Épine calcanéenne : définition, symptômes et traitement

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Demandez conseil à un médecin en téléconsultation

Consultez un médecin sans vous déplacer 7j/7 de 6h à 1h en téléconsultant !

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Prendre RDV

Une épine calcanéenne ou épine de Lenoir peut être à l’origine de douleurs très vives au niveau du talon. La gêne est parfois si intense que le simple fait de marcher est rendu impossible. À quoi correspond cette anomalie osseuse ? Pourquoi se développe-t-elle ? Et peut-on la soigner ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur l’épine calcanéenne.

Qu’est-ce qu’une épine calcanéenne ?

L’épine calcanéenne correspond à une excroissance osseuse semblable à une épine qui se forme au niveau du calcanéum (os du talon). Celle-ci apparaît au niveau de la zone de l’aponévrose plantaire, la membrane fibreuse très épaisse qui relie le talon aux orteils.

Quand cette même membrane est surmenée et porteuse de microtraumatismes, elle s’enflamme. On parle alors de fasciite plantaire ou d’aponévrosite plantaire. De cette inflammation peut survenir une accumulation de cellules osseuses, qui finissent par former une épine. Ce type de mal de pied est relativement fréquent.

Quels sont les symptômes d’une épine calcanéenne ?

Le symptôme le plus caractéristique de cette blessure est la douleur vive au niveau du talon. Pour illustrer la chose, on parle souvent d’une impression de marcher sur un clou, sur une punaise ou d’une sensation de déchirure.

La douleur apparaît de façon soudaine au moment des premiers pas au réveil, pendant l’effort ou après être resté longtemps en position assise.

Il est important de noter que ce n’est pas l’épine en elle-même qui entraîne des symptômes, puisque celle-ci n’est pas toujours douloureuse. La douleur provient bel et bien de l’inflammation de l’aponévrose, qui peut s’étendre du pied au bas de la jambe.

Quelles sont les causes d’une épine calcanéenne ?

Comme c’est souvent le cas, certains profils sont plus à même de développer des blessures telles qu’une épine calcanéenne. Parmi eux :

  • Les sportifs, particulièrement ceux qui pratiquent la course à pied ou la randonnée intensive, ou toute autre activité où l’articulation du pied est beaucoup sollicitée ;
  • Le surpoids ;
  • Certaines spécificités anatomiques, comme les pieds plats ou creux ;
  • Le port de chaussures inadaptées (sans semelles ou avec des semelles trop dures, par exemple) ;
  • La vieillesse.

N'attendez pas que votre état ne s'aggrave

Décrivez vos symptômes à un médecin généraliste en téléconsultation. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

Comment se débarrasser d’une épine calcanéenne ?

Le traitement d’une épine calcanéenne ne s’effectue pas en une semaine. Comptez en moyenne 1 à 3 mois pour résorber cette blessure, qui peut revenir.

Pour éliminer vos douleurs sur le long terme, un réel changement dans votre mode de vie est indispensable.

Les différentes approches thérapeutiques

Une épine calcanéenne peut être dissoute par le biais de plusieurs « traitements ». L’association de plusieurs d’entre eux permet d’obtenir des résultats efficaces et relativement rapides.

1. Le repos : il vous faut impérativement cesser toute pratique sportive pendant au moins 3 mois, afin de relâcher les tensions de l’aponévrose.
2. Le froid : mettez sous votre talon une poche de glace ou un glaçon, régulièrement, pendant 10 à 15 minutes.
3. Les ondes de choc : à réaliser chez un kinésithérapeute, elles permettent de réduire les douleurs engendrées par l’inflammation de l’aponévrose.
4. Les massages profonds : à l’aide d’une balle à picots ou une balle de tennis, ils sont également réalisés par un kinésithérapeute.
5. Porter des chaussures ou des semelles amortissantes : cela permet d’isoler le talon des surfaces trop rigides.
6. Porter des semelles orthopédiques (orthèses plantaires) sur-mesure : la pression du corps sera ainsi mieux répartie et les troubles statiques, réduits.

Le traitement médicamenteux ou chirurgical

Afin de soulager les douleurs au talon qui peuvent être très vives, le médecin peut vous prescrire des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de la cortisone.

Contrairement à une idée reçue, il n’est pas forcément nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale pour enlever une épine calcanéenne. De nos jours, cette éventualité se planifie rarement, et uniquement en cas d’échec thérapeutique.

Il est également proposé de réaliser des infiltrations de corticoïdes ciblées pour limiter les phénomènes inflammatoires et donc diminuer la douleur associée.

Parlez de vos symptômes à un médecin

Consultez un professionnel dans la journée et demandez-lui conseil.

Quand consulter un médecin ?

Le médecin à consulter lors d’une douleur au talon est un pédicure-podologue. Il est essentiel de s’en rapprocher dès le premier stade inflammatoire, à savoir, si vous ne réussissez pas à poser votre talon en vous levant.

Plus vous consultez tôt, plus vous éliminez les chances de déclencher une inflammation chronique, qui peut durer plusieurs mois.

Foire aux questions

Quelles chaussures porter quand on a mal au talon ?

Dans le cadre d’une douleur au talon causée par une inflammation de l’aponévrose (et d’une épine calcanéenne), il est conseillé de porter des chaussures à semelles en caoutchouc.

Le talon de la chaussure doit être large et de hauteur moyenne.