Allergie aux acariens, symptômes et traitements

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez un avis médical en moins de 10 min

Décrivez vos symptômes à un médecin en vidéo et recevez une ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Commencer la consultation

Les acariens, ce sont de toutes petites bêtes ressemblant à des minuscules araignées invisibles à l’œil nu qui vivent au contact des humains. C’est l’une des sources d’allergie les plus courantes. Mais l’allergie aux acariens ne donne pas de boutons, alors comment la reconnaître ? Et que faire en cas d’allergie aux acariens ? Voici nos explications médicales.

Quels sont les symptômes d’une allergie aux acariens ?

Les allergies aux acariens (en fait ce sont les déjections des acariens qui sont allergisantes) donnent les mêmes symptômes que les allergies aux pollens ou aux poils de chat. Vous pouvez avoir :

  • Une rhinite allergique : on a le nez qui coule et qui se bouche en alternance, on éternue en crise, le nez démange.
  • De la conjonctivite, avec les yeux rouges et larmoyants.
  • De la toux plutôt sèche.
  • Une gêne respiratoire : l’allergie aux acariens peut provoquer des crises d’asthme chez les personnes prédisposées.

Bon à savoir : la fatigue n’est pas un symptôme d’allergie aux acariens, mais on peut se sentir vraiment fatigué lorsque l’allergie dure plusieurs semaines d’affilée.

Où trouve-t-on des acariens ?

Les acariens se nourrissent de minuscules déchets humains. Ils prolifèrent dans les endroits humides et obscurs mais se trouvent partout où il y a de la poussière. C’est pour cela que l’allergie aux acariens devient bien souvent une maladie chronique : il est presque impossible de les éliminer totalement d’un logement.

Bon à savoir : l’allergie aux acariens est différente de l’allergie aux poils de chat ou de chien (ce sont d’ailleurs les protéines de la salive du chat et du chien qui sont responsables de l’allergie). Vous pouvez donc avoir un chien ou un chat même en cas d’allergie aux acariens.

Comment savoir si on est allergique aux acariens ?

On peut parfois confondre allergie et rhume. Mais dans le cas de l’allergie, les symptômes ne disparaissent pas après quelques jours. Si vous pensez avoir des symptômes d’allergie aux acariens, consultez un médecin. Il pourra vous faire faire un « prick test » (test cutané en déposant l’allergène sur la peau et en piquant légèrement pour voir s’il y a une réaction 10 minutes après) ou une prise de sang, pour confirmer votre allergie. Si besoin, il vous enverra consulter un allergologue.

Consultez dès maintenant

Des médecins généralistes et allergologues sont disponibles en téléconsultation. Recevez une prescription en ligne en quelques minutes.

allergie ou rhume

Comment se soigner d’une allergie aux acariens ?

Le traitement d’une allergie aux acariens dépend de l’intensité des symptômes et de leur durée. Il faut aussi penser à supprimer au maximum les acariens de son logement pour pouvoir vivre mieux.

Quel traitements pour les allergies aux acariens ?

  • Le médecin pourra vous prescrire des antihistaminiques, pour soulager vos symptômes d’allergie aux acariens. Ils sont en général très efficaces sur les rhinites et les conjonctivites allergiques.
  • Les sprays de corticoïdes, à injecter dans le nez, sont un traitement médicamenteux complémentaire parfois prescrit contre les allergies aux acariens. Ils ne peuvent pas être utilisés sur une trop longue durée.
  • Un médecin homéopathe peut vous proposer un traitement naturel homéopathique pour soulager votre allergie aux acariens.
  • En cas d’allergie aux acariens sévère, l’allergologue peut vous proposer une désensibilisation. Elle dure 2 à 3 ans, et les premiers résultats apparaissent après quelques mois.

Ayez le réflexe téléconsultation !

Des médecins allergologues sont disponibles pour vous prescrire un traitement adapté à vos symptômes. Prendre RDV

Comment éliminer les acariens ?

Plusieurs mesures préventives vont agir comme un remède naturel à l’allergie aux acariens :

  1. Aérez votre logement et votre chambre tous les jours 30 minutes voire 2 fois par jour si possible.
  2. Limitez la température de votre logement : les acariens se développent au-delà de 20°.
  3. Le lit est le premier réservoir d’acariens : utilisez une housse anti-acariens, des couettes et oreillers synthétiques, et lavez vos draps toutes les semaines.
  4. Utilisez un aspirateur muni d’un filtre HEPA et pensez à le passer sur le canapé.
  5. Les produits acaricides chimiques ou à base d’huiles essentielles n’ont pas une grande efficacité sur les allergies aux acariens : ils tuent les acariens vivants mais leurs déchets restent présents dans la poussière.

Nos recommandations pour les autres types d’allergie :

Sources :