Éruption cutanée : quelles sont les causes ? Comment se soigner ?

Par Olivier Pisella · Rédacteur scientifique · Mis à jour le 26 mai 2020, publié le 7 avril 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Une « éruption cutanée » par définition désigne une apparition généralement transitoire de lésions sur la peau, avec ou sans relief, parfois sous forme de cloques. Il peut s’agir de rougeurs, de plaques ou encore de boutons blanchâtres ou rougeâtres. Qare vous explique quelles sont les causes les plus fréquentes et les bons réflexes à adopter selon les cas.

éruption cutanée

Quelles peuvent être les causes des éruptions cutanées ?

Les éruptions cutanées peuvent être liées à plusieurs facteurs :

  1. un problème de peau
  2. une affection plus étendue de l’organisme
  3. des effets secondaires d’un traitement
  4. des symptômes de maladies bénignes ou plus graves…

Il s’avère périlleux de tirer des conclusions hâtives si vous avez des éruptions cutanées. L’équipe médicale de Qare vous livre quelques-unes des causes possibles, n’oubliez pas toutefois que seul votre médecin ou un dermatologue pourra établir un diagnostic fiable.

Le contact avec une substance irritante : les dermatites de contact

Lorsque votre peau entre en contact avec une substance irritante ou que vous tolérez mal, elle peut réagir par des rougeurs ou des boutons sur la zone concernée, ce sont ce que l’on appelle les « dermatites de contact ».

Cela se produit parfois avec :

  • le latex ;
  • les méduses ;
  • les orties ;
  • les produits ménagers, etc.

En pédiatrie, un exemple d’éruption cutanée liée au contact est « l’érythème fessier du nourrisson » : le contact des fesses du bébé avec les urines, les selles ou des couches humides peut provoquer des rougeurs. Celles-ci disparaissent en principe en quelques jours en changeant les couches plus fréquemment et en appliquant des soins.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste pour éviter de possibles complications.

Allergie à un aliment, un animal, une piqûre, un médicament

Il est fréquent qu’une éruption cutanée provienne d’une réaction allergique, liée par exemple à :

  • un aliment : fruits à coque, fruits rouges, kiwis, bananes, ananas, laitages, poissons, crustacés, œufs… ;
  • un produit cosmétique ;
  • un médicament (il peut s’agir aussi d’un effet indésirable – consultez la notice) ;
  • un animal ;
  • une piqûre d’insecte.

Bon à savoir : une piqûre d’insecte, une prise alimentaire ou médicamenteuse peuvent provoquer une réaction allergique aiguë appelée aussi oedème de Quincke ou choc anaphylactique. C’est une urgence vitale en fonction des symptômes : il faut appeler le 15 sans délai.

Les causes infectieuses : varicelle, rougeole, rubéole

La plupart d’entre nous avons déjà eu la varicelle étant enfants. Cette maladie infantile bénigne fait partie des virus provoquant des éruptions cutanées tout comme la rougeole, la rubéole ou encore la roséole.

  • D’autres virus peuvent provoquer des éruptions cutanées : l’herpès, le zona en font partie.
  • Enfin, des infections bactériennes plus graves mais aussi plus rares peuvent causer des éruptions cutanée comme la scarlatine ou le typhus (pour lesquels ils existe aujourd’hui des vaccins).
  • D’autres parasites ou champignons peuvent créer des éruptions cutanées.

Pour connaître la cause de votre éruption cutanée, nous vous recommandons de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue sur Qare.

Parmi les infections virales avec possible éruption cutanée, il existe aussi le tristement célèbre sida, provoqué par le VIH, virus de l’immunodéficience humaine. Cette infection virale nécessite un suivi médical bien précis. Il est possible de se faire dépister en laboratoire, soit sur ordonnance, soit en payant les frais.

Pour aller plus loin : le zona est une réactivation du virus de la varicelle mais ce réveil n’est pas systématique chez les personnes ayant déjà contracté la varicelle. Le zona est connu pour ses éruptions cutanées fort désagréables. À titre très exceptionnel, le zona peut apparaître sans éruption cutanée et ne présente donc pas ses symptômes caractéristiques.

Dans tous les cas, l’équipe médicale de Qare vous recommande de consulter si vous avez un doute sur une réaction cutanée ou sur une infection.

virus éruption cutanée

Autres causes possibles d’une éruption cutanée

Les éruptions cutanées peuvent survenir avec ou sans fièvre, chez l’enfant comme chez l’adulte, être contagieuses ou non, et affectent, selon les cas, le visage, le torse, le dos, les bras, les jambes ou les cuisses. Leur apparition peut aussi bien être localisée qu’étendue, et progressive que subite.

Voici d’autres facteurs qui peuvent expliquer les éruptions cutanées :

1/ Le stress

Le stress peut être un facteur déclencheur ou amplifier des éruptions cutanées, dans ce cas le conseil que nous pouvons vous donner est de gérer votre stress, essayer d’en trouver la cause et de mettre des actions en place pour être moins stressé.

Pour cela, vous pouvez demander conseil à un médecin généraliste ou à un psychologue sur Qare.

2/ L’exposition au soleil

Une peau exposée au soleil et non protégée peut présenter des réactions cutanées telles que des coups de soleil ou des brûlures. Si vous avez une peau particulièrement fragile, il faut appliquer la bonne crème solaire et bien protéger sa peau notamment par des vêtements.

Nous vous proposons de prendre les conseils d’un dermatologue ou de votre médecin généraliste.

3/ La chaleur

La chaleur, notamment durant une pratique sportive, peut provoquer des plaques rouges, des éruptions cutanées qui sont temporaires et sans gravité.

Si celles-ci persistent, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant.

4/ Le froid

Tout comme la chaleur, le froid peut également provoquer des réactions cutanées. Il peut s’agir de la température extérieure ou de la consommation d’une boisson glacée par exemple. Généralement, ces éruptions cutanées passent rapidement ou une fois que vous êtes à nouveau au chaud.

5/ Certains traitements

Certains traitements peuvent provoquer des effets indésirables dont les éruptions cutanées font partie. C’est le cas notamment pour des traitements lourds comme ceux contre le cancer (chimiothérapie). Dans ce cas, il faut bien suivre les conseils de vos médecins.

Quand les éruptions cutanées démangent

Lorsque les éruptions cutanées s’accompagnent de démangeaisons et d’une sensation de brûlure, voire de picotements, nous avons alors fréquemment à faire à ce qu’on appelle l’urticaire. Cette dernière se présente habituellement sous la forme de « papules », semblables aux piqûres d’orties.

Comment calmer les démangeaisons de l’urticaire ?

Dans la plupart des cas, l’urticaire disparaît spontanément en quelques heures. En cas d’urticaire aiguë, les désagréments peuvent durer plusieurs jours. Vous pouvez essayer d’apaiser les démangeaisons de l’urticaire :

  • en appliquant du froid, en compresses par exemple ;
  • avec une crème apaisante recommandée par votre pharmacien, sachant que leur efficacité est assez limitée ;
  • en tâchant de vous gratter le moins possible ;
  • en évitant de vous exposer à ce qui a été identifié comme étant la cause de votre urticaire.

Si c’est adapté à votre cas, un traitement antihistaminique pourra vous être prescrit par votre médecin ; ce dernier veillera aussi et surtout à identifier la cause de votre urticaire pour y apporter une réponse efficace.

Quels sont les aliments qui donnent l’urticaire ?

Vous souhaitez vous épargner les crises d’urticaire en agissant sur votre alimentation ? Pas facile de trouver la bonne formule, dans la mesure où chacun ne réagit pas de la même manière aux aliments, et que vous pouvez très bien subir une crise d’urticaire consécutivement à l’ingestion d’un aliment qui jusqu’alors n’avait pas été un facteur déclenchant.

Si vous êtes sujet à une « urticaire chronique », c’est-à-dire une urticaire qui récidive plusieurs mois, il est possible que vous ayez repéré certains des facteurs initiant les crises comme l’histamine, présent dans certains aliments. Ce composant chimique peut induire une dilatation brutale de petits vaisseaux sanguins à la surface de la peau humaine, et ainsi mener à une crise d’urticaire.

Allergie alimentaire

Aussi, éviter la nourriture riche en histamine peut être utile pour vous prémunir de l’urticaire. Parmi les aliments en comportant le plus, on recense :

  • les fromages fermentés ;
  • le saucisson ;
  • les aliments fermentés tels que la choucroute ;
  • les épinards ;
  • les filets d’anchois ;
  • les tomates, etc.

À l’instar de l’histamine, l’acétylcholine est une substance potentiellement initiatrice de l’urticaire. Les œufs, les levures, les champignons, le foie, les amandes, le saumon, les sardines, etc. aident à la synthèse de l’acétylcholine dans votre corps, donc à augmenter sa concentration.

Pour recevoir les bons conseils en nutritionnels nécessaires, vous pouvez consulter un nutritionniste ou un diététicien sur Qare. Il vous accompagnera dans votre démarche d’adaptation de votre alimentation en fonction du problème médical que vous rencontrez.

Qu’est-ce qui peut provoquer des démangeaisons ?

Nombreuses sont les causes possibles de démangeaisons. Outre l’urticaire, nous pouvons citer :

  • la sécheresse de la peau ;
  • l’eczéma ;
  • la gale (origine parasitaire) ;
  • la varicelle ;
  • les allergies ;
  • les mycoses de la peau ;
  • les orties ;
  • l’intolérance à certains shampoings, etc.

Dans tous les cas, si les symptômes persistent, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou à vous rendre en pharmacie pour recevoir les bons conseils et si besoin le bon traitement.

Foire aux questions

À quoi ressemble l’urticaire en photo ?

Suivant sa localisation ou son origine, l’urticaire peut se présenter sous divers aspects. Au visage et sur les muqueuses par exemple, l’urticaire peut apparaître de façon très marquée. Une simple recherche de photos sur votre navigateur Internet vous permettra d’observer différents clichés d’éruptions cutanées, qui gratteraient presque rien qu’en les regardant !

Sources :