Perte d’odorat (Covid-19) : combien de temps ça dure ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez votre ordonnance et passez rapidement le test Covid-19

La perte d’odorat est un signe spécifique à la Covid-19. Obtenez facilement une ordonnance en téléconsultation pour passer le test de dépistage.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Prochain RDV

Les patients atteints de formes légères à modérées de la Covid-19 sont souvent atteints d’anosmie (perte de l’odorat). Bien qu’invalidant, cela peut être un bon signe car l’anosmie est rarement accompagnée de symptômes plus graves de l’infection. Pourquoi le coronavirus provoque cette disparition de l’odorat ? Est-ce définitif ? Combien de temps faut-il pour récupérer ses facultés ? L’équipe médicale de Qare répond à toutes vos questions.

Perte d’odorat : un symptôme spécifique de la Covid-19

Définition de l’anosmie

L’anosmie, présente dans la Covid-19, est une perte totale ou partielle de l’odorat, qui peut être provisoire ou définitive. Cela peut être le symptôme d’une maladie, ou bien résulter d’une anomalie congénitale ou d’un accident.

Qu’il soit lié ou non à l’infection à coronavirus, ce trouble est heureusement sans conséquence sur le pronostic vital d’un patient, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il fait l’objet de peu de recherche en médecine. En revanche, il peut être très invalidant et frustrant pour la personne qui en souffre. Il empêche de sentir les odeurs et une partie des saveurs, et enlève le plaisir lié à ce sens. D’autant plus qu’en cas de Covid-19, la perte d’odorat peut aussi s’accompagner d’une perte de goût (agueusie).

Recevez une ordonnance pour le test Covid-19 en téléconsultation

Le test de dépistage est le seul moyen de savoir si vous êtes infecté. Prenez RDV avec un médecin en vidéo (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Un symptôme qui vaut diagnostic

Le coronavirus est le seul virus capable d’engendrer une telle réduction de la capacité olfactive. Même si d’autres pathologies peuvent également la provoquer, cela reste rare. L’anosmie est tellement caractéristique du tableau clinique du coronavirus, qu’elle vaut presque résultat positif au test PCR. On parle alors de signe pathognomonique. Si vous faites l’expérience d’une perte d’odorat mais que votre test Covid-19 se révèle négatif, vous devrez probablement le repasser pour vérification.

Fièvre, toux... En cas de doute, téléconsultez !

Pour ne pas contaminer votre médecin et recevoir une ordonnance pour le test de dépistage, consultez un médecin en vidéo (7J/7 de 6h à 23h)

Bon à savoir : les symptômes les plus fréquents de l’infection à la Covid-19 sont la toux, la fièvre, les maux de tête, les courbatures, les maux de gorge et la fatigue. Néanmoins, il est possible de ressentir des manifestations plus rares comme des éruptions cutanées ou une conjonctivite rappelant une allergie, ou des symptômes graves (insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine, trouble moteur, trouble de l’élocution…).

symptôme covid-19

Une perte d’odorat partielle ou complète

En cas de Covid-19, vous pouvez tout aussi bien avoir une perte d’odorat partielle ou totale. Cela dépend des patients. Cette perte d’odorat causée par la Covid-19 est certes handicapante, mais considérée comme un bon signe. En effet, elle touche en grande majorité les patients atteints d’une forme modérée de la maladie. Avoir ce symptôme réduit fortement vos chances de développer des symptômes graves.

Bon à savoir : pour le moment, il n’existe pas de vaccin contre l’infection à la Covid-19. Le dépistage, le port du masque avec ses proches et dans les lieux publics, ainsi que le respect des gestes barrières restent les seuls moyens de se protéger.

Perte d’odorat et perte de goût simultanées

Étant donné que le sens du goût et de l’odorat sont très étroitement liés, il n’est pas rare d’également souffrir d’agueusie (perte de goût). La Covid-19 peut envahir ce qu’on nomme le lobe olfactif qui se trouve dans le cerveau et affecter les neurones olfactifs, qui jouent un rôle important dans le goût.

Cependant, il existe des personnes atteintes de Covid-19 qui n’ont qu’une perte d’odorat sans perte de goût. S’il y a à la fois une perte de goût et d’odorat lors d’une infection à la Covid-19, il faudra à peu près le même temps pour que les deux sens reviennent.

Combien de temps dure l’anosmie en cas de coronavirus ?

La durée de la perte d’odorat

En cas de perte d’odorat liée à la Covid-19, combien de temps faut-il pour récupérer ses facultés ? C’est la question que beaucoup de patients atteints se posent. Dans la majorité des cas (75 à 85 %), les patients récupèrent leur sens de l’odorat deux mois maximum après guérison. C’est assez long mais reste moins problématique qu’avoir d’autres symptômes persistants, comme des difficultés à respirer, des maux de tête ou une fatigue intense.

Néanmoins, la durée des symptômes de la Covid-19, et en particulier la perte de l’odorat, varie d’un patient à l’autre. Certain le récupère plus vite, tandis que d’autres en souffrent toujours plusieurs mois après le Covid-19. 8 % des personnes devenues anosmiques durant la première vague n’ont toujours pas récupéré leurs facultés. On ignore encore si cela peut être définitif, mais il reste de l’espoir.

Vous pouvez vous renseigner sur des groupes et des forums au sujet de la Covid-19 et de ses symptômes persistants, dont la perte d’odorat. Ils contiennent de nombreux témoignages de personnes atteintes de Covid-19 au sujet de la perte d’odorat. Ils évoquent ses inconvénients, sa durée, certains ne l’ont toujours pas récupéré ou seulement partiellement. Par ailleurs, vous trouverez des ressources supplémentaires sur le site de l’association Anosmie.org.

Les conséquences de l’anosmie prolongée sur la qualité de vie

Pour les personnes qui mettent du temps à récupérer l’odorat, l’anosmie peut devenir un véritable handicap. En tout les cas, elle a un impact considérable sur leur quotidien. Premièrement, les personnes anosmiques éprouvent beaucoup moins de plaisir à manger, voir plus du tout si cela est associé à l’agueusie.

En étant privées de certains repères olfactifs (la capacité à se sentir soi-même ou ses enfants…), elles perdent une partie de ce qui forme leur cadre de vie. De plus, la perte d’odorat peut aussi se révéler dangereuse car il devient difficile ou impossible de détecter l’odeur de brûlé ou de gaz en cas de fuite, par exemple.

Une anosmie prolongée due au coronavirus peut donc avoir des conséquences psychologiques importantes, et entraîner une baisse de moral, du stress, voire une véritable dépression.

Que faire en cas de perte d’odorat ?

Consulter dès l’apparition des symptômes

Vous souffrez d’une perte d’odorat soudaine à cause de la Covid-19, et vous vous demandez que faire ? Le premier réflexe, c’est de consulter son médecin, de préférence en téléconsultation pour éviter la propagation du virus. Vous devez également vous isoler rapidement, pendant 7 jours minimum, éviter tout contact et, si nécessaire, prévenir votre employeur.

Lors de votre téléconsultation, le médecin pourra vous prescrire un test PCR de la Covid-19. Cette ordonnance vous permettra de faire partie des personnes prioritaires pour réaliser le test. Il est conseillé de le réaliser rapidement après l’apparition des symptômes.

Bon à savoir : pour savoir si vous avez récemment été en contact avec une personne infectée par le coronavirus, vous pouvez télécharger StopCovid, renommée TousAntiCovid.

Demandez conseil à un médecin depuis chez vous !

Prenez soin de vous sans vous déplacer, téléconsultez un médecin. (Remboursable par l’Assurance Maladie)

perte d'odorat traitement

Les traitements possibles pour récupérer l’odorat

La perte d’odorat est encore un symptôme que l’on peine à comprendre. C’est pour cela qu’il n’existe pas de traitement spécifique pour soigner la perte d’odorat liée à la Covid-19 ou en général. Les cures thermales peuvent notamment apporter une amélioration. Ce que l’on sait, c’est que les neurones olfactifs ont la capacité de se régénérer. Donc même pour les patients souffrant d’anosmie prolongée, tout espoir n’est pas perdu.

La rééducation olfactive

Les personnes souffrant toujours d’anosmie plusieurs semaines ou mois après leur infection doivent bénéficier d’une consultation spécialisée avec un ORL et réaliser une rééducation pour le goût et l’odorat. Cela permettrait d’accélérer la récupération des capacités cognitives liées à l’odorat.

Par ailleurs, pour stimuler sa mémoire et ses facultés olfactives, il est préconisé de s’entraîner à sentir au quotidien. Si vous prenez un café le matin, humez-le profondément, essayez de vous rappeler son odeur. Et vous pouvez faire cela tout au long de la journée avec différentes odeurs familières.

Un programme d’entraînement olfactif

Pour vous aider dans votre processus de guérison, l’association Anosmie.org a mis en ligne un protocole de rééducation olfactive, avec l’aide du chercheur Hirac Gurden, spécialiste de l’olfaction (plus d’infos ici). Il est basé sur des travaux de recherche menés par Thomas Hummel à Dresde en Allemagne.

Cet entraînement est à réaliser quotidiennement, deux fois par jour. Il se base sur l’utilisation d’huiles essentielles avec 4 à 6 odeurs différentes. Selon les résultats, un tiers des anosmiques ayant suivi ce protocole ont connu une amélioration de leur sensibilité olfactive et de leur qualité de vie. Il faut suivre ce programme plusieurs semaines, voire plusieurs mois jusqu’à la récupération de l’odorat.

Des conseils pour favoriser la récupération nerveuse

Pour le Dr Jérôme Lechien, interrogé par Les Échos, la consommation de fruits et de légumes, permettrait d’accélérer la guérison. En effet, ils contiennent des antioxydants et de la vitamine B qui sont bénéfiques pour le système nerveux et sa régénération. Il préconise également la prescription de corticoïdes pour les patients anosmiques.

Par ailleurs, comme l’indique le directeur de clinique, il est possible que lors de votre rééducation, vous commenciez à sentir de mauvaises odeurs, ou que cela soit assez confus au début. Pas d’inquiétude, cela fait aussi partie du processus de guérison. Ce travail de récupération prend du temps avant que le patient soit capable d’associer correctement les odeurs, notamment au niveau de la mémoire.

Foire aux questions

Pourquoi la Covid-19 entraîne-t-elle une perte d’odorat ?

Plusieurs hypothèses ont été émises sur la cause de la perte d’odorat liée à la Covid-19. La première est que, contrairement à d’autres virus courants en hiver, le coronavirus serait capable d’atteindre le nerf olfactif.

D’après une autre étude menée par des chercheurs d’INRAE, la perte de l’odorat serait due à la desquamation de la muqueuse nasale. Ce terme utilisé en dermatologie décrit la perte des couches supérieures de l’épiderme, dans ce cas précis, celles se trouvant dans les muqueuses. C’est dans ces couches superficielles que se trouvent les neurones olfactifs qui nous permettent de sentir et reconnaître les odeurs.

L’autre explication possible trouvée par ces chercheurs est que le virus Sars-CoV-2 pénètre dans les cellules de l’organisme à travers des récepteurs spécifiques ACE2. Ceux-ci se trouvent dans des cellules de soutien sustentaculaires qui possèdent ces récepteurs et entourent les nerfs olfactifs.

Quelles sont les autres causes possibles de l’anosmie ?

La perte d’odorat peut être liée à d’autres problèmes de santé ou anomalie, autre que le coronavirus, qui viennent perturber les capacités cognitives liées à l’odorat. Il peut s’agir de la prise de certains traitements médicamenteux, d’une maladie neurologique et dégénérative tels qu’Alzheimer ou Parkinson. Cette perte d’odorat peut aussi résulter de l’exposition à des produits chimiques et toxiques, ou encore du développement d’une tumeur dans le cerveau.

Certaines personnes peuvent connaître ce problème à cause d’un problème mécanique, bénin mais gênant, comme la présence de polypes nasaux. Enfin, les traumatismes divers, notamment après un accident ou une opération, peuvent également entraîner une anosmie temporaire ou définitive.

Quelle différence entre la perte d’odorat due au rhume ou à la covid ?

Avoir la Covid-19 ou un rhume, ce n’est pas du tout la même chose, et la perte d’odorat en est bien la preuve. En effet, lors d’un rhume, vous pouvez perdre légèrement votre odorat parce que vous avez le nez bouché ou un écoulement nasal. Mais ce symptôme est temporaire et passe rapidement une fois que vous êtes guéri.

La Covid-19 peut provoquer une perte d’odorat et de goût soudaine qui dure dans le temps, sans forcément être définitive, et sans avoir le nez bouché.

Sources :