Psychothérapie : définition, déroulement et objectifs

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Vous sentir mieux en parlant à un professionnel

Un médecin psychiatre peut vous aider à aller mieux grâce à un suivi à distance.

– Prise en charge par l’Assurance Maladie

– Sans avance de frais, pour les médecins indiqués.

Démarrer la consultation

Il arrive parfois, à un moment de la vie, que notre santé mentale se dégrade. Événements traumatiques, difficultés, pathologies… Les raisons qui poussent à entamer une psychothérapie sont diverses et variées. À quoi sert-elle ? Que faut-il savoir avant de la démarrer ? L’équipe médicale de Qare vous parle des spécificités d’une psychothérapie.

Comment fonctionne la psychothérapie ?

Une psychothérapie peut s’engager avec un psychologue, un psychiatre, ou un psychothérapeute, qui doit justifier d’une formation en psychothérapie et être titulaire du certificat européen de psychothérapie.

Définition : quel est le but de la psychothérapie ?

La psychothérapie est, par définition, un ensemble de soins et d’accompagnements délivrés par un psychothérapeute. Par le biais de divers moyens psychologiques, son objectif est d’aider la personne suivie à aller mieux (ou lui éviter une possible rechute dans une souffrance psychologique ou un trouble).

Même s’il existe un grand nombre de psychothérapies (plus de 400 en France et aux États-Unis !), la technique en elle-même se focalise, d’une manière générale, sur le psychisme, le corps et l’environnement.

Cela s’entreprend par des entretiens réguliers, individuels ou en groupe, sur une durée qui varie de quelques mois à plusieurs années.

La psychothérapie repose sur le secret professionnel, une alliance thérapeutique forte entre le psychothérapeute et le patient et peut être associée à une prescription de médicament.

Pour quel profil la psychothérapie peut-elle être efficace ?

Une psychothérapie peut se pratiquer à tout âge, individuellement, en couple, en famille ou en groupe familial. La souffrance psychique est l’élément de base qui amène à consulter. Celle-ci s’exprime par des symptômes, tels que :

  • L’angoisse
  • Une perte de confiance en soi
  • La tristesse
  • Une phobie
  • Une crise de panique
  • L’isolement
  • Des idées suicidaires
  • Une obsession
  • Des troubles sexuels
  • L’inhibition
  • Des troubles du sommeil
  • Des difficultés relationnelles
  • Des troubles alimentaires

Le déclencheur peut également se réduire à une envie de mieux se connaître, à un sentiment diffus de mal être ou à des questionnements qui poussent à l’introspection.

La psychothérapie peut également être utile en cas de dépression. Si vos symptômes s’aggravent, n’attendez pas pour consulter un psychologue ou un psychiatre.

Parlez de votre mal-être à un médecin

Vous rencontrez ces symptômes ? Des psychiatres ou des psychologues sont disponibles en vidéo de 6h à 1h, facilement et rapidement.

Quels sont les facteurs en lien avec l’apparition de symptômes ?

Certaines situations favorisent l’apparition de symptômes et traduisent donc, parfois, une souffrance psychique. Il est également possible qu’elles viennent seulement s’ajouter aux manifestations déjà présentes.

L’ensemble des symptômes cités ci-dessus peut être lié à :

  • Une addiction aux drogues ou à l’alcool ;
  • De l’eczéma ou des douleurs, par exemple (troubles dit psychosomatiques) ;
  • Des troubles psychiques déjà diagnostiqués ;
  • Des troubles apparus à la suite d’une situation traumatisante ou conflictuelle (au travail, à l’école, dans un couple ou une famille) ;
  • Chez une personne consciente de ses troubles et qui demande de l’aide ;
  • Chez une personne peu ou pas consciente qu’elle a des troubles, mais désireuse de comprendre l’origine de sa souffrance.

Les différents types de psychothérapies

À ce jour, il existe de nombreuses psychothérapies, avec des d’écoles de pensées qui s’affrontent et des avis scientifiques divergents. Cinq approches thérapeutiques se démarquent tout de même :

La psychothérapie analytique ou psychodynamique

Grandement influencé par la psychanalyse (Freud, Jung…), ce type de psychothérapie s’appuie sur l’inconscient et accorde une attention toute particulière aux liens qui unissent les souffrances actuelles aux expériences vécues dans le passé.

La psychothérapie cognitivo-comportementale

Cette approche propose d’analyser objectivement et avec détachement certains comportements inadéquats, qui pourraient être liés aux difficultés psychologiques ressenties. Dans une psychothérapie cognitivo-comportementale, le psychothérapeute aide son patient à comprendre, puis à remplacer ces pensées, émotions et comportements non désirés par d’autres, plus adaptés.

La psychothérapie humaniste ou existentielle

À mi-chemin entre la psychologie et la philosophie, elle met l’accent sur les aptitudes d’un être humain à se réaliser pleinement grâce à ses capacités et à maîtriser son existence. L’objectif est de faire prendre conscience à la personne suivie de ses forces et de ses difficultés en favorisant son exploration de soi, ainsi qu’en expérimentant de nouvelles façons d’agir ou d’être.

La psychothérapie systémique ou interactionnelle

Cette approche considère que les difficultés personnelles du patient sont dues à ses interactions avec son entourage. Le psychothérapeute analyse ainsi les autres personnes au cours des séances.

La psychothérapie intégrative et multiréférentielle

Elle prend en compte différentes psychothérapies en fonction des problèmes rencontrés par le patient.

Psychothérapie spécialité

Quelle psychothérapie est la plus efficace ?

Statuer sur l’efficacité d’une psychothérapie en particulier est quasiment impossible, tant il existe de profils de patients et de contextes différents. Une approche peut s’avérer très efficace pour une personne et pas du tout pour une autre, c’est ainsi.

Quoi qu’il en soit, avant de vous lancer dans une psychothérapie, il importe de bien vous renseigner sur la spécialité que pratique le psychothérapeute. Êtes-vous plus intéressé par le fait de décortiquer votre inconscient et vos expériences passées ? Ou analyser vos relations avec les autres ? Ce choix vous revient.

Bien entendu, vous êtes en droit de contacter plusieurs psychothérapeutes ou votre médecin traitant pour en discuter et vous décider ensuite, en connaissance de cause.

Se lancer dans une psychothérapie : quel prix débourser ?

Le prix d’une psychothérapie se situe entre 35 et 100 euros. Les séances durent de 45 minutes à 1 heure et peuvent s’étendre sur une période plus ou moins longue. Réalisée dans le domaine libéral, une psychothérapie n’est souvent pas prise en charge par la Sécurité sociale et constitue, il est vrai, un réel investissement financier.

Si vous démarrez ce travail avec un psychiatre, vous pourrez être remboursé de vos séances, du moins en partie. Certaines mutuelles prennent également en charge quelques séances de thérapie avec un psychologue.

En France, il est possible de suivre une psychothérapie au sein de structures psychiatriques publiques (Centres médico-psychologiques notamment). Celles-ci sont donc sans avance de frais, mais comportent plusieurs inconvénients, en raison de la quantité de demandes très importante. Parmi eux : manque de manœuvre dans le choix du psychothérapeute, des horaires, certaine passivité due à la gratuité…

N'attendez pas pour aller mieux

Prenez rdv avec un professionnel dès aujourd’hui.

Comment savoir si une psychothérapie fonctionne ?

L’importance de l’alliance thérapeutique

Dans une psychothérapie, plus que jamais, un lien fort doit s’établir entre le patient et son psychothérapeute. Il s’agit d’ailleurs d’un élément-clé dans le succès d’une psychothérapie.

Plus concrètement, lorsque deux personnes se rencontrent, les facteurs émotionnels se trouvent être au premier plan. On a besoin d’en apprendre plus sur l’autre, afin de savoir comment se comporter (confiance, méfiance…). Dans une psychothérapie, c’est la même chose, et même un peu plus.

L’alliance thérapeutique consiste à transformer le simple rapport relationnel en un rapport collaboratif entre le patient et son psychothérapeute. L’objectif de cette alliance est de travailler ensemble pour résoudre les problèmes établis.

Le succès d’une psychothérapie : les signes qui ne trompent pas

Pour déterminer si la psychothérapie que vous suivez porte ses fruits, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Attention, il n’est pas question d’inventer des signes d’améliorations, juste pour conforter votre entourage ou vous-même que vous êtes « guéris ».

Si votre suivi est réellement efficace, les victoires se présenteront d’elles-mêmes, et cela peut prendre du temps.

1. Votre ou vos symptômes disparaissent
2. Votre état de santé général est meilleur
3. Vos relations avec les autres s’améliorent
4. La relation avec votre thérapeute se renforce (vous entendez même sa voix dans les moments difficiles)
5. Vos émotions sont moins difficiles à gérer
6. Votre estime de soi grandit

Foire aux questions :

Qu’est-ce que la psychothérapie EMDR ?

Principalement utilisée pour traiter le trouble du stress post-traumatique (TSPT), la psychothérapie EMDR, « Eye Movement Desensitization and Reprocessing » en anglais, utilise une stimulation sensorielle bi-alternée (droite-gauche). Celle-ci passe par des mouvements oculaires, ainsi que par un stimuli auditif et corporel.

Découverte par hasard en 1987 par Francine Shapiro, psychologue américaine, elle permet de stimuler un mécanisme neuropsychologique présent dans chaque individu. Ainsi, il est possible de retraiter des événements traumatiques à l’origine de diverses souffrances.

Y’a-t-il des effets secondaires à une psychothérapie ?

Comme c’est souvent le cas lors de nombreux actes médicaux, la psychothérapie peut parfois entraîner des effets secondaires. L’approche analytique (fortement inspirée de la psychanalyse), par exemple, peut faire remonter de grandes souffrances. Le patient fragile peut avoir du mal à y faire face et ressentir un mal-être encore plus intense.

Cet aspect de la psychothérapie est encore trop peu étudié à l’heure actuelle. Dans la grande majorité des cas, les émotions générées par le travail réalisé en séance ne perturbent pas la vie outre-mesure et finissent par évoluer vers le positif.