Douleur au talon : qu’est-ce que la talalgie ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un médecin généraliste en moins de 10 min

Décrivez vos symptômes à un médecin en vidéo et recevez un traitement sur ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Une douleur au talon peut avoir de multiples causes. Souvent douloureuse et très handicapante au quotidien, elle doit être prise en charge sérieusement et faire l’objet d’un traitement adapté. L’équipe médicale de Qare vous décrypte les douleurs au talon, leurs causes et les soins qui existent pour s’en débarrasser.

La talalgie, qu’est-ce que c’est ?

La talalgie est, par définition, une douleur au talon. Elle peut être ressentie :

  • À l’arrière ;
  • Sous le talon ;
  • Sur l’ensemble du talon ;
  • Sur le pourtour (la douleur « en couronne »).

Le mal au pied, et particulièrement le mal au talon perturbe souvent la vie quotidienne, notamment au niveau de la marche. Les douleurs peuvent survenir sur un seul pied ou les deux.

Quelles sont les causes d’une douleur au talon ?

La partie arrière du pied (talon d’Achille) se compose d’un os, le calcanéum (ou calcanéus), ainsi que des tissus qui l’entourent. Tous les éléments présents à ce niveau sont susceptibles d’occasionner des douleurs.

On parle principalement de causes « biomécaniques », qui affectent les ligaments, l’os ou les muscles du pied.

Les principales causes

L’aponévrose plantaire ou fasciite plantaire

L’aponévrose plantaire (ou fascia plantaire) est la membrane fibreuse très épaisse qui relie le talon aux orteils et maintient la voûte plantaire. Lorsque celle-ci est enflammée, rompue ou déchirée, de vives douleurs peuvent survenir. On parle alors d’une fasciite plantaire ou d’une aponévrosite plantaire.

L’épine calcanéenne ou épine de Lenoir

Cette blessure est une excroissance osseuse qui se forme au niveau du calcanéum (os du talon). C’est une des conséquences directes d’une aponévrose plantaire. Elle est favorisée par la pratique intensive de sport, l’obésité ou le port de chaussures inadaptées.

La fameuse épine calcanéenne n’est cependant pas à l’origine de douleurs supplémentaires. La gêne est causée par l’inflammation de l’aponévrose plantaire.

Les autres causes

La maladie de Sever

Elle survient principalement chez les enfants et adolescents sportifs (entre 8 et 13 ans). Il s’agit de micro-fractures, associées à une atteinte au niveau du noyau d’ossification du calcanéus.

La pratique de la gymnastique, du football, de la danse et d’autres sports font office de facteurs favorisants dans l’apparition de cette maladie.

N'attendez pas que votre état ne s'aggrave

Décrivez vos symptômes à un médecin généraliste en téléconsultation. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

La tendinite du talon d’Achille

Causée par les lésions d’un tendon, la tendinite du talon entraîne des douleurs à l’arrière du talon. Celles-ci apparaissent au début d’une activité physique ou à la suite d’une pratique sportive répétée et intensive.

Certains sports favorisent les tendinites du talon d’Achille, comme la course à pied.

Des lésions des tissus du talon ou de la peau

La cause d’une douleur dans le talon peut être due à la présence d’une anomalie musculaire ou cutanée.

  • Des lésions au niveau des parties molles du pied ;
  • Une verrue qui se développe sous la plante du talon ;
  • Un épaississement anormal de l’épiderme (callosités plantaires par hyperkératose) ;
  • Un amincissement de la couche de graisse présente sous le talon.

Les maladies inflammatoires

Les maladies qui touchent le talon occasionnent des douleurs sur les deux pieds, par alternance. Il peut s’agir des premiers symptômes d’une spondylarthrite ankylosante, par exemple. On retrouve alors souvent des douleurs lombaires associées.

Comment soulager une douleur au talon ?

Le diagnostic d’une talalgie

Lors d’une consultation médicale, le médecin procède à une palpation du talon douloureux. Il observe également la façon dont vous vous tenez, et vous interroge sur le type de chaussures que vous portez.

Afin de déterminer la cause de votre talalgie, il vous prescrira ensuite des examens complémentaires à réaliser. Une radiologie standard et/ou une échographie, en premier lieu. Si cela est nécessaire, il peut vous orienter vers un médecin rhumatologue.

Parlez de vos symptômes à un médecin

Consultez un médecin dans la journée et demandez-lui conseil.

Le traitement local

Plusieurs approches sont envisagées dans le traitement d’une douleur au talon.

  • Du repos ;
  • Des séances de kinésithérapie ;
  • Des soins locaux anti-inflammatoires (cryothérapie, ultrasons, infiltrations, crème…) ;
  • Le port de semelles, d’attelles, d’orthèses ou de talonnettes orthopédiques sur-mesure.

Des antalgiques type paracétamol, ou des anti-inflammatoires en cures courtes de quelques jours.

Le traitement médicamenteux

Dans l’optique de soulager les douleurs, la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires peut être envisagée.

Si la talalgie est causée par une maladie, il est également question de la soigner avec le traitement médicamenteux qui convient.

Selon le cas, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire. Le chirurgien orthopédique, en concertation avec le médecin traitant, décide alors de la zone à opérer. Cela peut se situer au niveau du calcanéum, d’un tendon, de l’aponévrose plantaire, etc.

Foire aux questions :

Quels sont les symptômes d’une épine calcanéenne ?

Le symptôme le plus caractéristique de cette blessure est la douleur. Notez toutefois que ce n’est pas l’épine en elle-même qui occasionne une gêne, mais bien l’inflammation de l’aponévrose plantaire.

L’épine se forme, en effet, à la suite de cette inflammation, mais la douleur est déjà là. Elle se manifeste souvent de façon soudaine, lors des premiers pas au réveil, après être resté longtemps en position assise ou après un effort physique.