Vaccin contre la varicelle : dans quels cas est-il recommandé ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez votre ordonnance en ligne pour vos vaccins

Faites-vous vacciner en ne vous déplaçant qu’une fois en cabinet :

1 – Téléconsultez et recevez une ordonnance

2 – Aller chercher le vaccin en pharmacie

3 – Rendez-vous en cabinet pour l’injection

(Remboursable par l’Asssurance Maladie)

Prendre RDV

La varicelle est une infection bénigne si on l’attrape enfant. En revanche, le virus varicelle-zona qui en est responsable peut être très dangereux à l’âge adulte si l’on n’est pas immunisé. C’est pour cela qu’un vaccin contre la varicelle a été inventé pour prévenir les formes graves de l’infection, chez les adolescents et les adultes. Dans quels cas faut-il se faire vacciner ? Comment ça marche ? Qare vous répond.

Quand se faire vacciner contre la varicelle ?

La vaccination contre la varicelle n’est pas recommandée pour tout le monde. Un médecin peut vous recommander de recevoir le vaccin contre la varicelle, passé l’âge de 12 ans, si vous n’avez pas déjà contracté l’infection auparavant.

Faut-il vacciner les bébés contre la varicelle ?

Non, le vaccin contre la varicelle n’est pas un vaccin recommandé pour les bébés car la maladie est inoffensive lorsqu’on l’attrape jeune. En effet, si l’on a eu une fois la varicelle dans son enfance, on ne peut l’avoir à nouveau car notre organisme possède déjà des anticorps.

Bon à savoir : C’est surtout le cas lorsque l’enfant a contracté la maladie au delà de 1 an sinon des nouvelles éruptions sont possibles mais souvent plus légères.

Dans quel cas un adulte doit-il se faire vacciner ?

Tout adolescent ou adulte n’ayant pas eu la varicelle étant petit peut recevoir le vaccin pour s’immuniser, en l’absence de contre-indication. Certains profils de patients sont plus visés par ces recommandations :

  • les femmes en âge de procréer, notamment si elles ont un projet de grossesse ;
  • les adolescents entre 12 et 18 ans ;
  • les femmes après avoir eu un premier enfant, sous réserve d’être sous contraception ;
  • tout adulte non-immunisé qui serait proche d’une personne ayant la varicelle (la vaccination doit être réalisée dans les 72 heures suivant l’exposition sachant que l’incubation de la maladie est d’environ 15 jours) ;
  • les personnes qui sont en attente de greffe ;
  • toute personne dans l’entourage d’une personne immunodéprimée.

Deux doses sont nécessaires pour s’immuniser contre la varicelle. Les deux injections doivent être réalisées soit à quatre à huit semaines d’intervalle, soit à six à dix semaines d’intervalle.

Recevez votre ordonnance en téléconsultation

Consultez un médecin en vidéo 7J/7 pour vous faire prescrire le vaccin, si nécessaire : prendre RDV (Remboursable par l’Assurance Maladie)

vaccin adulte

Comment savoir si l’on a déjà eu la varicelle ?

Vous songez à vous faire vacciner parce que vous pensez que vous n’avez jamais eu la varicelle ? Vous pouvez vérifier cela en réalisant un prélèvement sanguin pour détecter la présence d’anticorps dans votre sang (sérologie). Si le résultat est positif, cela veut dire que vous l’avez déjà eu et que vous n’avez pas besoin de recevoir le vaccin contre la varicelle.

Vaccin contre la varicelle : efficacité et effets secondaires

Quel est le taux d’efficacité du vaccin ?

Le vaccin contre la varicelle a un très bon taux d’efficacité, puisqu’il atteint les 95 % après deux injections. Il s’agit d’un vaccin à virus atténué qui doit être administré en 2 doses.

Quelle durée de protection offre le vaccin contre la varicelle ?

Une fois que vous avez reçu les deux doses de vaccin, vous êtes protégé à vie. Il n’y a pas besoin de faire de rappel. En revanche, le fait que vous ayez la varicelle ou reçu le vaccin ne vous protège pas d’avoir un zona. En effet, le virus qui loge de façon quiescente peut ressurgir à l’âge adulte et provoquer des éruptions cutanées d’autant plus que vous avez éprouvé une période de stress ou tout facteur ayant diminué votre immunité générale.

Des questions sur la vaccination ? Posez-les en vidéo

Téléconsultez des médecins 7J/7 pou recevoir un avis médical et une ordonnance, si nécessaire : prendre RDV (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Quels sont les effets secondaires du vaccin ?

Comme tout vaccin, celui contre la varicelle peut provoquer des effets secondaires qui sont bénins en grande majorité.

Les effets indésirables les plus fréquents et les moins sévères sont :

  • réaction locale (rougeur, gonflement, douleur au niveau de la zone d’injection) ;
  • fièvre ;
  • courbatures ;
  • douleurs articulaires ou musculaires.

Le vaccin contre la varicelle, comme tout autre, peut également entraîner une réaction allergique grave. En présence de l’un de ces symptômes, vous devez vous rendre aux urgences ou contacter un médecin immédiatement :

  • éruption cutanée avec démangeaisons ou bulles ;
  • gonflement des yeux ou du visage ;
  • difficulté à respirer ou à avaler ;
  • baisse drastique de la pression artérielle ;
  • perte de connaissance.

Si vous avez des doutes et souhaitez recevoir un avis médical sur le vaccin de la varicelle, vous pouvez consulter un médecin en vidéo pour répondre à vos questions.

Le vaccin est-il sûr ? Posez la question à un médecin en vidéo

Préparez votre vaccination en téléconsultation et, si nécessaire, recevez une ordonnance : prochaines disponibilités (7J/7 de 6h à 23h)

Nom, prix et remboursement du vaccin

Noms commerciaux des vaccins contre la varicelle

En France, deux vaccins contre la varicelle sont commercialisés sous les noms :

  • Varivax°
  • Varilrix°

Il s’agit de vaccins à virus atténué de la varicelle. Ils peuvent être obtenus par prescription d’un médecin ou d’une sage-femme.

nom vaccin varicelle

Prix et remboursement des vaccins contre la varicelle

Le prix des vaccins contre la varicelle Varilrix et Varivax est de 36,18 €. Les deux vaccins sont en partie remboursable par l’Assurance Maladie à hauteur de 65 % selon les situations. Le reste peut être pris en charge par les mutuelles santé, sous conditions.

Foire aux questions

Pourquoi ce vaccin n’est-il pas obligatoire ?

Le vaccin contre la varicelle n’est pas devenu obligatoire en France, car la grande majorité de la population s’immunise naturellement durant l’enfance. En effet, 90 % des adolescents sont déjà immunisés car ils ont eu la varicelle dans leur petite enfance le plus souvent. Par ailleurs, 98 % des personnes les plus à risque face au virus, comme les femmes enceintes, sont naturellement immunisées.

Quels sont les vaccins obligatoires en France ?

Il existe onze vaccins obligatoires en France pour tout enfant né après le 1er janvier 2018 (auparavant, il n’y en avait que trois) :

Bon à savoir : le vaccin Repevax° est un vaccin tétravalent qui protège contre le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et la diphtérie.

Il existe également d’autres vaccins qui ne sont pas obligatoires mais recommandés dans certaines situations. A titre d’exemple, en voici quelques-uns:
:

Il en existe beaucoup plus : contre la rage, leptospirose, typhoide, encéphalite japonaise, méningite B et autres virus, papillomavirus HPV, rotavirus, zona, encéphalite à tiques,…)

Depuis quand le vaccin de la varicelle existe-t-il ?

La création du vaccin remonte aux années 70. Il est utilisé aux États-Unis depuis 1995, mais en France le vaccin contre la varicelle n’est arrivé qu’en 2004.

Pourquoi il n’y a pas de vaccin pour la varicelle ?

Un vaccin contre la varicelle existe depuis longtemps mais il a mis du temps avant d’être commercialisé en France, probablement à cause du taux très élevé d’immunité dans la population. L’utilisation de ce vaccin n’a donc pas semblé essentielle par les autorités sanitaires françaises.
.

Sources :