Anorexie causes : quels sont les facteurs de la maladie ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Faites-vous aider par un professionnel

Un psychiatre peut vous aider à traverser une période difficile et vous accompagner à distance grâce à la consultation en vidéo.

Téléconsultation 100% remboursée par l’Assurance Maladie

Démarrer la consultation

L’anorexie mentale fait partie des troubles du comportement alimentaire (TCA). Elle peut être très grave et nécessite un suivi psychologique important pour permettre au malade de s’en sortir. Quelles sont les causes de l’anorexie, chez l’homme et la femme ? Y a-t-il des facteurs prédisposants ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus sur les causes de cette maladie psychiatrique complexe.

Quels sont les facteurs de l’anorexie ?

L’origine de l’anorexie reste à ce jour encore incomplète et changeante d’une personne à une autre. On parle surtout de facteurs prédisposants et pérennisants lorsqu’il est question de déterminer les causes de l’anorexie, chez le garçon ou la jeune fille.

L’anorexie n’a pas de causes biologiques, puisqu’il s’agit d’une maladie psychiatrique. La personne malade s’interdit volontairement de se nourrir sur une période plus ou moins longue, en raison d’une perception déformée de son poids.

La puberté, le point de départ fréquent de l’anorexie

La plupart des cas d’anorexie démarrent au moment de la puberté, entre 14 et 17 ans. Cette période constitue un moment charnière dans la vie où le corps change et commence à être sexualisé. Les individus sont focalisés sur l’image de leur corps et sur celui des autres, sur un fond de pression sociale très forte.

Cela débute par une restriction alimentaire volontaire, la plupart du temps, ou involontaire, ce qui entraîne une dénutrition. À noter que les troubles alimentaires tels que l’anorexie peuvent également trouver leur cause dans des événements de vie traumatisants, tels qu’un deuil, une séparation, etc.

Les facteurs prédisposants

Les personnes atteintes d’anorexie sont majoritairement des femmes, mais 10% d’entre elles seraient des hommes. Chez ces malades, on retrouve des éléments prédisposants. Parmi eux :

  • Des anomalies biologiques
  • Des variations génétiques
  • D’autres troubles psychiatriques (présents chez 40% des personnes anorexiques) : les phobies, l’anxiété, des addictions à l’alcool ou à un abus de substances, un trouble obsessionnel compulsif (TOC), des troubles de la personnalité…

Des traits de caractère caractéristiques

On observe fréquemment chez les personnes anorexiques des traits de tempéraments communs, comme le perfectionnisme, l’exigence envers soi-même, une faible estime de soi, des tendances dépressives ou anxieuses précoces, etc.

Les traits de tempéraments relatifs à l’anorexie chez l’homme sont moins standardisés que chez les femmes, mais les causes de leur anorexie restent étroitement liées à leur profil.

Les personnes exerçant des métiers basés sur l’apparence physique sont davantage concernées (sportif de haut niveau, mannequins…).

Les facteurs pérennisants

D’autres facteurs psychologiques, biologiques et neurocognitifs semblent participer à la chronicisation de la maladie. En effet, après une restriction alimentaire prolongée, le corps finit par s’adapter en modifiant son système de régulation du métabolisme, de l’appétit et de l’humeur.

Chez les personnes non anorexiques, par exemple, les aliments appétissants entraînent la libération d’endorphines. À l’inverse, chez les personnes atteintes d’anorexie, ce sont le jeûne, l’activité intense et la restriction alimentaire qui produisent cette hormone. En clair, le cerveau dysfonctionne et altère le système cérébral de la récompense (80% des patients environ).

La présence d’autres troubles psychiatriques fait partie à la fois des facteurs prédisposants et pérennisants. En effet, en plus de favoriser l’anorexie, ils compliquent également sa prise en charge et contribuent à sa chronicité.

Sollicitez un avis médical en téléconsultation

Des psychiatres et des psychologues sont disponibles de 6h à 1h du matin chaque jour pour vous aider. Prenez RDV et consultez depuis chez vous dans la journée.

Anorexie et boulimie : en quoi sont-elles liées ?

Il arrive fréquemment que l’anorexie et la boulimie coexistent ou se manifestent à tour de rôle. Elles font toutes les deux parties des troubles du comportement alimentaire et entraînent des symptômes très handicapants au quotidien.

Quelles différences entre les deux maladies ?

Contrairement à un processus anorexique, où la volonté assumée est de perdre du poids, une personne boulimique non hyperphagique va constamment vouloir maintenir son poids.

Les troubles boulimiques conduisent à absorber rapidement de grandes quantités de nourriture, de manière incontrôlable et plusieurs fois par semaine.

Anorexie causes

Une association très fréquente

Les personnes anorexiques-boulimiques alternent entre des crises de frénésie alimentaire et des phases anorexiques, le tout en s’obligeant à pratiquer une activité sportive à outrance, en se faisant vomir ou en prenant des médicaments. Dans ces cas précis, ce sont en particulier les hormones thyroïdiennes qui accélèrent le métabolisme et la déperdition calorique.

20 à 50% des individus qui souffrent d’anorexie mentale ont des crises de boulimie. Chez les personnes boulimiques, 27% d’entre elles ont des antécédents d’anorexie mentale.

Les causes d’une évolution de l’anorexie vers la boulimie (vomissements aux alentours de 18 ans) ne sont pas connues. Les risques, quant à eux, sont clairs. L’association des deux maladies peut être dramatique et entraîner des déséquilibres ioniques graves, des faiblesses musculosquelettiques sévères, ainsi qu’une importante dégradation de la dentition.

Des troubles cardiaques graves sont répertoriés chez les anorexiques sévères et nécessitent une hospitalisation en urgence.

Sollicitez un avis médical en téléconsultation

Des psychiatres et des psychologues sont disponibles de 6h à 1h du matin chaque jour pour vous aider. Prenez RDV et consultez depuis chez vous dans la journée.

Foire aux questions :

Quelles sont les causes des troubles alimentaires ?

Maladies complexes et polyfactorielles, les troubles du comportement alimentaire ont des origines psychologiques, biologiques, environnementales et sociales. Depuis quelques années, de plus en plus d’études s’accordent à démontrer que les TCA pourraient également avoir des facteurs neurobiologiques et génétiques.

Quelles sont les causes de l’anorexie infantile ?

L’anorexie infantile est généralement due à des causes psychologiques. Son origine peut aussi se trouver dans des infections diverses ou à des intolérances digestives (protéines du lait, saccharose ou gluten).

L’anorexie du nourrisson, quant à elle, a également des causes diverses, comme le stress des parents ou la pression mise au moment des repas, entre autres.