Mycose vaginale : symptômes et traitements

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un avis médical en moins de 10 minutes

Consultez un médecin en téléconsultation et recevez une ordonnance électronique si nécessaire pour vous soigner au plus vite.

100% remboursé par l’Assurance Maladie

Consulter un médecin

La mycose vaginale, c’est une infection très courante chez les femmes. Presque toutes en souffriront une fois ou l’autre au cours de leur vie. Il s’agit heureusement d’une pathologie sans gravité, si on la soigne correctement. L’équipe médicale de Qare vous explique comment réagir pour soulager et bien guérir une mycose vaginale qui gratte ou qui fait mal.

Comment savoir si je souffre d’une mycose vaginale ?

Si vous avez une mycose vaginale, vous en reconnaîtrez facilement les symptômes. La mycose vaginale s’accompagne en général d’une mycose vulvaire, sur la peau à l’extérieur du vagin.

Quels sont les signes d’une mycose ?

  • Le symptôme le plus désagréable et le plus gênant d’une mycose vaginale, ce sont les démangeaisons au niveau du vagin et de la vulve. Elles sont parfois très importantes.
  • Vous pouvez aussi ressentir des brûlures, notamment lorsque vous urinez, et des douleurs pendant les rapports sexuels.
  • Une mycose vaginale provoque également des pertes blanchâtres épaisses, qui ressemblent à du lait caillé.
  • Une mycose vaginale qui s’infecte donne des pertes jaunâtres ou verdâtres à l’odeur très désagréable.
  • Quand la mycose vaginale atteint la vulve, il peut y avoir des petits boutons aux endroits qui démangent. La vulve peut être enflée.

Vous rencontrez ces symptômes ?

Consultez un médecin en vidéo en moins de 10 minutes pour recevoir un avis médical et vous soigner au plus vite.

Bon à savoir : Il n’existe pas de mycose vaginale sans démangeaisons. Si vous avez des pertes blanches ou transparentes sans démangeaisons ni odeur, il s’agit des pertes vaginales normales du cycle menstruel.

Qu’est-ce qui provoque une mycose ?

Les mycoses vaginales de la femme sont dues à un champignon microscopique, candida albicans. Cette levure est toujours présente dans le corps humain. Mais dans certaines circonstances, elle se développe de façon incontrôlée. Une mycose risque alors de se développer.

Bon à savoir : La mycose vaginale est par définition une mycose féminine. En revanche, les hommes peuvent souffrir de mycoses génitales, le plus souvent au niveau du gland.

Comment attrape-t-on une mycose vaginale ?

L’équilibre de la flore du vagin est fragile. Il peut être bouleversé par de nombreux facteurs. Les mycoses ont alors la possibilité de se développer.

  • Les femmes enceintes attrapent souvent des mycoses vaginales, en raison des bouleversements hormonaux que vit leur corps.
  • Certaines pilules peuvent perturber la flore vaginale et favoriser des mycoses.
  • Un épisode de stress, une faiblesse du système immunitaire favorisent le développement de mycoses vaginales.
  • Un traitement antibiotique affaiblit la flore et peut aboutir au développement d’une mycose. La prise d’une corticothérapie par voie générale favorise également l’apparition de mycoses.
  • Les douches vaginales ou l’utilisation de savons trop agressifs sont des facteurs reconnus de mycoses vaginales.
  • Un jacuzzi ou une piscine mal désinfectée peut permettre le développement d’une mycose vaginale et vulvaire.

mycose piscine jacuzzi

Que faire pour guérir d’une mycose vaginale ?

Les symptômes de la mycose vaginale sont faciles à identifier. Si c’est la première fois que vous en souffrez, n’attendez pas pour consulter un médecin. Avec un traitement médical bien suivi, le temps de guérison d’une mycose est de quelques jours.

Comment soulager rapidement une mycose ?

Le médecin vous prescrira un traitement à la fois local et vaginal :

  • Un ovule antifongique, à insérer dans le vagin plutôt le soir au coucher. On peut avoir des pertes épaisses après avoir utilisé un ovule contre les mycoses : c’est tout à fait normal, elles sont dues à l’ovule qui fond dans le vagin.
  • Une crème antifongique, à appliquer sur la vulve. Elle va soulager rapidement une mycose vulvaire et vaginale qui gratte beaucoup.
  • Si votre mycose vaginale récidive, le médecin pourra vous prescrire un antifongique par voie orale, en une seule prise.

Comment calmer une mycose vulvaire naturellement ?

Les traitements des mycoses vaginales et vulvaires sont disponibles sans ordonnance en pharmacie. Cependant il vaut toujours mieux consulter un médecin. Si c’est la première fois que vous souffrez de mycose, il confirmera le diagnostic et vous prescrira des médicaments adaptés à votre cas. Si vous avez des mycoses à répétition, le médecin pourra envoyer un prélèvement au laboratoire. Une mycose vaginale peut se confondre avec de l’herpès ou signaler une IST (infection sexuellement transmissible).

Consultez un médecin en vidéo

Décrivez vos symptômes à un médecin généraliste et recevez un traitement sur ordonnance si nécessaire.

Bon à savoir : nous vous déconseillons de soigner votre mycose naturellement avec du bicarbonate de soude ou un autre produit de ce type, sans avis médical.

Quelles précautions prendre pour éviter les mycoses vaginales ?

Les meilleurs traitements sans ordonnance des mycoses vulvaires et vaginales restent des mesures de prévention :

  • Éviter les sous-vêtements trop serrés et en matière synthétique. Préférer le coton.
  • Utiliser des pains sans savon ou des produits adaptés vendus en pharmacie pour votre toilette intime, permet d’éviter les mycoses vaginales
  • Évitez à tout prix les douches vaginales, qui déséquilibrent la flore. Ne nettoyez pas l’intérieur de votre vagin.
  • Ne restez pas avec un maillot de bain mouillé. Séchez-vous bien après la toilette ou la natation. Les mycoses vaginales aiment l’humidité.
  • Changez souvent de tampon ou de protection hygiénique quand vous avez vos règles.

vêtements serrés mycose

En savoir plus sur les autres types de mycose :