5 conseils pour faire face à l’angoisse liée au coronavirus

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez-en à un psy en téléconsultation

Ne laissez pas vos angoisses prendre le dessus. Parlez-en rapidement un psychiatre en vidéo, 7J/7 de 6h à 23h.

– Consultation remboursable par l’Assurance Maladie

Prendre RDV

L’actuelle épidémie de coronavirus est une réelle source d’angoisse pour de nombreuses personnes, comme en attestent plusieurs études récentes. La perte de contrôle, le sentiment d’impuissance et l’absence d’horizon clair pour l’avenir sont les principaux responsables. L’équipe médicale de Qare vous donne quelques clés pour apprendre à faire face à cette situation inhabituelle et à mieux gérer vos angoisses.

5 façons de mieux gérer vos angoisses en période de coronavirus

1 – Éviter la surconsommation médiatique source d’anxiété

Depuis son apparition, le coronavirus envahit tous les médias, que ce soit sur papier, en ligne ou à la télévision, ce qui contribue largement au développement d’une angoisse chez certaines personnes. D’ailleurs, les anxieux peuvent avoir tendance à vouloir se rassurer en consultant beaucoup de médias en ligne ou en regardant les chaînes d’infos, mais cela produit plutôt l’effet inverse.

Le conseil est donc de limiter son temps passé devant les informations, et en particulier sur les sites d’informations en ligne et les réseaux sociaux. Prenez un média ou une personne de référence et consacrez 20 minutes par jour à vous tenir informé, pas plus. Il vaut mieux s’informer via des médias plus traditionnels. Sur des sites non vérifiés ou des forums traitant de la Covid-19, vous risquez davantage de tomber sur des articles sensationnalistes, plus inquiétants, ou même des « fake news » qui vous angoissent.

Apprenez à gérer votre anxiété en téléconsultation

Commencez un suivi depuis chez vous en consultant un psychologue ou un psychiatre en vidéo (consultation avec un médecin remboursable par l’Assurance Maladie)

2 – Accepter l’incertitude liée à la crise sanitaire

C’est probablement ce qu’il y a de plus difficile à accepter dans cette crise : notre impuissance et notre incertitude face à l’avenir. Pour faire face à cela, il faut apprendre à lâcher prise. Cela n’est pas toujours facile dans une société où tout est réglé et où l’on veut tout contrôler. Commencez par essayer de lâcher votre téléphone et les réseaux sociaux. Vous n’êtes pas obligé de savoir tout ce qu’il se passe en temps réel.

Dans votre quotidien, laissez une part à la surprise et à l’improvisation. Il faut lâcher les habitudes et réflexes de contrôle, et peu à peu, vous vous y habituerez. Projetez-vous sur de courtes périodes, arrêtez de tout organiser, et vous verrez que, contre toute attente, cela fait du bien et peut même être une bonne habitude à maintenir à l’avenir !

gestion angoisse covid-19

3 – La respiration, un remède pour calmer ses angoisses

La sophrologie peut également nous donner des clés pour calmer notre sentiment d’angoisse en période de coronavirus ou de confinement.

Voici un premier exercice, si vous vous sentez submergé par l’anxiété et des pensées négatives :

  1. Assis ou debout, vous fermez les yeux et serrez les poings en imaginant que vous tenez des sauts ou des valises remplies de préoccupations ;
  2. Vous inspirez profondément et vous secouez les épaules comme pour vous débarrasser de tous ces problèmes ;
  3. Vous expirez fort en lâchant vos valises ou en les jetant devant vous.

La respiration en 8 est également un exercice qui peut vous aider à vous apaiser, si vous êtes agité ou anxieux. Il consiste à imaginer que l’on dessine un 8 :

  1. D’abord, vous fermez les yeux et prenez une inspiration durant laquelle vous imaginez dessiner la première moitié d’un 8 (vertical, horizontal, peu importe) ;
  2. Lors de l’expiration, vous tracez l’autre moitié ;
  3. Vous pouvez imaginer que vous le dessinez dans le sable, ou le tracer du bout du doigt ou avec un stylo.
  4. Répétez l’exercice plusieurs fois.

Apprenez à poser votre respiration avec Mon Sherpa

Mon Sherpa, la première application gratuite créée par des psychiatres et psychologues, vous apprend à vous apaiser en posant votre respiration

4 – Identifier les symptômes de l’angoisse

L’angoisse, liée à la Covid-19, ou non, peut se manifester par différents symptômes. D’abord, il peut s’agir de pensées négatives, qui prennent le dessus. Ce sont des peurs, des inquiétudes qui peuvent être basées sur des faits avérés, ou non. Dans le deuxième cas, cela devient pathologique et peut engendrer une grande souffrance. L’anxiété se définit surtout comme une sorte de peur diffuse, comme le sentiment qu’une menace pèse sur nous.

Néanmoins, l’anxiété est un sentiment normal et même utile dans certaines situations. Il faut commencer à s’inquiéter lorsque vous présentez des signes de détérioration de votre santé mentale, comme ceux que nous allons présenter.

Consultez un psy depuis chez vous

Commencez un suivi sans vous déplacer. Prenez RDV dès maintenant avec un psychologue ou un psychiatre en vidéo (consultation possible 7J/7 de 6h à 23h)

Répercussions sur le comportement et l’humeur

Lorsque ce sentiment d’angoisse atteint un stade avancé, il peut changer nos comportements. Certaines personnes ont tendance à se réfugier dans la nourriture, le divertissement ou certaines substances (alcool, tabac, drogues). Cela peut également modifier notre humeur, nous rendre plus irritables ou agressifs.

Lorsque l’anxiété prend totalement le dessus, elle peut générer une crise d’angoisse qui inclut des symptômes cognitifs : impression de perdre la tête, de ne plus avoir le contrôle sur soi, peur de mourir de façon imminente…

Les symptômes somatiques de la crise d’angoisse

Les signes de la crise d’angoisse ne sont pas seulement présents d’un point de vue psychique, elle se manifeste également physiquement :

  • tremblements, spasmes ;
  • palpitation ;
  • impression d’étouffer ;
  • douleur ou sensation de pression au niveau du thorax ;
  • vertiges ;
  • frissons ou bouffées de chaleur ;
  • mal de ventre ;
  • etc.

Si vous ou l’un de vos proches reconnaît ces symptômes, il est crucial de consulter rapidement pour éviter que d’autres crises ne surviennent.

5 – Chercher de l’aide lorsque vous êtes trop angoissé

Si vous avez reconnu les signes de la crise d’angoisse, ou que vous souffrez d’autres problèmes comme des crises d’anxiété nocturnes ou troubles du sommeil, des changements d’humeur, une perte d’appétit, ou encore une fatigue intense et prolongée, vous devez en parler à un spécialiste.

Vous pouvez d’abord en parler à votre médecin traitant qui pourra vous orienter vers un professionnel de santé adapté à vos besoins. Vous pouvez également consulter directement un thérapeute ou bien un médecin psychiatre, ce dernier est le seul des deux à pouvoir vous délivrer une ordonnance de médicaments et à pouvoir être remboursé par l’Assurance Maladie.

Vous pouvez également appeler les numéros des centres de soutien psychologique (liste des différents organismes ici) en cas de crise d’angoisse, comme celle de CovidEcoute, qui avait été mise en place pendant le premier confinement.

Évitez de futurs crises d'angoisse en consultant un psy

Demandez conseil à un psychologue ou un psychiatre en téléconsultation (service ouvert 7J/7 de 6h à 23h).

Les conséquences du coronavirus sur notre santé psychique

La corrélation entre la crise sanitaire et le niveau d’anxiété

Une étude menée par l’Institut danois de recherche sur le bonheur a montré que l’anxiété était en forte hausse lorsque le nombre de cas de Covid-19 augmentait. Selon eux, tous les 100 nouveaux cas, ce sont 7 000 personnes en plus qui se sentent angoissées. De plus, les personnes qui s’informent sur le coronavirus, en particulier sur les médias en ligne, sont plus susceptibles de développer de l’anxiété et un sentiment d’angoisse.

Cela corrobore les résultats de l’enquête menée par Santé Publique France depuis le début de la crise sanitaire sur la santé mentale des Français. Depuis que la crise du coronavirus a commencé, le niveau d’angoisse et d’anxiété générale se situe entre 15 % et 18 %, avec un pic au début du premier confinement. Une hausse de la vente et du nombre d’acheteurs d’antidépresseurs et d’anxiolytiques avait également été observée à cette même période, selon une étude publiée par l’Assurance Maladie.

anxiété coronavirus

Angoisse liée au Covid-19 : de quoi a-t-on peur ?

La crise du coronavirus nous plonge dans une angoisse presque existentielle et nous fait prendre conscience de notre absence totale de contrôle sur la situation. Elle nous renvoie même à l’angoisse la plus universelle, celle de la mort. Ces sentiments d’incertitude et de frustration sont souvent décuplés par le confinement, car l’on vit au jour le jour sans savoir combien de temps cela va durer.

Il y a différentes raisons d’être angoissés ou anxieux durant cette période :

  • Cette crise nous fait renoncer à la partie la plus agréable de “la vie d’avant” : sports, loisirs, vacances, amis, sorties, événements festifs ou culturels… Il s’agit d’un véritable deuil, même s’il est temporaire, qu’il s’agit d’accepter.
  • L’angoisse peut aussi prendre son origine dans la peur d’avoir la Covid-19 et la peur de la mort, qui sont renforcées par une communication anxiogène et, parfois, un manque d’information claires ou fiables.
  • L’approche d’un déconfinement peut également augmenter le sentiment d’angoisse chez les personnes qui ont peur d’attraper le coronavirus.
  • Pour d’autres, c’est surtout la peur de la solitude ou le manque réel de contact social qui entraîne des conséquences psychologiques.
  • Beaucoup de personnes ont également peur des conséquences économiques de cette crise, parfois plus que des conséquences sanitaires. C’est le cas pour 62 % des participants à l’étude de l’Institut danois.

Par ailleurs, les femmes enceintes peuvent être directement impactées. La grossesse est déjà une période qui peut générer des angoisses et du stress, et celle-ci peuvent être décuplées à cause de l’épidémie de Covid-19. Certaines femmes ont peur des conséquences de la maladie sur leur enfant, par exemple.

Téléconsultez un psy 7J/7 de 6h à 23h

Du mal à gérer vos angoisses ? Parlez-en en téléconsultation. Prenez RDV avec un psychologue ou un psychiatre.

Quel est le danger de la COVID-19 ?

Si nous sommes inquiets face au virus du SARS-CoV-2, ce n’est pas sans raison. Chez les personnes atteintes d’une forme grave de la Covid-19, la maladie peut entraîner des difficultés respiratoires, des douleurs thoraciques et mener jusqu’à l’hospitalisation. En France, l’épidémie a déjà causé le décès de plus de 45 000 personnes.

Le virus est très contagieux et peut entraîner des symptômes graves, notamment chez les personnes âgées et les personnes fragiles ou présentant certains problèmes de santé, mais pas seulement. Même les personnes jeunes et en bonne santé peut avoir des symptômes invalidants, comme une fatigue intense ou la perte du goût et de l’odorat, qui dans certains cas se prolongent jusqu’à plusieurs semaines ou mois.

Troubles anxieux et coronavirus : qui sont les personnes à risque ?

Tout le monde peut être sujet à l’angoisse dans une période aussi inhabituelle et stressante que celle provoquée par le coronavirus. Donc vous ne devez pas culpabiliser d’être anxieux, et surtout vous devez réaliser que vous n’êtes pas seul.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) avait d’ailleurs averti de l’impact considérable de cette crise sur la santé mentale à un niveau mondial. Cet impact est néanmoins encore plus important chez certaines populations, notamment les jeunes. Selon une étude américaine réalisée par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies durant l’été, 11 % des 5 400 personnes interrogées avaient eu des pensées suicidaires au cours du mois précédent, et cela atteindrait les 25 % chez les 18-24 ans.

Les personnes vivant dans des conditions précaires, mais aussi les femmes sont également plus touchées par l’anxiété, selon les données de Santé Publique France. Si vous êtes concerné par l’anxiété, nous vous conseillons de consulter avant que ce problème ne prenne de l’ampleur.

Foire aux questions

Comment éviter de contracter le coronavirus ?

Pour le moment, le meilleur moyen de ne pas attraper le virus est de respecter les consignes sanitaires et les gestes barrières :

  • lavage de mains régulier avec du savon ou du gel hydroalcoolique ;
  • port du masque dans les lieux publics, au travail et en réunion ;
  • distanciation physique de minimum 1 mètre avec les autres personnes lorsque cela est possible.

Que faire si j’ai les symptômes du COVID-19 ?

Le premier réflexe à avoir en cas de symptômes associés à la Covid-19 est de s’isoler pour limiter le risque de contamination. Vous devez passer un test de dépistage Covid-19 rapidement après leur apparition (dans les 48h de préférence), et prévenir les dernières personnes que vous avez côtoyées pour qu’elles s’isolent. Vous pouvez obtenir une ordonnance pour le test PCR en téléconsultant un médecin, et ainsi bénéficier de délais plus courts pour vous faire tester et obtenir les résultats.

Comment se transmet la maladie à coronavirus ?

La transmission du virus se fait essentiellement par contact direct par projection de gouttelettes lorsqu’une personne contaminée parle, tousse ou éternue. C’est pour cela que le port du masque permet de se protéger. Par ailleurs, la transmission peut aussi se faire par contact indirect. Une personne infectée peut contaminer des surfaces ou des objets en les touchant. Si la personne suivante les touche puis se touche le visage ou la bouche sans se laver les mains, elle peut aussi l’attraper. Il est donc important de se laver les mains très régulièrement.

Sources :

  • https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/pour-100-nouveaux-cas-de-covid-19-7-000-angoisses-de-plus-selon-une-etude-7046808
  • Etude danoise : https://6e3636b7-ad2f-4292-b910-faa23b9c20aa.filesusr.com/ugd/928487_235023a664f144bba3776c053eb48855.pdf
  • https://usbeketrica.com/fr/article/depression-anxiete-suicide-vers-une-deuxieme-vague-psychologique?fbclid=IwAR3BKjGLi_ofCfy5C2xvkFmvk8JtpSF2ViDbS-3OM8ktdADRs8NobRpVOk0
  • https://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/rapport_2_medicament_et_covid_VF02.pdf
  • https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/covid-19-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie
  • https://www.liberation.fr/checknews/2020/11/12/que-sait-on-de-l-impact-du-confinement-sur-la-sante-mentale_1804591