Reconnaître les symptômes de l’ovulation

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un avis médical en quelques minutes

Des gynécologues sont disponibles de 6h à 23h 7j/7 en téléconsultation.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Consulter un médecin

L’ovulation correspond au moment du cycle féminin où un ovaire libère un ovule prêt à être fécondé dans le corps de la femme. En l’absence de contraception, c’est le point de départ d’une grossesse possible. Mais que l’on veuille ou non être enceinte, tout le cycle féminin s’articule autour de l’ovulation. Comment la repérer ? Comment la favoriser ? L’équipe médicale de Qare vous explique ce qu’il faut savoir sur les symptômes de l’ovulation chez la femme.

Quels sont les signes de l’ovulation ?

Plusieurs signes permettent d’identifier les symptômes de l’ovulation et la période durant laquelle elle se produit :

  • Une légère douleur ou une pesanteur en bas du ventre : un pincement à droite ou à gauche ;
  • Une sensation de ballonnement ;
  • Des crampes abdominales parfois fortes ;
  • Une légère tension dans les seins ;
  • De la glaire transparente, filante, un peu comme du blanc d’œuf ;
  • Une libido au beau fixe ;
  • Une élévation légère de la température le matin au réveil ;
  • Quelque gouttes de sang dans la culotte (on parle de “spotting”), peuvent aussi être un symptôme de l’ovulation mais cela reste très rare.

Ces symptômes se produisent juste avant et pendant l’ovulation. Ils apparaissent de façon très variable selon les femmes : ils peuvent être très marqués ou au contraire complètement absents. Si vous avez des règles régulières, et que vous ne prenez pas de contraception, cela signifie que votre date d’ovulation est régulière, même si vous n’avez pas de symptômes.

Chaque femme est différente, posez vos questions sur l’ovulation à une sage-femme en téléconsultation.

Quelles sont les douleurs de l’ovulation ?

L’ovulation donne beaucoup moins de douleurs que les règles.

  • On peut sentir quelques tiraillements dans le bas du ventre, d’un seul côté du corps en général, mais on a rarement très mal.
  • Certaines femmes souffrent de crampes au ventre parfois intenses.
  • D’autres ressentent plutôt des ballonnements abdominaux, un autre symptôme qui peut être lié à l’ovulation.

Les symptômes douloureux de l’ovulation disparaissent en un jour ou deux, parfois ils ne durent que quelques heures.

Attention : si vous ressentez une douleur très aiguë et violente au bas du ventre, cela ne fait pas partie des symptômes de l’ovulation, c’est un problème gynécologique : grossesse extra-utérine ou kyste ovarien qui se rompt, par exemple. Consultez sans attendre un gynécologue ou appelez le 15.

Comment sont les pertes le jour de l’ovulation ?

Quand un ovule se prépare à mûrir dans le corps de la femme, le col de l’utérus sécrète de la glaire cervicale, un symptôme clair d’ovulation. Il s’agit de pertes vaginales sans odeurs, faciles à observer :

  1. Elles débutent une semaine avant l’ovulation en moyenne.
  2. Au début, elle paraissent un peu compactes et épaisses.
  3. De jour en jour elles deviennent plus fluides, transparentes, élastiques, jusqu’au jour de l’ovulation ; elles ressemblent à du blanc d’œuf.
  4. Dès que l’ovulation a eu lieu, la glaire s’épaissit et disparaît très rapidement.

La glaire est un symptôme majeur de l’ovulation mais il ne faut pas la confondre avec une infection, qui donne des pertes malodorantes, ni avec les pertes blanches, qui peuvent exister pendant toute la durée du cycle. Les pertes blanches ne font pas partie des symptômes d’ovulation.

Symptômes de l’ovulation et symptômes des règles, quelle différence?

Certains symptômes ressentis pendant la période d’ovulation peuvent être confondus avec le syndrome prémenstruel qui annonce les règles. Ce n’est pas toujours facile à différencier car le syndrome prémenstruel peut débuter plus d’une semaine avant les règles, quelquefois très peu de temps après l’ovulation.

Les symptômes physiques

Dans les deux cas :

  • On peut souffrir de ballonnements, douleurs en bas du ventre, sensation de gonflements.
  • On peut aussi avoir les seins tendus et un peu douloureux.

En revanche, les maux de tête ne sont pas des symptômes typiques de l’ovulation. Ils annoncent plutôt les règles : on parle de migraines cataméniales, qui débutent un jour ou deux avant les règles chez certaines femmes.

Les symptômes psychologiques

Les symptômes psychologiques de l’ovulation diffèrent également de ceux du syndrome prémenstruel. L’humeur peut être très différente à ces deux moments du cycle féminin.

  • Il y a parfois une légère dépression juste avant les règles, on se sent irritable, anxieuse, fatiguée.
  • A l’inverse, les symptômes de l’ovulation sur l’humeur sont positifs : on se sent souvent en forme, pleine d’énergie à ce moment-là.

Comment connaître le moment de l’ovulation ?

En cas de grossesse, la fécondation se produit le jour où les symptômes de l’ovulation sont les plus marqués. Pour bien identifier ce jour et l’anticiper, il faut pouvoir le situer dans le cycle menstruel.

Comprendre le déroulement du cycle féminin et se symptômes

Vous pouvez avoir des cycles de 25, 28 ou 35 jours : dans tous les cas, l’ovulation a lieu à peu près 14 jours avant les règles suivantes. La première partie de votre cycle sera plus longue si vos cycles sont longs, mais la deuxième partie, après l’ovulation, durera toujours environ 14 jours (il peut y avoir quelques jours d’écart, 2 ou 3 maximum).

Pendant la première partie du cycle, deux symptômes d’une pré-ovulation peuvent être observés :

  1. une température inférieure à 37°C le matin au réveil ;
  2. l’apparition progressive de la glaire cervicale.

Les symptômes post-ovulatoires correspondent à une augmentation légère de la température, un peu au-dessus de 37°C le matin au réveil. La glaire disparaît très vite. Dans certains cycles, il peut ne pas y avoir d’ovulation : on parle de cycle anovulatoire. Les symptômes de l’ovulation n’apparaissent pas dans un cycle sans ovulation et les règles sont très retardées.

Bon à savoir : si vous souhaitez prendre votre température pour mieux définir le moment où vous ovulez, le gynécologue ou la sage-femme pourront vous expliquer de quelle manière le faire avec précision.

Comment savoir quand on ovule quand on n’a pas de règles ?

Si vous n’avez pas de règles, ou si elles sont très irrégulières, l’ovulation ne se produit pas toujours. Il peut y avoir plusieurs explications.

Les cycles irréguliers

Si vous avez des cycles irréguliers ou très longs, vous pouvez avoir des ovulations perturbées.

  • Certaines femmes ont des cycles irréguliers tout le long de leur vie.
  • D’autres femmes ont des cycles irréguliers de manière ponctuelle.

Par exemple, on peut constater une absence d’ovulation en cas de stress intense, de voyage lointain, ou encore suite à un amaigrissement rapide.

Bon à savoir : le confinement dû au coronavirus a provoqué chez de nombreuses femmes des perturbations du cycle menstruel. Tout rentrera dans l’ordre avec la reprise d’une vie normale.

Si vous souhaitez tomber enceinte et que vos symptômes vous évoquent des problèmes d’ovulation qui durent depuis longtemps, nous vous conseillons de consulter un gynécologue ou une sage-femme.

Parlez-en en téléconsultation

Ne vous déplacez pas, posez vos questions directement en vidéo à un gynécologue ou à une sage-femme.

symptôme ovulation problème

L’absence d’ovulation due à la contraception hormonale

Si vous êtes sous pilule, c’est normal de ne pas avoir de symptômes d’ovulation puisque la pilule bloque l’ovulation. Vous pouvez avoir un écoulement de sang qui ressemble à des règles, quand vous avez terminé votre plaquette de pilules, mais il ne s’agit pas de vraies règles : on parle de saignements de privation. Des cycles normaux avec ovulation reprendront dès que vous arrêterez la pilule.

Si vous portez un stérilet hormonal, vous n’aurez pas non plus d’ovulation ni de règles pour les mêmes raisons.

Symptômes d’ovulation et début de grossesse

Si vous souhaitez mettre en route une grossesse, il peut être utile d’estimer le plus précisément possible votre date d’ovulation pour mettre le maximum de chances de votre côté.

Comment prévoir la date de fécondation ?

Les symptômes physiques de l’ovulation

L’ovule ne vit que 24 à 36 heures, une fois qu’il se trouve dans les trompes de l’utérus. S’il n’est pas fécondé à ce moment là, il meurt. Les symptômes de l’ovulation peuvent donc vous aider à repérer le moment durant lequel une fécondation est possible. La glaire cervicale notamment fait partie des symptômes ovulatoires assez faciles à observer. La prise de température le matin peut aussi vous renseigner, à condition d’être faite avec tous les matins, au réveil, à la même heure.

Le test ovulatoire

Vous pouvez aussi utiliser des tests d’ovulation urinaire vendus en pharmacie : ils détectent avec précision les hormones qui indiquent l’ovulation. Si vous pensez détecter les symptômes d’une ovulation mais que le test est négatif, faites d’abord confiance au test. Les signes que vous ressentez sont parfois un peu subjectifs, ou bien ils signalent une autre pathologie.

Et dans tous les cas, n’hésitez pas à demander l’aide d’un gynécologue ou d’une sage-femme si vous avez des difficultés à estimer votre date d’ovulation et à tomber enceinte.

Demandez conseil en téléconsultation

Un gynécologue ou une sage-femme peuvent vous répondre entre 6h et 23h 7j7.

Bon à savoir : les spermatozoïdes masculins restent actifs jusqu’à 5 jours dans le corps ; vous pouvez donc être enceinte même si un rapport sexuel a eu lieu plusieurs jours avant l’ovulation. Les jours les plus fertiles sont les 3 jours avant l’ovulation et le jour qui la suit.

test ovulation

Comment savoir si une grossesse a démarré ?

Si vos cycles sont à peu près réguliers, l’absence de règles est le premier signe évident d’une grossesse. Mais vous pouvez ressentir très vite d’autres symptômes, avant même la date présumée de vos règles.

  • Les symptômes de nausées notamment surviennent parfois peu de temps après l’ovulation.
  • Vous pouvez aussi éprouver rapidement de la fatigue comme symptôme, elle apparait assez vite après l’ovulation en cas de début de grossesse.
  • Une tension ou un grossissement des seins peuvent aussi vous alerter.

Nos conseils en cas de symptômes ovulatoires anormaux

Certaines pathologies provoquent des symptômes qui posent problème pour l’ovulation, en la retardant ou en la supprimant.

Les symptômes de l’endométriose

Les plus fréquentes sont le syndrome des ovaires polykystiques et l’endométriose. L’endométriose provoque des douleurs violentes au moment des règles et parfois aussi des symptômes douloureux liés à l’ovulation. Dans tous les cas, si vos symptômes vous évoquent une mauvaise ovulation ou si vous n’avez pas de règles, un suivi gynécologique est indispensable.

Démarrez un suivi gynécologique à distance

N’attendez pas et commencez par téléconsulter pour recevoir un avis médical

Les examens médicaux possibles

Le médecin étudiera en détail votre situation :

  • Il vous fera éventuellement réaliser une échographie et une prise de sang.
  • Il vous proposera peut-être aussi un suivi régulier de votre cycle, en réalisant votre courbe de température notamment.
  • Si besoin, il verra avec vous comment favoriser l’ovulation si vous avez un projet de grossesse.
  • Il pourra s’agir d’une stimulation ovarienne avec la prise d’un médicament, souvent le Clomid, qui aide à déclencher l’ovulation.

Sources :