Coronavirus et allergie : comment différencier les symptômes ?

Par Zoé Falgarone · Rédactrice web santé · Mis à jour le 17 juin 2020, publié le 12 juin 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Avec le printemps, le risque allergique est à son maximum, et en cette période trouble en raison du Covid-19, les personnes allergiques ou asthmatiques peuvent se sentir plus vulnérables. Doivent-elles s’inquiéter ? Comment distinguer les symptômes d’une allergie saisonnière avec ceux du coronavirus 9 pour ne pas engorger les salles d’attente des médecins et des hôpitaux ? Et, surtout, quelles précautions prendre ? Zoom sur les allergies en pleine épidémie de Sars-Cov-2.

coronavirus allergie

Coronavirus et allergie : comment ne pas les confondre ?

Alors que nous sommes appelés à rester vigilant pour éviter une deuxième vague épidémique du coronavirus, certaines personnes peuvent avoir peur de confondre les symptômes d’une allergie et du Covid-19. Alors comment faire la différence ? Qare fait le point sur la question.

Les symptômes d’une allergie

Les allergies, notamment dues aux pollens ou à la poussière, peuvent s’exprimer de différentes façons.

  • nez bouché ;
  • écoulement nasal ;
  • éternuements ;
  • toux ;
  • conjonctivite (yeux rouges, démangeaisons, écoulement au coin de l’oeil) ;
  • essoufflement et difficultés respiratoires en cas d’asthme.

Certains de ces symptômes de l’allergie peuvent effectivement ressembler à ceux du coronavirus.

Bon à savoir : Le Covid-19 peut provoquer des éruptions, mais sans rapport avec celles des allergies cutanées. Ces lésions peuvent être multiples, et l’urticaire peut parfois être retrouvé. Néanmoins, si vous êtes atteint du Covid-19, ces lésions cutanées ne seront pas isolées et seront accompagnées d’autres symptômes. Il ne faut donc pas confondre les symptômes d’une allergie de peau avec ceux du coronavirus. En cas de doute consultez un médecin.

Les symptômes du Covid-19

Comme le Covid-19, les allergies peuvent provoquer de la toux. Ce symptôme est souvent source de confusion. Alors, comment ne pas se tromper et ne pas s’inquiéter sans raison ? Il faut se fier aux symptômes déterminants du coronavirus. Les plus fréquents comprennent effectivement la toux, mais aussi la fatigue et la fièvre. Il est également courant de ressentir des courbatures ou des frissons lorsque l’on est atteint du Covid-19. Des troubles digestifs à type de nausées ou diarrhée sont également associés au Covid-19.

Comment savoir si on a une allergie ou le coronavirus ?

Voici quelques conseils pour évaluer la cause de vos symptômes.

  1. Si votre rhinite ne s’accompagne ni de fièvre, ni de courbatures, il y a normalement pas de raison de s’inquiéter. Il s’agit probablement d’un rhume des foins classique.
  2. Pour savoir s’il s’agit plutôt d’une allergie, vous pouvez évaluer si ces symptômes ont tendance à ressurgir à la même période chaque année. Si c’est le cas, vous avez sûrement développé une sensibilité aux pollens.
  3. Lorsque l’on fait une allergie, les symptômes disparaissent lorsqu’on s’éloigne de l’allergène. Si vous faites une allergie aux pollens, par exemple, vos symptômes devraient s’atténuer lorsque vous restez chez vous, ce qui ne serait pas le cas si vous aviez le coronavirus.

Quand consulter ?

Si vous vous inquiétez, vous pouvez demander l’avis d’un médecin sur vos symptômes pour écarter ou confirmer la thèse du coronavirus, et recevoir le bon diagnostic. Dans ce cas, et en l’absence de symptômes graves, la téléconsultation est plus adaptée. Elle vous évitera les déplacements et les risques de contamination.

De plus, si vous avez récemment été en contact avec une personne atteinte du Covid-19, une consultation est également nécessaire. Le médecin pourra ainsi vous prescrire un test de dépistage pour savoir si vous êtes atteint. Si vous n’êtes pas touché, il pourra vous prescrire les médicaments appropriés pour traiter votre allergie ou votre asthme.

Nouveau : vous pouvez dorénavant télécharger l’application StopCovid pour savoir si vous avez eu un contact rapproché avec une personne testée positive. L’équipe de Qare vous explique tout sur son fonctionnement.

Vos symptômes évoquent le Covid-19 ? Téléconsultez un médecin pour vous faire precrire un test de dépistage.

100 % remboursable par l’Assurance Maladie

coronavirus dépistage

Allergies et asthme : des facteurs de risques pendant le coronavirus ?

La carte des pollens de la RNSA (réseau national de surveillance aérobiologique) est en rouge vif sur presque tout le territoire à cause des pollens de graminées. Une situation difficile pour les personnes ayant des allergies en pleine épidémie de coronavirus car elles doivent redoubler de vigilance et ne surtout pas arrêter leur traitement de fond.

Les allergiques et les asthmatiques sont-ils plus fragiles ?

En mars 2020, le ministère de la Santé et des Solidarités publiait la liste des personnes risquant de contracter une forme sévère du Sars-Cov-2 (covid-19), parmi elles : « les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire » dont font partie les asthmatiques mais aussi les personnes atteintes de bronchite chronique. À savoir :

  • Tous les asthmatiques ne sont pas logés à la même enseigne, car certains n’ont qu’une forme légère d’asthme et ne sont pas particulièrement vulnérables.
  • Ce sont surtout les patients atteints d’asthme sévère ou d’un asthme déséquilibré qui risquent davantage d’avoir des complications si elles attrapent le coronavirus.
  • Les personnes atteintes d’allergies saisonnières, ou d’autres types d’allergies ne sont pas plus vulnérables que d’autres face au coronavirus. Cependant, avec les mesures de déconfinement, elles recommencent également à sortir et sont plus exposées aux pollens de graminées.
  • Faire de l’asthme allergique n’est pas non plus un facteur de risque, puisqu’il s’agit plutôt d’un asthme léger.
  • Les personnes allergiques n’ont pas de raison de s’inquiéter outre mesure et peuvent continuer à vivre normalement. En respectant les mesures de distanciation sociale et en appliquant les gestes barrières, elles limitent déjà fortement les risques d’avoir le Covid-19.

Vos symptômes vous gênent ? Evitez les déplacements et demandez conseil à un médecin ou un allergologue en téléconsultation.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Personnes vulnérables : les recommandations des médecins

Pour soigner une allergie

  1. En période de risque allergique élevé, il est recommandé de continuer son traitement de fond afin de minimiser les symptômes.
  2. Si votre médecin vous a prescrit des antihistaminiques, continuez le traitement, cela permettra de limiter vos symptômes comme le larmoiement ou l’obstruction nasale.
  3. Si vous avez une allergie, suivez les recommandations sanitaires et portez un masque dans les transports et les lieux publics pour éviter la transmission du coronavirus.
  4. Aérez votre logement pour éviter que les allergènes (pollens, acariens, poussières) ne s’accumulent et ne circulent dans votre intérieur. Pour éviter les heures où le pollen est le plus volatile, ventilez plutôt tard le soir ou tôt le matin.
  5. Il est également recommandé de passer l’aspirateur pour éliminer la poussière et les poils d’animaux.
  6. Si vous avez un animal, il est conseillé de lui interdire l’entrée de la chambre à coucher, et, si possible, de le laisser dehors dans le jardin pendant la journée.

Pour soigner l’asthme

Quand aux asthmatiques, ils doivent faire attention au traitement qu’ils prennent :

  • les corticoïdes non-stéroïdiens comme l’ibuprofène ou l’aspirine sont déconseillés en période de coronavirus. Mais, ce n’est pas le cas des corticoïdes par voie générale qui peuvent être prescrits par un médecin en cas de crise d’asthme aigüe.
  • ils peuvent également continuer à utiliser leurs inhalateurs. Si vous faites une crise d’asthme, consultez votre médecin pour qu’il vous indique le bon traitement et suivez ses recommandations.

asthme coronavirus

Dans les deux cas

  • Évitez l’automédication, et de ne pas hésiter à demander conseil à un professionnel de santé avant de prendre un médicament.
  • Évitez de vous rendre à l’hôpital, sauf si vous ressentez des symptômes graves comme une difficulté respiratoire, afin de ne pas encombrer les services médicaux.
  • Plus que jamais, la téléconsultation peut s’avérer utile en cas d’allergie, ou de suspicion du Covid-19, pour poser un diagnostic et recevoir le traitement adéquat, ou bien, vous faire prescrire un test virologique.

Si vous avez un doute concernant la prise d’un traitement médical pendant la période du coronavirus, vous pouvez retrouvez des réponses sur le site de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique, conseillée par le ministère de la Santé et des Solidarités.

Évitez le risque de contamination et consultez un allergologue ou un médecin généraliste en vidéo.

Remboursable par l’Assurance Maladie.

Sources :