Tumeurs de l’ovaire: de la tumeur bénigne au cancer

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez-en à un médecin ou un gynécologue dans la journée

Décrivez vos symptômes à un médecin pour recevoir les meilleurs conseils médicaux

Démarrer la consultation

Dans la vie d’une femme, les douleurs gynécologiques sont bien souvent mensuelles. Alors que beaucoup sont inhérentes au fonctionnement propre de l’appareil reproducteur, d’autres sont occasionnées par des affections bénignes et certaines d’entre elles révèlent dans de rare cas une maladie plus grave. Zoom ici sur les tumeurs de l’ovaire, très répandues chez la gent féminine et beaucoup moins graves qu’elles n’y paraissent.

Tumeur maligne ou simple douleur à l’ovaire, l’importance du diagnostic

Douleurs pelviennes, qu’importe le type de tumeur de l’ovaire, un examen approfondi est conseillé puisque même les kystes bénins peuvent faire l’objet d’une prise en charge : en fonction de leur localisation, leur taille ou encore leur répercussion sur la santé, le médecin pourra tout de même vous recommander de les traiter voire de les retirer. Aussi, ces tumeurs de l’ovaire peuvent être un symptôme d’une autre affection comme l’endométriose.

Diagnostic de la tumeur de l’ovaire

Mais quand consulter ? Il est vrai que les tumeurs cancéreuses et les kystes organiques et fonctionnels sont la plupart du temps découverts par hasard lors d’examens prescrits à d’autres fins, ou de routine.

Certains symptômes peuvent vous alerter, mais ces tumeurs de l’ovaire sont en général très silencieuses. Des saignements inhabituels et cycles irréguliers, ainsi qu’une douleur localisée sont les premiers signes perceptibles. Puis avec l’augmentation de la taille de la tumeur, vous pourrez constater une augmentation du périmètre abdominal, une constipation ou encore une pesanteur et la sensation d’avoir un corps étranger à cet endroit. N’hésitez pas à consulter votre médecin car ces symptômes ne sont pas spécifiques aux tumeurs et kystes ovariens.

Des bilans réguliers peuvent être une solution, avec mise en place d’examens de suivi. Les kystes et tumeurs sont principalement repérés par un examen clinique, et révélés à l’échographie chez votre gynécologue ou radiologue, vous pouvez décider avec eux la fréquence de ces rendez-vous de contrôle.
En cas de suspicion de tumeur cancéreuse, une IRM est réalisée. Le bilan diagnostic est confirmé par le dosage sanguin d’un marqueur (CA-125).

Différents types de tumeurs aux ovaires

La très grande majorité des kystes ovariens et tumeurs détectés sont bénins. Parmi eux, vous retrouverez par exemple :

  • Kyste fonctionnel liquidien (poche remplie de liquide, eau, sang ou autre)
  • Kyste organique tissulaire (endométriose, tissu embryonnaire)
  • Tumeurs de Brenner (qui peuvent aussi être maligne ou borderline)
  • etc

Si ces tumeurs de l’ovaire n’entraînent aucun pronostic vital, vous l’aurez compris elles sont à surveiller. Afin d’éviter soit des dérèglements fonctionnels soit des douleurs en premier lieu. Mais également pour empêcher celles qui le peuvent d’évoluer en tumeur maligne et de développer un cancer.

D’autres kystes sont des kystes liés à l’endométriose, découvrez les conseils de nos experts à ce sujet.

Cancer de l’ovaire : quels sont les signes et les causes

Quels sont les signes d’un cancer des ovaires ? Les symptômes pour identifier la tumeur de l’ovaire maligne

Le cancer des ovaires est un type de cancer qui ne possède pas beaucoup de signes avant-coureurs. Les seuls symptômes qui peuvent vous permettre de détecter la tumeur maligne de l’ovaire sont des symptômes généraux et communs à plusieurs pathologies :

  • troubles digestifs (nausées, transit difficile…)
  • troubles gynécologiques ( saignements et/ou pertes vaginales anormales, tension dans les seins)
  • gènes locales dû à la masse de la tumeur (inconfort, pesanteur, tumeur qui appuie contre la vessie)
  • augmentation du périmètre abdominal

Ces signes indiquent déjà un cancer d’un stade avancé. Des solutions peuvent être mises en place, n’ayez pas peur de contacter votre médecin.

Consultez aujourd'hui sans vous déplacer !

Des médecins généralistes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h 7j / 7.

Quelles sont les causes d’un cancer des ovaires ?

Afin de le détecter plus tôt ou pour minimiser les chances de le développer, vous pouvez faire attention aux facteurs de risques.
Ils sont multiples :

  • Génétique (provient d’une mutation d’un gène qui se transmet de manière héréditaire)
  • Héréditaire, en dehors de cette mutation génétique
  • Nulliparité
  • Précocité des règles et/ou ménopause tardive
  • L’âge (à partir de 65 ans)
  • Surcharge pondérale, obésité
  • Environnementaux : tabac, amiante…

A noter que la pilule, l’allaitement et la ligature des trompes semblent être des facteurs qui protègeraient contre ce type de cancer.

Est-ce que le cancer des ovaires se soigne ?

Les traitements du cancer des ovaires

La chirurgie et la chimiothérapie, combinées ou prescrites séparément, sont les principales voies de guérison. La chirurgie est la première option de traitement en cas de tumeur de l’ovaire maligne. Une prise en charge pluridisciplinaire est mise en place.

Le traitement est propre à chaque personne, et peut être lié à de nombreux facteurs: du stade de développement à son étendue, en passant par la fragilité du patient mais aussi de votre volonté d’avoir des enfants ou non. En effet, si une ablation des deux ovaires peut être une solution largement proposée par précaution, le médecin peut favoriser de n’en retirer qu’un que vous puissiez à nouveau mener une grossesse de A à Z. Tout cela est bien entendu pris en compte et c’est une décision de concert entre vous et l’équipe soignante. Douleur aux ovaires et grossesse sont donc compatibles!

En combien de temps se développe le cancer des ovaires et espérance de vie

Le cancer des ovaires évolue selon quatre stades:

  • Premier stade: propagation des cellules cancéreuses uniquement dans les ovaires (ovaire droit, gauche ou les deux)
  • Deuxième stade: propagation des cellules cancéreuses dans un ou deux ovaires, puis certains organes alentour (trompes, vessie…)
  • Troisième stade: propagation des cellules cancéreuses dans un ou deux ovaires, certains organes alentour ainsi que d’autres organes à l’extérieur du pelvis
  • Stade 4: métastases dans des parties du corps plus éloignées, généralisation du cancer

Tout d’abord, le cancer des ovaires est une maladie qui se développe tardivement, puisque le risque est augmenté à partir de 65 ans.
5 ans après le diagnostic, on estime la survie des patientes à 45%.

Cependant, le chiffre monte à plus de 70% dans les premiers stades de la maladie, quand le stade terminal n’a pas été atteint.

Le danger principal de ce dernier réside bien dans sa découverte tardive due à l’absence de symptômes de la tumeur de l’ovaire. Une bonne raison pour effectuer un suivi régulier !

Consultez aujourd'hui sans vous déplacer !

Des médecins généralistes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h 7j / 7.

Cancer des ovaires témoignages : comment avez-vous découvert votre cancer des ovaires, à quel âge, quel est votre parcours ? L’importance d’être entouré

L’annonce d’un diagnostic cancéreux peut vous ébranler profondément. Si vous avez fait le nécessaire concernant la prise en charge de la pathologie en elle-même, ne négligez pas l’importance du soutien psychologique. Tant dans le processus de guérison puisqu’on sait que l’esprit peut influencer le corps, que pour votre quotidien et vie sociale, professionnelle ou familiale.

Groupe de paroles, sur les réseaux, trouver des témoignages et se soutenir est un indispensable pour maintenir un équilibre au quotidien. Même si vous n’osez pas, vous pouvez aussi vous appuyer sur un psychothérapeute qui sera non seulement une oreille discrète et attentive à vos souffrances, mais aussi en mesure de vous aider à les traverser. Vous n’êtes pas seule.