Fasciite plantaire : définition, causes, symptômes et traitement

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un médecin généraliste dans la journée

Décrivez vos symptômes à un médecin en vidéo et recevez un traitement sur ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Blessure du pied susceptible d’entraîner de vives douleurs, la fasciite plantaire peut être causée par divers facteurs. Quels en sont les symptômes ? Comment la traiter et s’en prémunir ? L’équipe médicale de Qare fait le point.

La fasciite plantaire, qu’est-ce c’est ?

Il s’agit d’une inflammation du fascia plantaire (ou aponévrose plantaire), une membrane fibreuse qui s’étend de l’os du talon jusqu’à la base des orteils. Chargée de soutenir la voûte du pied, elle peut parfois faire l’objet d’une rupture partielle ou de micro déchirures, ce qui est douloureux.

Selon l’Ordre de masseurs-kinésithérapeutes, ce type de douleurs au niveau des pieds toucherait 3 à 7% de la population au cours de la vie.

Qu’est-ce qui cause la fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire se développe à la suite d’une traction trop régulière ou importante du fascia plantaire. Dans cette zone sursollicitée se forment alors des microtraumatismes ou des déchirures, qui provoquent ensuite une réaction inflammatoire.

Ces atteintes peuvent être causées par un événement soudain, lors de la pratique d’un sport (course à pied, tennis, saut…) par exemple, ou plus progressivement, à cause du stress.

Quels sont les symptômes d’une fasciite plantaire ?

L’élément caractéristique de la fasciite plantaire est une douleur au niveau du talon, causée par l’inflammation. L’intensité de celle-ci augmente au moment de poser le pied sur le sol.

Elle est particulièrement vive au moment du lever, le matin, puis s’estompe progressivement au bout de 30 à 45 minutes pour devenir plus supportable, voire disparaître. À noter que la douleur revient généralement après chaque période d’activité physique.

Parlez de vos symptômes à un médecin

Des médecins généralistes sont disponibles 7J/7, de 6h à 1h. Prendre RDV en ligne.

Quels sont les facteurs de risque ?

Plusieurs facteurs ou états sont susceptibles de provoquer une fasciite plantaire. Parmi eux, on recense :

  • L’obésité ou la grossesse (en raison de la charge importante sur les pieds) ;
  • Des chaussures inadaptées ou en mauvais état ;
  • Certains sports dits « traumatisants », d’autant plus s’ils sont pratiqués sans préparation (course à pied, tennis, volley-ball…) ;
  • Une perte d’élasticité de la zone du talon.
  • Des pieds creux (rares) ou plats (fréquents) ;
  • Une mauvaise posture ;
  • Un travail pénible ;
  • Un amincissement du coussinet adipeux du talon ;

Quelles sont les complications d’une fasciite plantaire ?

Dès les premières douleurs, il est important de consulter un médecin rapidement, afin de convenir d’un traitement adapté. Dans le cas contraire, les douleurs peuvent devenir de plus en plus intenses.

La principale complication observée d’une fasciite plantaire est le développement d’une excroissance osseuse. Il s’agit de la fameuse épine calcanéenne (ou épine de Lenoir). Cette épine n’est pas douloureuse en soi, c’est l’inflammation de l’aponévrose plantaire qui est à l’origine des douleurs.

Formée à l’endroit où le fascia plantaire rejoint l’os du talon, le calcanéum, elle est très fréquente chez les personnes souffrant d’une fasciite plantaire.

Comment diagnostiquer une fasciite plantaire ?

Si vous souffrez de douleurs au niveau du talon, accompagnées des caractéristiques citées ci-dessus, il est recommandé de consulter un médecin, en cabinet. Le professionnel de santé va alors examiner la région qui vous cause des douleurs, mais pourra également porter ses analyses sur la position assise, debout ou lors de la marche.

Vous aurez à décrire la nature de votre douleur, son intensité, sa fréquence, ainsi que les activités quotidiennes que vous pratiquez.

Votre médecin vous prescrira très probablement une radiographie (voire une échographie) du talon, qui permettra de confirmer ou d’infirmer le diagnostic. Cet examen offre notamment la possibilité de déceler la présence d’une épine calcanéenne.

Consultez sans vous déplacer

Grâce à la téléconsultation, vous pouvez consulter un médecin depuis chez vous.

Traitement et prévention

Il est important de noter que même si les traitements préconisés pour une fasciite plantaire sont efficaces, la guérison peut prendre plusieurs mois. C’est avec votre médecin que vous déterminerez quel traitement vous convient le mieux.

Comment guérir d’une fasciite plantaire ?

Pour se débarrasser d’une fasciite plantaire, plusieurs approches sont à envisager. Voici une liste non exhaustive :

  • L’application de glace ;
  • Le port d’orthèses plantaires ou de semelles amortissantes dans les chaussures ;
  • Le port de bandage adhésif pour les activités sportives ;
  • La prise d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) ;
  • Des injections de cortisone ;
  • La pratique d’exercices visant à renforcer le pied ;
  • Des massages du fascia plantaire ;
  • La physiothérapie ;
  • Traitement par onde de choc (Technologie d’activation de pulsation des impulsions – EPAT).

Si les symptômes persistent, une intervention chirurgicale peut-être nécessaire.

Comment s’en prémunir ?

Sachez que le développement d’une fasciite plantaire n’est pas une fatalité et l’adoption de certains gestes permet d’en réduire les risques d’apparition.

Au quotidien, ne négligez pas les étirements et les exercices d’assouplissement des muscles du mollet, du tendon d’Achille et du fascia plantaire. Cela est d’autant plus important si vous êtes une personne sportive.

Tout ce qui entoure la pratique d’un sport, d’ailleurs, doit être exercé de manière sérieuse, afin de réduire les risques de blessure. L’échauffement est donc indispensable, tout comme le port d’un équipement adapté et les étirements en fin d’effort.

Foire aux questions

Quelle est la différence entre une fasciite plantaire et une épine de Lenoir ?

Une épine de Lenoir ou épine calcanéenne, est une excroissance osseuse. Ce n’est pas une source de douleur, ce sont les tissus enflammés autour d’elle qui le sont. Elle se développe à la suite d’une fasciite plantaire (ou aponévrose plantaire), mais ce n’est pas toujours le cas.

La fasciite plantaire, quant à elle, est une inflammation qui cause elle-même des douleurs. C’est donc sur sa guérison que va se porter le choix des traitements, puisque les douleurs ne disparaîtront pas sans avoir traité la fasciite plantaire. En revanche, il est tout à fait possible de vivre avec une épine calcanéenne sans douleur.