Contraception masculine, où en est-on ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Demandez conseil à un médecin en téléconsultation

Choisissez votre contraception avec un médecin en vidéo.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie

Voir un médecin

Quand on parle de contraception, on pense tout de suite aux méthodes de contraception féminine. Et pourtant la contraception masculine, ça existe même si elle reste encore peu pratiquée. Qare vous explique les avancées scientifiques réalisées sur la contraception masculine en 2020.

Quels sont les moyens de contraception chez l’homme ?

Il existe deux méthodes principales de contraception masculine temporaire : le préservatif et le coït interrompu. Il faut ajouter une méthode de contraception masculine hormonale reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) mais très peu utilisée en France.

Le préservatif masculin

C’est la technique de contraception masculine la plus connue et la plus répandue. Elle a l’avantage de protéger également des infections sexuellement transmissibles (IST). En théorie, les préservatifs ont un indice de fiabilité élevé. Mais dans les faits, il y a jusqu’à 15% d’échecs. Pour bien utiliser le préservatif, il faut :

  1. vérifier la date de péremption,
  2. éviter les objets tranchants (bagues ou ongles par exemple) qui pourraient l’abîmer,
  3. préférer les préservatifs en latex, plus résistants.

Le coïtus interruptus ou retrait

Cette technique de contraception masculine est non hormonale et ne coûte rien. Mais en pratique il vaut mieux ne pas trop s’y fier : elle compte 27 % d’échecs selon l’OMS. En effet, le retrait n’est pas si simple à réaliser en pratique.

Pourquoi pas de pilule pour l’homme ?

Une contraception orale journalière n’est pas compatible avec le fonctionnement du corps masculin a contrario de la pilule pour la femme. En effet, la pilule contraceptive pour cette dernière a vocation de bloquer chaque mois l’ovulation d’un seul œuf. Or, pour les hommes, ce sont des millions de spermatozoïdes qu’il faudrait bloquer.

En revanche il existe bien une contraception masculine hormonale utilisable jusqu’à 45 ans. Cette contraception masculine se réalise par des injections intramusculaires de testostérone une fois par semaine. C’est une méthode efficace mais elle présente beaucoup de contraintes. L’OMS recommande de ne pas l’utiliser plus de 18 mois. Elle n’est pas utilisée en pratique en France.

Parlez-en à un médecin en téléconsultation

Soyez accompagné dans le choix de votre contraception. Prendre RDV

pilule pour homme

Les méthodes expérimentales de contraception

Il existe plusieurs méthodes de contraception masculines en phase de test ou de développement. Aucune n’a encore reçu de validation scientifique officielle.

La contraception masculine thermique

Le principe consiste à maintenir les testicules au chaud, ce qui inactive les spermatozoïdes. Le moyens utilisés peut être un sous-vêtement adapté – on parle familièrement de contraception masculine par slip chauffant – ou bien un anneau pénien, efficace également en contraception masculine thermique. Il faut porter l’un ou l’autre 15 heures par jour minimum. Les tests de ces méthodes semblent très concluants.

Une injection de gel dans les testicules

C’est une méthode de contraception masculine développée actuellement en Inde. Un gel est injecté dans les testicules sous anesthésie locale. Il bloque les spermatozoïdes, mais ne gêne pas la vie sexuelle. Cette contraception masculine à base de gel est réversible, car le gel peut être dissous si besoin par une autre injection.

La vasectomie une contraception masculine définitive

La vasectomie correspond à une stérilisation. La vie sexuelle n’est absolument pas affectée, mais il n’y a plus aucune chance de concevoir un enfant. En France, la vasectomie est une forme de contraception masculine très peu utilisée. Au Royaume-Uni et au Canada au contraire, près de 20% des hommes y font appel.

Comment se déroule une vasectomie ?

La vasectomie est encadrée par un processus strict. Après une consultation initiale, vous devez respecter un délai de réflexion de 4 mois avant une deuxième consultation. Vous signez alors un accord écrit.

L’opération elle-même se déroule en chirurgie ambulatoire, et ne présente en général aucune complication. Mais attention : la vasectomie est une contraception masculine définitive.

Est-ce que la vasectomie est réversible ?

Une opération restauratrice est effectivement possible, lorsqu’on a eu une vasectomie et que l’on souhaite pouvoir procréer à nouveau. Mais le succès n’est jamais garanti. Chez certains, la réussite sera totale, pour d’autres il ne sera pas possible de revenir en arrière.

Sources :