Quelle est la cause du zona ? Comment le prévenir ?

Par Zoé Falgarone · Rédactrice web santé · Mis à jour le 29 juin 2020, publié le 17 juin 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Le zona est une maladie virale due à la réactivation du virus de la varicelle dans notre corps. Mais pourquoi certaines personnes sont touchées et pas d’autres ? Quels sont les facteurs physiques ou psychologiques qui peuvent favoriser ce type d’éruption ? Qui sont les plus vulnérables ? L’équipe médicale de Qare démêle le vrai du faux sur la cause du zona et vous donne ses conseils pour prévenir son apparition.

cause zona

Comment attrape-t-on le zona ?

La réactivation de la varicelle dans l’organisme est la cause physiologique du zona. Les personnes ayant eu la varicelle ont le virus du zona, aussi appelé VZV pour virus varicelle-zona. Une fois guéri, le virus reste présent dans notre corps à l’état dormant car il est bloqué par notre système immunitaire. Quand il est inactif, le virus se loge au niveau des nerfs rachidiens qui partent de la moelle épinière vers le reste du corps.

D’où viennent les éruptions ?

Lorsque le virus du zona se réactive, il remonte les nerfs jusqu’à la peau, ce qui cause les éruptions. Si l’éruption se localise sur le thorax, on peut facilement mettre en cause le zona car c’est la région du corps la plus fréquemment touchée.

Qu’est-ce qui provoque le zona ?

Les chercheurs n’ont pas encore identifié la cause exacte des crises de zona. Néanmoins, ils sont parvenus à mettre en avant certains facteurs qui influencent la réactivation du virus VZV.

  • En outre, on observe que le zona est plus courant après 65 ans.
  • La baisse des défenses immunitaires est un autre élément de réponse. Lorsque ce dernier s’affaiblit, il n’est plus en mesure de bloquer le virus, d’où l’apparition du zona. La cause du zona peut donc être liée à une maladie affaiblissant notre système immunitaire.
  • Chez certains patients, un état de fatigue ou d’anxiété peut être la cause de leur zona. Le lien entre l’état de santé mentale et le zona est donc bien réel.

Chacun peut trouver une cause, une explication rationnelle ou chercher un sens psychologique, psychosomatique voire spirituelle derrière un zona.

La téléconsultation est tout à fait adaptée pour vous soigner. Prenez rendez-vous avec un médecin généraliste ou dermatologue sur Qare.

zona cause fatigue

Cause du zona : quels sont les facteurs de risques ?

Les causes d’une crise de zona sont variées. Elle peut aussi bien être due à un état de santé détérioré, qu’à un traitement médical, ou à une période difficile.

Le stress peut-il provoquer un zona ?

Le stress est effectivement une cause indirecte assez fréquente du zona, surtout s’il s’installe dans la durée. Le stress durant une longue période peut réduire nos défenses immunitaires et entraîner ce type d’éruption. Le zona peut donc avoir une cause psychique ou émotionnelle.

Quelles maladies favorisent le zona ?

Si elle n’est pas la cause directe du zona, toute maladie entraînant un affaiblissement des défenses immunitaires peut-être un facteur contribuant à son déclenchement. Des pathologies telles que le virus du VIH/Sida, la mononucléose ou encore le cancer sont des causes courantes expliquant, au moins en partie, l’apparition du zona. Cela peut également se produire lorsque les patients sont atteints de certaines maladies infectieuses ou neurologiques.

Cause du zona : les traitements médicaux responsables ?

Effectivement, la cause du zona et les traitements médicaux peuvent avoir un lien. Certains traitements utilisés pour soigner des maladies auto-immunes ou le cancer, affaiblissent le système immunitaire, et provoquent des poussées de zona. Pas d’inquiétude si vous êtes sous traitement médical, il s’agit de traitements très spécifiques, appelés traitements immunodépresseurs, pouvant être à l’origine de poussées de zona.

Votre peau vous démange ? Un médecin est là pour vous prescrire le bon traitement pour vous soulager.

Prévenir le zona et ses causes

Le zona peut arriver à n’importe quelle personne ayant déjà eu la varicelle. Même s’il n’est pas forcément grave, il est très gênant et douloureux même longtemps après l’épisode.

  • Si le zona est déjà là, vous devez consulter un médecin pour obtenir un traitement afin de calmer la douleur et éviter que l’infection se répande.
  • Si vous repérez les premiers symptômes – peau qui rougit, démangeaisons, vésicules – réagissez vite et contactez un médecin car plus tôt le traitement sera pris, moins les douleurs séquellaires seront importantes.

Les vaccins anti-zona pour les personnes âgées

Après 50 ans, le risque de faire un zona est plus important, mais vous pouvez vous protéger grâce aux vaccins anti-zona.

  1. Un vaccin contre le zona existe avec une forme atténuée du VZV pour empêcher l’apparition du zona et réduire les douleurs résiduelles (douleurs post-zostériennes) qui persistent après les crises.
  2. Il existe aussi un nouveau vaccin combinant qui contient seulement des parties non infectieuses du virus. Il est recommandé pour les personnes de plus de 50 ans, en bonne santé, ayant déjà eu la varicelle ou un zona. Elles peuvent avoir déjà été vaccinées ou non contre le zona.
  3. Demandez l’avis de votre médecin pour choisir le bon vaccin.

Bon à savoir : se faire vacciner contre la varicelle ne permet pas d’éviter le zona si vous avez déjà eu le virus plus jeune.

Vous voulez vous faire vacciner ? Demandez conseil à un médecin en téléconsultation et recevez une ordonnance.

Renforcer ses défenses immunitaires

Le zona peut faire sa réapparition plusieurs fois. Si vous avez déjà eu des poussées de zona et que vous n’êtes pas atteint d’une maladie particulière, vous pouvez essayer de réduire les autres facteurs de risques. Prenez soin de votre système immunitaire. Cela peut passer par l’alimentation, le sommeil, la réduction du stress.

Néanmoins, nous vous conseillons de consulter un professionnel de santé qui pourra à la fois vous donner un traitement pour soulager les symptômes du zona, mais aussi vous aider à en trouver la cause.

Vous pensez avoir un zona ? Parlez-en à un médecin généraliste ou dermatologue sur Qare pour recevoir le bon traitement !

zona traitement

Les conséquences et les séquelles du zona

Si la cause du zona reste encore floue, ses conséquences, beaucoup moins.

Les premiers symptômes du zona

Avant la phase aigüe, il est possible de repérer certains symptômes avant-coureurs du zona :

  • maux de tête ;
  • malaise, accompagné de démangeaisons ;
  • sensations de brûlure ou de picotement dans la partie du corps qui est touchée ;
  • à l’inverse, le zona peut parfois rendre la peau insensible.

L’infection se localise souvent sur une partie du corps et provoque une éruption cutanée vésiculeuse.

Durant la phase aigüe

En pleine crise de zona :

  • des boutons ou des vésicules contenant un liquide apparaissent.
  • Il peut y avoir plusieurs poussées s’étalant sur plusieurs semaines.
  • Lorsque ces vésicules sèchent, elles forment une croûte qui part seule et se cicatrise au bout d’une dizaine de jours.

Il peut y avoir une différence de pigmentation après la disparition de la croûte, mais les séquelles visibles du zona ont tendance à disparaître. Si vous présentez ces symptômes, suivez nos recommandations concernant le traitement du zona.

Le zona doit être traité rapidement. Téléconsultez un médecin généraliste ou dermatologue et recevez une prescription sans bouger de chez vous !

Douleurs post-zona

Le zona peut être douloureux à la fois pendant la crise mais aussi après. Les douleurs post-zostériennes sont les douleurs qui persistent jusqu’à plus de 30 jours après le début du zona.

Prendre rapidement un traitement contre le zona permet de réduire l’intensité et/ou la durée de ces douleurs post-zostériennes. C’est également important pour éviter les complications de l’infection.

Les complications possibles

La cause des différentes complications du zona est encore inconnue, mais si vous ressentez ces symptômes, vous devez voir un médecin rapidement.

Zona ophtalmique

Si le virus atteint le visage, cela peut avoir des conséquences importantes, notamment s’il touche le nerf ophtalmique. Il est crucial de consulter un médecin généraliste ou un ophtalmologue dans les plus brefs délais.

Zona otitique

Ce type de zona peut toucher l’oreille, provoquer une éruption, et peut entraîner une paralysie faciale. Néanmoins, cette complication, tout comme la précédente, est assez rare.

N’attendez pas que vos symptômes s’aggravent, et consultez rapidement à un médecin dermatologue en vidéo depuis chez vous !

Foire aux questions

Avoir un zona sans éruption, est-ce possible ?

Dans certains cas rares, oui, mais le diagnostic est beaucoup plus difficile. Par ailleurs, au début d’un zona, il n’y a pas toujours la présence de vésicules. Elles apparaissent souvent après 2 ou 3 jours maximum.

Quel est le risque de contagion ?

Le zona n’est pas contagieux en soi. Une personne qui n’a pas de zona ne peut pas l’attraper en ayant été en contact avec une personne atteinte. Cependant, le virus varicelle-zona peut se transmettre par le liquide contenu dans les vésicules par simple contact direct avec elles.

Les personnes qui n’ont jamais eu le virus de la varicelle peuvent l’attraper ainsi. Le risque est tout de même faible car 90 % des personnes en France ont déjà eu le virus.

Le zona est-il mortel ?

Non, le zona n’est pas mortel mais les complications peuvent être très sévères (zona ophtalmique et otitique). En revanche, attraper la varicelle à l’âge adulte est beaucoup plus risqué. En se faisant vacciner, on peut se protéger et éviter le virus. Il est donc vivement recommandé de le faire si vous êtes dans ce cas.

Sources :