Crise d’angoisse : comment s’en sortir ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez-en à un médecin en téléconsultation

Un spécialiste peut vous aider à prévenir de futures crises d’angoisse.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

Vous vous trouvez anxieux ? Vous sentez l’angoisse monter au fond de vous ? L’anxiété est une forme d’inquiétude désagréable mais normale tant qu’elle ne retentit pas sur votre vie quotidienne. Mais parfois elle devient permanente ou se transforme en véritable crise d’angoisse. Dans ce cas, il faut agir. Qare vous explique comment.

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

L’angoisse est la forme ultime de l’anxiété. Elle se manifeste sous forme de crises d’anxiété sévère, que l’on appelle aussi des attaques de panique ou des crises d’angoisse. Rassurez-vous, elles sont assez fréquentes : chaque année, 11% de la population fait une crise d’angoisse, majoritairement des femmes.

Définition de l’angoisse

Avant de parler des symptômes, revenons sur ce qu’est l’angoisse. Elle peut être définie comme un malaise psychique, pouvant avoir des manifestations physiques, causé par une grande anxiété ou le sentiment d’un danger imminent. On parle également d’angoisse névrotique ou de névrose d’angoisse dans les formes sévères. L’étymologie du terme angoisse vient d’un mot latin angustia, qui signifie lieux étroit, resserrement. L’angoisse peut se manifester de différentes façons.

Quels sont les symptômes de l’angoisse ?

Les symptômes de la crise d’angoisse sont bien connus. Ils mélangent des aspects cognitifs et des aspects physiques. Si vous faites une crise d’angoisse, vous ne les éprouverez pas forcément tous. On parle de crise d’angoisse quand 4 symptômes au moins du tableau suivant sont présents.

Symptômes somatiquesSymptômes cognitifs
  • Sueurs
  • Tachycardie : le cœur se met à battre très rapidement
  • Tremblements ou spasmes musculaires
  • Impression d’étouffement, d’essoufflement
  • Sensation de suffocation
  • Douleur ou gêne dans la poitrine
  • Engourdissements ou picotements
  • Vertiges
  • Bouffées de chaleurs, frissons
  • Envie de vomir, maux de ventre
  • Peur de perdre le contrôle de soi-même, de devenir fou
  • Sensation d’irréalité ou de dépersonnalisation : on a l’impression d’être déconnecté de soi-même
  • Peur de faire une crise cardiaque, impression de mort imminente

La crise d’angoisse ou attaque de panique dure entre 10 et 30 minutes en moyenne. Elle est extrêmement désagréable à vivre car elle se déclenche sans prévenir. Si vous faites une crise d’angoisse, il ne faut donc pas attendre pour consulter. Plus vite vous y ferez face, plus l’angoisse sera facile à guérir.

Commencez votre suivi depuis chez vous

Prenez RDV avec des médecins généralistes et des psychiatres, et consultez sans vous déplacer de 6h à 23h 7j/7, même le week-end.

La crise d’angoisse, quels sont les risques ?

Si vous commencez à angoisser, c’est-à-dire à faire une crise d’angoisse, vous pouvez avoir l’impression d’être aux portes de la mort ou de faire une crise cardiaque. En fait, vous ne risquez absolument rien. À la fin de la crise, tout redevient comme avant, vous n’avez plus aucun problème ni physique ni cognitif, seulement une grande fatigue. Dans l’immense majorité des cas, on ne trouve aucune explication physique à la crise d’angoisse.

crise d'angoisse

Comment guérir de l’angoisse ?

Faire une crise d’angoisse, ce n’est pas grave ; on ne peut pas en mourir. Mais il ne faut pas attendre pour agir et empêcher l’angoisse de s’installer et devenir chronique.

Alors comment stopper les crises d’angoisse ? Si vous avez vécu une crise d’angoisse, il est important que vous consultiez pour éviter que ce trouble s’installe. Le mieux, c’est de vous faire accompagner par un professionnel de santé qui saura vous rassurer et vous conseiller. Le traitement de l’angoisse aura pour objectif d’éviter de nouvelles crises et aussi de supprimer l’anxiété d’avoir de nouvelles crises. Maintenir une bonne hygiène de vie, bien manger, bien dormir, faire du sport, peut également vous aider à améliorer votre bien-être mental.

Parlez-en en téléconsultation !

Consultez depuis chez vous un médecin généraliste ou un psychiatre et profitez d’un suivi personnalisé (Remboursable par l’Assurance Maladie).

Le traitement de l’angoisse par psychothérapie

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) sont considérées comme la meilleure solution pour soigner les crises d’angoisse. Elles aident à corriger les impressions fausses de danger imminent. On peut, avec l’aide du thérapeute, être exposé de façon graduelle aux situations qui déclenchent les crises, afin d’apprendre peu à peu à les contrôler. Il est possible de réaliser ces séances en téléconsultation !

Selon les cas, vous suivrez ces thérapies avec un médecin ou avec un psychologue. Chaque séance dure 45 minutes et il faut compter 12 à 25 séances pour un résultat optimal. Après les douze premières semaines, le médecin fera un bilan pour évaluer l’efficacité du traitement. Par exemple, si vous êtes coutumier des crises d’angoisse nocturnes, vous pourrez apprendre à gérer l’angoisse du soir.

Apprenez à gérer vos crises d’angoisse avec Mon Sherpa, la première application conçue par des médecins psychiatres et des psychologues, grâce à des exercices de TCC adaptés.

Le traitement par les médicaments

Si vous faites beaucoup de crises d’angoisse, ou si elles sont très intenses, le médecin pourra choisir de vous prescrire des médicaments plutôt que d’utiliser les TCC. Selon les cas, il pourra s’agir d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques. Comme pour la psychothérapie, un bilan permettra de juger s’il faut continuer ou adapter le traitement. Si le résultat est bon, le traitement durera au moins un an après la dernière crise.

Les traitements de soutien

Plusieurs types de traitements naturels peuvent aider en cas de crise d’angoisse. Le médecin saura les choisir et les indiquer. Il y a notamment :

  • La régulation ventilatoire, pour apprendre à maîtriser le rythme et l’amplitude de sa respiration en cas de panique ;
  • Les méthodes de relaxation pour gérer l’anxiété ;
  • La gestion par soi-même, qui s’apprend pendant les séances de psychothérapie ;
  • L’activité physique est toujours recommandée.

Mais en cas de crises d’angoisse, mieux vaut prévenir que guérir : reconnaître les premiers signes de crise permet de mettre en place rapidement des solutions et de ne pas les laisser s’installer.

Lire aussi : nos recommandations pour lutter contre l’anorexie.

Comment calmer une crise d’angoisse ?

La réponse n’est pas facile car il n’y a pas de remède miracle, et ces crises sont souvent incontrôlables, mais heureusement elles ne durent pas.  Lorsque cela vous arrive, vous devez essayer autant que possible de reprendre une respiration normale et d’éviter les potentiels déclencheurs (lieux bondés, bruyants…),  en vous isolant, par exemple.

traitement anxiété

Pourquoi a-t-on des crises d’angoisse ?

Trouver la cause d’une crise d’angoisse n’est pas facile, car elle a souvent lieu sans que l’on s’y attende.

Quelle est la cause de l’angoisse ?

  • Parfois l’angoisse est provoquée par une phobie : par exemple si vous croisez un chien et que vous avez la phobie des chiens, vous pouvez démarrer une crise d’angoisse. C’est alors la phobie qu’il faudra soigner. Certaines personnes ont des phobies sociales et peuvent avoir une crise d’angoisse lorsqu’ils sont confrontés au regard et jugement des autres.
  • Parfois elle s’explique par un événement traumatisant du passé : si un élément ou une situation vous rappelle cet événement, une crise d’angoisse ou de panique se déclenche. Dans ce cas, il faudra soigner le stress post-traumatique qui est à l’origine de l’angoisse.
  • La crise d’angoisse peut aussi être liée à une situation particulière. Certaines personnes font des crises d’angoisse le soir, par exemple, au moment où la nuit tombe. Elles ont une peur irraisonnée de mourir dans leur sommeil. Actuellement, avec la crise du coronavirus, il y a aussi des cas de crises d’angoisse en réaction au confinement prolongé.
  • Il peut y avoir aussi une raison secondaire : la crise d’angoisse est une conséquence de la prise régulière de drogues ou d’alcool.
  • Souvent la crise d’angoisse est spontanée : on ne trouve pas d’éléments directement déclencheur. Par contre il peut y avoir un contexte déjà présent de fatigue, de surmenage ou de dépression.

Quelle est la différence entre angoisse et anxiété ?

Dans la vie courante, on emploie souvent le terme angoisse comme synonyme d’anxiété : on parle actuellement d’angoisse liée à la crise du coronavirus, par exemple. En fait, être anxieux, c’est normal, cela fait partie de la vie.

Mais l’anxiété devient une pathologie si elle ne se calme jamais : on parle de trouble anxieux généralisé. La personne atteinte est inquiète pour tout, elle anticipe en permanence un danger ou une catastrophe.

L’angoisse est un moment d’anxiété intense, incontrôlable. Souvent les symptômes d’angoisse et d’anxiété généralisée sont liées : les personnes atteintes d’anxiété généralisée peuvent faire des crises d’angoisse. Et inversement les personnes qui ont fait plusieurs crises d’angoisse souffrent d’anxiété permanente à l’idée d’en faire d’autres.

Il faut néanmoins distinguer la crise d’angoisse de la crise psychotique qui se manifeste par une véritable déconnexion avec la réalité, des idées délirantes, voire des hallucinations, entre autres.

Dans tous les cas, le médecin est là pour vous orienter et vous conseiller un traitement. N’hésitez pas à consulter !

Parlez-en à un médecin généraliste ou à un psychiatre en téléconsultation !

Sources :