Contraception sans hormones : les alternatives à la pilule

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez votre ordonnance en ligne pour la contraception

Des gynécologues sont disponibles 7J/7 en vidéo. Recevez votre ordonnance en téléconsultation.

Consultation remboursée par l’Assurance Maladie

Je téléconsulte

De plus en plus de femmes décident de passer à une contraception sans hormones. Si vous en avez assez de prendre la pilule tous les jours ou que vous supportez mal ses effets secondaires, une contraception sans hormones peut être une solution. L’équipe médicale de Qare vous détaille les différentes alternatives possibles et les avantages et inconvénients de ces contraceptifs.

Quels sont les moyens de contraception sans hormones ?

Si la pilule contraceptive reste la méthode de contraception la plus utilisée en France, elle est loin d’être la seule. Il existe un large choix de contraceptifs sans hormones : stérilet au cuivre, diaphragme, spermicide, cape cervicale, préservatif. Qare passe en revue toutes les alternatives aux pilules, implants, et patchs contraceptifs qui contiennent des hormones.

Stérilet sans hormone – dispositif intra-utérin (DIU)

Le DIU, anciennement appelé stérilet au cuivre, est la contraception sans hormones la plus souvent recommandée. Ce dispositif en forme de « T » est placé dans l’utérus par un gynécologue ou une sage-femme et a une durée d’efficacité qui va minimum jusqu’à 5 ans. C’est une bonne alternative si vous voulez éviter les oublis de pilule. C’est aussi une contraception très fiable si vous voulez passer à la contraception sans hormones.

Comment ça marche ? À cause de la présence du cuivre, les spermatozoïdes ne peuvent pas atteindre l’ovule. De plus, le DIU provoque une inflammation des parois de l’utérus (endomètre) qui empêche la fixation de l’ovule, même s’il est fécondé. Il provoque cependant quelques effets indésirables chez certaines femmes comme des règles plus abondantes, mais celles-ci s’atténuent généralement au bout de quelques mois après la pose. Il n’est pas recommandé en cas de règles très douloureuses ou très abondantes.

Consultez un gynécologue ou une sage-femme en vidéo

Pour consulter et choisir un nouveau moyen de contraception, vous pouvez téléconsulter. Prenez RDV avec un gynécologue ou une sage-femme en vidéo.

Le diaphragme

Le diaphragme est une contraception non hormonale pour femme qui s’utilise avec des spermicides au moment du rapport sexuel. Il s’agit d’une membrane en latex ou en silicone qu’il faut placer soi-même dans le vagin près du col de l’utérus juste avant le rapport (pas plus de 2 heures avant). Il bloque ainsi le passage des spermatozoïdes. Il doit rester en place au moins 6 heures après le rapport et doit ensuite être retiré et nettoyé, mais il est réutilisable.

L’utilisation d’un diaphragme comme contraception sans hormones nécessite une certaine habileté. Vous devez d’abord demander les conseils de votre gynécologue ou de votre sage-femme avant de l’utiliser.

Besoin de conseils sur la contraception ? Écoutez notre podcast

Écoutez les conseils d’Olivia Carron, sage-femme dans le podcast du Morning Qare pour tout savoir des différentes méthodes de contraception.

Le préservatif masculin ou féminin

L’une des méthodes de contraception sans hormones la plus utilisée est le préservatif masculin. Il permet non seulement d’empêcher les spermatozoïdes de passer, mais il est également le seul moyen d’éviter la transmission des IST (infections sexuellement transmissibles). Il existe également des préservatifs féminins à placer dans le vagin, moins connus mais tout aussi efficaces.

préservatif contraception

La cape cervicale

La cape cervicale est un moyen de contraception sans hormones et mécanique qui n’est pas nouveau, mais également peu connu. Il s’agit d’un petit dôme en latex ou en silicone qui, comme le diaphragme, se place dans le vagin. Il est utilisé uniquement pendant les rapports et doit être retiré après, au moins 6 à 8 heures après le rapport.

Demandez conseil à un gynécologue ou une sage-femme en vidéo

Évitez les déplacements et téléconsultez rapidement un gynécologue ou une sage-femme, même le soir ou le week-end (Consultation remboursée par l’Assurance Maladie).

Contraception naturelle : est-ce une bonne idée ?

Pour éviter d’utiliser des dispositifs de contraception, certaines femmes ont recours à la contraception naturelle via diverses méthodes. Il peut s’agir de la méthode de la glaire cervicale, de la méthode Ogino ou encore de celle du retrait. Cependant, ces méthodes de contraception ne sont pas recommandées par les professionnels de santé car elles manquent de fiabilité. Le risque de tomber enceinte est plus élevé avec ce type de méthodes.

L’entreprise Clearblue commercialise notamment des boîtiers de contraception sans hormones pour la méthode dite « sympothermique », qui permettrait de savoir où l’on en est dans son cycle grâce à la température corporelle. Cette méthode peut seulement être utilisée chez des femmes qui accepteraient une éventuelle grossesse, car elle n’est pas suffisamment fiable.

Avantages et inconvénients de la contraception sans hormones

Avantages de la contraception non hormonale

L’un des principaux avantages de la contraception sans hormones est qu’elle permet d’éviter les effets secondaires de méthodes hormonales. Ces effets peuvent être la diminution de la libido, l’apparition de boutons d’acné, les douleurs mammaires, etc. Par exemple, la prise de poids peut être un effet de la pilule, mais elle est souvent liée à d’autres facteurs (adolescence, alimentation), alors que la contraception sans hormones n’entraîne généralement pas ce type d’effet. Par ailleurs, il existe différents types de pilules avec des dosages différents qui permettent d’éviter cet effet secondaire.

Certains contraceptifs hormonaux peuvent entraîner des risques pour la santé comme la thrombose veineuse ou l’embolie pulmonaire, notamment chez les personnes présentant des facteurs de risques (ex : antécédents familiaux). Mais ce risque reste heureusement assez rare et le médecin prend en compte ces facteurs de risque avant de prescrire un contraceptif.

avantages contraception

Inconvénients de la contraception sans hormones

Si vous utilisez un moyen de contraception mécanique, vous aurez peu d’inconvénients. Néanmoins, ces méthodes sont souvent moins efficaces pour éviter les grossesses que les méthodes hormonales. En effet, la pilule contraceptive et le stérilet hormonal (siu) restent les moyens les plus efficaces.

Le stérilet en cuivre est plutôt très fiable mais peut entraîner quelques effets secondaires, notamment des règles douloureuses et abondantes.

Changez de contraception en téléconsultation

Demandez l’avis d’un gynécologue ou d’une sage-femme sur la contraception depuis chez vous, et si nécessaire recevez une ordonnance. (Pris en charge par l’Assurance Maladie).

Contraception avec ou sans hormones : que choisir ?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Il y a une méthode de contraception adaptée à chaque femme en fonction de son état de santé, de ses contraintes et de ses préférences.  Si vous voulez passer à la contraception sans hormones, il est conseillé de demander l’avis d’un gynécologue ou d’une sage-femme afin d’étudier les différentes options possibles. Si vous supportez mal les contraceptifs hormonaux, un professionnel de santé pourra vous orienter vers une autre méthode.

Contraception sans hormones et sans règles, ça existe ?

Il existe des pilules permettant de ne plus avoir de règles mais elles ne sont pas sans hormones. La pilule micro-progestative est très largement utilisée, et en général très bien tolérée. Dans certains cas, elle peut bloquer les règles. En cas d’oubli de pilule, il est possible de tomber enceinte comme avec une pilule classique.

Si vous avez des difficultés à prendre la pilule tous les jours, vous pouvez vous faire poser un implant (dispositif positionné dans le bras, pour une durée maximale de 3 ans). Cela provoque une absence de règles dans la majorité des cas et il n’y a aucun risque de grossesse.

Ce type de pilule ou d’implant est aussi adapté aux femmes présentant une contre-indication à la contraception oestroprogestative (ex : tabac) , aux femmes qui viennent d’accoucher ou qui allaitent. Pour voir si cette méthode peut vous convenir, vous devez en discuter avec votre médecin gynécologue ou votre sage-femme.

Quels sont les moyens de contraception sans effets secondaires ?

Les moyens de contraception mécaniques tels que le diaphragme, la cape cervicale et le préservatif n’entraînent pas d’effets secondaires, hormis les possibles allergies aux matériaux qu’ils contiennent (ex : latex). Les autres moyens de contraception peuvent présenter quelques effets secondaires, mais ils varient d’une femme à l’autre. Certaines femmes n’auront aucun effet secondaire et d’autres oui. C’est pour cela qu’il est préférable d’en discuter avec un professionnel de santé afin de trouver la contraception la plus adaptée.

Foire aux questions

Quel est le contraceptif le moins dangereux ?

Les contraceptifs locaux ou mécaniques, comme nous l’avons vu, sont également ceux qui entraînent le moins de risque pour la santé. Mais comme déjà expliqué, ils ne sont pas toujours les plus efficaces.

Comment recevoir une ordonnance pour la contraception ?

Vous pouvez téléconsulter un gynécologue et une sage-femme qui peuvent, si nécessaire, vous faire une ordonnance pour certains contraceptifs. Vous pouvez également téléconsulter pour discuter de la contraception avant l’éventuelle pose d’un dispositif de contraception. Prenez RDV avec un gynécologue ou une sage-femme dès maintenant.

Peut-on consulter un gynécologue ou une sage-femme en vidéo ?

Oui, sur Qare, des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles 7J/7 en téléconsultation de 6h à 23h, souvent dans la journée même. Les téléconsultations sont prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Consultez un gynécologue ou consultez une sage-femme sans vous déplacer.

Sources :