Tout savoir sur la conjonctivite allergique

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Soignez votre allergie sans vous déplacer en cabinet

– Téléconsultez depuis chez vous
– Recevez un avis médical
– Recevez une ordonnance si nécessaire
(Remboursable par l’Assurance Maladie)

Voir les disponibilités

Quand elle est allergique, la conjonctivite est une réaction à un élément extérieur que les yeux perçoivent comme un ennemi : pollens, poils de chat, acariens… La membrane de la paupière et du blanc de l’œil, la conjonctive, rougit et se met à démanger. La conjonctivite allergique est très fréquente : 20% des gens la connaissent un jour ou l’autre. Voici tous les conseils de Qare sur la conjonctivite allergique.

conjonctivite allergique

Quels sont les symptômes de la conjonctivite allergique ?

Vous avez les yeux rouges et vous vous demandez s’il s’agit d’une allergie ? Un signe très clair peut vous le confirmer : dans le cas d’une conjonctivite allergique, les deux yeux sont touchés en même temps. Voici les symptômes que vous pouvez éprouver :

  • Des yeux rouges, et parfois gonflés
  • La conjonctive (le blanc des yeux) parfois gonflée
  • Des sensations de brûlures ou de picotements,
  • Des paupières qui démangent,
  • Un écoulement de larmes important, quelquefois filandreux
  • Des symptômes associés de rhinite ou même d’asthme

Si vous ressentez tout ou une partie de ces symptômes, n’hésitez pas à demander une consultation médicale. Le médecin vous confirmera son diagnostic et vous orientera vers le traitement adapté.

Vous souhaitez consulter rapidement ?

N’attendez pas qu’un RDV en cabinet se libère : consultez maintenant en vidéo ! Prenez RDV entre 6h et 23h avec un médecin généraliste (même le week-end !)

Trois formes possibles

Il n’y a pas un seul mais plusieurs types de conjonctivite allergique. Elles peuvent parfois se compliquer en blépharoconjonctivite allergique (inflammation des paupières). Ou bien elles s’accompagnent de nez qui coule ou de mal de gorge : c’est la rhino-conjonctivite allergique. N’hésitez pas à consulter un médecin pour éviter l’aggravation de vos symptômes.

1/ La conjonctivite allergique saisonnière : aux pollens, au gazon, aux graminées notamment. Très connue, elle se manifeste surtout au printemps et au début de l’été. Dès qu’on est dehors, on a les yeux qui se mettent à rougir et à démanger. Aussi, le nez commence à couler. Cette conjonctivite allergique dure de quelques semaines à quelques mois.

2/ La conjonctivite perannuelle. Souvent moins violentes que la saisonnière, elle a l’inconvénient de durer toute l’année. La conjonctivite perannuelle est une conjonctivite chronique. Il s’agit souvent d’allergie à la poussière (acariens), aux poils d’animaux, aux produits d’entretien, etc. Il existe aussi des conjonctivites allergiques au maquillage par exemple. Le médecin vous aidera à chercher les causes de cette conjonctivite allergique car elle est parfois difficile à identifier.

3/ La kératoconjonctivite printanière. C’est une conjonctivite importante, avec de fortes démangeaisons, qui dure du printemps au début de l’hiver mais dont l’origine est inconnue. Elle touche surtout les enfants, les garçons, et disparaît à l’adolescence. Un suivi médical de votre enfant est indispensable.

conjonctivite allergique saisonnière

Comment traiter la conjonctivite allergique ?

Il y a deux volets à prendre en compte pour soigner efficacement la conjonctivite allergique : la prévention et les traitements. Mais de toute façon, n’attendez pas et consultez un médecin dès que les symptômes deviennent gênants. Il vous proposera un traitement efficace de votre allergie oculaire. Et s’il y a besoin d’examens complémentaires, il vous orientera vers un spécialiste.

Comment soigner naturellement ce type de conjonctivite ?

Le premier des traitements naturels de la conjonctivite allergique, c’est la prévention ! Dès que vous savez à quoi vous êtes allergique, il faut au maximum éviter le contact avec l’élément allergène. Ce n’est pas toujours évident bien sûr, mais des précautions sont possibles.

Quelques conseils : si vous avez une conjonctivite allergique aux pollens, évitez de vous promener dans des prairies ou de tondre le gazon. Sortez au milieu de la journée plutôt que le matin ou le soir, au moment où les plantes libèrent le plus de pollen ; gardez les fenêtres de votre voiture et de votre maison fermées le plus souvent possible. Si vous êtes allergiques aux acariens ou à la poussière, nettoyez régulièrement votre maison et surtout les tapis et la moquette, évitez au maximum la fumée du tabac.

Quel collyre pour une conjonctivite allergique ?

Il existe d’abord un remède naturel contre la conjonctivite allergique : des compresses d’eau froide pour soulager les yeux. Vous pouvez aussi les rincer régulièrement au sérum physiologique. Vous éliminerez ainsi les allergènes. Il existe aussi des collyres à base d’homéopathie pour soulager les conjonctivites allergiques, accessibles sans ordonnance. Cependant, demandez toujours l’avis de votre médecin avant de commencer un traitement homéopathique.

Pour le traitement de la conjonctivite allergique, il vaut mieux consulter un médecin. Il vous prescrira un collyre adapté à votre conjonctivite allergique. Il peut s’agir d’un collyre antihistaminique, anti-inflammatoire, ou dans certains cas à base de corticoïdes, si votre conjonctivite est vraiment violente. Si vous avez d’autres manifestations allergiques, une rhinite par exemple, il pourra aussi vous prescrire des antihistaminiques à avaler sous forme de comprimés.

Recevez une prescription en téléconsultation

Décrivez vos symptômes à un médecin généraliste en vidéo et recevez une ordonnance si nécessaire. Prendre RDV

conjonctivite allergique collyre

Foire aux questions

Peut-on avoir une conjonctivite allergique à un seul œil ?

Les deux yeux sont quasiment toujours concernés par les allergies oculaires. Mais il arrive effectivement dans certains cas que l’un des yeux soit beaucoup plus touché que l’autre et développe plus de symptômes.

La conjonctivite allergique est-elle contagieuse ?

Non, contrairement aux conjonctivites virales ou bactériennes, la conjonctivite allergique n’est jamais contagieuse. Vous ne risquez donc pas de contaminer votre entourage, même si vos yeux sont très rouges ou que vous pleurez beaucoup.

Est-ce que mon bébé peut avoir une conjonctivite allergique ?

En général, les conjonctivites chez le nourrisson sont d’origine virale ou peuvent être de forme bactérienne. Mais si l’un des parents du couple a un terrain très allergique, il est envisageable que votre enfant souffre lui-même d’une possible allergie. Le médecin prescrira alors un collyre adapté à la conjonctivite allergique de votre bébé.

Sources :