Infection urinaire de l’homme : la diagnostiquer et la traiter

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez rapidement pour recevoir un traitement

Des médecins généralistes sont disponibles en vidéo de 6h à 23h 7j/7.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Prendre RDV

L’infection urinaire est beaucoup plus rare chez l’homme que chez la femme. Elle a deux causes majeures : une maladie sexuellement transmissible, chez l’homme jeune, ou des complications anatomiques liées à la prostate, après 50 ans. Les symptômes sont les mêmes mais le traitement est différent. Voici les explications de l’équipe médicale de Qare pour comprendre et soigner l’infection urinaire de l’homme.

N’attendez pas pour consulter : des médecins généralistes sont disponibles immédiatement ou sur RDV (de 6h à 23h) sur Qare !

Les symptômes de l’infection urinaire chez l’homme

Quelle que soit son origine, les symptômes de l’infection urinaire chez l’homme sont faciles à identifier.

  • On ressent des brûlures en urinant, des envies pressantes et fréquentes d’uriner et des difficultés à uriner : quelques gouttes sortent seulement.
  • Des douleurs et dans le bas du ventre sont souvent présentes.
  • L’urine peut être trouble et sentir mauvais.
  • Quelquefois elle contient un peu de sang en cas d’infection urinaire forte chez l’homme.
  • Et en cas d’infection urinaire due à une infection sexuellement transmissible (on parle alors plutôt d’urétrite que de cystite), on peut aussi constater un écoulement purulent.

Il est important de vous soigner rapidement !

Consultez un médecin en vidéo et recevez une prescription si nécessaire !

Que faire en cas de fièvre lors d’une infection urinaire chez l’homme ?

Le plus souvent, l’infection urinaire de l’homme s’accompagne de fièvre. En effet, ce n’est pas la vessie qui est atteinte en général (on parle alors de cystite), mais la prostate. La fièvre s’accompagne souvent de frissons et d’un sentiment de malaise. La fièvre est un signe d’urgence.

Nous vous conseillons de consulter immédiatement un médecin. Une hospitalisation de quelques jours sera d’ailleurs parfois nécessaire selon la sévérité de l’infection.

Comment l’homme peut-il attraper une infection urinaire ?

L’infection urinaire de l’homme peut se développer à quatre endroits de l’appareil urinaire :

  • Dans l’urètre, le conduit qui remonte de l’extérieur vers la vessie : on parle d’urétrite ;
  • Dans la vessie : on parle de cystite (rare chez l’homme) ;
  • Dans la prostate : on parle de prostatite ;
  • En cas de complication, le rein peut être atteint : c’est la pyélonéphrite.

infection urinaire prostate

Quelle est la cause de l’infection urinaire chez l’homme mûr ?

Chez l’homme de 60 ans et plus, les infections urinaires sont presque toujours des prostatites aiguës : c’est la prostate qui est infectée. Quand ces infections urinaires de l’homme se produisent à répétition, il faut en soigner la cause.

La prostate a tendance à grossir avec l’âge : normalement de la taille d’une noix, elle peut aller jusqu’à ressembler à une balle de tennis ! Le plus souvent, c’est sans gravité : on parle d’hyperplasie bénigne de la prostate. Mais en prenant du volume, la prostate peut gêner l’écoulement normal des urines. Celles-ci ont alors tendance à stagner dans l’appareil urinaire et des bactéries s’y développent. La bactérie Escherichia Coli est souvent présente dans cette infection urinaire de l’homme ; on trouve aussi Proteus mirabilis (qui favorise les calculs), Entérobacter, et d’autres encore.

Vous avez un doute ?

Avant de vous rendre en cabinet, vous pouvez poser vos questions en téléconsultation à un médecin généraliste !

Quelles sont les causes chez l’homme jeune ?

Chez l’homme jeune l’infection urinaire est très rare. Quand elle apparaît, elle est déclenchée en général par une IST (infection sexuellement transmissible) et prend la forme d’une urétrite : ce n’est pas la vessie qui s’infecte mais l’urètre (le canal urinaire qui conduit à la vessie). L’homme attrape cette infection urinaire après un rapport sexuel contaminant.

L’urètre est alors colonisé par des micro-organismes, le plus souvent des gonocoques (on parle de gonococcie) ou des chlamydiae. Un signe permet d’identifier ces infections : en plus des symptômes possibles de l’infection urinaire, il y a souvent un écoulement qui sort du pénis ; il est épais et jaune verdâtre en cas de gonorrhée liée au gonocoque, de couleur claire s’il s’agit de chlamydiae.

Bon à savoir : Chez l’enfant, l’infection urinaire peut être liée à des malformations anatomiques ou tout simplement à des couches sales pour les plus petits.

Vous avez des questions ?

Des médecins généralistes sont disponibles de 6h à 23h en toute confidentialité en téléconsultation !

Est-ce qu’une infection urinaire chez l’homme est contagieuse ?

L’infection urinaire, ce n’est jamais contagieux. L’homme ne peut pas transmettre une infection urinaire. En revanche, il peut transmettre une IST à ses partenaires sexuels. Elle ne provoquera pas forcément d’infection urinaire chez eux, mais elle peut avoir d’autres conséquences, parfois graves : la stérilité par exemple, chez les femmes.

Si vous souffrez d’une infection urinaire due à une infection sexuellement transmissible, il est préférable de dépister et traiter votre partenaire dans les plus brefs délais. Il doit se faire tester même s’il n’a pas de symptômes, et prendre un traitement antibiotique si les tests urinaires reviennent positifs.

infection urinaire contagion

Comment soigner une infection urinaire ?

Quelle que soit son origine, l’infection urinaire de l’homme guérit avec un traitement médical par antibiotiques. Ils sont indispensables pour éviter des complications. Mal soignée, une prostatite peut devenir chronique et gâcher votre vie quotidienne. Une IST peut provoquer un rétrécissement de l’urètre.

Prenez le temps de vous soigner correctement

Evitez les complications et consultez rapidement en téléconsultation

Si vos symptômes sont violents, le médecin vous prescrira peut-être un antibiotique immédiatement, on appelle cela un traitement probabiliste : il a des chances d’être efficace mais il faut attendre l’analyse d’urine pour en être certain.

Si l’infection s’avère modérée, le médecin préfèrera vous donner des antalgiques pour calmer la douleur et attendre les résultats des tests urinaires pratiqués. Ces analyses sont essentielles pour identifier précisément la bactérie ou les micro-organismes responsables de votre infection.

Le traitement par antibiotique

Le médecin choisit l’antibiotique à utiliser en fonction des indications données par l’analyse d’urines. Pour en savoir plus sur les antibiotiques employés en cas d’infection urinaire chez l’homme, vous pouvez consulter l’ECM Pilly sur internet. La durée du traitement sera toujours assez longue.

En cas de prostatite aiguë, il faut compter 3 à 4 semaines de traitement pour être sûr d’obtenir un résultat efficace. Pourquoi ? Tout simplement parce que les antibiotiques ont du mal à atteindre la prostate. Respectez bien cette durée : une prostatite insuffisamment traitée peut devenir chronique ; elle sera beaucoup plus compliquée à soigner.

Si vous souffrez d’une infection urinaire due à une infection sexuellement transmissible, le traitement antibiotique durera au minimum une semaine. Il faut vous abstenir de rapports sexuels pendant toute la durée du traitement de l’infection : vous restez contagieux tant que vous n’êtes pas complètement guéri.

Soignez vous plus rapidement grâce à la téléconsultation

Le seul moyen de recevoir le bon antibiotique pour soigner votre infection urinaire est de consulter un médecin au plus vite !

Les examens médicaux complémentaires chez l’homme de 60 ans et plus

Si vous avez des symptômes d’infection urinaire à 60 ans ou plus, surtout si ce n’est pas la première fois, le médecin vous demandera sûrement de faire des examens d’imagerie médicale. Il peut s’agir d’une échographie ou bien d’un IRM des voies urinaires, parfois aussi d’un uroscanner. Une analyse de sang complète parfois cette batterie d’examens. L’objectif est de connaître l’état de la prostate, s’assurer qu’il n’y a pas d’autre maladie et aider éventuellement au choix d’un traitement.

En cas d’anomalie de la prostate, le médecin généraliste vous renverra en général vers un urologue. C’est lui qui vous suivra sur le long terme et évaluera l’efficacité des traitements. Dans certains cas, si la prostate est trop volumineuse ou si les traitements par voie orale n’agissent pas, on peut envisager une intervention chirurgicale.

Les traitements dits “naturels” pour soulager les symptômes

Il n’y a pas de traitement sans ordonnance à l’infection urinaire de l’homme. En revanche, vous pouvez soulager les symptômes de votre infection avec des remèdes naturels, en plus des antalgiques que prescrira le médecin.

Voici nos recommandations en cas de cystite :

  • Utiliser une bouillotte d’eau chaude sur le bas du ventre, pour calmer la douleur
  • Boire beaucoup pour faciliter l’élimination des bactéries : eau, thé, tisanes (pissenlit, baies de genévrier et prêle notamment seraient diurétiques).
  • Demander à votre pharmacien une ou plusieurs huiles essentielles pouvant soulager votre infection urinaire
  • Consommer du jus de canneberge ou des échinacées : elles boostent le système immunitaire et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) les considère comme un soutien aux traitements des infections urinaires
  • Eviter les rapports sexuels le temps que l’infection urinaire se calme.

Notre conseil : que vous soyez un homme ou une femme, avant d’utiliser un remède naturel pour l’infection urinaire, consulter un médecin est toujours une bonne idée. Lui seul peut vous confirmer qu’il n’y a pas d’interactions dangereuses avec les médicaments qu’il vous prescrira.

Sources :