Toux de bronchite : comment la faire passer ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas de toux, faites le test Covid-19

Pour savoir si vous êtes infecté, téléconsultez et recevez une ordonnance pour le test PCR Covid-19 pour faire partie des personnes prioritaires.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Je téléconsulte

L’hiver est propice à la transmission d’infections virales et respiratoires. La bronchite fait partie des ces maux courants de l’hiver qui provoquent de fortes quintes de toux. Comment distinguer la bronchite des autres maladies saisonnières comme le rhume ou l’angine ? Comment soulager rapidement la toux en cas de bronchite ? Laissez-vous guider par l’équipe médicale de Qare.

La toux grasse, le symptôme principal de la bronchite

Qu’est-ce qu’une bronchite ?

La bronchite aiguë est une une inflammation des bronches le plus souvent induite par une infection virale touchant les voies respiratoires. La bronchite aiguë se caractérise donc principalement par une toux grasse, avec parfois la présence de sang, mais ce n’est pas un signe de gravité.

L’inflammation débute au niveau de la trachée et rejoint ensuite les bronches, des conduits cartilagineux, situés dans les poumons. Lorsqu’ils sont infectés, ils commencent à produire un surplus de mucosité qui est rejeté en toussant.

Bon à savoir : dans le cas d’une bronchite asthmatiforme, la bronchite provoque une toux sifflante, qui peut rappeler le son de la toux lors d’une crise d’asthme.

Consultez un médecin dans la journée

Pour soulager vos symptômes, consultez un médecin en vidéo et recevez une ordonnance, si nécessaire. (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Quand je tousse, j’ai mal au poumon, pourquoi ?

La bronchite peut provoquer des quintes de toux assez importantes et fréquentes. À force de tousser, vous pouvez vous irriter les poumons (irritation pleurale ou pleurésie). Cette pleurésie peut également se manifester lorsque vous prenez une respiration profonde et provoquer douleurs assez prononcées et pénibles. Il faut donc trouver rapidement un moyen de soigner la bronchite pour réduire l’inflammation et apaiser vos bronches.

douleurs bronchite

Comment savoir si l’on a une bronchite ?

La bronchite est assez facile à reconnaître, mais attention car la toux fait aussi partie des symptômes évoquant la Covid-19. Durant l’épidémie, il est préférable de ne prendre aucun risque et de réaliser un test de dépistage RT-PCR dès l’apparition des symptômes. Pour cela, vous pouvez téléconsulter un médecin et recevoir une prescription pour le test PCR Covid-19. Tout comme le coronavirus, la bronchite est une infection très contagieuse. Il convient de respecter les mêmes gestes barrières.

La bronchite commence souvent par une toux sèche qui devient rapidement grasse (expectoration de mucosités). Les autres symptômes peuvent être la fièvre, une fatigue importante, la sécrétion de mucus et une douleur au niveau de la poitrine (liée souvent à la toux).

Recevez une ordonnance en ligne pour passer le test Covid-19

En cas de symptômes évocateurs, téléconsultez rapidement et pour recevoir une ordonnance pour le test PCR. (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Comment calmer une toux lors de la bronchite ?

Les remèdes contre la toux sèche

En début d’infection, lorsque la toux est sèche, il n’est pas toujours nécessaire de prendre de traitement pour la calmer. Cependant :

  • si elle est vraiment irritante, les sirops antitussifs peuvent vous aider ;
  • une hydratation régulière permet de réduire les quintes de toux ;
  • les pastilles pour la gorge peuvent aussi soulager vos maux de gorge ;
  • lors d’une bronchite, les traitements contenant du paracétamol permettent de soulager la douleur et de calmer la fièvre ;
  • enfin, le miel permet également de calmer la toux et d’apaiser les maux de gorge.

Le traitement de la toux grasse

Voici ce qu’il faut faire si vous avez une toux grasse liée à la bronchite :

  • ne prenez surtout pas de sirops antitussifs ;
  • prenez plutôt, des sirops expectorants (si possible avec avis médical préalable) pour faciliter l’expectoration des mucosités et réduire la gêne ;
  • l’homéopathie n’est pas spécialement recommandée en cas de bronchite avec toux grasse, mais votre médecin peut vous en prescrire s’il le juge utile.

Bon à savoir : si vous avez des symptômes viraux sans toux, les traitements mentionnées contre la bronchite seront inefficaces. Il pourrait s’agir de la Covid-19. Il est donc préférable de demander d’abord l’avis d’un médecin.

Comment se dégager les bronches ?

Vous pouvez également soigner la toux de votre bronchite naturellement. Comme nous l’avons dit, une hydratation régulière permet de réduire l’irritation. Néanmoins, sachez que les remèdes de grand-mère peuvent aider à soulager les symptômes comme la toux, et accompagner la guérison, mais étant le plus souvent virale, la bronchite finit par guérir d’elle-même.

Voici quelques conseils et traitements naturels qui peuvent vous aider à soulager la bronchite et à calmer la toux :

  • L’inhalation de vapeurs d’eau chaude, avec ou sans huiles essentielles (elles sont déconseillées en cas de grossesse et chez les enfants), permet d’apporter un soulagement temporaire.
  • L’installation d’un humidificateur dans votre chambre.
  • Pour éviter des rechutes ou de violentes quintes de toux, vous devez supprimer les facteurs déclencheurs, comme la fumée du tabac.

Demandez conseil à un médecin en téléconsultation

Des médecins sont disponibles 7J/7 de 6h à 23h sur Qare. Prenez RDV dès maintenant et consultez dans la journée ! (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Soulager la toux nocturne

En cas de bronchite, la toux est souvent plus présente le soir, mais aussi en position allongée. Pour calmer les quintes de toux la nuit lorsque vous avez une bronchite, vous devez vous relever pour dormir. Avant de vous coucher, pensez à bien vous hydrater, et faites-vous éventuellement une tisane au miel pour soulager vos maux de gorge et fluidifier les sécrétions.

Lors d’une bronchite, la toux nocturne peut empêcher de dormir et entraîner une fatigue intense. Pour éviter cela, pensez à prendre votre traitement contre la bronchite ou la toux grasse, aux horaires indiqués par le médecin ou le pharmacien.

toux nocturne

Que faire en cas de toux chez le bébé ?

Lorsqu’un bébé a la toux grasse, souvent associée à une difficulté respiratoire, on parle de bronchiolite et non de bronchite. La bronchiolite peut entraîner des complications chez les nourrissons. Pour savoir que faire pour soigner la bronchite de votre bébé, vous devez consulter un médecin dans la journée. Il pourra vous indiquer les meilleures façons de soulager votre enfant, comme :

  • faire des lavages de nez au sérum physiologique (n’utilisez pas de sprays) ;
  • maintenir l’enfant droit lorsqu’il est éveillé et relever la position de sa tête la nuit ;
  • continuer à le faire dormir sur le dos ;
  • éviter le tabagisme passif pour ne pas aggraver les symptômes ;
  • lui faire boire de l’eau régulièrement car la fièvre déshydrate ;
  • aérer régulièrement sa chambre ;
  • ne pas trop le couvrir ;
  • garder l’enfant à la maison durant les premiers jours.

Tous ces conseils devraient vous aider à réduire la durée de la toux grasse et de la bronchite. Le médecin jugera utile de prescrire quelques séances de kinésithérapie respiratoire qui permettra au bébé de mieux respirer. Si les symptômes persistent, consultez à nouveau.

Bronchite chronique et toux : quels traitements ?

Lorsque la toux persiste plus de 3 mois après le début de la bronchite, on parle de bronchite chronique. Cette maladie évolue parfois vers une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), le plus souvent chez les fumeurs de longue date. La durée de la toux lors d’une bronchite aigüe n’est normalement que de quelques jours, voire une semaine.

Pour éviter que le patient atteint ne développe une insuffisance respiratoire chronique à cause de la détérioration des poumons, le médecin peut envisager un traitement de fond :

  • Le plus souvent, des bronchodilatateurs sont prescrits. Utilisés sous forme de sprays ou de poudres inhalées, ils favorisent la dilatation des bronches pour faciliter le passage de l’air dans les poumons.
  • La durée d’action des bronchodilatateurs est variable, en fonction de votre état de santé et de ce qui vous a été prescrit.
  • Des corticoïdes, inhalés ou même par voie orale, peuvent venir compléter le traitement en cas de bronchite chronique sévère ou d’exacerbation.
  • Il pourra également prescrire une antibiothérapie (antibiotiques) si la bronchite se complique d’une surinfection bactérienne.

Par ailleurs, si vous souffrez de bronchite chronique, vous devez éviter d’attraper des maladies infectieuses respiratoires (grippe, pneumopathie). Le médecin vous recommandera de vous faire vacciner contre la grippe tous les ans, et contre les pneumocoques tous les 5 ans.

Sources :