Douleur à l’ovaire : que traduit-elle et comment s’en débarrasser ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez un médecin dans la journée

Consultez un médecin en vidéo depuis chez vous et décrivez lui vos symptômes pour recevoir les meilleurs conseils médicaux et une ordonnance si nécessaire. Sans avance de frais avec le tiers payant.

Prendre RDV

Une douleur à l’ovaire, qu’elle touche le gauche, le droit, ou les deux, peut devenir particulièrement gênante, surtout lorsqu’elle est intense et qu’elle se répète. A quoi la douleur aux ovaires est-elle due ? Comment la soulager ? Quand consulter ? L’équipe médicale de Qare répond à vos questions.

Quelles sont les causes de la douleur aux ovaires ?

Une douleur aux ovaires peut trouver son origine dans une multitude de facteurs plus ou moins importants. Parmi eux on retrouve :

  • L’ovulation ;
  • Les règles, particulièrement en cas d’endométriose ;
  • Un kyste à l’ovaire ou le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ;
  • Les rapports sexuels ;
  • Un début de grossesse ou une grossesse extra-utérine ;
  • Une FIV ;
  • Le stérilet.

La douleur liée à l’ovulation

Chez la femme, il est assez fréquent qu’une douleur aux ovaires se manifeste lors de la période d’ovulation (milieu du cycle). Ce moment incarne celui au cours duquel l’ovaire expulse l’ovule, ce qui peut engendrer des douleurs en général cycliques, puisqu’elles se manifestent à la même période chaque mois. En général, elles sont brèves et ne durent pas plus d’une journée.

La douleur aux ovaires causée par les règles

Une douleur à l’ovaire, parfois plus diffuse dans le bas ventre et/ou dans le bas du dos, peut aussi survenir la veille des règles, et pendant le premier jour qui annonce celles-ci. Cette douleur peut même s’avérer plus intense chez les femmes sujettes à l’endométriose. Ces douleurs qu’on nomme dysménorrhées ne sont en général pas très alarmantes et se dissipent rapidement après la prise d’un antalgique ou d’un anti-inflammatoire (Antadys°).

Les rapports sexuels peuvent-ils causer une douleur aux ovaires ?

Dans le cas où vous avez un kyste fonctionnel, mais surtout dans celui où votre utérus est rétroversé (basculé vers l’arrière), il se peut que vous ressentiez une douleur aux ovaires après un rapport. Ce problème n’étant pas directement lié à l’ovaire mais plutôt à la rétroversion, est uniquement mécanique. En effet, lors du rapport sexuel, le pénis bute plus facilement sur le col de l’utérus ce qui peut entraîner des douleurs aux ovaires.

douleur ovaire post rapport sexuel

Un kyste à l’ovaire

Vous pouvez également ressentir une douleur aux ovaires si vous avez un kyste ovarien, qu’il soit fonctionnel ou organique :

  • Un kyste fonctionnel survient suite à un dysfonctionnement de l’ovaire. Lorsqu’il atteint 3 cm, il demande à être traité voire extrait.
  • Un kyste organique, lui, se forme avec le tissu ovarien et peut grossir sans régresser de lui-même. Étant donné qu’il contient des tissus, il doit être enlevé, peu importe sa taille. D’autant plus que 10% d’entre eux peuvent révéler des anomalies pouvant s’avérer être des lésions précancéreuses.

Bon à savoir : Lorsque la douleur provient d’un kyste ovarien, elle est en général localisée d’un seul côté, à gauche ou à droite, en fonction de l’emplacement du kyste.

Le syndrome des ovaires polykystiques

Les douleurs aux ovaires peuvent être intensifiées si vous souffrez du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Ce syndrome trouvant son origine dans un dérèglement hormonal, soit au niveau des ovaires, soit au niveau du cerveau, déclenche une sécrétion plus importante de testostérone (hormone masculine) qui cause une surproduction de kystes. En revanche les douleurs liées aux ovaires causées par le SOPK sont relativement variables d’une femme à l’autre.

La douleur provoquée par une infection

Les infections sexuellement transmissibles (IST), lorsqu’elles ne sont pas traitées rapidement, peuvent causer une infection des trompes qu’on appelle salpingite. Celle-ci peut alors provoquer un abcès à l’ovaire qui s’accompagne de douleurs. Dans ce cas particulier, il se peut que vous ayez une fièvre élevée et des pertes abondantes (généralement jaunâtres et purulentes) et le traitement nécessitera une prise d’antibiotique.

Décrivez vos symptômes à un médecin

Téléconsultez un médecin généraliste ou un gynécologue depuis chez vous et recevez une ordonnance pour réaliser des examens en laboratoire si nécessaire. Sans avance de frais avec le tiers payant.

La grossesse : un facteur déclencheur de douleur aux ovaires

À la suite d’une FIV

Le processus de fécondation in vitro (FIV) est connu pour solliciter les ovaires. Si la stimulation devient trop importante, des kystes ovariens peuvent apparaître et causer des douleurs aux ovaires. Votre médecin devra alors réduire l’intensité de la stimulation pour l’adapter à votre cas après avoir vérifié si des kystes sont apparus au cours d’une échographie.

En cas de grossesse extra-utérine

Si vous subissez une douleur aux ovaires sans raison apparente, vous pouvez soupçonner un début de grossesse, voire une grossesse extra-utérine localisée au niveau de l’ovaire. Ce cas précis est plutôt rare, toutefois les douleurs qu’il engendre peuvent être alarmantes. Vous devrez alors effectuer en urgence un test de grossesse pour vérifier si vous êtes enceinte, puis une échographie pelvienne qui sera souvent faite aux urgences.

Un stérilet déplacé

La pose d’un stérilet engendre naturellement une douleur aux ovaires dans les heures qui suivent, puis celle-ci se dissipe peu à peu. En revanche si votre stérilet a mal été posé, qu’il s’est déplacé, ou qu’il a engendré une infection, des douleurs ovariennes peuvent apparaître en s’accompagnant parfois de crampes dans le bas du ventre, et de saignements entre les règles. Dans ce cas, il faudra prendre rendez-vous avec votre gynécologue pour le faire retirer.

Comment soulager la douleur des ovaires ?

diminuer la douleur à l'ovaire avec une bouillotte

Les bons réflexes

Pour apaiser une douleur à l’ovaire, vous pouvez appliquer une source de chaleur sur votre bas ventre, avec une bouillotte par exemple. Vous pouvez également prendre une douche chaude ou un bain chaud pour détendre les contractures.

Les médicaments adaptés

Pour soulager rapidement la douleur, vous pouvez prendre des antalgiques de type paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (si ces médicaments ne vous sont pas contre-indiqués). Vous pouvez également opter pour un antispasmodique comme le Spasfon°.

En revanche, l’automédication n’est pas recommandée, il est préférable de consulter un médecin généraliste ou un gynécologue afin d’établir un diagnostic qui vous permettra de connaître la réelle cause de vos douleurs aux ovaires. Il pourra alors vous prescrire d’autres médicaments ou différents types d’examens comme des examens à réaliser en laboratoire : par exemple le prélèvement vaginal (pour vérifier que vous n’avez pas d’infection) ou une échographie pelvienne.

Qui consulter ?

Si vous avez des douleurs aux ovaires persistantes en dehors de vos règles ou non, vous pouvez consulter un médecin généraliste ou un gynécologue. Afin d’obtenir un rendez-vous rapidement, et ce sans vous déplacer, vous pouvez opter pour la téléconsultation sur le site de Qare pour un premier avis.

Obtenez un rendez-vous dans la journée

Consultez un médecin généraliste ou un gynécologue dans la journée pour discuter de vos symptômes et recevoir les meilleurs conseils médicaux.

Foire aux questions

La ménopause engendre-t-elle une douleur aux ovaires ?

Lors de la ménopause, les ovaires se mettent au repos. Ce phénomène n’est donc pas censé engendrer des douleurs puisque celles-ci ne peuvent pas être dues au cycle menstruel. Si vous êtes ménopausée et que vous ressentez des douleurs aux ovaires, il est vivement recommandé de consulter un médecin.

Comment savoir si on a une torsion ovarienne ?

La torsion ovarienne est relativement rare, toutefois elle peut arriver chez les femmes en âge de procréer. Lorsque l’ovaire se tord, vous ressentez une douleur intense, aigüe et subite à droite ou à gauche dans la zone pelvienne. L’intensité de cette douleur peut parfois provoquer des nausées et des vomissements.

Les douleurs aux ovaires peuvent-elles s’accompagner d’une autre douleur ?

Lorsque vos règles se manifestent, vous pouvez ressentir une douleur aux ovaires mais également en bas du dos ainsi que des maux de tête.