La bronchite chronique (BPCO), symptômes et traitements

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Entamez un suivi médical en téléconsultation

Décrivez vos symptômes à un médecin généraliste en vidéo et faites adapter votre traitement si nécessaire.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

La bronchite chronique, c’est une maladie fréquente : elle touche 7,5% des adultes de plus de 40 ans, soit plus d’1,7 million de personnes en france. Après 65 ans, 9% des hommes et 4% des femmes en sont atteints. On parle souvent de bronchite chronique du fumeur, car ce sont surtout les amateurs de tabac qui en développent les symptômes. L’équipe médicale de Qare vous explique comment réagir face à cette maladie potentiellement grave mais que l’on peut stopper.

Qu’est-ce que la bronchite chronique ?

La bronchite chronique, dans la majorité des cas, c’est le premier stade d’une BPCO, une bronchopneumopathie chronique obstructive. Ce nom complexe désigne une maladie respiratoire chronique où les bronches et les poumons s’abîment peu à peu. Si on ne stoppe pas la bronchite chronique, elle peut évoluer en insuffisance respiratoire chronique.

Quelle est l’évolution de la BPCO ?

En cas de bronchite chronique obstructive, les bronches et les poumons, ces éléments essentiels du système respiratoire, se détériorent progressivement.

  1. Les parois des bronches épaississent et produisent du mucus en excès. Les bronches rétrécissent, l’air a donc de plus en plus de mal à passer.
  2. Les alvéoles pulmonaires se distendent et perdent leur élasticité. Du coup l’air reste en partie bloqué dans les poumons et le taux d’oxygène dans le sang diminue. Les organes du corps ne sont plus suffisamment oxygénés : l’insuffisance respiratoire se développe.
  3. La BPCO progresse à mesure que se développent des épisodes d’aggravation ponctuelle appelés “exacerbations”. Ils se produisent 2 à 3 fois par an en moyenne.

Pour éviter des conséquences lourdes sur la santé, il est extrêmement important de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la bronchite chronique.

Votre toux ne passe pas ?

Privilégiez la téléconsultation en premier recours pour éviter tout risque de propagation d’un virus. En cas de doute, le médecin vous fera passer le test de dépistage du coronavirus. Prendre RDV

Quels sont les symptômes de la bronchite chronique ?

La bronchite chronique peut évoluer longtemps sans symptômes. Puis apparaissent les deux principaux signes de la bronchite chronique et de la BCPO : la toux accompagnée d’expectorations, et l’essoufflement.

La toux avec expectorations

  1. La toux liée à la bronchite chronique se manifeste d’abord discrètement, surtout le matin quand on se réveille.
  2. Elle s’accompagne d’expectorations, des crachats incolores en général.
  3. Peu à peu, la toux devient plus fréquente, puis quasiment permanente tout au long de la journée et même la nuit.

L’insuffisance respiratoire

On parle de “dyspnée” pour évoquer une difficulté respiratoire en langage médical. Au début, on est essoufflé uniquement à l’effort. On parle parfois de bronchite chronique asthmatique à ce moment, mais en fait asthme et BPCO sont deux pathologies différentes. Quand l’essoufflement progresse, il se manifeste dans les gestes simples de la vie quotidienne, puis enfin au repos si la maladie n’est pas stoppée avant. Le thorax change de forme à cause de l’atteinte des poumons : on parle de thorax en tonneau.

L’évolution des symptômes de la bronchite chronique est insidieuse, c’est pourquoi on ne les remarque pas toujours ou alors on les sous-estime. Consultez sans hésiter un médecin si vous êtes fumeur et que vous toussez depuis 2 ou 3 mois avec des crachats le matin, si vous vous sentez légèrement essoufflé à l’effort, ou bien si vous faites des bronchites à répétition.

Si vous rencontrez ces symptômes il faut consulter !

Prenez RDV dès maintenant avec un médecin généraliste et consultez dans la journée entre 6h et 23h.

symptômes bronchite chronique

Qu’est-ce qui provoque une bronchite chronique ?

Le tabac est de loin la première cause des bronchites chroniques. 80 % à 90% des personnes atteintes de BPCO sont des fumeurs ou des fumeuses. Mais la maladie n’apparaît pas systématiquement : seulement 20 à 30% des fumeurs réguliers développeront une bronchite chronique. On ignore pourquoi certains sont touchés et pas d’autres.

D’autres causes peuvent aussi expliquer une bronchite chronique :

  • le tabagisme passif ;
  • l’exposition professionnelle à des produits irritants pour les bronches : on les trouve notamment dans l’industrie minière, l’industrie textile et le secteur agricole ;
  • la pollution atmosphérique ;
  • la pollution intérieure des logements (notamment le chauffage au bois ou au charbon).

bronchite chronique tabac

Il existe aussi des facteurs qui favorisent le développement de la maladie :

  • l’hérédité : certains gènes sont reconnus comme facteurs aggravants de BPCO
    la consommation de cannabis ;
  • le sexe féminin : à consommation de tabac égale, les femmes développent des symptômes plus précoces et plus graves que les hommes.

Peut-on guérir d’une BPCO ?

La guérison de la bronchite chronique n’est malheureusement pas possible. C’est une pathologie encore mal connue et on ne sait pas comment soigner les atteintes des bronches et des poumons. En revanche, on peut souvent stopper l’évolution de la maladie et améliorer les symptômes de la bronchite chronique. Si elle atteint un stade avancé, la bronchite chronique obstructive est un facteur de réduction de l’espérance de vie, particulièrement quand elle est associée à d’autres maladies, physiques ou psychiques (dépression par exemple).

Bon à savoir : la BPCO peut être reconnue comme affection de longue durée (ALD) par l’Assurance maladie. Elle peut aussi être reconnue comme maladie professionnelle dans certains cas.

Sollicitez l'avis d'un médecin généraliste

Ne restez pas seul face à vos symptômes : décrivez votre situation à un médecin généraliste. Prendre RDV en téléconsultation

Comment se soigner de la bronchite chronique ?

Pour un traitement efficace de la bronchite chronique, il faut d’abord la dépister. C’est une étape essentielle car la maladie peut démarrer dès l’âge de 40 ans. Et plus on la détecte tôt, mieux on pourra la soigner et arrêter sa progression.

Faire un test respiratoire

Une consultation avec un médecin généraliste est la première étape indispensable. Si besoin, il vous orientera vers un pneumologue pour réaliser une spirométrie. Ce test simple et sans danger mesure différents paramètres de capacité respiratoire et notamment le volume maximal d’air expiré en 1 seconde (on appelle cela le VEMS). On peut ainsi classer la gravité de la bronchite chronique obstructive sur une échelle de 1 à 4. Parfois, le médecin complète la spirométrie par d’autres tests d’exploration fonctionnelle respiratoire (EFR).

Le traitement de fond

On sait très bien comment soigner, ou plutôt soulager les symptômes d’une bronchite chronique. Le traitement repose sur des bronchodilatateurs : ce sont des sprays qui dilatent les bronches et permettent donc de mieux respirer. Selon votre situation, le médecin peut vous prescrire deux types de bronchodilatateurs, à courte ou longue durée d’action. Le traitement est ensuite révisé régulièrement. Un généraliste homéopathe pourra aussi vous prescrire de l’homéopathie pour soulager votre bronchite chronique.

En cas de symptômes très marqués, ou dans une période d’exacerbation, le médecin peut ajouter des médicaments à base de corticoïdes ou des antibiotiques en cas de surinfection. Par ailleurs, il vous conseillera de vous faire vacciner contre la grippe tous les ans, et de réaliser une vaccination contre les pneumocoques tous les 5 ans.

Un suivi médical à distance

Faites vous suivre en téléconsultation et faites adapter votre traitement d’où que vous soyez ! Prendre RDV

Comment soigner naturellement une bronchite chronique ?

Pour éviter qu’une bronchite chronique simple évolue vers l’insuffisance respiratoire, il est essentiel d’adopter de nouvelles habitudes de vie. C’est le meilleur traitement naturel contre la bronchite chronique.

  • Avant tout, il est fortement conseillé d’arrêter de fumer. Dès qu’on arrête le tabac, la maladie peut se stabiliser car la fonction respiratoire ne s’abîme plus. Des traitements existent pour vous aider.
  • La consommation du cannabis doit également être stoppée. Le médecin peut vous prescrire une aide au sevrage si besoin.
  • Il faut supprimer tous les produits polluants de son domicile (produits d’entretien…) et éviter les environnements pollués ou enfumés.
  • L’activité physique est indispensable pour éviter une aggravation de la bronchite chronique. Faites de la marche tous les jours, ou du sport après examen médical. Le médecin peut aussi vous prescrire des séances de kinésithérapie respiratoire.
  • Mangez équilibré, pour éviter perte de poids ou surpoids, deux facteurs aggravants de la BPCO.
  • Certaines huiles essentielles peuvent aider à calmer la toux de la BPCO. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Les exercices de rééducation respiratoire sont très utiles en traitement naturel de la bronchite chronique. Le médecin prescrit parfois des séances de kinésithérapie respiratoire. Vous pouvez aussi vous entraîner à un exercice tout simple : souffler des bougies !

Bon à savoir : si vos symptômes s’aggravent brutalement, si vous avez les jambes qui gonflent, du mal à respirer, de la fièvre, consultez en urgence. Et si vous vous posez des questions sur la BPCO, n’hésitez pas à téléconsulter un médecin généraliste.

Sources :