Constipation enceinte : quelles solutions pour rétablir le transit ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Vous souffrez de constipation pendant votre grossesse ?

Prenez RDV en téléconsultation pour recevoir un avis médical et une ordonnance, si nécessaire, sans vous déplacer !

Remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV en ligne

Symptôme fréquent de la grossesse, la constipation concerne un grand nombre de femmes enceintes. Si elle peut parfois entraîner des douleurs et une certaine gêne, elle reste toutefois sans danger pour le fœtus et la future maman. Comment lutter contre la constipation enceinte ? Quelle alimentation adopter ? L’équipe médicale de Qare vous donne ses précieux conseils.

La constipation, un symptôme courant de la grossesse

La constipation fait partie des maux fréquents de la femme enceinte, puisqu’environ 40% d’entre elles en souffrent durant leur grossesse. Plusieurs éléments à noter :

  • La constipation touche aussi bien les femmes déjà sujettes à ce désagrément que celles dont le transit fonctionne correctement en temps normal.
  • On parle de constipation lorsqu’une personne se rend à la selle moins de 3 fois par semaine, mais cette règle n’est pas valable pour tout le monde.
  • Que ce soit pour les femmes enceintes ou les autres, la constipation n’a besoin d’être traitée que si elle entraîne des douleurs, des crampes dans le ventre, des ballonnements

Pourquoi la constipation touche plus souvent les femmes enceintes ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer pourquoi la constipation survient plus fréquemment pendant la grossesse. Parmi eux :

  • Les hormones (en particulier la progestérone) qui relaxent les fibres de l’intestin et provoque un ralentissement du transit.
  • Une réduction de l’activité physique, notamment au 3e trimestre, ce qui contribue à la constipation.
  • Les suppléments en fer, souvent prescrits à une femme enceinte pour prévenir d’une carence. Ils peuvent également être à l’origine d’un ralentissement du transit intestinal ;
  • La distension de l’utérus qui grandit avec le fœtus et comprime les intestins.

Est-ce que la constipation peut provoquer une fausse couche ?

Même si tout se passe à proximité dans votre ventre, pas de panique. La constipation fonctionnelle chez la femme enceinte ne présente pas de danger et n’augmente pas les risques de fausse couche.

Ce problème de transit n’a aucun impact sur le développement de votre bébé, et n’affecte pas non plus votre santé.

Vous êtes constipée pendant votre grossesse ?

Demandez conseil à un médecin généraliste ou une sage-femme pour trouver les solutions les plus adaptées.

Quand arrive la constipation durant la grossesse ?

Les problèmes de transit font généralement leur apparition au début de la grossesse, notamment la constipation. Ce désagrément est observé durant les premières semaines, et bien davantage à partir du 2e trimestre et jusqu’à la fin de la grossesse.

Quels sont les symptômes de la constipation pendant la grossesse ?

La constipation peut entraîner des douleurs chez la femme enceinte et être une source d’inquiétude. En plus d’une diminution de la fréquence des selles, les symptômes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille sont :

  • Des crampes dans le ventre ;
  • Des ballonnements ;
  • Une sensation de lourdeur ;
  • Des douleurs à la défécation ;
  • Des hémorroïdes sont parfois associées à cette constipation.

Constipation pendant la grossesse, quand s’inquiéter ?

Si vous souffrez de maux de ventre enceinte, il est impératif de ne pas s’auto-diagnostiquer. Ces douleurs peuvent être causées par une constipation certes, mais pas systématiquement.

Demandez toujours l’avis d’un médecin ou d’une sage-femme, il en va de votre santé et celle de votre bébé.

Comment soulager la constipation enceinte ?

Comment déclencher les selles lors d’une constipation enceinte ?

Soulager sa constipation enceinte avec des remèdes naturels

En cas de constipation pendant la grossesse, plusieurs actions peuvent faire office de remèdes instantanés. Elles concernent avant tout l’hygiène de vie et ne nécessitent pas de consultation médicale.

1. Boire de l’eau régulièrement. Un grand verre d’eau froide au réveil permet de stimuler le transit.
2. Manger davantage de fruits et de légumes.
3. Augmenter son activité physique (marche ou natation).
4. Se rendre à la selle si besoin et ne surtout pas se retenir. Optimiser également la position, en posant ses pieds sur un tabouret par exemple, pour basculer le bassin.

Enfin, réaliser un massage dans le sens des aiguilles d’une montre sur le ventre peut être utile pour soulager la constipation enceinte. Celui-ci s’avère toutefois difficile passé 6 mois de grossesse.

Ne pratiquez pas l'auto-médication enceinte

Faites le point sur votre constipation avec un médecin généraliste ou une sage-femme et recevez une ordonnance si nécessaire.

Soulager sa constipation enceinte, avec quels médicaments ?

Toujours sur avis médical, vous pouvez également vous tourner vers des médicaments laxatifs.

1. Les laxatifs « de lest » sont efficaces. Leur action se traduit par l’augmentation du volume de l’hydratation des selles.
2. Les laxatifs « osmotiques » augmentent la concentration en eau des selles.
3. Les laxatifs lubrifiants (huile de paraffine), lubrifient le contenu de l’intestin pour les ramollir et faciliter leur passage. Attention, ils ne doivent être pris que de manière ponctuelle.

Bon à savoir : les laxatifs stimulants (bourdaine, séné, aloès…) sont impérativement à écarter. Ils sont susceptibles de déclencher des contractions au niveau de l’utérus, voire même une fausse couche.

Constipation enceinte, que manger ?

En temps normal, une alimentation équilibrée en quantité raisonnable est déjà très importante, mais enceinte, elle l’est d’autant plus. Elle permet de limiter la prise de poids, mais aussi de réduire certains maux propres à la grossesse, comme les aigreurs d’estomac, par exemple.

En cas de constipation, elle peut là encore aider à rétablir un transit normal. Voici une liste des aliments à privilégier pour prévenir ou lutter contre la constipation enceinte.

Les fibres :

  • Céréales à grains entiers (son d’avoine, orge, son de blé)
  • Légumes cuits (asperges, choux de Bruxelles, brocoli, courgettes, haricots verts, épinards…) ;
  • Légumineuses (lentilles, pois chiches…) ;
  • Pains complets ou semi-complets ;
  • Fruits (agrumes, poires, pommes, fraises)
  • Graines et noix (graines de chia, de lin) ;
  • Fruits secs (pruneaux ou jus de pruneaux). À consommer avec modération, car très sucrés.

L’hydratation :

  • 1,5 à 2 litres d’eau par jour, idéalement riche en magnésium et minéraux.
  • Des tisanes ;
  • Des bouillons.

Que cela soit pour la constipation ou la diarrhée pendant la grossesse, s’hydrater suffisamment est indispensable.

Foire aux questions

Pourquoi les hémorroïdes sont-elles plus fréquentes enceinte ?

Les hémorroïdes sont très désagréables et douloureuses. Elles font souvent partie des symptômes ressentis durant la grossesse. Plusieurs éléments peuvent être en cause :

  • La constipation, qui favorise leur développement ;
  • Le poids plus important, le volume de l’utérus, ainsi que la compression de vaisseaux sanguins par l’utérus et le fœtus ;
  • La poussée effectuée lors de l’accouchement, peut être à l’origine d’hémorroïdes dans les jours suivant la naissance du bébé.

Dans la même catégorie des maladies de la femme enceinte :

https://www.snfcp.org/informations-maladies/pathologie-anale-grossesses-et-accouchement/constipation-et-grossesse/

https://www.snfcp.org/informations-maladies/generalites/transit-constipation-normalite/