Hémoglobine basse : pourquoi notre taux diminue et comment y remédier ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez dès aujourd’hui pour connaitre votre taux d’hémoglobine dans le sang

Des médecins sont disponibles depuis chez vous 7j / 7 pour vous prescrire un bilan sanguin et analyser vos résultats de prise de sang. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Voir les disponibilités

L’hémoglobine est un constituant essentiel de nos globules rouges. Elle permet de transporter l’oxygène dans notre organisme. Lorsque notre taux d’hémoglobine est bas, notre corps fonctionne au ralenti ce qui engendre divers symptômes contraignants. Comment connaître son taux d’hémoglobine dans le sang ? Quand s’inquiéter ? Que cache une hémoglobine basse ? Et comment faire remonter son taux ? Chez Qare, on répond à toutes vos questions.

Hémoglobine : quel est le rôle de cette protéine ?

Hémoglobine : définition

L’hémoglobine (HB) est une protéine composée de 4 chaînes polypeptidiques (chaînes d’acides aminés). Synthétisée dans la moelle osseuse, elle est présente dans nos globules rouges aussi appelés hématies ou hématocrites. C’est elle qui donne la couleur rouge à notre sang. En cela, elle constitue un pigment biologique.

L’hémoglobine joue un rôle essentiel dans la respiration cellulaire. Elle transporte l’oxygène depuis nos poumons et la libère dans nos tissus et inversement. C’est grâce à ce processus que nous bénéficions de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.

Pour connaître son taux d’hémoglobine, il est nécessaire d’effectuer une prise de sang. Cet examen sanguin est aussi appelé hémogramme ou numération formule sanguine (NFS).

Les différents types d’hémoglobines

L’hémoglobine d’un adulte se compose de trois sous-catégories. Chacune possède une chaîne d’acides aminés spécifique :

  • Hémoglobine A : C’est la composante majoritaire de notre hémoglobine avec une proportion de 95% et 98%
  • Hémoglobine A2 : Elle est une variante du type A, et constitue entre 2% et 3% de l’hémoglobine totale
  • Hémoglobine F fœtale (HBF) : Produite en grande quantité chez le fœtus et le nourrisson, elle se transforme ensuite en hémoglobine A. A l’âge adulte, elle ne représente plus qu’1% à 2% de l’hémoglobine.

Que signifie un taux d’hémoglobine bas ?

Lorsque votre taux d’hémoglobine est en dessous de la valeur normale, cela indique une anémie. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une maladie, mais plutôt d’une condition résultant de facteurs sous-jacents. Il existe 3 types d’anémies :

  • L’anémie macrocytaire : lorsque le volume globulaire moyen (VGM) est élevé
  • L’anémie microcytaire : lorsque le VGM est bas, les hématies deviennent hypochromes, ils perdent leur couleur rouge
  • Anémie normocytaire : ici le VGM est normal, généralement la cause est due à une perte de sang conséquente

Dans la même thématique : Leucocytes bas, quand s’inquiéter de son taux ?

Pour connaitre votre taux d'hémoglobine, téléconsultez et recevez une ordonnance pour une prise de sang

Des médecins généralistes sont disponibles pour vous prescrire un bilan sanguin depuis chez vous 7j / 7. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Quel est le taux de référence d’hémoglobine dans le sang ?

Le taux d’hémoglobine normal varie selon l’âge et le sexe de la personne :

  • Pour un homme il se situe entre 13 et 18 grammes par décilitre de sang
  • Pour une femme, il se situe entre 12 et 16 grammes par décilitre de sang

On peut aussi calculer le TCMH. Il s’agit de la teneur corpusculaire d’hémoglobine contenue dans un globule rouge. La valeur de référence se situe entre 28 et 32 pictogrammes par globule rouge.

A noter : le taux d’hémoglobine est corrélé au taux de fer dans le sang.

Quel taux d’hémoglobine est alarmant ?

Il existe différents seuils de gravité d’un taux d’hémoglobine bas :

Degré de sévérité de l’anémie Taux d’hémoglobine dans le sang
Légère 9,5 à 10,5 g / dL 
Modérée 8 à 9,4 g / dL
Sévère 6,5 à 7,9 g / dL
Critique Moins de 6,5 g / dL

Hémoglobine basse : quelles sont les causes ?

Comme le souligne l’OMS, l’anémie est un problème de santé majeur. Ses causes sont multiples.

La cause principale : une carence en fer

L’hémoglobine étant majoritairement constituée de fer, l’anémie survient généralement à cause d’un déficit en fer. Elle peut être due à :

  • Une alimentation pauvre en fer, la cause la plus fréquente
  • Les pertes de sang abondantes lors des menstruations chez la femme
  • Dans de rares cas, un trouble digestif impactant l’absorption du fer dans l’organisme

Au-delà du fer, une carence en vitamine B12 ou B9 peut provoquer une anémie. En effet, ces nutriments sont essentiels dans la production de l’hémoglobine.

Autres causes possibles de l’anémie

Au-delà des carences en nutriments, l’anémie peut aussi être provoquée par :

  • Une hémorragie aiguë interne ou externe
  • Certaines traitements médicamenteux
  • Une chimiothérapie
  • Un cancer
  • Une inflammation chronique
  • Une insuffisance rénale
  • Un dysfonctionnement de la moelle osseuse, entraînant une altération de la production des globules rouges

Dans la même thématique : Lymphocytes bas, quelles sont les causes ?

Pour savoir si votre bilan sanguin indique un taux d'hémoglobine bas, téléconsultez dès aujourd'hui

Des médecins généralistes sont disponibles en vidéo 7j / 7 pour analyser vos résultats de prise de sang. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Hémoglobine basse et grossesse : quel est le lien ?

Selon l’OMS, 40% des femmes enceintes dans le monde sont anémiées. Cela s’explique par le fait que la femme enceinte a un besoin en fer plus important pour deux raisons :

  • Son volume sanguin augmente
  • Le développement du fœtus nécessite un apport supplémentaire en fer

Plus la grossesse avance, plus le besoin en fer est conséquent.

Hématocrite bas durant la grossesse

Le taux d’hémoglobine est corrélé à la production d’hématies dans le sang. Voici un tableau récapitulatif des valeurs indiquant une anémie chez la femme enceinte.

Taux d’hémoglobine dans le sang Hématocrite
1er trimestre de grossesse Inférieur à 11 g / dL Inférieur à 33%
2ème trimestre de grossesse Inférieur à 10,5 g / dL Inférieur à 32%
3ème trimestre de grossesse Inférieur à 11 g / dL Inférieur à 33%

Anémie et grossesse : facteurs de risques culturels

Il existe des habitudes culturelles qui ont un impact néfaste quant à l’absorption du fer dans l’organisme chez la femme enceinte. La consommation excessive d’argile alimentaire en est une.

Elle est régulièrement consommée au sein de la communauté africaine, notamment pour soulager les nausées durant la grossesse.

A haute dose, elle agit comme un aimant sur le fer qui est alors expulsé du corps dans les selles. De plus, il y a un risque d’intoxications en aluminium et en métaux lourds ainsi qu’une contamination bactérienne et parasitaire.Une situation qui représente un danger pour le fœtus et la mère.

Un test urinaire permet de vérifier le taux d’aluminium et ainsi diagnostiquer une éventuelle surconsommation d’argile.

Dans la même thématique :

Taux d’hémoglobine bas : les symptômes ressentis

Voici les signes indiquant que vous pouvez souffrir d’une anémie :

  • Une pâleur cutanée
  • Une fatigue chronique
  • Des migraines
  • Une accélération du cœur
  • Une gêne respiratoire (dyspnée)
  • Un dérèglement du cycle menstruel

Comment faire remonter le taux d’hémoglobine ?

Lorsque vous commencez le traitement, il faut compter 1 à 2 semaines pour que l’hémoglobine remonte, et 6 à 8 semaines pour que le taux atteigne la normale.

Une alimentation riche en fer

En parallèle de votre suivi médical, certaines habitudes peuvent vous aider à soigner votre anémie. L’alimentation est la clé pour un apport en fer suffisant. Voici une liste d’aliments à privilégier :

  • Viandes rouges
  • Boudin
  • Légumineuses (pois chiches, lentilles, petits pois…)
  • Oléagineux (noix, amandes, noix de cajou…)

A noter : la vitamine C aide à assimiler le fer dans l’organisme. Pensez à consommer des jus d’orange frais ou encore des kiwis.

Une supplémentation en fer et vitamines

Vous pouvez consulter votre médecin accompagné de votre bilan sanguin. Selon votre taux d’hémoglobine, il pourra vous prescrire des compléments de fer, vitamine B12 ou acide folique.

Dans la même thématique :