…).
  2. Continuer des activités d’intensité modérée pour éviter d’accroître le raidissement des muscles, ce qui prolongerait la récupération.
  3. L’alitement peut être recommandé en cas de douleurs intenses mais pas plus de 1 ou 2 jours maximum.
  4. Appliquer du chaud ou du froid sur la douleur. Le froid est recommandé dans les premières 48h s’il y a une lésion.
  5. Prendre des antalgiques pour calmer la douleur.
  6. Garder le plus possible le dos droit dans tous les actes de la vie quotidienne et éviter de vous pencher en avant

Les traitements médicaux possibles

En cas d’inflammation, il est préférable de commencer par prendre du paracétamol. Ce médicament est vendu en pharmacie sans ordonnance et fait l’objet de très peu de contre-indications. Un traitement avec des anti-inflammatoires ou des myorelaxants peut également être envisagé, mais seulement en l’absence de contre-indication.

Si les douleurs inflammatoires provoquées par la lombalgie persistent, consultez un médecin rapidement. Il n’est pas toujours nécessaire de faire un examen physique, vous pouvez donc prendre rendez-vous en téléconsultation. Il pourra, au besoin, vous prescrire des anti-douleurs plus puissants dont l’usage doit être limité dans le temps, ou renouveler votre ordonnance pour le traitement que vous prenez déjà.

Bon à savoir : l’utilisation prolongée de certains anti-douleurs peut augmenter la sensibilité à la douleur et entraîner des effets secondaires.

Recevez une ordonnance en quelques minutes

Consultez un médecin en vidéo, et au besoin, recevez une ordonnance en ligne pour soulager vos douleurs : prendre RDV (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Les exercices pour soulager le mal de dos

Votre médecin peut également vous recommander la réalisation d’exercices pour soulager ou même pour prévenir la lombalgie. En cas de lombalgie chronique, des approches complémentaires peuvent également être envisagées, si la cause des douleurs n’est pas liée à une maladie en particulier. La pratique d’un sport doux comme le yoga ou le tai chi peuvent vous aider à prévenir ce type de problème, notamment en améliorant votre posture.

Votre médecin peut aussi vous recommander de consulter un kinésithérapeute, un chiropracteur ou un ostéopathe. Seules les séances de kinésithérapie prescrites par votre médecin peuvent être remboursées par la Sécurité sociale.

soulager lombalgie

Causes et facteurs favorisants de la douleur lombaire

Qu’est-ce qui provoque une lombalgie ?

Les douleurs lombaires sont généralement liées à un problème concernant le système musculosquelettique dans la colonne vertébrale. Cela inclut les os, les muscles, les vertèbres, les racines nerveuses, les ligaments, etc. Il est souvent difficile d’identifier la cause exacte de la douleur lombalgique.

Parfois, la douleur n’est pas liée à un problème musculosquelettique. Les mécanismes de déclenchement sont encore peu connus. Le stress est parfois à l’origine de la douleur sans l’on sache encore précisément pourquoi.

Réduisez vos déplacements en téléconsultant

Si vous avez du mal à bouger, consultez un médecin depuis chez vous : prendre RDV en téléconsultation (7J/7 de 6h à 23h)

Les causes les plus fréquentes

Plusieurs maladies et problèmes musculosquelettiques peuvent provoquer la lombalgie :

  • les lésions au niveau des muscles ou des ligaments qui peuvent venir d’un traumatisme (chute) ou d’un faux-mouvement réalisé lors d’une activité quotidienne ;
  • l’arthrose qui provoque une usure au niveau des articulations et du cartilage ;
  • les fractures des vertèbres rachidiennes souvent provoquées par l’ostéoporose ;
  • l’hernie discale qui peut être favorisée par de mauvaises postures, un surpoids ou même une grossesse ;
  • la dégénérescence discale due au vieillissement ou à la pratique d’un sport qui entraîne une pression sur la colonne vertébrale ;
  • la sténose lombaire qui est un rétrécissement du canal rachidien ;
  • la spondylolisthésis qui implique le déplacement d’un os ou d’une vertèbre vers une autre vertèbre.

Plus rarement, les lombalgies peuvent être provoquées par des problèmes plus graves comme des cancers, mais cela reste exceptionnel. D’autres fois, les douleurs surviennent à cause d’un zona, avant ou après les éruptions cutanées, mais l’on ignore quels sont les mécanismes.

Les facteurs de risques

Même si les lombalgies peuvent concerner un grand nombre de personnes avec l’âge, il existe des personnes plus à risque que d’autres. Certains facteurs externes peuvent également la favoriser :

  • travailler debout ou assis toute la journée ;
  • porter régulièrement des charges lourdes pour le travail ;
  • les postes exigeants de devoir se pencher en avant ou de réaliser des torsions latérales ;
  • la grossesse en raison du poids supplémentaire et du relâchement des muscles, cela ne perdure généralement pas après l’accouchement ;
  • il y a aussi des facteurs héréditaires (un parent a déjà souffert d’arthrose, de dégénérescence discale, d’ostéoporose…) ;
  • le manque d’activité physique ;
  • au contraire, un entraînement physique intense et régulier (sportif de haut niveau) ;
  • le port de chaussure à talons hauts ;
  • le tabagisme ;
  • les facteurs psychologiques (stress prolongé, surmenage, dépression…).

Foire aux questions

Quelle différence entre une lombalgie et un lumbago ?

Le lumbago est la lombalgie désigne la même chose. On parle généralement de lumbago lorsque la douleur survient soudainement suite à un traumatisme ou un mouvement brusque qui a provoqué le blocage.

Sources :