Rhinopharyngite aiguë : la reconnaître et la soigner

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez un médecin depuis chez vous

Restez bien au chaud et demandez conseil à un médecin en vidéo, tous les jours de 6 h à 23h, même le week-end !

(Remboursable par l’Assurance Maladie)

Consulter un médecin

La rhinopharyngite aiguë est une pathologie qui se transmet par voie virale, souvent en hiver, lorsque nos défenses immunitaires sont plus faibles. Bénigne, elle guérit en quelques jours mais nécessite néanmoins un traitement symptomatique pour éviter une surinfection. L’équipe médicale de Qare vous dit tout sur les symptômes et les traitements de la rhinopharyngite aiguë.

Rhinopharyngite aiguë : définition, symptômes, transmission

C’est quoi une rhinopharyngite aiguë ?

La définition de la rhinopharyngite aiguë est simple : il s’agit d’une inflammation des voies respiratoires hautes qui touche les muqueuses nasales et le pharynx, situé dans la gorge. Cette infection, qui s’apparente au rhume, est virale et totalement bénigne. Néanmoins, si elle n’est pas correctement prise en charge, la rhinopharyngite peut entraîner des complications bactériennes telles que l’otite ou la sinusite.

Quels sont les symptômes d’une rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite aiguë de l’adulte ou de l’enfant se manifeste par les symptômes suivants :

  • congestion nasale avec éventuel écoulement ;
  • toux ;
  • maux de gorge ;
  • fièvre modérée ;
  • fatigue ;
  • d’éventuelles difficultés à déglutir ;
  • tête lourde ;
  • courbatures légères.

Consultez un médecin depuis chez vous !

Sur Qare, des médecins sont disponibles 7J/7 de 6h à 23h. Prenez RDV dès maintenant (Remboursable par l’Assurance Maladie)

symptômes rhinopharyngite

Est-ce que la rhinopharyngite est contagieuse ?

La rhinopharyngite aiguë se transmet par un rhinovirus, ou d’autres virus apparentés, qui sont effectivement contagieux. D’ailleurs, le laps de temps durant lequel la transmission de la rhinopharyngite est possible est très long : jusqu’à 21 jours après le début des symptômes. Cela sachant que la durée d’incubation peut également aller jusqu’à 7 jours. Donc, au total, la rhinopharyngite peut être transmissible pendant près de 28 jours.

Vous pouvez attraper la rhinopharyngite aiguë par contact direct ou indirect avec une personne contaminée :

  • par projection, en étant proche d’une personne infectée au moment où elle tousse ou éternue ;
  • en serrant la main ou en embrassant quelqu’un de malade ;
  • par contact avec des objets ou surfaces qui ont été contaminés (si quelqu’un de malade l’a touché sans s’être lavé les mains avant).

Pour éviter d’attraper une rhinopharyngite aiguë, et même d’autres types de virus, vous devez respecter ces quelques règles d’hygiène :

  1. éviter le contact avec les personnes malades ;
  2. vous laver les mains régulièrement ;
  3. éviter de vous toucher le visage après avoir touché des objets ou une surface potentiellement contaminée.

Réduisez les risques de contamination en téléconsultant

Évitez les contacts, consultez un médecin en vidéo pour recevoir un avis médical et une ordonnance, si nécessaire (7J/7 de 6h à 23h).

Comment soigner la rhinopharyngite aiguë ?

Il n’existe pas de traitement contre la rhinopharyngite aiguë permettant d’en guérir du jour au lendemain car c’est une infection virale. Vous pouvez traiter vos symptômes et les atténuer jusqu’à la disparition de l’infection de votre organisme. Nous vous donnons nos recommandations médicales pour vous soigner correctement.

Comment guérir d’une rhinopharyngite ?

Comme nous l’avons dit, il n’existe pas de traitement spécifique pour soigner la rhinopharyngite, mais vous pouvez agir sur vos symptômes. Les antibiotiques sont donc inutiles pour soigner la rhinopharyngite aiguë, comme cela est expliqué dans ce document pdf réalisé par l’Assurance Maladie.

Pour faire baisser la fièvre

Prenez du paracétamol en respectant la posologie et en l’absence de contre-indications. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) sont à proscrire. Lors d’une rhinopharyngite, la durée de la fièvre n’excède généralement pas deux ou trois jours. Au-delà, consultez un médecin.

Trouvez un médecin disponible dans la journée

Gagnez du temps et demandez conseil à un médecin en téléconsultation : voir les disponibilités (Remboursable par l’Assurance Maladie).

 Pour le nez bouché ou qui coule

  • Vous devez vous moucher régulièrement, avec des mouchoirs à usage unique, pour éviter une surinfection bactérienne de la rhinopharyngite.
  • Lavez-vous le nez avec du sérum physiologique ou des solutions salines en spray (attention, les sprays sont déconseillés chez les bébés).
  • Vous pouvez également utiliser des sprays à base de cortisone qui aident dans le traitement de l’infection. Cependant, ils doivent être prescrits par un médecin. Ils sont déconseillés chez la femme enceinte et les personnes de moins de 15 ans.

soigner rhinopharyngite

Soigner la toux et les maux de gorge

Pour soigner votre toux lors d’une rhinopharyngite aiguë, vous pouvez utiliser des sirops antitussifs. Ils sont indiqués dans le traitement de la toux sèche. En revanche, la toux grasse ne doit pas être stoppée car elle participe à la guérison. En effet, en évacuant les mucus, elle élimine les microbes de vos voies respiratoires.

Par ailleurs, les tisanes au thym et au miel sont très efficaces pour adoucir la gorge irritée.

Bon à savoir : la rhinopharyngite aiguë n’est pas un motif suffisant pour obtenir un arrêt de travail. Cependant, les symptômes sont très similaires à ceux du coronavirus, et il convient de se faire dépister pour avoir confirmation. Si le résultat est positif, ou dans l’attente des résultats du test PCR, vous pourrez obtenir un certificat médical et obtenir une prescription pour rester en télétravail.

Les traitements naturels de la rhinopharyngite

Outre les médicaments, vous pouvez également avoir recours à des remèdes naturels ou à base de plantes pour soulager vos symptômes de la rhinopharyngite aiguë.

  • L’homéopathie peut être indiquée dans le traitement de la rhinopharyngite aiguë si votre médecin le juge utile ;
  • Les inhalations à la vapeur d’eau ou même aux huiles essentielles (si elles ne sont pas contre-indiquées) permettent notamment de déboucher le nez. Cependant, les huiles essentielles peuvent être toxiques chez les bébés et les femmes enceintes. Pour savoir quelle huile utiliser, demander conseil à votre pharmacien ou votre médecin.
  • Pensez à boire beaucoup d’eau, surtout en cas de fièvre car elle déshydrate.
  • Par ailleurs, si vous êtes malade, vous devez éviter les environnements trop secs ainsi que la fumée du tabac.
  • Chez vous, pensez à aérer et à ne pas trop chauffer votre intérieur. En revanche, couvrez-vous bien.

Soigner une rhinopharyngite aiguë qui dure

Si votre rhinopharyngite aiguë persiste au-delà de deux semaines, il peut s’agir d’une allergie. C’est pourquoi il est possible d’avoir les symptômes d’une rhinopharyngite au printemps ou en été. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin rapidement. Il pourra poser un diagnostic, confirmer ou non qu’il s’agit d’une rhinite allergique, et vous prescrire un traitement adapté. Celui-ci pourra être à base d’antihistaminiques pour stopper vos réactions allergiques.

S’il ne s’agit pas d’une allergie, la rhinopharyngite peut notamment être liée à un problème mécanique, notamment des polypes nasaux, qui obstruent les muqueuses nasales. Votre médecin pourra vous indiquer comment vous soigner. Une opération peut éventuellement être envisagée, après avis spécialisé avec un ORL.

Le traitement de la rhinopharyngite aiguë chez le bébé

En cas de rhinopharyngite aiguë chez le nourrisson, il est possible de donner du paracétamol pour calmer la fièvre et l’inconfort, mais seulement s’il a plus de 3 mois. Par ailleurs, il faut bien respecter les dosages indiqués pour son âge et son poids.

Vous devez le moucher régulièrement pour que les bactéries ne stagnent pas et ne contaminent pas d’autres zones. Cela pourrait générer une infection secondaire parfois bactérienne telle que l’otite, la conjonctivite ou la sinusite.

Vous pouvez effectuer des lavages de nez au sérum physiologique plusieurs fois par jour. Attention tout de même, n’utilisez pas de sprays nasaux car ils sont nocifs pour les bébés.

Au moindre signe d’aggravation ou de complication bactérienne, avec fièvre élevée et altération de l’état général, consultez un médecin.

Foire aux questions

Quelle différence entre la rhinopharyngite et la pharyngite aiguë ?

Lorsque l’inflammation ne touche que le pharynx, on parle de pharyngite aiguë. Cela peut provoquer des maux de gorge modérés, mais sans l’apparition de symptômes nasaux. La durée de la pharyngite aiguë peut varier de quelques jours à une semaine environ, tout comme la rhinopharyngite.

Bon à savoir : si l’inflammation vous cause une altération de la voix, voire une extinction de voix, cela veut dire qu’elle a touché le larynx (laryngite). Vous devez préserver votre voix en évitant de parler pour réduire l’inflammation.

Pourquoi j’ai toujours des rhinopharyngites ?

Il n’est pas rare d’attraper plusieurs fois la rhinopharyngite dans l’année. Le virus circule beaucoup en hiver et est très transmissible. Même après l’avoir contracté, l’immunité que le virus procure n’est que de courte durée. De plus, il existe des centaines de virus pouvant donner des rhinopharyngites aiguës. C’est pour cela que vous pouvez avoir des rhinopharyngites à répétition, surtout si votre organisme est fragile.

Rhinopharyngite ou coronavirus ?

Les symptômes de la rhinopharyngite, comme la toux, la fièvre et les maux de gorge, sont très proches de ceux du Covid-19. Il faut donc être vigilant et se faire tester au moindre doute. Vous pouvez également demander l’avis d’un médecin, en privilégiant la téléconsultation pour éviter tout risque de contamination.

Sources :