Adénomyose et grossesse : sont-elles compatibles ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez de vos symptômes à un professionnel

Faites le point sur vos symptômes avec une gynécologue ou une sage-femme.

Téléconsultation remboursable par l’Assurance maladie.

Prendre RDV en ligne

L’adénomyose est une maladie gynécologique caractérisée par la présence de tissus de l’endomètre (la paroi utérine) à l’intérieur du myomètre (le muscle utérin). Bien que fréquente et bénigne, il arrive qu’elle impacte négativement la fertilité. Certaines formes douloureuses peuvent aussi être invalidantes au quotidien. Dans quelle mesure adénomyose et projet de grossesse sont-ils compatibles ? L’équipe médicale de Qare fait le point.

Quels sont les liens entre adénomyose et grossesse ?

C’est quoi l’adénomyose ?

On utilise le terme adénomyose pour désigner une maladie gynécologique de l’utérus. Également appelée “endométriose interne”, elle se définit par la formation de tissus de la paroi utérine (l’endomètre) dans le muscle utérin (le myomètre). Cela peut provoquer une augmentation de la taille de l’utérus qui peut doubler, voire tripler.

Bien qu’on ne connaisse pas les causes précises de l’apparition de cette maladie, on la lie à plusieurs facteurs comme le processus naturel de vieillissement de l’utérus, la multiparité, l’hormonothérapie ou encore la consommation de tabac.

Souvent asymptomatique, l’adénomyose peut aussi être source de symptômes désagréables et impacter la fertilité. Si vous pensez en souffrir et que vous avez un projet de grossesse, il est donc indispensable d’en parler à un médecin.

De quelle manière l’adénomyose impacte-t-elle la fertilité ?

L’adénomyose peut avoir différents effets sur la vie sexuelle au sens large :

  • Quand elle est symptomatique (règles abondantes et douloureuses, douleurs au moment des rapports sexuels, sensation de pesenteur au niveau de la vessie et du rectum…), ses manifestations peuvent être assez désagréables au quotidien pour impacter la libido et les rapports sexuels.
  • En cas de projet de grossesse, l’adénomyose peut provoquer une inflammation de l’endomètre qui rend l’implantation d’un embryon plus difficile.

À savoir : on observe le plus souvent l’adénomyose chez les femmes âgées de 35 à 50 ans et elle disparaît généralement au moment de la ménopause.

Est-il possible de concilier adénomyose et grossesse ?

Adénomyose et grossesse ne sont pas incompatibles

Si on lie souvent adénomyose et infertilité, c’est parce qu’elle en est une cause fréquente. Elle est d’ailleurs souvent découverte de manière fortuite, au cours d’un bilan médical de l’infertilité.

Cela est directement lié à l’inflammation de l’endomètre, qui rend la nidation plus complexe et augmente le risque de faire une fausse-couche. Il est alors plus difficile de mener sa grossesse à terme.

En revanche, on peut aussi tout à fait souffrir d’adénomyose et mener normalement une ou plusieurs grossesses. Si elle est asymptomatique, il est même possible de ne pas avoir conscience d’être concernée par cette maladie.

Comment tomber enceinte avec une adénomyose ?

Si vous présentez des signes de l’adénomyose et que vous avez un projet de grossesse, le bon réflexe est d’en parler à votre professionnel de santé. Cela permet de préciser le diagnostic et de s’assurer que la cause n’est pas ailleurs (fibromyome, endométriose…)

Si vous savez que vous avez de l’adénomyose et que vous prévoyez d’avoir un bébé, il convient également d’en parler au gynécologue ou à la sage-femme qui vous suit. Ce dernier peut ainsi évaluer les risques associés en fonction de votre situation et adapter votre traitement, si cela est nécessaire.

Dans certains cas, la mise en place d’un protocole de PMA (procréation médicalement assistée), notamment par la FIV (fécondation in vitro), est envisagée afin d’augmenter les chances de concevoir.

À savoir : l’adénomyose n’augmente pas le risque de grossesse extra-utérine.

Comment soigner l’adénomyose pendant la grossesse ?

Les traitements médicaux de l’adénomyose

Les traitements prescrits pour soigner l’adénomyose permettent de soulager ses symptômes mais n’empêchent pas sa récidive. Il s’agit le plus souvent d’une contraception hormonale via un SIU (système intra-utérin) au lévonorgestrel ou une pilule progestative à prendre en continu, ce qui n’est pas compatible avec une grossesse.

Un traitement par un analogue de la GnRH (une neurohormone produite par l’hypothalamus) reste quant à lui possible pour soulager les symptômes et augmenter le taux de grossesse, notamment dans le cadre d’une PMA. On peut aussi continuer à prendre des médicaments antalgiques en cas de douleur, avec modération.

Dans la situation où le traitement de l’adénomyose a nécessité une hystérectomie (soit un retrait de l’utérus), la grossesse n’est alors plus possible. Cette opération n’est que très rarement pratiquée chez les femmes en âge de procréer et n’ayant pas d’enfant.

Les traitements dits naturels de l’adénomyose

Il n’existe pas à ce jour de traitement dit naturel de l’adénomyose dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. Cependant, certaines pratiques peuvent permettre de soulager les symptômes sans pour autant devoir prendre des médicaments.

Ainsi, utiliser une bouillotte (s’il n’y a pas de contre-indication médicale) ou prendre un bain chaud peut permettre d’atténuer les douleurs pelviennes quand elles surviennent.

S’il existe des témoignages selon lesquels la phytothérapie pourrait également être efficace, il reste recommandé de solliciter un avis médical (en présentiel ou en téléconsultation) avant de se lancer dans une quelconque cure.