Symptômes de l’endométriose : comment les reconnaître ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez un avis médical en téléconsultation !

Posez toutes vos questions à un gynécologue en vidéo et recevez un avis médical sans vous déplacer.

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Prendre RDV

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche près d’1 femme sur 10. Il existe plusieurs types d’endométriose qui provoquent des symptômes similaires, mais avec une intensité variable d’une personne à l’autre. L’équipe médicale de Qare revient sur les symptômes et le diagnostic de l’endométriose.

Quels sont les symptômes de l’endométriose ?

La douleur est le symptôme le plus fréquemment rencontré par les femmes souffrant d’endométriose. Il s’agit le plus souvent de douleurs pelviennes (ponctuelles ou continues), mais aussi de règles douloureuses ou encore de douleurs pendant les rapports sexuels. Les douleurs lors du passage à la selle ou lors de la miction sont également possibles.

L’intensité des règles douloureuses (dysménorrhée) peut entraîner une invalidité. La douleur ne passe pas avec la prise d’un antalgique classique. La fatigue chronique est un autre symptôme fréquent de l’endométriose tout comme les règles plus abondantes. En revanche, la fièvre n’est pas un symptôme de l’endométriose. Très invalidante, l’endométriose peut avoir des conséquences sévères comme l’infertilité mais elle n’est pas mortelle.

Bon à savoir : l’endométriose n’augmente pas le risque de cancer et n’est pas non plus un signe du développement d’un cancer.

Où se situent les douleurs de l’endométriose ?

Les douleurs provoquées par l’endométriose se situent dans le bas du ventre et sont généralement plus fortes lors des règles. Les femmes atteintes d’endométriose peuvent également souffrir de douleurs lombaires. Les organes touchés par les lésions d’endométriose perdent en mobilité, ce qui génère de la douleur.

De plus, le bassin est une zone très innervée, ce qui fait que la douleur peut irradier vers différents endroits, dont le bas du dos. La douleur peut également s’étendre à la façon d’une sciatique. Les douleurs à la jambe sont donc un symptôme possible d’endométriose, mais il n’est généralement pas isolé.

Vous souhaitez parler à un médecin ?

Sur Qare, vous pouvez consulter des médecins généralistes et des gynécologues en vidéo, 7J/7 de 6h à 23h. N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

douleurs endométriose

Les symptômes de l’endométriose digestive

L’endométriose digestive provoque des symptômes et troubles digestifs liés aux lésions présentes sur les intestins, le côlon ou le rectum. L’endométriose peut  notamment provoquer des ballonnements et l’arrêt des gaz qui donnent un ventre gonflé. La diarrhée est un autre symptôme possible de ce type d’endométriose, tout comme la constipation.

Les douleurs à la défécation, voire la présence de sang dans les selles, sont d’autres conséquences possibles. Vous pouvez retrouver des témoignages sur les symptômes de l’endométriose sur des forums pour en savoir plus.

Endométriose et symptômes psychologiques

L’endométriose peut avoir un impact psychologique important car c’est une maladie chronique. Le diagnostic peut être long et compliqué à poser, et il est parfois difficile de trouver un traitement efficace pour calmer les douleurs. D’ailleurs, une approche pluridisciplinaire est souvent nécessaire.

L’endométriose peut donc entraîner une véritable souffrance psychologique, du stress, de l’anxiété, voire une dépression. Un suivi psychologique est donc parfois nécessaire.

Comment savoir si on a de l’endométriose ?

Le diagnostic de l’endométriose

La description de vos symptômes auprès d’un professionnel de santé peut orienter le diagnostic d’endométriose. Pour le confirmer, votre médecin devra vous prescrire certains examens. Le premier test à réaliser pour diagnostiquer l’endométriose est une échographie pour déceler les kystes et d’éventuelles lésions. Il peut être complété par une IRM.

Des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour repérer exactement où se trouvent les lésions et éventuellement pouvoir adapter le traitement.

Demandez l'avis d'un médecin en téléconsutlation

Posez vos questions et décrivez vos symptômes directement à un gynécologue pour recevoir un premier avis médical et une ordonnance, si nécessaire. Prendre RDV. N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

diagnostic endométriose

Peut-on avoir de l’endométriose sans symptôme ?

L’endométriose se caractérise par la présence de tissu semblable à celui de la muqueuse utérine (endomètre) en dehors de la cavité utérine, mais cela ne provoque pas nécessairement de symptôme. On ne recherche pas systématiquement à le diagnostiquer car en l’absence de symptôme, l’endométriose n’a pas d’impact sur la santé.

À quel âge commencent les symptômes de l’endométriose ?

Les symptômes de l’endométriose peuvent commencer dès l’adolescence à partir des premières règles. Cependant, c’est une maladie qui se développe progressivement et qui peut être plus difficile à détecter à cet âge. On la diagnostique souvent plus tard dans la vie, vers 30 ans.

Qu’est-ce qui déclenche l’endométriose ?

Chez certaines femmes, des fragments du tissu endométrial se déplacent en dehors de la cavité utérine pour atteindre la cavité abdomino-pelvienne. Ces fragments s’implantent sur d’autres organes et sont sensibles aux variations hormonales. C’est ce qui peut provoquer les symptômes, en particulier les douleurs. Cependant, les causes exactes de l’endométriose sont encore étudiées et plusieurs théories existent sur le sujet.

Quel lien entre ménopause et endométriose ?

On dit souvent que l’endométriose s’arrête avec la ménopause, mais ce n’est pas toujours le cas. La ménopause est cette période où les ovaires cessent de fonctionner. La muqueuse utérine s’atrophie ce qui empêche de nouvelles lésions de se développer. Les lésions existantes peuvent s’assécher, ce qui atténue les symptômes avec le temps.

Toutefois, il existe des femmes qui souffrent d’endométriose persistante ou récidivante, notamment si elles prennent un traitement hormonal.

Foire aux questions

Comment parler rapidement à un médecin ?

Pour poser vos questions ou recevoir un premier avis médical sur vos symptômes, vous pouvez consulter en vidéo. Des gynécologues peuvent vous recevoir en téléconsultation 7J/7 de 6h à 23h. Choisissez l’heure du rendez-vous qui vous convient et consulter sans vous déplacer. Si nécessaire, vous pouvez recevoir une ordonnance pour un traitement ou la réalisation de certains examens. Si vous choisissez l’option tiers payant, vous n’avez aucun frais à avancer.

Consulter un gynécologue en vidéo