Arrêt de travail pour burn-out : comment l’obtenir ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Des médecins sont à votre écoute en téléconsultation

Si vous présentez des signes de burn-out, parlez-en rapidement à un médecin en vidéo, et recevez des conseils médicaux sans vous déplacer.

– Consultation remboursée à 100 % par l’Assurance Maladie

Prendre RDV

Lorsque les conséquences du burn-out ont un retentissement important sur le travail et la santé, aussi bien mentale que physique, un médecin peut prescrire un arrêt de travail. Quelle est la démarche à suivre pour obtenir un arrêt de travail pour burn-out ? Son obtention est-elle systématique ? Combien de temps d’arrêt de travail faut-il pour sortir d’un burn-out ? L’équipe médicale de Qare vous répond.

Comment se mettre en arrêt de travail pour burn-out ?

Si vous êtes en situation de burn-out (syndrome d’épuisement professionnel), vous devez en parler rapidement à un médecin. Selon vos symptômes et la sévérité de votre burn-out, il pourra vous prescrire un arrêt de travail. Celui-ci n’est pas systématique, mais peut être nécessaire afin de vous permettre de vous reposer et de mettre en place les mesures nécessaires pour améliorer votre situation.

La délivrance d’un arrêt de travail dépend également du retentissement du burn-out sur votre vie à la fois professionnelle et privée. Par exemple, si vous êtes épuisé au point d’encourir un risque au volant en vous endormant, un arrêt maladie peut être indiqué.

Burn-out que dire à son employeur ?

En cas de symptômes de burn-out ou d’un diagnostic établi par un médecin, vous devez alerter sur votre situation au travail. Vous pouvez en parler à un collègue, à votre supérieur ou bien directement aux ressources humaines. Selon les causes de votre burn-out, une dénonciation peut être nécessaire.

Ce syndrome est parfois le résultat d’une pression hiérarchique trop importante, d’un harcèlement moral ou de mauvaises conditions de travail. En effet, l’employeur est tenu d’assurer la santé et la sécurité de ses salariés. Dans certains cas, il peut simplement s’agir d’un problème d’organisation, et un réaménagement des tâches et du planning peut être suffisant pour vous alléger.

Consultez un médecin en vidéo

Pour recevoir un avis médical et des conseils médicaux, commencez par décrire vos symptômes à un médecin en téléconsultation. Prendre RDVRemboursée à 100 % par l’Assurance Maladie

Burn-out : que dire au médecin ?

Si vous consultez pour du stress ou du surmenage au travail, un médecin peut vous aider à reconnaître votre état et à le diagnostiquer. Les personnes atteintes de burn-out ne mettent pas toujours directement le mot dessus. C’est lors de votre consultation, en répondant aux questions du médecin et en décrivant vos symptômes, aussi bien physiques que mentaux, que ce dernier pourra établir un diagnostic et évaluer s’il est possible pour vous d’aller au travail.

L’impact du burn-out est différent d’une personne à l’autre, selon la sévérité du problème. Vous pouvez lui décrire des symptômes comme de la fatigue, une perte d’efficacité au travail, le sentiment d’être submergé. Dans un cas sévère, vous pouvez même développer des symptômes dépressifs. Dans ce cas, le burn-out est déjà avancé et le médecin peut décider de vous prescrire un arrêt de travail plus long.

burn-out médecin

Quel est le rôle du médecin du travail en cas de burn-out ?

Le médecin du travail n’est pas forcément le médecin contacté en premier lieu. Pour obtenir un arrêt maladie, vous devez plutôt consulter votre médecin généraliste. Vous pourrez être amené à consulter le médecin du travail, si vous avez besoin d’un aménagement de poste. Cela peut notamment se faire à la demande du médecin traitant ou généraliste qui vous suit. Le médecin du travail peut intervenir pour mettre en place certaines mesures, comme des formations, un aménagement du planning, ou autre, visant à garantir l’amélioration de votre bien-être au travail.

Est-ce que le burn-out est considéré comme une maladie professionnelle ?

Le burn-out fait partie des troubles et risques psycho-sociaux qui peuvent être reconnus comme des maladies professionnelles. En cas d’arrêt maladie, il peut arriver que le burn-out soit considéré comme un accident du travail. Tout dépend des circonstances qui vous ont mené au burn-out. Cela peut arriver si le burn-out découle d’une situation particulière, comme une agression par un client au travail, par exemple.

Lire aussi : que faire contre le burn-out durant les études ?

Arrêt de travail pour burn-out : motifs et symptômes

Symptômes du burn-out : dans quel cas l’arrêt de travail est-il nécessaire ?

Comment savoir si vous êtes en burn-out ou pas ? Les signes peuvent être très variables. Par ailleurs, il s’agit d’un trouble qui évolue progressivement. Il est donc important de surveiller les signes du burn-out avant d’arriver à épuisement complet et de devoir vous faire arrêter. Des mesures peuvent être mises en place avant d’en arriver à l’arrêt de travail. Si vous vous retrouvez dans plusieurs de ces symptômes, vous devez en parler à votre médecin :

  • sentiment d’être tout le temps fatigué même après du repos ;
  • douleurs musculaires ou articulaires fréquentes (ex : mal de dos) ;
  • tensions musculaires ;
  • troubles du sommeil ;
  • troubles psychosomatiques divers (maux de tête, maux de ventre…) ;
  • sentiments négatifs par rapport à votre travail ;
  • difficulté de concentration ou de mémorisation.

Vous pouvez également ressentir une diminution de vos performances et un retentissement sur votre moral. Voici d’autres signes qui peuvent indiquer un burn-out :

  • vos relations au travail se détériorent ;
  • vos performances professionnelles sont moins bonnes ;
  • vous avez perdu le sentiment d’accomplissement dans votre travail ;
  • vous êtes moins efficace au travail.

Parlez-en rapidement à un médecin

Des médecins sont à votre écoute 7J/7 en téléconsultation. Prenez rendez-vous en moins de 10 min. Démarrer la consultation – Prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie

symptômes burn-out

Peut-on obtenir un arrêt de travail pour burn-out parental ?

Le burn-out parental est différent du burn-out professionnel. Il n’a aucun lien avec la situation au travail et ne peut donc pas être reconnu comme maladie professionnelle ou accident du travail. Cependant, comme pour tout problème de santé, un arrêt de travail peut vous être délivré par un médecin, si nécessaire, que votre burn-out soit familial, émotionnel ou professionnel.

En effet, les symptômes du burn-out parental peuvent mener à l’épuisement voire à une dépression dans les cas les plus sévères. Une période de repos peut donc s’avérer nécessaire. Notamment en raison des responsabilités à la fois domestiques et professionnelles des femmes, le burn-out parental concerne très souvent le côté maternel et l’arrêt de travail peut être une solution provisoire.

Quelle durée pour sortir d’un burn-out ?

Sortir d’un burn-out est un processus qui peut prendre du temps. La durée de convalescence pour se remettre complètement d’un burn-out dépend de chaque personne en fonction de la sévérité de l’épuisement et des mesures mises en place pour guérir du burn-out. Une période de repos avec arrêt du travail est souvent nécessaire pour entamer une sortie du burn-out mais elle n’est pas toujours suffisante. Votre médecin peut aussi vous conseiller une psychothérapie pour vous aider à identifier vos difficultés et à les surmonter.

La durée d’un arrêt de travail pour burn-out

La durée de l’arrêt de travail est variable. Il y a plusieurs stades de burn-out et il est aussi possible de s’en remettre sans arrêt de travail. Plus il est pris en charge rapidement, plus il est facile d’en sortir et de s’en sortir, notamment en améliorant son organisation ou en suivant une psychothérapie.

Parfois, le temps nécessaire pour de se reposer n’est pas très long et l’arrêt de travail pour burn-out ne dure que quelques jours. Si le burn-out est plus avancé, votre médecin peut décider de vous arrêter plus longtemps. En fonction de vos progrès ou au contraire de vos difficultés, il peut prolonger ou renouveler votre arrêt de travail.

Demandez conseil à un médecin sans vous déplacer

N’attendez pas pour en parler. Des médecins généralistes et psychiatres sont disponibles pour des consultations vidéo. Consulter un médecin généraliste ou un psychiatre – 7J/7 de 6h à 23h

Quelle est la durée maximale d’un arrêt maladie ?

La durée totale d’un arrêt maladie est très variable, d’autant plus s’il est entrecoupé de période de reprise. L’Assurance Maladie peut verser jusqu’à 360 jours d’indemnités sur une période de 3 ans. Si vous êtes atteint d’une affection longue durée (ALD), ces indemnités journalières peuvent vous être versées pendant 3 ans.

Burn-out : que se passe-t-il après l’arrêt de travail ?

Sortir du burn-out après un arrêt de travail

L’arrêt de travail en lui-même n’est pas suffisant pour remédier au burn-out. Pour éviter une rechute du burn-out, le médecin traitant peut travailler avec la médecine du travail pour accompagner progressivement le salarié dans sa reprise d’activité. Le salarié peut bénéficier d’un aménagement de son planning et de ses tâches pour reprendre progressivement. Il peut arriver qu’il soit impossible pour le salarié de reprendre son activité comme avant. Dans ce cas, une reconversion professionnelle peut être envisagée.

Peut-on obtenir des indemnisations pour un arrêt de travail pour burn-out ?

Lorsque votre médecin vous met en arrêt de travail pour burn-out, vous pouvez recevoir des indemnités journalières pour compenser la perte de salaire durant cette période. Vous pouvez commencer à percevoir ces indemnités à partir du 3e jour d’arrêt maladie. Elles seront versées une fois votre dossier pris en compte, et calculées sur la base de votre salaire brut. Après le premier versement, vous les recevrez ensuite tous les 14 jours. Par ailleurs, ces indemnités journalières comptent pour votre retraite. Conservez vos relevés.

Les règles d’indemnisation peuvent changer d’un pays à l’autre. Si vous vivez au Québec, par exemple, vous pouvez obtenir un arrêt de travail pour burn-out mais ne recevrez pas forcément les mêmes indemnités qu’en France.

L’arrêt de travail burn-out peut-il mener à une rupture conventionnelle ?

L’arrêt de travail pour burn-out n’empêche pas la demande d’une rupture conventionnelle. Si vous faites un burn-out professionnel et souhaitez quitter votre emploi, vous avez plusieurs options :

  • démissionner ;
  • négocier une rupture conventionnelle ;
  • entamer une procédure aux prud’hommes, si vous jugez que votre employeur à une part de responsabilité.

Aller aux prud’hommes n’est pas toujours la meilleure solution car le burn-out n’est pas forcément induit par l’employeur. Il a cependant une responsabilité de sécurité vis-à-vis de ses employés. La décision d’aller aux prud’hommes dépend également de la capacité du salarié à supporter cette procédure qui peut prendre plusieurs années. Une rupture conventionnelle peut donc être plus souhaitable dans certains cas. Si vous avez besoin de retours d’expérience de personne ayant eu un arrêt de travail pour cause de burn-out, vous pouvez consulter des forums et sites juridiques.

Burn-out arrêt de travail : quel impact sur le salaire ?

Les indemnités versées par l’Assurance Maladie en cas d’arrêt de travail ne couvrent pas le salaire à 100 %. Selon la convention collective signée par votre entreprise, celle-ci peut maintenir complètement votre salaire. Dans ce cas, les indemnités seront versées à votre employeur qui vous versera ensuite votre salaire.

Foire aux questions

Quelle est la durée moyenne d’un arrêt de travail pour dépression ?

Tout comme pour le burn-out, l’arrêt de travail lié à une dépression varie selon les cas. Le médecin doit évaluer votre capacité ou non à maintenir votre poste, et peut décider de vous mettre en arrêt pour le bien de votre santé. Cependant, l’arrêt de travail n’est pas systématique en cas de dépression. Tout dépend de vos symptômes et des répercussions de votre travail sur votre santé mentale, et inversement.

Comment peut-on obtenir un arrêt de travail ?

L’arrêt maladie ou arrêt de travail peut être délivré par un médecin. Cependant, il peut vous proposer différentes solutions en cas de burn-out, autre que l’arrêt de travail, pour vous aider à soulager vos symptômes et sortir de votre état d’épuisement. Si vous avez des symptômes liés au stress, au surmenage ou encore à la dépression, vous pouvez téléconsulter un médecin sur Qare pour en parler. Vous pourrez ainsi recevoir de bons conseils médicaux.

Des médecins à votre écoute 7J/7 en vidéo

Prenez rendez-vous avec un médecin généraliste ou un psychiatre en téléconsultation.

Comment parler à un médecin même le soir ou le week-end ?

Si vous avez rapidement besoin de parler à un médecin en dehors des horaires d’ouverture des cabinets, vous pouvez prendre rendez-vous en téléconsultation. Sur Qare, vous pouvez trouver un médecin généraliste disponible en moins de 10 minutes. Des médecins peuvent vous recevoir en téléconsultation, tous les jours, même les week-ends. Vous pouvez planifier votre rendez-vous entre 6h et 23h. Vous pourrez décrire vos symptômes et recevoir un avis médical et une ordonnance, si nécessaire. Voir les disponibilités des médecins généralistes ou des psychiatres.