Ovulation : comment la calculer ?

Par Leslie Fornero · Content manager · Publié le 13 février 2020, mis à jour le 31 mars 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

L’ovulation, c’est ce moment particulier où un bébé peut être conçu à l’intérieur du corps féminin. A partir des premières règles, tout un système d’hormones se met en action chaque mois pour aboutir à une ovulation. Cela vous paraît mystérieux ? Pas de soucis, l’équipe médicale de Qare vous donne des explications simples pour tout comprendre et pour établir votre calendrier d’ovulation.

ovulation

L’ovulation, que se passe t-il dans mon corps?

Ovulation rime avec fertilité : la période de l’ovulation, c’est la période fertile du cycle menstruel. Dès la fin des règles, votre corps prépare un nid – on parlera ensuite de nidation – il est prêt à accueillir un embryon.

Quand a lieu l’ovulation ?

  1. Dès la fin des règles, le cerveau demande au corps d’émettre des hormones bien spécifiques : les oestrogènes.
  2. Sous leur action, l’utérus s’épaissit pour accueillir un éventuel embryon.
  3. Un ovocyte mûrit au niveau de l’un des ovaires.
  4. Au moment de l’ovulation, l’ovaire relâche l’ovocyte mûr, devenu ovule, qui descend vers l’utérus.

Cependant ce déroulement ne suit pas toujours un calendrier régulier : même si vous avez des cycles réguliers, l’ovulation peut avoir lieu à une date un peu différente chaque mois. En revanche, on sait que l’ovulation a toujours lieu 14 jours avant le premier jour des prochaines règles, quelle que soit la durée du cycle menstruel.

Si vous prenez une contraception hormonale, l’ovulation est bloquée même si vous avez toujours vos règles.

Concrètement, l’ovulation c’est quoi ?

L’ovulation, c’est le moment où l’un de vos ovaires, à gauche ou à droite, relâche un ovocyte prêt à être fécondé. Cet ovule peut vivre au maximum 24 heures dans le corps. S’il rencontre un spermatozoïde à ce moment-là, un embryon peut se former. Il s’installe en trois à quatre jours dans l’utérus : c’est la nidation, qui suit la fécondation. Sinon, l’ovule meurt et le mois suivant, le corps se prépare pour une nouvelle ovulation.

cycle ovulation

Des cycles sans ovulation, ça existe ?

Dans un cycle il y a normalement une ovulation. Dans certains cas cependant, il peut arriver qu’elle ne se produise pas. Un cycle anovulatoire de temps en temps n’a rien d’anormal, notamment au moment de la puberté et de l’apparition des 1ères règles. Le stress, la fatigue, un déséquilibre hormonal ponctuel peuvent également expliquer l’absence d’ovulation. Mais si vos cycles sont régulièrement trop longs (plus de 35 jours) ou au contraire très courts (moins de 21 jours), n’hésitez pas à consulter un gynécologue ou une sage-femme. Ils pourront vous aider à y voir plus clair et soigner une éventuelle pathologie.

L’ovulation, est-ce douloureux ?

L’ovulation intervient au moment précis où l’un des ovaires libère un ovule prêt à être fécondé. Les ovaires travaillent en alternance le plus souvent, un mois l’ovaire gauche, le mois suivant l’ovaire droit. Parfois, c’est aussi le même ovaire qui prépare un ovule plusieurs mois de suite. Si vous êtes attentives aux signaux de votre corps, vous pourrez parfois sentir une douleur en bas du ventre, à gauche ou à droite, au moment de l’ovulation. Ce n’est pas une douleur forte, plutôt une sorte de pincement ou de crampe momentanée. Elle s’estompe au bout de quelques heures.

Comment calculer la période d’ovulation?

Ovulation rime avec fertilité. Apprendre à la repérer et l’anticiper permet de bien comprendre son corps et de se sentir maître de lui. Si vous souhaitez mettre en route un bébé, c’est pratique de savoir le moment où vous êtes le plus fertile.

Comment se calcule un cycle ?

Pour calculer votre cycle, il faut en connaître les différentes phases. Voici un tableau pour bien comprendre ce qui se passe chaque mois dans votre corps.

Les phases du cycleDuréeDescriptionCe que l’on ressent dans son corps
Les règlesDe 3 à 7 joursLe sang correspond à la muqueuse de l’utérus, l’endomètre, qui se désintègre s’il n’y a pas eu de grossesse le mois précédentLe volume de sang qui s’écoule est de 45 à 60 ml, 80 ml en cas de règles très abondantes
La phase préovulatoire ou folliculaireDe la fin des règles à l’ovulationLe corps sécrète des oestrogènes, pour préparer une éventuelle grossesse. Un follicule se développe et mûrit au niveau d’un des ovairesUne nouvelle sécrétion discrète apparaît : la glaire cervicale. Elle devient de plus en plus fluide quand l’ovulation approche
Le jour de l’ovulation14 jours avant l’arrivée des règlesL’ovule est mûr, il se détache d’un ovaire et descend vers l’utérus. Il peut survivre 24 heures dans le corpsLa glaire est transparente et filante
La température du corps augmente légèrement
On sent parfois une douleur au bas du ventre
La phase post ovulation, ou lutéaleDe l’ovulation jusqu’au dernier jour avant les règlesSi l’ovule est fécondé par un spermatozoïde, il s’installe dans l’utérus et une grossesse commence. Sinon, il meurtLa glaire disparaît. La température reste un peu plus élevée (½ degré). Les signes du syndrome prémenstruel apparaissent s’il n’y a pas de grossesse

La date exacte d’ovulation, comment la calculer ?

Regardons les différentes phases du cycle féminin : la première partie du cycle, qui conduit à l’ovulation, peut être plus ou moins longue selon votre cycle. Par contre, les règles surviennent toujours quatorze jours après l’ovulation.

  • Si vous avez un cycle de 28 jours, l’ovulation aura donc lieu le 14ème jour.
  • Si votre cycle dure 33 jours, l’ovulation se fera le 19ème jour (33-14=19).
  • Si au contraire votre cycle est court, 21 jours par exemple, l’ovulation surviendra dès le 7ème jour (21-14=7).

Voilà pour la théorie. Mais si ce calcul est utile, il reste assez flou. En effet on a rarement des cycles réguliers au jour près. Ce qui veut dire que la date d’ovulation varie aussi. Heureusement, il existe plusieurs signes pour s’y retrouver et calculer le jour d’ovulation, même quand on a des cycles irréguliers.

Quels sont les jours où on peut tomber enceinte ?

Les jours les plus fertiles sont la veille et le jour même de l’ovulation. C’est à ce moment là qu’une femme a le plus de chances de concevoir un bébé. Mais attention ! La période fertile dure plus longtemps que ces deux jours. En effet, le spermatozoïde masculin peut survivre trois jours environ dans le corps de la femme, après un rapport sexuel. Schématiquement, on peut donc tomber enceinte trois à cinq jours avant l’ovulation, et un jour après.

Attention, ces calculs ne font en aucun cas office de moyen de contraception. Un certain nombre de femmes pensent qu’il est fiable de ne pas utiliser de contraception et risquent ainsi de tomber enceinte alors que ce n’est pas désiré. Par contre, ces calculs peuvent aider dans le cadre d’un projet de grossesse.

L’ovulation tardive, c’est quoi ?

Quand l’ovulation survient après le 21ème jour du cycle, on parle d’ovulation tardive. Le cycle est alors allongé, il dure plus de 35 jours.

Plusieurs raisons peuvent expliquer des ovulations tardives. Elles peuvent être liées à la prise de certains médicaments : chimiothérapie, anti-dépresseurs ou encore stéroïdes. Elle peuvent aussi accompagner une affection assez courante : le syndrôme des ovaires polykystiques (SOPK) ou des anomalies du fonctionnement de la thyroïde. Enfin ça peut être tout simplement la conséquence d’un gros stress ou d’un coup de fatigue. Dans tous les cas, si elles se répètent, parlez-en à votre médecin, il saura vous éclairer.

Quels sont les signes d’une bonne ovulation?

Reconnaître les symptômes liés à l’ovulation est très pratique. Cela vous permettra de savoir précisément quand elle se produit. En voici les principaux signes :

  1. Une légère hausse de la température du corps, juste après l’ovulation
  2. La présence d’une sécrétion, la glaire cervicale, transparente et filante comme du blanc d’œuf
  3. Une douleur légère en bas du ventre (ressentie par une femme sur cinq en moyenne)
  4. Parfois des seins un peu tendus, une libido augmentée

Prendre sa température pour connaître le moment de l’ovulation

Le lendemain de l’ovulation, la température du corps augmente de quelques dixièmes, 0,5 degré en moyenne. Le corps se maintient ensuite à cette température jusqu’aux règles suivantes. Vous ne pouvez pas ressentir ce changement de température, il est trop faible. Et il a l’inconvénient de se produire après l’ovulation et non pas avant.

En revanche, en cas de difficulté à démarrer une grossesse, il peut être intéressant d’établir votre courbe de température sur quelques mois (deux ou trois), pour mieux comprendre à quel moment vous avez le plus de chances de tomber enceinte. Il faut alors prendre votre température au réveil chaque matin, avant de poser le pied par terre, en utilisant chaque jour le même thermomètre.

La glaire cervicale

Dès le début de la phase qui précède l’ovulation, le corps produit des sécrétions peu abondantes. Il s’agit de la glaire cervicale. Si on prend le temps de l’observer, la glaire cervicale est un très bon indicateur de l’ovulation. Plus l’ovulation approche, plus elle se fluidifie.

Le jour même de l’ovulation, ces pertes deviennent filantes et transparentes, un peu comme du blanc d’œuf. Certaines femmes ressentent d’ailleurs cette sensation de fluidité. Dès que l’ovulation a eu lieu, la glaire s’épaissit et disparaît.

test ovulation

Les tests d’ovulation

Des tests d’ovulation sont proposés en vente libre dans le commerce pour faciliter la mise en route d’une grossesse. Ils réagissent avec l’urine pour indiquer les jours où on a le plus de chance de tomber enceinte après un rapport sexuel. Les tests d’ovulation clearblue notamment, sont particulièrement connus mais il en existe d’autres comme ovulatest ou encore Suretest. Mais avec 99% de fiabilité, ils peuvent être un outil d’aide pour connaître ses jours de fertilité et sa date d’ovulation.

Pour en savoir plus :

http://www.cngof.fr/cycle-menstruel/298-cycle-ovarien