Infection urinaire durant la grossesse : comment la détecter et la traiter ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un gynécologue dès maintenant sans vous déplacer !

Téléconsultez dès maintenant un gynécologue, décrivez-lui vos symptômes, recevez un diagnostic et une ordonnance si nécessaire.
Sans avance de frais avec le tiers payant.

Démarrez la consultation

Durant la grossesse, notre système immunitaire est affaibli. Nous sommes plus vulnérables à différentes maladies, notamment l’infection urinaire. Comment la détecter ? Quels sont les risques en cas d’infection urinaire durant notre grossesse ? Comment en venir à bout ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour mieux se préparer et adopter les bons gestes pour s’en prémunir.

Infection urinaire définition

Dans 95% des cas, l’infection urinaire est due à une contamination bactérienne des voies urinaires. Il en existe 4 types chez la femme :

  • La bactériurie asymptomatique, ou colonisation urinaire, lorsque l’infection urinaire ne présente aucun symptôme
  • La cystite aiguë est une infection des voies urinaires basses qui implique la vessie
  • L’urétrite aiguë, qui touche l’urètre à l’extrémité de la vessie
  • La pyélonéphrite, une infection des voies urinaires hautes qui implique les reins

Chez la femme enceinte, en cas d’infection urinaire voici ce qu’il faut retenir :

  • La plus courante des infections urinaire est la cystite
  • Une consultation médicale doit avoir lieu dès lors que vous suspectez une infection urinaire
  • En cas d’infection urinaire durant la grossesse un traitement naturel est insuffisant
  • En cas de pyélonéphrite une prise en charge immédiate aux urgences ou à l’hôpital est nécessaire

Vous pensez souffrir d'une infection urinaire

Des gynécologues sont disponibles depuis chez vous de 6h à 1h 7j / 7.

Infection urinaire chez la femme enceinte : les causes

Parmi les différentes pathologies liées à la grossesse, la cystite est fréquente. Son origine provient dans 90% des cas de la bactérie Escherichia coli (E. coli). Elle réside naturellement dans notre tube digestif.

En cas d’infection urinaire, la bactérie franchit la région anale et s’introduit par l’urètre. Sa présence empêche l’évacuation complète de l’urine. La stagnation des urines engendre une prolifération de la bactérie qui crée l’infection urinaire.

En cas de grossesse, l’utérus qui se développe exerce une pression sur la vessie qui provoque des envies d’uriner plus fréquentes. De plus, l’augmentation du taux de progestérone peut entraver une vidange complète de la vessie. Une situation qui multiplie le risque d’infection urinaire,

Si vous avez présenté des antécédents d’infection urinaire, ou si vous êtes diabétique vous avez plus de probabilité de subir une infection urinaire durant votre grossesse.

Symptômes de l’infection urinaire pendant la grossesse

Si vous êtes enceinte, en cas d’infection urinaire vous pouvez ressentir ces symptômes :

  • Une envie d’uriner plus fréquente, appelée pollakiurie
  • Une sensation de brûlures parfois très intense lorsque vous urinez
  • Une difficulté voire une impossibilité d’uriner alors même que vous en ressentez le besoin
  • Une urine de couleur plus foncée qu’habituellement et plus trouble
  • Du sang dans vos urines (signe de gravité)
  • Des douleurs dans le bas-ventre
  • Des contractions utérines

Dans certains cas, il est possible que vous ne ressentiez aucun symptômes alors même que vous avez une infection urinaire. On parle alors de bactériurie asymptomatique, ou colonisation urinaire.

C’est pour cela que des tests d’urine sont mis en place de façon régulière durant la grossesse. Ils permettent de déceler une infection urinaire asymptomatique.

Infection urinaire durant la grossesse, quand consulter ?

En cas d’apparition des symptômes ou si vous avez le moindre doute d’avoir une infection urinaire au cours de votre grossesse, prévenez immédiatement le professionnel chargé de votre suivi. Si vous n’en avez pas encore, vous pouvez consulter une sage femme ou un médecin pour une prise en charge rapide.

A noter : la présence de fièvre indique une infection urinaire plus sévère. Une prise en charge rapide aux urgences est nécessaire.

Vous avez des symptômes ?

Téléconsultez dès aujourd’hui un gynécologue. Disponibilités de 6h à 1h 7j / 7.

Infection urinaire enceinte, quels sont les risques ?

Les complications possibles pour la future maman

Grâce aux tests d’urine réguliers, les cystites sont généralement soignées à temps. Mais dans de rares cas, l’infection bactérienne se propage. La contamination remonte jusque dans les reins et se transforme en pyélonéphrite. Cette infection rénale nécessite une hospitalisation si vous êtes enceinte.

Est-ce qu’une infection urinaire peut provoquer une fausse couche ?

Les cystites lorsqu’elles sont prises en charge à temps s’avèrent bénignes pour le futur bébé. Mais dans le cas d’une complication de type pyélonéphrite, il peut y avoir des complications :

  • Risque d’accouchement prématuré dû aux contractions utérines que provoque la pyélonéphrite
  • Dans de rares cas, un risque d’infection du fœtus, si septicémie chez la mère

N'attendez pas que votre infection s'aggrave !

Des gynécologues sont disponibles dès aujourd’hui en téléconsultation de 6h à 1h 7j / 7.

Comment traiter une infection urinaire pendant la grossesse ?

Diagnostiquer l’infection urinaire durant la grossesse

Pour détecter une infection urinaire chez la femme ayant des antécédents d’infection urinaire :

  • Un examen cytobactériologique des urines (EBCU) est effectué dès la première consultation de suivi de grossesse
  • Puis à partir du 4ème mois de grossesse, l’examen est réitéré de façon mensuelle

Pour déceler une infection urinaire chez la femme sans antécédent d’infection urinaire :

  • Un examen mensuel par bandelette urinaire (BU) dès le 4ème mois de grossesse.
  • En cas de résultat positif un EBCU est effectué

Quel antibiotique en cas d’infection urinaire chez la femme enceinte ?

En cas de diagnostic d’une cystite chez la femme enceinte, un premier traitement antibiotique est prescrit :

  • Fosfomycine-trométamol à prendre en une fois en 1ère intention
  • Pivmecillinam durant 1 semaine en 2ème intention

Si la cystite persiste, un second traitement antibiotique est prescrit selon le résultat de l’antibiogramme réalisé lors de l’ECBU :

  • Amoxicilline en 1ère intention
  • Triméthoprime en 2ème intention
  • Nitrofurantoïne en 3ème intention
  • Cotrimoxazole en 4ème intention

En cas de pyélonéphrite, une hospitalisation de quelques jours est nécessaire. Un traitement antibiotique par intraveineuse est effectué ainsi qu’un bilan complet de vos urines.

Infection urinaire pendant la grossesse et traitement naturel

Au vu des complications possibles pour la future mère et du risque encouru pour le fœtus, nous vous déconseillons fortement de vous contenter d’un traitement naturel en cas d’infection urinaire durant votre grossesse.

Seul un traitement médicamenteux peut soigner efficacement votre infection urinaire.

Comment éviter les infections urinaires chez la femme enceinte ?

Pour vous prémunir des infections urinaires durant votre grossesse, certains gestes quotidiens peuvent faire la différence :

  • Buvez 1 à 2 litres d’eau par jour afin de drainer votre système urinaire et nettoyer les éventuels dépôts d’urine
  • Pensez à uriner après un rapport sexuel pour éliminer toute trace de bactéries
  • Anticipez les moments où vous serez dans l’incapacité d’aller aux WC
  • Ne vous retenez pas lorsqu’une envie d’uriner survient