Quelle contraception choisir pour une femme ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Choisissez votre contraception en téléconsultation

Des gynécologues sont disponibles de 6h à 23h chaque jour pour vous recommander une méthode de contraception.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Consulter en vidéo

Vous cherchez un moyen de contraception efficace et qui vous convienne à vous, personnellement ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur les différents moyens de contraception existant pour les femmes à l’heure actuelle.

Quel est le meilleur contraceptif féminin ?

Un moyen de contraception sert par définition à éviter une grossesse. Il est à choisir en fonction de votre âge, de votre état de santé, et de votre situation affective. Aussi, il n’existe pas de conctraceptif meilleur qu’un autre : chaque femme doit pouvoir trouver celui qui lui convient le mieux.

Les différents moyens de contraception pour les femmes

Voici les principaux types de contraception existants :

  • la contraception hormonale : pilule progestative et oestro-progestative, patch, implant, injection, SIU hormonal (stérilet hormonal).
  • les moyens de contraception mécaniques : DIU au cuivre (stérilet au cuivre), préservatif, cape, diaphragme.
  • les moyens de contraception naturels : méthode des températures, méthode Billings, méthode symptothermique.

En France, les moyens de contraception les plus utilisés restent la pilule et le stérilet.

Quel est le meilleur contraceptif pour la santé ?

Les dispositifs de contraception ne sont pas dangereux pour la santé. Mais comme tout produit médical, ils peuvent avoir des contre-indications ou des effets secondaires. par exemple, la contraception d’une femme de plus de 40 ans ne sera pas forcément la même que celle d’une jeune fille de 20 ans. Un suivi gynécologique régulier s’avère donc indispensable.

Parlez-en avec un professionnel de santé en téléconsultation

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles de 6h à 23h 7j/7 pour parler avec vous de contraception et décider ensemble de la méthode qui vous conviendrait.

Bon à savoir : la femme enceinte n’a pas besoin de contraception. Elle reprendra une méthode contraceptive trois semaines après la naissance de son bébé, ou plusieurs mois après si elle allaite.

Comment choisir sa contraception ?

Une femme doit-elle préférer une contraception avec ou sans hormones ? Voici quelques pistes pour mieux comprendre les différences. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un médecin ou d’une sage-femme pour en savoir davantage.

Les différentes contraceptions hormonales

La pilule

La pilule est une contraception hormonale très utilisée par les femmes françaises. Elle diffuse des hormones dans le corps pour bloquer l’ovulation. La femme peut désormais débuter cette forme de contraception immédiatement et non plus obligatoirement à la date du premier jour des règles. Cependant, la régularité reste primordiale : il faut prendre sa pilule chaque jour sans oubli.

pilule contraceptive

Le patch contraceptif

Le patch contraceptif agit de la même façon que la pilule. On le colle sur sa peau pour 3 semaines, et on en utilise un nouveau chaque mois. Le patch a l’avantage pour la femme d’être une contraception moins facile à oublier. Mais il n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale. La plupart des mutuelles prennent en charge un forfait annuel pour la contraception, donc n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle.

L’implant

Dans la contraception par implant sous-cutané, l’implant diffuse en continu une petite quantité d’hormone. Son efficacité dure 3 ans mais la femme qui voudrait tomber enceinte peut à tout moment faire retirer cet implant.

Posez vos questions en téléconsultation

Sollicitez l’avis d’un gynécologue ou d’une sage-femme pour trouver un moyen de contraception adapté à vos besoins.

Les injections

Les injections d’hormones peuvent aider les femmes qui ne supportent pas la pilule comme moyen de contraception. Cette utilisation est extrêmement rare, plutôt utilisée en psychiatrie.

Le DIU (ou stérilet)

Le DIU (dispositif intra-utérin) ou SIU (stérilet hormonal) est placé dans l’utérus par le gynécologue ou la sage-femme pour une durée de 5 ans environ. Il peut néanmoins être retiré avant en cas de désir de grossesse ou tout autre motif.

Quel est le moyen de contraception sans hormones ?

Il n’en existe pas qu’un seul mais plusieurs :

Les préservatifs masculins et féminins représentent une contraception utile pour des relations sexuelles ponctuelles. Le diaphragme et la cape cervicale, associés à des produits spermicides, permettent aussi aux femmes une contraception sans ordonnance.

préservatif masculin

Les méthodes de contraception naturelle se basent sur l’observation du corps. Peu connue en France, la méthode symptothermique est très fiable selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Elle demande un apprentissage d’au moins 2 mois avec un moniteur ou une sage-femme, et ensuite un suivi personnel parfois contraignant.

Si une femme cherche un moyen de contraception sans hormones sur le long terme, le stérilet (DIU) au cuivre peut aussi y répondre. Le cuivre acidifie la glaire cervicale et neutralise les spermatozoïdes et le DIU empêche l’implantation de l’œuf dans l’utérus. Une fois posé, le stérilet reste efficace plusieurs années.

Vous hésitez ?

Consultez un gynécologue ou une sage-femme si vous voulez commencer ou modifier votre type de contraception.

Sources :