Rhume des foins : comment en venir à bout ?

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Allergique au pollen ? Agissez-vite !

Parlez facilement à un médecin généraliste en téléconsultation pour qu’il vous conseille un traitement adapté.

(Prise en charge possible par l’Assurance Maladie).

Voir les disponibilités

La rhinite allergique, qu’on appelle communément le rhume des foins, est une réaction allergique le plus souvent saisonnière. Elle est causée par la dispersion des pollens au printemps. Comment savoir si vous faites une allergie aux pollens ? Y a-t-il un moyen d’éviter le rhume des foins ? Quels sont les traitements existants ? L’équipe médicale de Qare vous dévoile tout ce qu’il y a à savoir sur cette infection banale mais pouvant rapidement devenir handicapante.

rhume des foins

Comment soigner le rhume des foins ?

Malheureusement, il n’existe pas de traitement contre le rhume des foins permettant de le stopper totalement. Mais alors que faire en cas de rhume des foins pour se soigner ?

  • La première chose à faire est de s’éloigner de la substance allergénique, si vous le pouvez.
  • Lorsque vous êtes chez vous, vous devez aérer le logement aux heures où le risque allergique est le plus faible, c’est-à-dire tôt le matin ou tard le soir. Cela évite que les poussières ou le pollen ne stagnent chez vous.
  • Si vous avez le nez qui coule ou bouché, vous devez penser à vous moucher régulièrement pour éviter les complications bactériennes, comme la sinusite.

Le traitement ne sera pas le même pour soigner un rhume d’origine virale qu’un rhume des foins. Par ailleurs, vous devez également faire attention à la façon dont vous soignez votre rhinite en cas de grossesse.

N'attendez pas que vos symptômes s'aggravent.

Téléconsultez un médecin sans vous déplacer pour commencer un traitement adapté. (Remboursable par l’Assurance Maladie).

Quel médicament prendre pour le rhume des foins ?

Le traitement médical de la rhinite reste la seule solution véritablement efficace. Il s’agit d’un traitement symptomatique visant à réduire l’intensité des réactions allergiques, voire à les éliminer.

  • Le médecin pourra vous prescrire des antihistaminiques pour réduire la production d’histamine qui provoque vos symptômes. Il faut respecter la posologie et veiller aux effets secondaires, comme la somnolence qui peut être dangereuse au volant ou sur le lieu de travail.
  • Sous certaines conditions, vous pouvez utiliser des corticoïdes anti-inflammatoires, de type Humex, pour soulager votre rhume des foins. Ce médicament est à utiliser seulement dans le cadre de la réapparition des symptômes, si le médecin a déjà donné un avis favorable.
  • Si c’est la première fois que vous utilisez des corticoïdes anti-inflammatoires, demandez d’abord l’avis de votre médecin avant de vous prendre ce traitement.
  • La toux permettant d’évacuer l’allergène, aucun traitement n’est donné pour la calmer.
  • Enfin, les médicaments à base de prométhazine peuvent entraîner une hypersensibilité de la peau lors de l’exposition au soleil.

traitement rhume des foins

Quel traitement naturel utiliser ?

Pour calmer les symptômes du rhume des foins, certains remèdes naturels s’avèrent efficaces.

  • Les inhalations ou fumigations aux huiles essentielles aident à apaiser le patient ayant un rhume des foins. Cela permet de dégager les voies nasales et calmer temporairement l’écoulement. Mais attention, les huiles essentielles font l’objet de contre-indications, notamment chez la femme enceinte. Demandez toujours conseil à votre médecin ou pharmacien avant de les utiliser.
  • Si votre médecin le juge pertinent, il peut également vous prescrire de l’homéopathie pour soigner votre rhume des foins, et atténuer vos réactions allergiques.
  • Si votre gorge est irritée, vous pouvez boire des tisanes au miel afin de l’adoucir.

Vous avez un doute concernant votre traitement ?

Posez toutes vos questions à un médecin en téléconsultation. Qare est un service gratuit de mise en relation de médecins avec des patients.

Comment prévenir la rhinite allergique ?

Le seul moyen de prévenir le rhume des foins est d’éviter l’exposition au pollen, ce qui n’est pas toujours possible. Néanmoins, vous pouvez :

  1. vérifier ici le risque allergique avant de sortir,
  2. éviter les balades en pleine nature, en forêt, pendant la période de floraison ;
  3. protéger vos yeux en portant des lunettes de soleil ;
  4. dormir fenêtres fermées et aérer seulement de façon brève et aux heures les moins à risques (matin et soir) ;
  5. si vous faites du sport en extérieur, essayez de le pratiquer après la pluie lorsque le pollen est moins présent.

C’est quoi le rhume des foins ?

La définition du rhume des foins correspond à celle de la rhinite allergique. Il s’agit d’une réaction allergique au pollen, bien souvent aux graminées. La rhinite allergique se distingue du rhume hivernal qui est une infection virale, et non un symptôme de l’allergie, et ses caractéristiques sont différentes.

  • Il se traduit par une rhinite allergique ou une rhino-conjonctivite allergique, dans la plupart des cas.
  • À cause du pollen, certaines personnes peuvent également développer de l’asthme.
  • Le rhume des foins est une maladie saisonnière et passagère, bien qu’il puisse durer plusieurs semaines en fonction de la pollinisation.
  • Si elle se prolonge ou se répète, on parle de rhinite allergique perannuelle dont les causes sont à chercher ailleurs : acariens, poils d’animaux, moisissures, aliments…

Si vous voulez plus d’explication sur le rhume des foins, vous pouvez consulter la page wikipédia au sujet de la pollinose, l’allergie au pollen.

Le rhume des foins <strong>peut être traité en téléconsultation</strong> !

N’attendez pas pour vous soigner et décrivez vos symptômes à un médecin en vidéo pour recevoir un avis médical et une prescription, si nécessaire.(Remboursable par l’Assurance Maladie.)

Quels sont les symptômes du rhume des foins ?

Le rhume des foins ou rhinite allergique peut provoquer plusieurs symptômes s’apparentant à ceux d’un rhume :

  • nez bouché ou qui coule ;
  • toux ;
  • démangeaisons dans le nez ;
  • éternuements.

Lorsqu’on a le rhume des foins, la toux permet d’évacuer les allergènes des voies respiratoires. Il ne faut pas la traiter. Le rhume des foins peut aussi provoquer des symptômes au niveau de la gorge, irritation, prurit (démangeaisons), gorge sèche.

En revanche, la fièvre n’est pas présente, mais l’allergie au pollen peut aussi créer des troubles des voies respiratoires : difficultés à respirer, crises d’asthme, wheezing (sifflement quand on respire).

Évitez de vous exposer au pollen

Consultez un médecin généraliste ou un médecin allergologue depuis chez vous grâce à la téléconsultation. Tous les jours de 6h à 23h, même le week-end !

Si vous faites une rhinite allergique, vous pouvez aussi avoir les symptômes d’une conjonctivite :

  • yeux larmoyants ou rouges (sécrétions claires) ;
  • yeux gonflés (œdème) ;
  • gêne oculaire mais pas de douleurs ni flou visuel.

Parfois, le rhume des foins peut entraîner de la fatigue, voir une sensation de malaise général. Si vous êtes allergique au pollen, ces symptômes devraient s’atténuer lorsque vous êtes à l’intérieur.

Bon à savoir : certaines manifestations du rhume des foins, comme la toux, peuvent évoquer le coronavirus. Pour faire la différence, observez si vos symptômes diminuent en intérieur et demandez-vous si vous les avez ressentis les années précédentes à la même période. En cas de doute, téléconsultez votre médecin pour vous faire prescrire un test de dépistage du Covid-19 et isolez-vous jusqu’au résultat du test. En cas de suspicion de Covid-19, les téléconsultations sont remboursées.

symptôme rhume des foins

Quand commence le rhume des foins ?

La période du rhume des foins débute généralement au printemps au moment de la floraison. Les premiers responsables des allergies sont les pollens de graminées, de mai à juillet. Mais il existe d’autres pollens allergisants qui peuvent agir de février à avril, comme le bouleau et le cyprès, ou même d’août à octobre pour d’autres plantes herbacées.

En 2020, le rhume des foins a frappé fort, car le risque allergique est resté élevé durant une longue période.

Bon à savoir : vous pouvez vérifier les prévisions des risques allergiques par pollen, mais aussi par département grâce à la carte de vigilance présente sur le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA). Vous pouvez également vous inscrire à un bulletin d’alerte hebdomadaire.

Quelle est la cause de la rhinite allergique ?

La principale cause du rhume des foins est la substance allergisante qui provoque la réaction allergique après contact entre elle et les muqueuses. Votre corps libère de l’histamine, une molécule jouant un rôle de signalisation du système immunitaire. Libérée dans le sang, c’est elle qui provoque les réactions allergiques que ce soit au niveau de la peau, des voies respiratoires ou des muqueuses.

Sources :