Dyspnée d’origine cardiaque : causes, symptômes et traitements

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas de dyspnée cardiaque, téléconsultez un médecin dès aujourd’hui

Consultez un médecin depuis chez vous, recevez un premier diagnostic et si besoin une prescription médicale. Disponibilités 7j / 7 de 6h à minuit.

Une dyspnée signifie une gêne respiratoire provoquant un essoufflement sans effort physique significatif. Cela peut être dû à une cardiopathie ischémique, c’est-à-dire une maladie cardiaque relevant d’un manque d’oxygène du cœur. Selon l’OMS, ce type de maladie est la première cause de mortalité à l’échelle mondiale. Comment se manifeste la dyspnée ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les risques ? Comment la soigner ? Voici l’essentiel à savoir.

Qu’est-ce que la dyspnée d’origine cardiaque ?

Dyspnée définition

La dyspnée est un phénomène qui se traduit par une difficulté à respirer provoquant un inconfort. La personne qui en souffre ressent une sensation de manquer d’air ou d’étouffement, malgré ses mouvements respiratoires.

Ce phénomène engendre une modification de la fréquence respiratoire. Celle-ci, normalement de l’ordre de 16 cycles par minute, s’accélère ou au contraire ralentit sous l’effet de la gêne respiratoire.

Différence entre dyspnée d’origine cardiaque et pulmonaire

Les poumons et le cœur sont étroitement liés. Ses deux organes fonctionnent en complémentarité dans l’apport en oxygène du corps.

Le cœur agit comme une pompe permettant de distribuer le sang dans l’organisme, à travers les vaisseaux sanguins. L’oxygène transporté dans le sang est ensuite utilisé par nos différents muscles et organes. Cela produit du gaz carbonique qui est ensuite évacué à travers les poumons lors de notre expiration. Un nouveau cycle débute lors de l’inspiration suivante, permettant d’absorber à nouveau de l’oxygène.

Lorsque l’un des deux organes dysfonctionne, l’apport en oxygène est diminué. Le phénomène de dyspnée survient.

Dans le cas d’une dyspnée cardiaque, les poumons sont fonctionnels, c’est le dysfonctionnement du cœur qui va se répercuter sur le système respiratoire. Cela est dû à une maladie cardiovasculaire chronique ou aiguë.

Quant à la dyspnée d’ordre pulmonaire, elle survient généralement des suites d’une maladie respiratoire, comme l’asthme, ou encore la bronchite chronique. Cependant, dans le cas de l’embolie pulmonaire, la dyspnée survient à cause de l’obstruction de l’artère pulmonaire par un caillot sanguin.

A noter : en cas de stress intense, une dyspnée peut survenir chez certaines personnes.

Vous souffrez de dyspnée cardiaque ?

Téléconsultez un médecin généraliste dès aujourd’hui, décrivez lui vos symptômes et recevez une prescription médicale si nécessaire. Disponibilités 7j/7 de 6h à minuit.

Dyspnée cardiaque : quelles sont les causes ?

La dyspnée cardiaque survient lorsque le cœur n’est pas en capacité de répondre à ses fonctions. Il existe 4 pathologies provoquant ce dysfonctionnement :

  • L’Insuffisance cardiaque : lorsque la fonction de pompe est altérée, le coeur n’est plus en mesure de propulser le sang efficacement dans l’organisme. La pression du sang augmente et provoque une dyspnée ainsi qu’une angine de poitrine (douleur au niveau du sternum);
  • Une valvulopathie : il s’agit d’une malformation des valves cardiaques qui engendre une altération de la circulation sanguine. La cause la plus fréquente étant liée à une dégénérescence due à l’âge;
  • Une hypertension artérielle: elle se traduit par le fait que les artères subissent une trop forte pression sanguine. Pour compenser, le muscle cardiaque est sur-sollicité. Si l’hypertension artérielle n’est pas traitée, cela engendre un vieillissement prématuré du cœur. Actuellement, selon l’OMS, 46% de la population adulte qui en souffre n’est pas diagnostiquée;
  • Un infarctus du myocarde : plus communément appelée crise cardiaque, cette maladie aiguë est due à l’obstruction de l’artère coronaire par un caillot de sang. L’apport de sang est diminué, ce qui engendre un manque d’oxygène du cœur. Si il n’est pas rapidement prise en charge, l’infarctus du myocarde peut entraîner une crise cardiaque et le décès.

Dyspnée liée à l’insuffisance cardiaque

Les degrés de sévérité

Selon la New York Heart Association, l’intensité de la gêne respiratoire est corrélée au degré de sévérité de l’insuffisance cardiaque. Elle peut être classée en 4 stades.

Symptôme ressenti Degré de sévérité
Stade 1   lorsque la gêne respiratoire est ressentie lors d’efforts physiques significatifs   Insuffisance cardiaque minime
Stade 2   lorsque la gêne respiratoire est ressentie lors d’efforts moyens  Insuffisance cardiaque modérée
Stade 3   lorsque la gêne respiratoire est ressentie lors d’efforts légers   Insuffisance cardiaque moyenne 
Stade 4   lorsque la gêne respiratoire est chronique   Insuffisance cardiaque sévère

Quels sont les 4 signes de l’insuffisance cardiaque ?

Les 4 symptômes provoqués par l’insuffisance cardiaque sont :

  • Une dyspnée
  • Une fatigue inhabituelle
  • Une prise de poids rapide
  • Un œdème au niveau des chevilles

En cas de gêne respiratoire, téléconsultez un médecin depuis chez vous

Des médecins généralistes sont à votre écoute pour un premier diagnostic. Disponibilités de 6h à 1h 7j / 7.

Dyspnée cardiaque : quels sont les symptômes ?

La dyspnée cardiaque se traduit par une difficulté à respirer dans une situation où l’effort physique est faible ou inexistant. Voici les symptômes ressentis :

  • Une sensation de manquer d’air
  • Une sentiment d’étouffement
  • Un essoufflement
  • Une oppression au niveau de la cage thoracique
  • Une difficulté à contrôler sa respiration
  • Une pâleur soudaine
  • Un sentiment de stress

Quels sont les risques d’une dyspnée cardiaque ?

En cas de dyspnée chronique, c’est-à-dire qui s’installe progressivement sur un temps long, si elle est correctement prise en charge, et que le traitement adéquat est pris, il n’y a pas de danger immédiat.

En revanche une dyspnée cardiaque soudaine, c’est-à-dire qui survient en quelques minutes et qui s’accentue, peut indiquer un infarctus du myocarde. Dans ce cas, il est essentiel de se rendre aux urgences hospitalières afin d’être rapidement pris en charge. En effet, cette cardiopathie peut engendrer une nécrose du muscle cardiaque, entraînant un décès.

Comment soigner une dyspnée cardiaque ?

Les traitements

Le traitement de la dyspnée cardiaque dépend de la cause provoquant la gêne respiratoire. Dans le cas d’une insuffisance cardiaque, le médecin prescrit généralement un traitement médicamenteux ayant 3 visées :

  • Un anti-hypertenseur pour diminuer la pression artérielle
  • Un médicament venant soutenir la fonction cardiaque
  • Un médicament diurétique

Dans certains cas, une opération chirurgicale peut être nécessaire.

Dans le cas de l’infarctus du myocarde, une hospitalisation en urgence est nécessaire. Après plusieurs examens, une angioplastie est effectuée afin de rétablir la circulation sanguine au niveau du cœur.

Le mode de vie

En parallèle des traitements, un travail sur le mode de vie est essentiel afin de diminuer les risques d’aggravation ou de récidives. Voici nos conseils :