Maladie de Sever : quelle est cette pathologie infantile ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un médecin généraliste dans la journée

Décrivez vos symptômes à un médecin en vidéo et recevez un traitement sur ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Pathologie touchant principalement les enfants, la maladie de Sever est une anomalie de croissance que l’on observe au niveau du talon, chez les sportifs, mais pas seulement. Quels sont les symptômes ? Est-ce une maladie grave ? Comment en guérir ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus sur les spécificités de la maladie de Sever.

Qu’est-ce que la maladie de Sever ?

Définition

La maladie de Sever, également appelée apophysite calcanéenne, désigne une inflammation du cartilage de croissance du talon (le calcanéum). Décrite pour la première fois en 1912 par James Warren Sever, il s’agit d’une anomalie appartenant à la famille des ostéochondroses extra-articulaires ou apophysaires.

Dans de nombreux cas (50 à 80%), la maladie de Sever touche les deux talons. Elle fait partie des douleurs relativement fréquentes du pied.

Causes et facteurs de risque

La maladie de Sever est provoquée par une sollicitation excessive du talon d’Achille et du calcanéum. Ce dernier étant l’unique os du talon, il est relié au mollet par le tendon d’Achille.

C’est lorsque le tendon d’Achille et le mollet accentuent excessivement la traction sur le calcanéum que des lésions de surcharge peuvent apparaître. Chez les enfants, principales victimes de cette maladie, le calcanéum est encore immature et donc fragile.

Quels sont les facteurs de risque ?

La maladie de Sever est causée par une sur-sollicitation de plusieurs parties du corps. Le sport est donc, bien entendu, l’un des premiers responsables d’une telle atteinte, en raison de l’intensité et de la répétition de certains mouvements.

Toutefois, sachez que d’autres facteurs peuvent également être à l’origine de la maladie de Sever. Parmi eux :

  • Le surpoids ;
  • Des troubles statiques du pied ;
  • Le sexe, les garçons y sont davantage exposés que les filles ;
  • La fréquence des sports considérés comme traumatisants pour le talon (course à pied, football, danse…) ;
  • Certains éléments anatomiques (grande taille, talon d’Achille court…) ;
  • Une mauvaise pratique du sport (manque d’échauffement, manque d’exercices de récupération, équipement mal adapté…).

Votre enfant ressent des douleurs au niveau du talon ?

Parlez-en à un médecin en téléconsultation dans la journée et recevez une ordonnance si nécessaire. Médecins disponibles de 6h à 1h du matin.

Quelles sont les personnes les plus concernées ?

Les enfants en pleine croissance sont les plus concernés par la maladie de Sever. La tranche d’âge critique se situe avant 15 ans, avec un pic de fréquence entre 9 et 11 ans.

Les garçons qui pratiquent une activité sportive dite traumatisante pour les articulations de manière intense sont les plus touchés. Pour eux, la tranche d’âge à risque s’élargit de 8 à 12 ans.

Il est donc très important d’imposer un encadrement adulte, voire un coaching sportif aux enfants s’entraînant en compétition.

Comment se fait le diagnostic ?

Le diagnostic de la maladie de Sever passe essentiellement par un examen clinique du talon. Au moment de la consultation, le médecin s’intéresse aux symptômes ressentis par l’enfant, au sport qu’il pratique, sa fréquence et à ses antécédents médicaux.

Il arrive souvent que le professionnel de santé souhaite compléter cet examen par une radiographie. Cela permet de confirmer ou non le diagnostic, de visualiser les différentes structures du talon de l’enfant, mais également d’écarter d’autres pathologies (fracture, tumeur, kyste osseux…).

En fait, le diagnostic se fait cliniquement en éliminant les autres pathologies si la radio est normale.

Symptômes et traitement

Quels sont les symptômes de la maladie de Sever ?

La maladie de Sever provoque divers symptômes qu’il importe de prendre au sérieux, sous peine d’exposer l’enfant à des complications à l’adolescence. On compte parmi les manifestations observées :

  • Une douleur au talon

Elle est caractérisée comme mécanique et localisée sur l’un des côtés du talon, ou les deux, au niveau de l’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum. Aggravée en position debout sur la pointe des pieds ou lors d’une activité physique, la douleur ressentie dans le talon peut s’étendre vers la plante du pied.

  • Des gonflements

Il arrive parfois que le talon de l’enfant soit gonflé, chaud et douloureux. Ces manifestations sont caractéristiques d’une inflammation.

  • Une baisse des performances lors des activités sportives.

Téléconsultez un médecin dans la journée

En cas de blessure, consultez un médecin en vidéo depuis chez vous. Remboursable par l’Assurance Maladie.

Comment guérir de la maladie de Sever ?

Il est important de noter que la maladie de Sever est une pathologie qui touche les enfants en pleine croissance. Aussi, elle est destinée à disparaître d’elle-même lorsque l’enfant a fini de grandir (à l’arrivée des règles chez les filles ou au stade Risser 1 chez les garçons).

Cette possibilité implique néanmoins que la maladie ait fait l’objet d’un traitement sérieux et adapté.

La prise en charge se compose :

  • D’une diminution drastique de l’activité sportive responsable de la douleur, au moins au début du traitement.
  • D’un usage de talonnettes ou de semelles pour soulever le talon, et ainsi réduire la traction du tendon d’Achille sur le calcanéum.

Dans certains cas :

  • Du port d’attelles pendant la nuit, pour étirer doucement les muscles du mollet et favoriser la flexibilité.
  • La mésothérapie.

Dans les cas les plus graves, qui restent plutôt rares, la pose d’un plâtre ou le port d’une botte de marche peut être envisagée.

Foire aux questions

Quelle est la différence entre la maladie de Sever et la maladie d’Osgood-Schlatter ?

La maladie d’Osgood Schlatter est, en quelque sorte, l’équivalent de la maladie de Sever. C’est l’apophysite de la tubérosité antérieure du tibia. Les tractions successives du tendon rotulien provoquent des douleurs identiques au niveau du tendon d’Achille sur le calcanéum.

Elle appartient au groupe d’anomalies des cartilages de croissance qui se développent lorsqu’un enfant grandit trop rapidement. On la rencontre aussi fréquemment chez les jeunes sportifs, notamment dans le football.

Pour en savoir plus sur les douleurs du pied :