Hématocrite élevé (polyglobulie) : comment interpréter ses taux sanguins ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Besoin d’aide pour interpréter votre hématocrite ?

Optez pour la téléconsultation et faites-vous guider par un professionnel, depuis chez vous.

Consultation remboursable par l’Assurance maladie.

Voir les disponibilités

L’hématocrite est le pourcentage de globules rouges qui circulent dans le sang. Vous venez de recevoir vos analyses sanguines et souhaitez interpréter votre taux d’hématocrite ? L’équipe médicale de Qare vous explique tout ce que vous devez savoir.

C’est quoi l’hématocrite dans une prise de sang ?

L’hématocrite correspond au volume des globules rouges dans le sang (hématies ou érythrocytes), par rapport au volume de sang total. Exprimé en pourcentage, son dosage est couramment mesuré lors d’un hémogramme ou d’une numération formule sanguine (NFS).

Quelques éléments à retenir sur le taux d’hématocrite :

  • L’hématocrite reflète la quantité de globules rouges qui circulent dans le sang.
  • Un taux d’hématocrite trop élevé signifie que le sang contient trop de globules rouges, ce qui peut être le signe d’une anomalie sanguine ou d’une maladie.
  • Le terme médical qui désigne une anomalie dans la production de globules rouges et donc une augmentation de l’hématocrite, est la polyglobulie.
  • Le dosage d’hématocrite est réalisé par le biais d’une analyse de sang, pour prévenir, poser le diagnostic d’un trouble ou d’une maladie et suivre certaines anomalies sanguines.

Pour rappel, les globules rouges sont essentiels à l’organisme, ils transportent l’oxygène depuis les poumons vers les différents organes, mais permettent également l’évacuation du gaz carbonique par les voies respiratoires.

Ils contiennent de l’hémoglobine, une protéine qui donne au sang sa couleur rouge. Les globules rouges sont les cellules les plus présentes dans le sang.

Dans la même thématique : plaquettes élevées, quand s’inquiéter ?

Quel taux d’hématocrite est alarmant ?

Sur vos résultats d’analyses sanguines, dans lesquels se trouve le dosage de l’hématocrite, figurent des pourcentages. Les normes varient quelque peu, que l’on soit une femme ou un homme.

Voici un tableau des valeurs normales de l’hématocrite :

Sexe

Valeurs normales

Femme

36 à 47 %

Homme

41 à 51 %

Peu importe le sexe, on considère donc que les taux sont anormalement bas ou anormalement hauts s’ils n’atteignent pas ou dépassent ces valeurs.

Des questions sur les globules rouges ?

Des médecins généralistes sont disponibles pour vous aider à interpréter vos taux sanguins. Prendre RDV en ligne.

Quel taux d’hémoglobine est alarmant ?

Contrairement aux globules rouges, l’hémoglobine (protéine riche en fer transportée par les globules rouges) n’est pas mesurée en pourcentage, mais en gramme par litre.

Voici un tableau des valeurs normales de l’hémoglobine dans le sang :

Sexe

Valeurs normales

Femme

12 à 16 grammes par décilitre (120 à 160 grammes/l) 

Homme

14 à 17 grammes par décilitre (140 à 170 grammes/l)

Tout dosage qui n’atteindrait pas ou dépasserait ces valeurs révèle donc une anomalie sanguine, dont la cause doit être trouvée.

Dans la même thématique : Hémoglobine basse, pourquoi notre taux diminue ?

Pourquoi mon taux d’hématocrite est élevé ?

Quelles maladies augmentent les globules rouges ?

Plusieurs causes peuvent être reliées à un hématocrite trop élevé. Cette anomalie dans la production de globules rouges s’appelle la polyglobulie.

Celle-ci peut être primitive, avec une origine génétique, comme dans la maladie de Vaquez ou secondaire, ce qui veut dire que l’organisme augmente sa production de globules rouges pour se protéger. Dans le cas de cette dernière, l’augmentation de l’hématocrite est donc la conséquence d’une pathologie.

La polyglobulie primitive

  • La maladie de Vaquez (qui affecte la moelle osseuse).

La polyglobulie secondaire

  • Insuffisances respiratoires (emphysème) ;
  • Une cardiopathie congénitale ;
  • Une hémoglobinopathie (anomalie de l’hémoglobine).

Un taux d’hématocrite bas ou élevé peut être le symptôme d’un cancer (les lignées sanguines seraient en cause). Toutefois, ce seul dosage ne permet pas d’en poser le diagnostic.

Bon à savoir : plusieurs facteurs de risques sont à noter dans l’augmentation du volume des globules rouges, comme le tabagisme, une déshydratation sévère ou séjourner en haute altitude.

Dans ces différents cas de figure, l’organisme augmente sa production de globules rouges, car ses besoins en oxygène sont plus importants.

Déchiffrez vos analyses avec un professionnel

Il peut être difficile d’interpréter ses analyses. Pour vous aider, consultez un médecin généraliste en vidéo depuis chez vous sur Qare.

Un taux d’hématocrite élevé entraîne-t-il des symptômes ?

Lorsque le sang contient trop de globules rouges, il s’épaissit et devient visqueux. Le risque principal est la thrombose, qui correspond à la formation d’un caillot de sang dans une veine ou une artère.

D’autres symptômes peuvent s’observer en cas d’hématocrite trop élevé :

  • Une hypertension artérielle ;
  • Des maux de tête ;
  • Des acouphènes ;
  • Des bourdonnements et/ou sifflements dans les oreilles ;
  • Des vertiges

A noter : un taux d’hématocrite trop élevé engendre une vitesse de sédimentation globulaire basse.

Comment faire baisser le taux d’hématocrite ?

Quel traitement quand on a trop de globules rouges ?

Le traitement de la polyglobulie va dépendre de sa cause.

S’il s’agit d’une polyglobulie primitive (maladie de Vaquez) :

  • Prélèvements sanguins réguliers (phlébotomie), afin de réduire le nombre de globules rouges ;
  • Certains médicaments permettent de prévenir d’éventuelles complications, de réduire le nombre de plaquettes de globules rouges et de soulager les symptômes associés. Ces traitements sont prescrits à vie.

S’il s’agit d’une polyglobulie secondaire, ce sont les maladies en cause et leurs symptômes qui sont traités.

Dans la même thématique :

Foire aux questions

Est-ce que la maladie de Vaquez est un cancer ?

La maladie de Vaquez est un cancer du sang qui touche 10 à 15 personnes sur 100 000, généralement après 50 ans.

Elle est le plus souvent liée à une mutation génétique qui entraîne une production anormale des cellules sanguines par la moelle osseuse.

Quels sont les aliments qui augmentent les globules rouges ?

En cas d’une diminution des globules rouges et de l’hémoglobine, qui conduit à une anémie, la consommation d’aliments riches en fer est une bonne option.

Cet élément chimique est présent dans un grand nombre d’aliments, comme la viande, les céréales entières, les poissons, les œufs… Si vous êtes anémique, demandez conseil à votre médecin traitant ou à un(e) nutritionniste pour vous guider dans votre alimentation.