Symptômes du burn-out : comment les détecter ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un médecin à votre écoute en moins de 10 min !

En cas de surmenage, demandez de l’aide à un médecin en vidéo. RDV possible en moins de 10 min, 7J/7 entre 6h et 23h.

– Prise en charge par l’Assurance Maladie

Parler à un médecin

Le syndrome d’épuisement professionnel, traduction de burn-out en anglais, touche une quantité croissante de salariés. Lorsque le surmenage est trop important, un arrêt de travail peut être nécessaire. Mais avant d’en arriver jusque là, l’équipe médicale de Qare vous livre la liste des symptômes du burn-out pour le détecter le plus tôt possible et le traiter rapidement.

Vous êtes étudiant ? Bénéficiez d'un accompagnement psychologique gratuit

Avec le dispositif Santé Psy Etudiant, vous bénéficiez de consultations gratuites avec un psychologue. Pour participer, il faut prendre RDV avec un médecin généraliste, lui décrire votre situation afin qu’il puisse vous délivrer une ordonnance valable auprès des psychologues agréés par l’Etat.

Quels sont les premiers symptômes du burn-out ?

Le burn-out est une maladie professionnelle qui se traduit par un ensemble de symptômes et de troubles. Les signaux d’alerte du burn-out comportent plusieurs dimensions :

  1. un état de fatigue ou d’épuisement constant ;
  2. un cynisme ou une vision négative vis-à-vis du travail ;
  3. une diminution importante de l’efficacité professionnelle ;
  4. une perte du sentiment d’accomplissement et de satisfaction au travail.

Les symptômes physiques du burn-out

Pour certaines personnes, le burn-out peut se matérialiser par des symptômes physiques. Ils sont différents d’une personne à l’autre, et d’intensité variable selon la sévérité du trouble. Vous pouvez notamment retrouver :

  • une sensation de fatigue inhabituelle ;
  • des troubles du sommeil type insomnie ;
  • des troubles musculo-squelettiques (ex : douleurs lombaires) ;
  • des tensions musculaires ;
  • des crampes musculaires ;
  • une perte d’appétit ;
  • des troubles digestifs ;
  • des maux de ventre ou de tête.

En vous renseignant sur des sites ou forums spécialisés, vous pourrez remarquer que les symptômes psychosomatiques du burn-out sont très fréquents. Les maux de dos, de ventre, maux de tête en font partie. Les symptômes psychosomatiques sont des manifestations physiques déclenchées ou aggravées par des facteurs d’ordre psychologique. Ils sont comme des signaux d’alerte que votre esprit vous envoie. Il faut donc les prendre au sérieux.

À savoir que l’épuisement professionnel touche davantage certains métiers. Les symptômes du burn-out ont d’abord été identifiés chez les soignants et infirmiers, mais ils ne sont pas les seuls à en souffrir.

Consultez un médecin avant de finir en burn-out !

Évitez le burn-out. Téléconsultez un médecin pour recevoir de l’aide rapidement. (Consultation remboursée par l’Assurance Maladie)

Les symptômes psychiques du burn-out

Les signes psychiques du burn-out peuvent être très nombreux et plus ou moins prononcés selon le stade d’épuisement. En voici une liste non-exhaustive :

  • perte de motivation au travail ;
  • sentiment de tristesse ;
  • anxiété généralisée ;
  • sensibilité accrue (hypersensibilité) ;
  • perte d’intérêt pour le travail ;
  • sentiment d’indifférence générale ;
  • réactions excessives ou disproportionnées (ex : colère, pleurs incontrôlés) ;
  • irritabilité et agressivité ;
  • ressentiment qui peut entraîner une détérioration de relations professionnelles ;
  • troubles de la mémorisation et/ou de l’attention ;
  • troubles addictifs ;
  • perte d’estime de soi.

Les symptômes du burn-out sont les mêmes, que vous soyez un homme ou une femme. Chaque personne peut manifester son burn-out de façon différente. Chez certaines, les symptômes psychiques seront plus importants que les symptômes physiques. Généralement, les deux sont présents.

symptômes psychiques burn-out

Comment détecter le burn-out ?

Les signes les plus fréquents permettant de détecter un début de burn-out sont :

  • démotivation par rapport au travail ;
  • dévalorisation, sentiment de ne plus être assez efficace ou compétent ;
  • fatigue morale et/ou physique permanente ;
  • troubles et douleurs physiques divers.

Si vous vous reconnaissez dans cette liste de symptômes, vous devez consulter un médecin rapidement pour éviter le burn-out. Il existe en effet plusieurs stades au syndrome d’épuisement professionnel. Si vos symptômes ne sont pas pris en charge à temps, ils pourraient empirer et il sera encore plus difficile de s’en sortir. Vous devez agir avant l’épuisement total.

Parlez-en à un médecin en vidéo

Des médecins peuvent vous proposer de l’aide en téléconsultation. Prenez RDV en vidéo (7J/7 de 6h à 23h)

Les tests pour détecter le burn-out

Vous pouvez réaliser des tests d’auto-évaluation des symptômes du burn-out pour savoir si vous en souffrez. Ils ne valent pas un diagnostic médical mais peuvent vous donner  une indication. Si vous obtenez un résultat indiquant que vous êtes en surmenage, vous devez consulter un médecin. Les tests les plus connus sont :

  • le test MBI (test de Maslach) ;
  • le questionnaire CBI (Copenhagen Burnout Inventory).

Vous pouvez les trouver facilement en ligne. Ce sont des tests de référence, utilisés également par les médecins.

Vous pouvez également utiliser l’application Mon Sherpa et réaliser un test pour savoir si vous souffrez de ce trouble. Cette application gratuite, conçue notamment par des chercheurs en santé mentale et des psychiatres, vous propose des conseils et exercices pour gérer votre stress, votre anxiété et retrouver le chemin vers le mieux être. Vous pouvez l’utiliser en soutien d’une thérapie avec un psychologue ou un psychiatre. Pour en savoir plus, c’est ici.

Différencier les symptômes du burn-out professionnel et personnel

Bien que le burn-out soit un terme utilisé pour parler d’une maladie professionnelle, vous pouvez également finir en surmenage à cause de votre vie personnelle. Selon les périodes, il est possible de ressentir une forme d’épuisement assimilable à un burn-out.

Ce burn-out comporte une dimension émotionnelle, qui n’est pas toujours liée au travail. C’est un trop-plein qui peut découler de difficultés personnelles, de responsabilités familiales (ex : avoir un parent à charge), d’une période difficile à gérer psychologiquement. Votre équilibre peut être perturbé par ces moments de crise.

Burn-out dans le couple, c’est possible ?

Les difficultés dans le couple peuvent générer des symptômes proches de ceux du burn-out. L’épuisement amoureux, en quelque sorte, crée une fatigue psychologique qui peut également se manifester par différents troubles psychiques et physiques. Selon certains psychologues, cet épuisement serait notamment lié au décalage entre les attentes de la relation, souvent très élevées, et l’imperfection du couple dans sa réalité. Cela peut créer du découragement voire de l’amertume. Une thérapie de couple peut vous aider à améliorer votre relation.

Consultez des psys et des thérapeutes en vidéo

Parlez de vos difficultés à un professionnel en téléconsultation. Vous pouvez prendre RDV avec des psychiatres ou des psychologues en vidéo.

Étudiant : les signes que vous êtes en burn-out scolaire

Les étudiants n’ont pas toujours la vie facile. Entre les exigences scolaires, les difficultés financières, les petits boulots pour se financer, la nécessité de réviser les soirs et le week-end, ou encore les obligations sociales ou familiales, il peut être difficile de tout mener de front. Cela peut mener des étudiants à négliger leur sommeil pour répondre à toutes ces exigences et à s’épuiser encore davantage.

Les étudiants épuisés ou en burn-out scolaires peuvent donc présenter des symptômes similaires aux personnes souffrant de burn-out professionnel comme :

  • une fatigue intense ;
  • un sommeil perturbé ;
  • une dégradation de leur état psychique ;
  • un état d’abattement général ;
  • un sentiment d’échec accentué lorsque les résultats faiblissent ;
  • des troubles physiques.

Les étudiants en surmenage peuvent également modifier leur comportement :

  • consommer plus de café ou d’excitant ;
  • réduire leurs heures de sommeil pour travailler ;
  • mal s’alimenter, manger sur le pouce ;
  • consommer plus d’alcool.

Burn-out familial : quels sont les symptômes ?

Être parent implique souvent de la fatigue, mais lorsqu’elle s’installe, elle peut mener au burn-out parental. Ce phénomène concerne généralement des parents qui doivent à la fois travailler et s’occuper de leurs enfants. Les femmes présentent plus souvent ces symptômes de burn-out, car la répartition des tâches domestiques et de la charge mentale liée au foyer reste encore souvent inégale. Cependant, les symptômes du burn-out chez les parents peuvent aussi bien se présenter du côté maternel que paternel.

Si vous commencez à perdre du plaisir et le sentiment d’accomplissement dans votre rôle de parent, vous pourriez être en burn-out parental. L’épuisement peut être marqué par :

  • une distanciation par rapport à vos enfants, une diminution de l’affect ;
  • une perte de plaisir voire une indifférence dans l’accomplissement des tâches domestiques et familiale ;
  • des stratégies d’évitement (ex : repousser le moment de rentrer chez vous) ;
  • une fatigue continue et intense qui ne s’améliore pas avec du repos ;
  • un surinvestissement dans le travail et un délaissement de la vie familiale.

Le burn-out parental est un phénomène dont on ne parle que depuis peu de temps, mais il toucherait de nombreux parents. Pour vous aider à aller mieux, une aide psychologique peut être nécessaire.

Un médecin à votre écoute 7J/7

En cas de difficultés, n’attendez pas que vos symptômes s’aggravent. Parlez-en à un médecin en vidéo. Prendre RDV (tous les jours de 6h à 23h)

burn-out parental

Comment guérir d’un burn-out ?

Le traitement du burn-out peut être adapté selon la sévérité du problème. Si vous consultez un médecin et présentez les symptômes d’un burn-out, il peut vous prescrire un arrêt maladie d’une durée variable. Cela vous permettra de vous reposer et de récupérer. Il pourra aussi vous recommander de commencer une psychothérapie pour sortir du burn-out et soulager vos symptômes. Il faut également parvenir à trouver de l’aide dans son travail pour que cela ne recommence pas.

Demandez de l'aide à un médecin en vidéo

La première étape pour sortir d’un burn-out, c’est de consulter un professionnel. Téléconsultez un médecin (Consultation prise en charge par l’Assurance Maladie)

Quelle est la durée pour sortir d’un burn-out ?

Tout dépend. Si vous êtes à un stade avancé d’épuisement, il vous faudra plus de temps pour récupérer. Un arrêt de travail de plusieurs mois peut être nécessaire. La reprise doit se faire progressivement pour retrouver un équilibre. Parfois, il est impossible de reprendre son travail comme avant et une réorientation professionnelle s’impose. Il arrive également de faire des rechutes suite à un premier burn-out. La reprise d’une psychothérapie est alors nécessaire.

Quelles séquelles après un burn-out ?

Le burn-out est loin d’être anodin, car il peut laisser des séquelles sur le long terme, voire définitives chez certaines personnes. Suite à un burn-out, vous pouvez avoir du mal à récupérer entièrement vos facultés. Vous pouvez souffrir pendant quelque temps de troubles du sommeil, de troubles de la concentration, de fatigabilité excessive, entre autres. Plus le burn-out est pris en charge tôt, mieux il est traité, et plus vous vous en remettrez facilement.

Burn-out : réduire le risque de rechute

La rechute du burn-out peut parfois entraîner des symptômes encore plus graves que lors du premier épisode. Pour éviter ce risque, le retour à l’emploi doit être préparé. Quelqu’un qui a souffert de burn-out peut appréhender cette reprise et craindre de ne pas être à la hauteur.

Il est indispensable de consulter le médecin du travail pour préparer ce retour et de bénéficier d’un suivi médical. Avant d’arriver à un taux d’occupation normal, les proches, la hiérarchie et les collègues doivent ménager un temps intermédiaire à la personne pour qu’elle puisse retrouver un rythme normal. Il est possible de commencer par une reprise partielle avec un temps de travail réduit au début.

Foire aux questions

Comment consulter un médecin ou un psy rapidement ?

Pour parler rapidement à un professionnel de santé, vous pouvez consulter des médecins et des psychiatres en vidéo. Vous pourrez obtenir un rendez-vous rapidement, souvent en moins de 10 minutes, et réaliser votre consultation à distance. De plus, c’est pris en charge par l’Assurance Maladie. Prenez RDV dès maintenant avec un médecin généraliste ou un psychiatre.

J’ai besoin de consulter mais j’ai peu de disponibilité, comment faire ?

Le moyen le plus simple de consulter un médecin, c’est de téléconsulter. Des médecins généralistes, mais aussi des spécialistes de toute sorte, sont disponibles 7J/7 et de 6h à 23h sur Qare, pour s’adapter à votre emploi du temps. Vous pouvez prendre RDV en quelques clics et consulter à distance, quand ça vous arrange. Consulter un médecin généraliste ou un psychiatre en vidéo.