Kystes d’endométriose : comment les détecter et en venir à bout ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Décrivez vos symptômes à un médecin en téléconsultation !

Consultez un gynécologue en vidéo et dans la journée pour vous informer et recevoir un avis médical et une ordonnance, si nécessaire. Remboursable par l’Assurance Maladie

Prendre RDV

Si les kystes ovariens dus à l’endométriose peuvent être particulièrement douloureux, il existe aujourd’hui différents traitements pour les soigner. Quels sont les symptômes des kystes ovariens ? Quels sont les risques qu’ils peuvent engendrer ? Pour quel traitement opter ? L’équipe médicale de Qare répond à vos questions.

C’est quoi un kyste endométriosique ? 

Lorsqu’on parle de kyste provoqué par l’endométriose, c’est parce que cette maladie engendre la formation de fragments de tissu ressemblant à celui de la muqueuse utérine, mais à l’extérieur de l’utérus.  

Ce tissu étant aussi sensible aux hormones que l’endomètre se trouvant dans la cavité utérine, il augmente comme lui durant la première moitié du cycle, puis saigne au moment des règles s’il n’y a pas eu fécondation. Les saignements ne pouvant pas être évacués, ils stagnent et créent des kystes, (ou d’autres lésions provoquées par l’endométriose), qui se forment sur les ovaires mais pas uniquement. Plusieurs localisations sont possibles et peuvent être visualisées grâce à une IRM.  

On parle alors de “kyste ovarien endometriosique” ou de “nodule endometriosique”. Ces kystes peuvent atteindre jusqu’à 15cm mais mesurent en général 3 à 5 cm. Ils peuvent apparaître seuls ou en groupe et se former sur un seul ovaire ou les deux.  

 

Quels symptômes provoque-t-il ?  

Les kystes provoqués par l’endométriose ou l’endométriose profonde peuvent engendrer différents symptômes qui sont les mêmes que ceux de l’endométriose de manière générale, comme :

  • De fortes douleurs durant les règles (qui ont du mal à être apaisées par des antalgiques).  
  • Des saignements en dehors des règles.  
  • Des troubles urinaires 
  • Des troubles digestifs  

Bon à savoir : certaines femmes touchées par l’endométriose ne ressentent aucun de ces symptômes.  

Vous ressentez ces symptômes ?

Consultez un gynécologue dans la journée, sans vous déplacer, et recevez une ordonnance pour réaliser un examen ou obtenir un traitement si nécessaire. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

 

Comment détecter un kyste endométriosique ?  

Si vous avez des kystes ovariens parce que vous souffrez de l’endométriose, ils peuvent être visualisés au cours d’une échographie, mais l’IRM permet une analyse plus complète. En revanche, s’ils sont de taille importante, les kystes peuvent être simplement palpables au toucher vaginal au cours d’une consultation gynécologique.  

 

Quels sont les risques des kystes endométriosiques ? 

Le principal risque des kystes provoqués par l’endométriose est celui de la difficulté à envisager une grossesse. En effet l’adhérence qu’ils peuvent créer au niveau des trompes de Fallope peut engendrer une infertilité, et lorsqu’ils grossissent, ils peuvent détruire le tissu ovarien qui les entoure. Dans de rares cas, il peut également arriver qu’un kyste entraîné par l’endométriose provoque un cancer de l’ovaire s’il devient malin.  

 

Comment soigner un kyste endométriosique ?  

À ce jour, il n’existe pas de traitement définitif qui permette de stopper la création d’un kyste entraîné par l’endométriose. Toutefois, l’hormonothérapie et/ou la chirurgie (au cours de laquelle on le ponctionne ou on l’extrait), peut freiner l’évolution de la maladie pendant plusieurs années selon les femmes.  

 

Pour quel traitement médicamenteux opter ?

L’endométriose étant une maladie qui dépend de la production d’hormones, on peut l’enrayer en privant l’organisme d’œstrogène : l’hormone qui nourrit les cellules de l’endomètre, et donc du tissu extérieur à la cavité utérine.  

pilule oestroprogestative en cas d'endométriose

Pour remédier aux kystes ovariens entraînés par l’endométriose, vous pouvez donc avoir recours à un traitement hormonal qui empêche les règles de survenir. Ainsi, votre gynécologue pourra vous prescrire une pilule oestroprogestative (en continu), de la progestérone, ou vous poser un stérilet hormonal afin de limiter la douleur qui survient principalement pendant les règles.  

Au bout de 3 à 6 mois, il peut vous proposer de faire une échographie pour vérifier si les kystes se sont résorbés et confirmer que le traitement hormonal fonctionne pour vous. Toutefois, il faudra envisager la chirurgie si ces derniers persistent voire grossissent.  

Bon à savoir : Le traitement hormonal est à faire passer en priorité dans un premier temps, car il est moins contraignant qu’une chirurgie qui consiste à les extraire.  

 

Doit-on opérer un kyste endométriosique ?  

Si le kyste entraîne chez vous de fortes douleurs, une infertilité, s’il pose problème pour effectuer une FIV, et/ou persiste malgré un traitement hormonal, le chirurgien gynécologue peut vous proposer de le retirer au cours d’une opération. Il existe différentes méthodes :  

  • La ponction du kyste : qui permet de le “vider” mais par de l’extraire complètement. Ainsi il peut récidiver à l’avenir car le foyer endométriosique n’est pas évacué.  
  • Le retrait chirurgical du kyste (kystectomie) : qui est pratiqué par la plupart des chirurgiens mais qui peut être risquée car elle entraîne aussi une perte de tissu ovarien.  
  • La destruction de l’intérieur du kyste à l’énergie plasma ou au laser : qui permet de brûler le foyer d’endométriose de manière ciblée et superficielle.

Comment faire diminuer un kyste endométriosique naturellement ?  

La disparition complète d’un kyste ovarien entraîné par l’endométriose ne peut pas se faire sans traitement ou chirurgie, en revanche il est conseillé de pratiquer du sport régulièrement car ceci permet de mieux supporter la douleur sur le long terme.  

 

Que faire en cas de rupture du kyste ?  

Si vous avez un kyste, à cause de l’endométriose, qui s’est rompu, et que l’ibuprofène n’est pas suffisant pour calmer la douleur, il vous faudra consulter un médecin qui pourra vous prescrire un traitement plus puissant (à base d’analgésiques), et vous conseiller une intervention chirurgicale si nécessaire. 

La rupture d’un kyste endométriosique peut être particulièrement douloureuse et nécessite une prise en charge adaptée. Il est donc conseillé de consulter un gynécologue rapidement.  

 

Qui consulter en cas de kyste endométriosique ?  

Si vous ressentez des symptômes qui laissent suggérer que vous avez un kyste, et/ou que vous pensez souffrir d’endométriose, il est préférable de consulter un gynécologue ou une sage-femme plutôt que de naviguer sur les forums que l’on retrouve sur internet.  

Vous pouvez, dans un premier temps, consulter un gynécologue en vidéo rapidement, sur le site de Qare, et ce sans avance de frais. Il pourra vous prescrire des médicaments si nécessaire et une échographie afin de confirmer le diagnostic. La prise en charge de l’endométriose, une fois confirmée, doit se faire auprès de professionnels spécialisés dans ce domaine. Il existe plusieurs centres de référence en France. 

Consultez un gynécologue dans les heures qui suivent !

Consultez un gynécologue en vidéo, depuis chez vous, et décrivez lui vos symptômes. Nos médecins sont disponibles 7J/7 de 6h à 1h du matin. Remboursable par l’Assurance Maladie.