Polynucléaires neutrophiles élevés : comment interpréter son taux ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez dès aujourd’hui pour connaitre votre taux de polynucléaires neutrophiles

Des médecins sont disponibles depuis chez vous 7j / 7 pour vous prescrire un bilan sanguin et analyser vos résultats de prise de sang. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Voir les disponibilités

Parmi les globules blancs on retrouve les polynucléaires neutrophiles. Dédiés à défendre notre organisme des virus, des bactéries et autres agents pathogènes, leur production augmente en cas d’infection. Quels sont les risques d’un taux de neutrophiles trop élevé ? Qu’est-ce que le stress oxydatif ? Quel est le lien entre cancer et neutrophiles élevés ? Comment connaître son taux de neutrophiles ? Chez Qare, on vous éclaire sur ces cellules aussi microscopiques qu’importantes.

Les polynucléaires neutrophiles élevés, qu’est-ce que c’est ?

Les polynucléaires neutrophiles sont des cellules de notre système immunitaire. Ce dernier se compose de trois types de globules blancs, ou leucocytes :

  • Les monocytes
  • Les polynucléaires aussi appelés granulocytes
  • Les lymphocytes

Les polynucléaires sont composés à 99% de neutrophiles. Le reste se divise en éosinophiles et en basophiles. Les neutrophiles font partie des cellules phagocytaires. Elles ont la capacité de détruire les agents pathogènes en les digérant.

En cas d’infection détectée, qu’elle soit bactérienne, fongique, parasitaire ou virale, l’organisme déclenche une réponse inflammatoire. La production de neutrophiles est décuplée. Ces cellules sont alors envoyées en première ligne.

Pour connaître son taux de polynucléaires neutrophiles, un examen sanguin est nécessaire. Le laboratoire analyse un échantillon de votre sang, afin de vérifier la proportion de chacun de ses composants, dont les neutrophiles. On appelle cela la Numération Formule Sanguine ou NFS. Cette prise de sang ne nécessite pas d’être à jeun.

Pour connaître votre taux de polynucléaires neutrophiles, téléconsultez et recevez une ordonnance pour une prise de sang

Des médecins généralistes sont disponibles pour vous prescrire un bilan sanguin depuis chez vous 7j / 7. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Polynucléaires neutrophiles élevés et stress oxydatif, quel est le lien ?

Pour combattre l’agent pathogène, les neutrophiles envoient deux types de substances sur la zone infectée :

  • Les NET : des filets qui piègent les agents pathogènes
  • Les Dérivés Réactifs de l’Oxygène (DRO) : qui tuent les agents pathogènes

Lorsqu’ils sont en proportion modérée, les DRO ont un impact positif sur l’organisme en permettant d’éradiquer la menace pathogène. En revanche, lorsqu’ils sont trop nombreux, ils peuvent devenir incontrôlables et s’attaquer à des cellules saines. C’est ce qu’on appelle le stress oxydatif.

Pour éviter ce type de débordement, le corps utilise ses défenses antioxydantes. Parmi elles, on retrouve la calprotectine.

Néanmoins, certains facteurs peuvent diminuer les antioxydants et ainsi engendrer un stress oxydatif, notamment :

  • Le vieillissement
  • Le diabète
  • L’obésité

Polynucléaires neutrophiles, quelles sont les normes ?

Le niveau de neutrophiles peut varier selon son ethnie. Chez les personnes caucasiennes, le dosage de référence des neutrophiles se situe autour de 1 500 à 7 000 / cmL.

Chez les personnes de couleur, il peut arriver de constater un taux de neutrophiles plus bas. Cela n’indique rien d’anormal, il s’agit d’une spécificité liée à son origine génétique.

Quel taux indique une neutrophilie ou polynucléose ?

Lorsque vos résultats sanguins signalent un taux de neutrophiles dépassant les 8 000 / cmL, on parle de polynucléose ou neutrophilie. A l’inverse, en dessous des dosages de référence, on parle de neutropénie.

Plusieurs causes peuvent engendrer une hausse des neutrophiles.

Pour savoir si votre bilan sanguin indique un taux de neutrophiles élevé, téléconsultez dès aujourd'hui

Des médecins généralistes sont disponibles en vidéo 7j / 7 pour analyser vos résultats de prise de sang. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Pourquoi les neutrophiles augmentent ?

La réponse inflammatoire, principale cause

En cas de neutrophiles élevés, généralement cela correspond à une réponse inflammatoire du corps. Le corps décuple le nombre de monocytes, de lymphocytes et de macrocytes, dont les neutrophiles. Il peut donc s’agir d’une affection du type :

  • Infection bactérienne, fongique, parasitaire ou virale
  • Nécrose des tissus
  • Maladie inflammatoire
  • Maladie auto-immune (lorsque le système immunitaire est touché)
  • Une blessure

D’autres facteurs peuvent augmenter le nombre de neutrophiles :

  • Le stress, par sa production de cortisol, a tendance à créer un phénomène de lymphopénie et de neutrophilie
  • Un dysfonctionnement de la moelle osseuse provoquant une augmentation de neutrophiles déficients
  • Un traitement de corticoïdes
  • Une activité physique intense
  • La consommation de tabac

A lire aussi : Ferritine élevée et stress

Neutrophiles hauts et coronavirus

Comme pour chaque virus, lorsqu’on est infecté par le SARS-coV 2, notre corps déclenche ses défenses immunitaires. Le taux de neutrophiles augmente pour tenter d’éradiquer la menace virale. En cas de covid sévère, une corticothérapie va renforcer la neutrophilie, tout en permettant de garder le patient en vie.

Grossesse et hausse des neutrophiles

Lorsque l’on est enceinte, le suivi inclut des analyses de sang. Sur les résultats, il est fréquent de constater un taux de neutrophiles plus élevé qu’habituellement, sans pour autant qu’il n’y ait d’infection détectée. Cette hausse est normale et due aux changements métaboliques et physiologiques qu’implique la grossesse.

Neutrophiles élevés et cancer, quels sont les risques ?

Un taux élevé de neutrophiles peut contribuer à la formation de caillots sanguins, aussi appelée thrombogénèse.

Pour les personnes cancéreuses, la progression de la tumeur est corrélée au phénomène de néovascularisation. En cas de cancer, une thrombogénèse peut conduire à une maladie thromboembolique veineuse qui peut évoluer en embolie pulmonaire, deuxième cause de mortalité chez les personnes souffrant d’un cancer.

Le suivi des biomarqueurs est donc essentiel pour réduire les risques.

A lire aussi : plaquettes élevées, quand s’inquiéter ?

Comment faire baisser les neutrophiles ?

Le traitement de la neutrophilie dépend de l’infection associée. Dès lors que celle-ci est soignée, les neutrophiles reviennent naturellement à un dosage normal. Dans le cas particulier de la grossesse, il n’y a pas de nécessité d’abaisser le taux de neutrophiles.

Dans la même thématique :