Bronchite aiguë : comment la soigner ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez un médecin dans la journée

Pour éviter tout risque de contamination, prenez rendez-vous avec un médecin en vidéo et consultez depuis chez vous.

(Remboursable par l’Assurance Maladie)

Consulter un médecin

Avec la baisse des températures, notre système immunitaire est plus fragile. C’est là que l’on est le plus vulnérable face aux virus. Et chaque année, ça n’y manque pas ! Toux, frissons, fatigue, nous sommes plusieurs millions à ressentir les signes de la bronchite aiguë. Heureusement, elle est facile à soigner. Mais comment la différencier des autres infections virales ? Qare revient sur les symptômes de la bronchite aiguë et comment la soigner correctement.

Qu’est-ce que la bronchite aiguë ?

Définition de la bronchite aiguë

La bronchite aiguë est une infection des voies respiratoires supérieures d’origine virale, qui se manifeste par une inflammation des bronches et des bronchioles. Elle est causée le plus souvent par un rhinovirus.

Quels sont les symptômes de la bronchite ?

Les signes classiques de la bronchite aiguë sont :

  • toux sèche en début d’infection qui devient une toux productive glaireuse ;
  • il peut y avoir des traces de sang dans les crachats ;
  • parfois nez bouché ;
  • fièvre modérée avec frissons ;
  • maux de tête et courbatures ;
  • fatigue.

Si vous avez la bronchite aiguë et qu’il y a des traces de sang dans vos glaires, cela n’est pas forcément inquiétant. C’est un symptôme fréquent en cas de bronchite aiguë. Par ailleurs, ce n’est pas rare que la bronchite entraîne une fatigue intense, mais celle-ci disparaît rapidement lorsque votre état s’améliore.

Même s’il s’agit plutôt d’un virus saisonnier, il est possible d’attraper une bronchite aiguë en été. Cela peut être dû à un changement brutal de température qui vous affaiblit légèrement, laissant la possibilité au virus de se développer plus facilement.

Si vous toussez, téléconsultez !

Pour éviter tout risque de contamination et soulager vos symptômes, prenez RDV avec un médecin en vidéo (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Les symptômes de la bronchiolite chez le bébé

Lorsqu’un bébé a la bronchite, on parle de bronchiolite. Les premiers jours, l’enfant a une toux sèche. Puis, elle se manifeste par une respiration sifflante et plus rapide, avec parfois des difficultés à s’alimenter. Chez les enfants, la maladie dure autour d’une semaine, mais chez les nourrissons de moins de deux mois, il faut une vigilance accrue, car la bronchite peut entraîner des complications.

Téléconsultez un pédiatre dans la journée !

Obtenez rapidement un rendez-vous et demandez conseil à un pédiatre en vidéo (7J/7 de 6h à 23h)

bronchite bébé

Quelle est la durée d’une bronchite ?

Après contagion, la durée de la bronchite aiguë se situe entre quelques jours et une semaine, jusqu’à 10 jours. La durée d’incubation est de 1 à 3 jours avant que les symptômes de la bronchite aigüe ne se déclarent.

Par ailleurs, il existe d’autres types de bronchite, comme la bronchite chronique (BPCO) qui, elle, peut s’installer dans le temps si aucun traitement n’est mis en place rapidement. Cette infection chronique est courante chez les fumeurs.

Il est aussi possible d’avoir une bronchite surinfectée ou bactérienne, qui nécessite un traitement antibiotique. Néanmoins, cette forme de bronchite est beaucoup plus rare.

Bronchite aiguë ou coronavirus ?

Vous l’aurez remarqué, les symptômes de la Covid-19 sont très similaires à ceux de la bronchite aiguë. Lorsque l’hiver approche, il peut donc être difficile de savoir faire la différence entre les deux.

Le plus raisonnable est de rester chez soi le temps de guérir, minimum sept jours, selon les recommandations officielles. Il est également conseillé de passer un test de dépistage PCR du Covid-19, rapidement après l’apparition des symptômes. Celui-ci vous permet de savoir si vous êtes infecté par le coronavirus.

Si vous avez des symptômes évocateurs du coronavirus, ou êtes muni d’une prescription médicale, vous pouvez vous rendre dans un des centres de dépistage dédiés ou aux horaires réservés aux personnes prioritaires dans les laboratoires pour passer le test. Pour obtenir une ordonnance, privilégiez la téléconsultation afin d’éviter le risque de contamination.

Recevez la prescription pour le test en téléconsultation

Pour passer le test PCR en priorité, une ordonnance est nécessaire. Prenez RDV avec un médecin en téléconsultation (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Comment guérir d’une bronchite rapidement ?

Le traitement de la bronchite aiguë chez l’adulte est assez simple et agit avant tout sur les symptômes. La plupart des médicaments contre la bronchite sont disponibles sans ordonnance. Néanmoins, nous vous conseillons plutôt de demander conseil à un médecin pour soigner votre bronchite aiguë correctement. Il pourra vous faire une ordonnance pour un traitement adapté.

  • Contre la fièvre et les douleurs (maux de tête, courbatures), vous pouvez prendre du paracétamol en respectant les dosages indiqués.
  • Si votre toux est sèche, vous pouvez l’apaiser avec des sirops antitussifs. Mais attention, dès que la toux devient grasse, il ne faut pas l’arrêter.
  • En revanche, le traitement de la bronchite aiguë n’inclut pas d’antibiotiques car ils sont inefficaces contre les infections virales. Évitez l’automédication.
  • Ne prenez pas d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) de type ibuprofène. Ils peuvent avoir des effets indésirables en cas de bronchite, voire aggraver votre état de santé.

Si votre état se détériore avec une fièvre persistante ou très élevée, toujours des symptômes intenses, et des difficultés respiratoires, votre bronchite s’est peut-être surinfectée. Vous pouvez alors avoir une complication bactérienne entraînant une autre pathologie comme la pneumopathie (pneumonie). Une consultation rapide s’impose.

Si vous souffrez d’asthme ou de bronchite chronique, vous devez consulter rapidement.

traitement bronchite

Le traitement naturel de la bronchite

Étant donné qu’il n’y a pas de traitement pour stopper la bronchite, seulement des traitements symptomatiques, vous pouvez utiliser des solutions naturelles pour les soulager. Pour calmer les symptômes de la bronchite aiguë :

  1. vous pouvez réaliser des inhalations à la vapeur d’eau pour dégager les voies respiratoires, et y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle, à l’eucalyptus, par exemple, si vous ne faites pas l’objet de contre-indications (enfants, femmes enceintes) ;
  2. il existe également des plantes reconnues pour leurs vertus dans le traitement de la bronchite, comme le ginseng ou l’éleuthérocoque. Cependant, pour les utiliser, il faut un avis médical favorable ;
  3. votre médecin peut vous prescrire de l’homéopathie, s’il le juge utile.

Si vous tombez sur des conseils avec des remèdes miracle contre la bronchite aiguë, faites attention car aucun traitement ne permet de la faire disparaître. Elle guérit de façon spontanée.

Demandez conseil à un médecin en vidéo

Consultez un médecin d’où vous voulez et recevez un avis médical et une ordonnance, si nécessaire : prendre RDV (7J/7 de 6h à 23h)

Le traitement de la bronchite aiguë chez le bébé

Si votre bébé présente des symptômes de la bronchiolite, il est préférable de consulter un médecin. Il pourra ainsi évaluer si l’infection est bénigne ou plus grave. Par ailleurs, il pourra vous donner des conseils pour calmer ses symptômes, comme :

  • lui procurer des lavages de nez au sérum physiologique pour le désemcombrer ;
  • le maintenir droit lorsqu’il est en éveil pour diminuer la gêne respiratoire ;
  • réduire les facteurs externes, notamment le tabagisme passif ;
  • veiller à ce qu’il soit hydraté régulièrement ;
  • fractionner ses repas pour faciliter l’alimentation ;
  • ne pas trop le couvrir lorsqu’il a la fièvre pour réduire l’inconfort ;
  • aérer sa chambre et maintenir une température autour de 19 °C ;
  • le mettre en position proclive (penché à 30°) pendant le sommeil la tête surélevée pour mieux l’aider à respirer.

Les médicaments ne sont a priori pas nécessaires s’il n’y a pas de surinfection. Ne lui donnez donc pas de bronchodilatateurs, par exemple, ou d’antibiotiques. En revanche, le paracétamol peut aider à faire baisser la fièvre, en veillant à respecter la posologie recommandée en fonction de son poids et de son âge.

En cas de bronchiolite aiguë l’hiver (souvent liée au VRS = Virus Respiratoire Syncytial), le traitement repose sur des séances de kinésithérapie respiratoire à faire quotidiennement.

Foire aux questions

Comment savoir si une bronchite est virale ou bactérienne ?

Si la bronchite ne s’améliore pas au bout d’une semaine à 10 jours avec dégradation de votre état respiratoire et survenue d’une fièvre élevée et d’une fatigue, il pourrait s’agir d’une surinfection bactérienne. Il est donc impératif de consulter un médecin en cas de doute afin qu’il puisse poser un diagnostic et vous prescrire un traitement adapté.

Bronchite ou pneumonie : comment les différencier ?

La pneumonie possède effectivement des points communs avec la bronchite, bien que cette infection soit plus sévère.

La fièvre est généralement plus élevée (39 °C), vous pouvez ressentir une douleur à la poitrine lorsque vous respirez ou toussez, ce qui n’est pas le cas dans une bronchite aiguë. Vous pouvez également avoir une sensation de fatigue ou un malaise général plus intense qui vous empêche de poursuivre vos activités normalement. En revanche, le nez et la gorge ne sont pas atteints en cas de pneumonie.

Sources :