Zona ophtalmique : symptômes et recommandations

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin généraliste en 10 minutes !

Téléconsultez et recevez rapidement un traitement pour vous soigner. 7J/7 de 6h à 23h.

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Prochain RDV

Chaque année, 20.000 à 40.000 personnes font un zona ophtalmique. Or pour bien soigner cette maladie, il faut réagir dès les premiers symptômes. Comment reconnaître un zona ophtalmique et éviter les complications ? Quels traitements privilégier ? Voici nos explications médicales pour y voir clair.

Le zona ophtalmique, qu’est-ce que c’est ?

Le zona ophtalmique a pour origine le virus de la varicelle. En effet, ce virus reste définitivement dans le corps après avoir contracté la maladie. De nombreuses années plus tard, il peut se réactiver sur le trajet d’un nerf. La plupart du temps, le zona apparaît sur le buste. Mais quand le virus varicelle-zona se réactive le long du nerf optique, il provoque un zona ophtalmique.

Consultez rapidement un médecin généraliste

Grâce à la téléconsultation, des médecins généralistes sont disponibles sur des horaires élargis de 6h à 23h tous les jours, même le week-end. Prendre RDV.

Qu’est-ce qui déclenche un zona ophtalmique ?

Plus de 90 % des gens ont attrapé la varicelle pendant leur enfance. Mais tous ne développeront pas un zona. Les facteurs qui provoquent l’apparition du zona sur le visage sont essentiellement :

  • L’âge : plus on vieillit, plus on a de probabilités de faire un zona. Et les personnes atteintes de zona ophtalmique sont en moyenne plus âgées que celles atteintes d’un zona classique.
  • Une période de stress ou de grande fatigue.
  • Un état immunodéprimé : cancer, sida, maladie infectieuse…

Bon à savoir : zona ophtalmique et soleil n’ont pas de lien. Le soleil n’est pas considéré comme une cause de zona ophtalmique.

Le zona ophtalmique est-il contagieux ?

Si vous avez un zona, vous ne pouvez pas le transmettre à votre entourage : il n’y a pas de contagion de zona ophtalmique. En revanche, vous pouvez transmettre la varicelle, car le virus du zona est aussi celui de la varicelle. Il faut donc éviter tout contact rapproché avec les personnes fragiles qui n’ont pas déjà eu la varicelle : nourrissons de moins de 6 mois, femmes enceintes, personnes malades. Le zona ophtalmique reste contagieux tant qu’on a des symptômes sur le visage.

zona contagieux

Le zona ophtalmique est-il une urgence ?

Oui, le zona ophtalmique doit toujours être pris comme une urgence. En effet, un traitement précoce est indispensable pour limiter les complications du zona ophtalmique, qui peuvent être graves pour la vision. Si vous pensez avoir un zona autour de l’œil, n’attendez pas pour consulter un médecin généraliste. Il vous orientera ensuite vers un ophtalmologue.

Quelle est la durée d’un zona ?

Au total, la durée d’un zona ophtalmique atteint 15 jours à trois semaines. Mais les douleurs provoquées par le zona ne disparaissent pas toujours en même temps que les symptômes. Elles s’étendent parfois sur plusieurs mois : on parle de douleurs post-zostériennes. Dans le cas du zona ophtalmique, certaines complications oculaires peuvent également avoir une durée plus longue. Un suivi ophtalmologique régulier est à prévoir.

Quels sont les symptômes d’un zona ophtalmique ?

Le zona ophtalmique évolue en plusieurs phases. Dans un premier temps, il existe des symptômes de zona ophtalmique mais sans éruption. Apparaissent ensuite les signes caractéristiques du zona sur le visage.

Enfin, s’il y a une atteinte oculaire, elle se produit un peu plus tard, deux à trois jours après le début de l’éruption. Mais chaque cas est différent : certaines personnes n’auront que des symptômes dermatologiques de zona ophtalmique, d’autres uniquement des symptômes oculaires.

Vos symptômes correspondent à ceux d’un zona ?

Prenez rendez-vous avec un médecin généraliste pour commencer un traitement !

Comment commence un zona ophtalmique ?

Au début du zona ophtalmique, on peut ressentir des picotements ou des brûlures au front sans aucune éruption visible. Parfois on a l’impression que la peau réagit douloureusement au moindre contact. Certaines personnes déclarent un très fort mal à la tête, au front ou autour d’un œil. On peut aussi avoir de la fièvre, une impression de malaise général, ou de la difficulté à supporter la lumière.

Quelle est l’évolution du zona ophtalmique ?

Après 2 ou 3 jours apparaissent les symptômes classiques du zona ophtalmique :

  • Des plaques rouges en relief se forment sur un côté du visage. Elles peuvent toucher le front, les ailes ou le bout du nez, le pourtour de l’œil, la paupière.
  • En quelques heures, ces plaques rouges se couvrent de petites vésicules très douloureuses, semblables à celles de la varicelle.
  • Après une semaine, les vésicules sèchent et se transforment en croûtes. Les croûtes disparaissent 10 jours plus tard environ.
  • L’œil lui-même peut être rouge et douloureux, sensible à la lumière. La paupière est parfois enflée.
  • Dans certains cas, le zona ophtalmique provoque des symptômes neurologiques : douleurs au front et à la tête, et quelquefois paralysie de l’œil qui provoque une vision double.

Bon à savoir : en téléconsultation, vous pouvez montrer vos symptômes du zona ophtalmique sur le visage au médecin ou même lui envoyer des photos depuis l’application.

Quelles sont les complications d’un zona ophtalmique ?

Les complications oculaires du zona ophtalmique apparaissent dans 50 % des cas. Elles se produisent surtout si l’éruption se produit sur les côtés ou sur le bout du nez. Les symptômes oculaires se déclarent quelques jours après le début de l’éruption. Il peut s’agir de conjonctivite, de kératite ou d’uvéite.

  • La conjonctivite due au zona ophtalmique (on parle de conjonctivite zostérienne) se présente comme une conjonctivite classique : un œil rouge, qui gratte, avec des sécrétions sales qui collent les yeux le matin au réveil. On ressent parfois une gêne lorsqu’on bouge les yeux.
  • En cas de kératite ou d’uvéite, l’œil est rouge également mais la douleur à l’œil peut se révéler intense. On souffre de photophobie, c’est-à-dire qu’on supporte difficilement la lumière. L’acuité visuelle diminue, on voit moins bien. En cas d’uvéite causée par le zona ophtalmique, on peut aussi avoir des corps flottants dans l’œil.

Quels traitements pour le zona ophtalmique ?

Si vous-même ou quelqu’un de votre entourage éprouve des symptômes qui ressemblent au zona ophtalmique, il faut consulter sans attendre. En effet, plus le traitement du zona ophtalmique est commencé tôt, plus il diminuera les séquelles et les complications. C’est le médecin généraliste qui confirmera le diagnostic de zona. Il vous donnera éventuellement un premier traitement et vous orientera ensuite vers un ophtalmologue.

Comment guérir un zona ophtalmique ?

Le médecin prescrira un traitement antiviral (aciclovir, valaciclovir ou famciclovir) pour une durée d’une semaine au moins. Pour être efficace, ce traitement doit être commencé dans les 3 jours qui suivent l’éruption du zona ophtalmique.

  • Contre la douleur, le médecin prescrira des antalgiques adaptés au zona ophtalmique.
  • L’ophtalmologue peut prescrire différents types de collyre ou pommade ophtalmique en fonction de l’état de l’œil touché.
  • Des contrôles ophtalmiques réguliers et fréquents seront nécessaires pour éviter des séquelles oculaires dues au zona ophtalmique.

Bon à savoir : L’automédication peut se révéler très dangereuse en cas de zona ophtalmique. Évitez absolument l’ibuprofène et n’utilisez aucun collyre sans l’avis du médecin.

guérir zona

Comment soulager la douleur d’un zona ophtalmique ?

Le zona ophtalmique peut faire très mal. De plus, ces douleurs se prolongent parfois plusieurs semaines après la disparition des symptômes de zona.

  • Pour calmer la douleur du zona ophtalmique, le médecin prescrit en général des antalgiques associant paracétamol et codéine, ainsi que des antiviraux (Zelitrex°).
  • Quand leur effet s’avère insuffisant, il peut proposer des médicaments antidouleurs à base de morphine.
  • Pour soulager les douleurs parfois violentes qui restent en séquelles du zona ophtalmiques, certains médicaments contre l’épilepsie ou certains antidépresseurs peuvent se montrer utiles.
  • Certaines personnes font appel à l’acupuncture. Ce type de traitement naturel semble parfois efficace sur les douleurs du zona ophtalmique, même s’il n’a pas de validité scientifique.
  • En revanche, il est tout à fait déconseillé de faire appel à un magnétiseur en cas de zona ophtalmique, ou à d’autres personnes sans formation médicale sérieuse.

Comment éviter le zona ophtalmique ?

Il existe un vaccin contre le zona (ZOSTAVAX°). Il fait baisser de 50 % la probabilité d’apparition d’un zona intercostal ou ophtalmique. Et surtout, il a prouvé son efficacité sur la diminution des séquelles et des douleurs chroniques qui suivent le zona ophtalmique. Une seule injection est suffisante. En France, on préconise ce vaccin pour toutes les personnes âgées de 65 ans à 74 ans.