Les allergies

Par Dr Charlène Grard · Médecin Généraliste · Publié le 7 juin 2017, mis à jour le 3 mars 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Plus de 20% de la population française souffre d’ allergie respiratoire… Outre-manche, des millions d’adultes souffrent au minimum d’une allergie, et les chiffres ne finissent plus de s’envoler. Chaque année le nombre de personne présentant des allergies augmente de 5%, et la moitié concerne des enfants. Bien comprendre leurs sources et symptômes permet de s’y préparer au mieux et de les éviter en adoptant un niveau de prévention adapté.

allergies

Qu’est-ce qu’une allergie ?

L’allergie est une hypersensibilité de l’organisme à des substances, généralement inoffensives et présentes dans l’environnement (intérieur ou extérieur). Ces substances, appelées allergènes, peuvent se trouver dans l’air, l’alimentation ou les médicaments notamment. À leur contact, le système immunitaire réagit par une réponse inadaptée. Le déclenchement de cette réaction allergique peut être immédiat ou retardé.

L’allergie apparaît en deux temps :

  • une première phase de sensibilisation à l’allergène qui ne donne aucun signe clinique et passe inaperçue (production d’anticorps);
  • une deuxième phase de révélation au cours de laquelle se déclenchent les symptômes (libération du médiateur tel que l’histamine).

Allergie immédiate vs. Allergie retardée

  • Allergie immédiate : il existe une prédisposition génétique à l’allergie, on parle alors de terrain atopique
  • Allergie retardée : elle peut toucher tout le monde et son mécanisme ne passe pas par la production d’anticorps mais une activation directe et retardée de cellules immunitaires (les lymphocytes T) et se manifeste essentiellement par une réaction cutanée ( eczéma) après contact avec certains métaux (nickel, argent, etc…). Les symptômes apparaissent au minimum 48 heures après le contact avec l’allergène. Ils se traduisent par des rougeurs, des démangeaisons associées à une sécheresse cutanée et des petites vésicules.

Les manifestations de l’allergie sont multiples

  • Nasale (rhinite allergique ou rhume des foins)
  • Respiratoire (crise d’asthme)
  • Oculaire (conjonctivite)
  • Cutanée
  • Oedémateuse (correspondant à un gonflement le plus souvent localisé sur le visage (lèvres, paupières) et pouvant aussi toucher les muqueuses de la gorge (oedème de Quincke)
  • Généralisée (choc anaphylactique comportant un risque vital majeur et nécessitant un traitement d’urgence)

Les allergies aériennes

Elles touchent le nez, les bronches, voies aériennes et les yeux.

Les principaux allergènes responsables des allergies sont :

  • Les acariens : ils constituent environ 90 % de la poussière de votre maison. Microscopiques, ils aiment la chaleur (température supérieure à 20 °C) et l’humidité
  • Les animaux domestiques : ils sont sources de protéines allergisantes présentes dans leurs glandes sébacées, les glandes sudoripares (chien et chat) ou dans leurs urines (rongeurs)
  • Les pollens, dont les saisons de floraison varient en fonction de la répartition géographique de la flore. Seuls les pollens transportés par le vent sont allergisants. La pollution atmosphérique augmente leur agressivité
  • Les moisissures : elles se multiplient au contact d’une atmosphère humide (salle de bains, cuisine, en cas de fuite d’eau)
  • Les blattes : logées dans les fissures, à l’arrière des appareils ménagers, elles sortent de préférence la nuit.
  • Le latex : des protéines allergisantes se dispersent dans l’air ambiant
  • Les symptômes : rhinite, conjonctivite, asthme, réaction oedémateuses

Les allergies alimentaires

Les causes des allergies alimentaires varient en fonction des habitudes alimentaires. Chez les enfants, les allergènes les plus souvent en cause sont :

  • le lait
  • l’oeuf
  • l’arachide
  • les fruits à coque (noix, noisettes, amandes,…)
  • le gluten

Chez l’adulte, les allergies alimentaires sont souvent liées à la consommation :

  • de certains fruits (pomme, poire, prune, pêche, abricot, fraise…)
  • de poissons, mollusques, crustacés
  • de gluten (farine de blé, semoule de blé, farine d’épeautre de blé, bière, pains, céréales, pâtes,…)

La cuisson, le stockage, l’épluchage des aliments peuvent jouer un rôle dans la survenue des allergies alimentaires.

Les symptômes :

  • prurit
  • urticaire
  • réaction oedémateuses

NB : Il existe aussi des allergies croisées (pouvant être déclenchées par deux substances différentes qui contiennent les mêmes éléments allergènes). Par exemple, une personne peut être allergique à la fois au pollen de bouleau et à la pomme (renfermant tous deux des protéines dites « PR 10 »).

Traitement

  • Eviction de l’allergène dans tous les cas
  • Antihistaminiques oraux et corticoïdes (oraux, en sprays nasaux ou en topiques) en fonction de l’avis de votre médecin
  • Adrénaline à garder disponible, en cas de manifestation grave préalable avec risque vital engagé (le patient doit alors se faire prescrire des dispositifs d’auto-injections adaptés et en garder un à portée de main, aussi bien à domicile, que sur le lieu de travail et idéalement en déplacement)

Sources :

  • Vervloet D, Magnan A. Traité d’allergologie. Paris : Médecine-Sciences Flammarion ; 2003.
  • « Allergy Statistics – Allergy UK ». Allergyuk.org. Homepage
  • Bourke J, Coulson L, English J, British association of dermatologists therapy guidelines and audit-subcommittee. Guideline for the management of contact
  • dermatitis : an update. Br J Dermatol. 2009;160(5):946-54.
  • Haute Autorité de santé (HAS). Indication du dosage des IGE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des malades allergiques. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2005
  • Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). L’allergie. Site internet : RSNA. Brussieu (France) ; 2015 [consulté le 7 octobre 2015]
  • Rance F, Deschildre A. Test de provocation par voie orale aux aliments chez l’enfant. Quand, pour qui et comment ? Rev Fr Allergol Clin Immunol. 2006; 46:604-9.
  • Société française de dermatologie. L’urticaire. Site internet : https://dermato-info.fr/ Paris ; 2015