Intoxication alimentaire : combien de temps ça dure ?

Par Olivier Pisella · Rédacteur scientifique · Mis à jour le 28 avril 2020, publié le 28 avril 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Vous avez mangé un aliment « douteux » et vous vous demandez combien de temps après une intoxication alimentaire peut se déclarer ? comment la soigner ou quels aliments privilégier pendant la convalescence ? L’équipe médicale de Qare vous donne toutes les informations nécessaires pour toujours mieux prévenir et guérir !

Que faire en cas d’intoxication alimentaire ?

La plupart du temps, nul traitement médicamenteux n’est requis pour soigner une intoxication alimentaire. Les symptômes devraient disparaître d’eux-mêmes dans des délais de l’ordre de quelques heures au mieux, et n’excédant pas deux-trois jours. Pour commencer, nous vous conseillons de rester chez vous afin de ne pas transmettre votre infection, car elle peut être contagieuse.

Adoucir les symptômes

S’il n’existe pas de remède spécifique à l’intoxication alimentaire, ses désagréments peuvent toutefois être amoindris. La prise d’un anti-douleur – en prenant garde à sa posologie et en suivant les conseils de votre médecin – soulagera les éventuels maux de tête ou abdominaux, et jugulera la fièvre si vous en avez. En cas d’aval médical, vous pourrez également faire usage d’un anti-diarrhéique ou d’un anti-vomitif.

Pour rappel, évitez l’automédication et faites appel à un généraliste en cas de doutes ou de complications.

Alimentation et hydratation en cas d’intoxication alimentaire

Il est important de boire en cas d’intoxication alimentaire. Vomissements et diarrhée provoquent en effet une déshydratation qu’il est nécessaire de compenser. Buvez des liquides « clairs » (eau, bouillon, thé par exemple) par petites gorgées fréquentes.

Dès qu’il vous semble envisageable d’avaler de nouveau quelque chose de solide, nous vous recommandons de le faire, car votre système digestif a besoin de se remettre à fonctionner pour guérir plus rapidement. Vous privilégierez ainsi les apports légers et fractionnés, que vous augmenterez graduellement.

Quel aliment manger après une intoxication alimentaire ?

Selon votre tolérance et vos préférences, voici ce que nous vous recommandons de manger – en petites quantités pour commencer – après une intoxication alimentaire :

  • viande maigre ;
  • poisson cuit ;
  • riz blanc ;
  • soupe ;
  • biscotte ;
  • compote ;
  • banane ;
  • pomme de terre ;
  • pâtes.

Au fur et à mesure, si vous vous sentez mieux, vous pouvez rediversifier votre alimentation et augmenter les portions. Ajoutez des légumes, cuits dans un premier temps, puis tout le reste, toujours progressivement.

aliment après intoxication alimentaire

Aliments et boissons à éviter après une intoxication alimentaire

Avant d’avoir repris des couleurs, il vous est en revanche déconseillé de consommer, notamment :

  • des aliments ou boissons sucrés (chocolat, confiseries, jus de fruits…) ;
  • des aliments épicés ou gras ;
  • des boissons caféinées (café, certains sodas…) ;
  • de l’alcool.

Ayez à l’esprit que plus un plat est transformé et complexe, et plus il demandera d’énergie pour être digéré. Cuisinez donc vos aliments le plus simplement possible pour le moment.

Intoxication alimentaire : quand devez-vous consulter ?

Si vous manifestez diarrhée, vomissements et éventuellement fièvre de façon persistante, la consultation d’un médecin est préconisée. Pour les intoxications alimentaires, nous estimons qu’une durée de plus de 24 heures pour les vomissements et 5 jours pour les épisodes de diarrhée, à chaque fois sans amélioration notoire observée, justifie pleinement de consulter.

Consultez un médecin généraliste pour recevoir un diagnostic sur Qare !

Les motifs de consultation impératifs et urgents :

  1. Intenses douleurs abdominales ;
  2. Respiration ou déglutition difficiles ;
  3. Confusion et selles sanglantes.

Populations vulnérables : les bons réflexes à adopter

Si vous êtes une femme enceinte, une personne âgée ou atteinte de maladie chronique, redoublez de vigilance pour éviter l’intoxication alimentaire ; il en est de même pour les enfants de moins de 2 ans. Au cas où vous pensez en avoir les symptômes, gardez-vous des éventuels risques et complications en consultant votre généraliste.

Comment savoir si on fait une intoxication alimentaire ?

Elles vous semblaient « louches », ces moules, vous payez le prix de votre audace et craignez d’avoir une intoxication alimentaire ? Découvrez ci-dessous quels en sont les symptômes :

  • diarrhée fréquentes ;
  • nausées, vomissements ;
  • douleurs abdominales diffuses (crampes) ;
  • fièvre possible ;
  • présence de sang possible.

Bon à savoir : Gastro-entérite aiguë et toxi-infection alimentaire collective font partie des syndromes gastro-entéritiques.

intoxication alimentaire symptômes

Quand se déclare une intoxication alimentaire ?

Le temps d’incubation de l’intoxication alimentaire est généralement très court. Elle apparaît en principe entre une heure et quelques heures seulement après l’ingestion de l’aliment incriminé.

Comment faire la différence entre gastro et intoxication alimentaire ?

Il est facile de confondre une gastro et une intoxication alimentaire, puisque l’une et l’autre présentent peu ou prou les mêmes symptômes. Pour les différencier, il faut se pencher sur la temporalité : celle de l’apparition des troubles, ainsi que leur durée.

Cas d’une intoxication alimentaire

Si, à la suite d’un repas, au moins deux personnes présentent quasi simultanément des symptômes tels que vomissements, diarrhée ou nausées, alors une intoxication alimentaire est fortement à suspecter. La durée de l’intoxication alimentaire est assez brève : elle varie de quelques heures seulement à deux-trois jours au maximum.

Petit aparté : En parlant de simultanéité, souvenez-vous de l’épisode de la mousse au saumon dans Le Sens de la vie des Monty Python. Rassurez-vous, les conséquences de l’intoxication alimentaire sont bien plus fâcheuses dans ce film que dans l’écrasante majorité des cas réels.

Cas d’une gastro-entérite

La gastro-entérite aura quant à elle des symptômes plus disséminés dans le temps. S’ils apparaissent au-delà de 24 heures après le repas « suspect », alors il est bien probable qu’il s’agisse d’une gastro. Les effets indésirables de la gastro-entérite sont également plus persistants que dans le cas d’une intoxication alimentaire. Enfin, la présence de fièvre devrait davantage faire pencher la balance vers une gastro plutôt que vers une intoxication alimentaire.

Prenez RDV avec un médecin généraliste sur Qare pour recevoir le bon diagnostic !

Comment éviter les intoxications alimentaires ?

Il est certes difficile de s’assurer de l’hygiène d’un restaurant ou d’un vendeur de rue, mais à votre échelle, sachez que vous pouvez prendre quelques précautions :

  • Respectez les consignes de conservation et de stockage des aliments ;
  • Ne rompez pas la chaîne du froid : ne recongelez jamais un aliment et soyez attentifs aux conditions de transport ;
  • Nettoyez correctement les fruits, légumes, herbes, ustensiles et plans de travail ;
  • Cuisez suffisamment les aliments le nécessitant : volaille et porc, par exemple, doivent être cuits à cœur.

Comprendre les causes d’une intoxication alimentaire

Un aliment qui vous rend malade – nous n’évoquons pas ici le cas des allergies alimentaires – a bien souvent été contaminé, à un moment donné, par des « mauvaises » bactéries. Une intoxication alimentaire peut être liée, en particulier, à la consommation d’huîtres, de crevettes, de moules, de poissons, de viandes rouges ou blanches, de produits laitiers non pasteurisés, d’œufs ou encore d’une eau impropre.

Mal lavé, insuffisamment cuit, mal conservé ou ayant été en contact avec une personne malade, les causes de contamination d’un aliment sont multiples.

Précautions supplémentaires pour éviter une intoxication alimentare

L’équipe médicale de Qare vous donne des conseils de précaution supplémentaires pour éviter tout risque d’intoxication alimentaire :

  • Ne sortez pas les aliments du réfrigérateur trop longtemps à l’avance, en particulier en période estivale : les bactéries se développent plus rapidement avec la chaleur ;
  • Lavez-vous précautionneusement les mains avant de cuisiner, après chaque passage aux toilettes, etc. ;
  • Utilisez de préférence une planche à découper différente pour les produits de la mer, les viandes et les légumes ;
  • Débarrassez-vous des boîtes de conserve bombées, car c’est mauvais signe pour la salubrité de la nourriture qu’elles contiennent.

Foire aux questions

Une intoxication alimentaire est-elle toujours d’origine bactérienne ?

Nous avons circonscrit cet article aux intoxications alimentaires d’origine bactérienne, comprenant notamment les célèbres listeria, salmonelles et E. coli. Les intoxications alimentaires peuvent néanmoins avoir pour origine un virus, un parasite, des toxines bactériennes, des champignons ou divers produits chimiques.

Sources :