Pyélonéphrite (infection urinaire) : comment la détecter et la traiter ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin sans vous déplacer !

Des médecins sont disponibles 7J/7 en téléconsultation. Possibilité de recevoir une ordonnance.

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Prendre RDV

La pyélonéphrite est une infection bactérienne, qui survient souvent après une infection urinaire (cystite) et qui peut avoir des conséquences graves. Comment reconnaître les premiers symptômes ? Que faire pour se soigner rapidement ? Suivez les recommandations de l’équipe médicale de Qare.

Infection urinaire : quels sont les symptômes de la pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite aiguë peut être définie comme une infection urinaire haute, partant d’un rein jusqu’à la vessie et pouvant avoir des conséquences graves. Les symptômes de la pyélonéphrite aiguë apparaissent de façon brutale :

  • fièvre supérieure à 38,5°C ;
  • frissons ;
  • malaise général ;
  • douleurs lombaires, souvent d’un côté, pouvant irradier vers l’abdomen et les organes génitaux ;
  • brûlures urinaires ;
  • envie fréquente d’uriner et difficulté à évacuer l’urine (pollakiurie) ;
  • troubles digestifs (nausées, vomissements…).

La principale différence entre les symptômes d’une pyélonéphrite et ceux d’une infection urinaire simple est que la pyélonéphrite touche les reins. La pyélonéphrite nécessite une prise en charge médicale rapide pour éviter les risques d’une diffusion bactérienne à l’ensemble de l’organisme par un passage dans le sang (septicémie).

Recevez un avis médical en 10 minutes !

Consultez un médecin en vidéo 7J/7 et n’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant. Voir les disponibilités.

Comment savoir si on a une pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite est souvent détectée suite à la survenue brutale de plusieurs symptômes dont la fièvre et les douleurs lombaires, généralement après un épisode de cystite ou d’infection urinaire négligé ou mal traité. Vous devrez réaliser une analyse des urines pour confirmer rapidement le diagnostic.

L’examen cytobactériologique des urines (ECBU) est indispensable pour trouver la bactérie responsable de l’infection et adapter le traitement antibiotique. Le médecin procédera également à une analyse de sang voire d’autres examens complémentaires si besoin.

Un médecin peut vous conseiller en vidéo

En cas de symptômes, demandez l’avis d’un médecin en vidéo. Remboursée à 100 % par l’Assurance Maladie. Démarrer la consultation.

symptômes pyélonéphrite

Peut-on avoir une pyélonéphrite sans fièvre ?

La fièvre est un symptôme fréquent de la pyélonéphrite, néanmoins elle n’est pas systématique. Vous pouvez donc très bien avoir d’autres symptômes de l’infection sans état fiévreux. Pour confirmer la présence d’une pyélonéphrite sans présence de fièvre, nous vous conseillons d’en parler à un médecin plutôt que de consulter des forums. C’est une infection sévère qui peut avoir des conséquences graves.

Les symptômes de la pyélonéphrite chez le bébé

Il peut être difficile de reconnaître les signes d’une pyélonéphrite chez le bébé car les symptômes sont différents. Vous devez consulter un médecin rapidement en cas de :

  • fièvre ;
  • urines malodorantes ou de couleur inhabituelle ;
  • signes de douleurs (pleurs) en urinant ;
  • traces de sang dans les urines ;
  • diarrhée ;
  • fatigue inhabituelle ;`
  • changement d’humeur et de comportement ;
  • difficulté à lui donner le biberon ou refus de manger ;
  • perte de poids ;
  • douleurs abdominales.

Consultez des pédiatres en vidéo 7J/7 !

Demandez rapidement conseil à un pédiatre en téléconsultation. Prendre RDV du lundi au dimanche en moins de 10 minutes.

Comment soigner une pyélonéphrite ?

Pour soigner votre pyélonéphrite, vous devez rapidement consulter un médecin. Suite aux résultats de l’ECBU, il sera amené à vous prescrire un traitement antibiotique adapté à la bactérie en cause. Il n’y a pas d’autres moyens de traiter cette infection urinaire. Le médecin pourra également vous demander une analyse de sang voire d’autres examens complémentaires, si besoin.

Le traitement médical de la pyélonéphrite

Différents médicaments antibiotiques peuvent être prescrits pour soigner l’infection urinaire de la pyélonéphrite, selon la bactérie identifiée comme responsable. Il peut s’agir d’antibiotiques de la famille des céphalosporines et de la famille des fluoroquinolones.

La durée du traitement dépend de la gravité de l’infection. En cas de pyélonéphrite aiguë simple, le seul remède est une antibiothérapie adaptée au germe, à prendre le plus souvent pendant 14 jours. Vous devrez de toute façon consulter votre médecin 2 à 3 jours après le début du traitement pour vérifier son efficacité et s’assurer de la cohérence du traitement vis-à-vis de l’antibiogramme issu de l’ECBU. Il pourra être modifié, si nécessaire.

Recevez une ordonnance en ligne

Si nécessaire, un médecin peut vous délivrer une ordonnance pour un traitement ou des examens. Prendre RDV en téléconsultation.

pyélonéphrite traitement

Quel est le temps de guérison de la pyélonéphrite ?

La durée de convalescence après une pyélonéphrite dépend de sa gravité. Il est normal de ressentir une grosse fatigue après une pyélonéphrite, d’où la nécessité d’être au repos. Vous serez probablement en arrêt maladie durant la durée du traitement (7 à 14 jours selon les cas).

Dans certains cas, la pyélonéphrite s’aggrave et peut nécessiter une hospitalisation, notamment lorsqu’elle est due à une anomalie au niveau des voies urinaires (ex : malformation). Vous serez alors amené à subir un drainage des voies urinaires. Dans ce cas, la convalescence peut être plus longue.

Qu’est-ce qui provoque une pyélonéphrite ?

L’infection urinaire pyélonéphrite est souvent causée par la bactérie Escherichia Coli, et peut toucher aussi bien les femmes que les hommes. La bactérie remonte par les voies urinaires jusqu’au rein et déclenche ainsi rapidement les symptômes de l’infection.

Quel risque de pyélonéphrite après une infection urinaire ?

Il arrive fréquemment qu’une infection urinaire simple devienne une pyélonéphrite. La bactérie Escherichia Coli est celle la plus souvent responsable des infections urinaires basses qui peuvent dégénérer et atteindre les reins si elles ne sont pas traitées à temps.

À savoir que plusieurs facteurs peuvent favoriser les infections urinaires aiguës, notamment chez les femmes. La bactérie, qui se trouve à l’origine dans le tube digestif, peut contaminer l’entrée de l’urètre, à cause d’un mauvais essuyage ou suite à un rapport sexuel. Le fait de se retenir longtemps ou fréquemment d’aller uriner est également une cause fréquente d’infection urinaire.

Faire une pyélonéphrite sans infection urinaire, est-ce possible ?

Les infections urinaires ne sont pas les seules responsables des pyélonéphrites. Celle-ci peuvent être dues à une colique néphrétique liée à la formation d’un ou plusieurs calculs urinaires obstruant les voies urinaires le plus souvent d’un côté.

Les causes des infections urinaires et pyélonéphrites à répétition

Si vous souffrez de pyélonéphrite à répétition ou même d’une pyélonéphrite chronique, il y a des chances pour que vos problèmes soient dus à une malformation anatomique. Vous pouvez en être atteint sans symptôme ou sans fièvre. Les pyélonéphrites chroniques peuvent également se manifester uniquement par les douleurs lombaires. Les causes anatomiques restent toutefois assez rares.

Si ces symptômes reviennent souvent ou persistent, vous devez consulter un médecin. Vous devrez également réaliser une analyse des urines pour recevoir un traitement contre l’infection bactérienne. Si une anomalie est suspectée, vous serez amené à réaliser une imagerie (échographie, TDM hélicoïdale ou urographie intra-veineuse). La cause de l’obstruction des voies urinaires pourra être corrigée chirurgicalement.

Foire aux questions

J’ai des symptômes, comment consulter un médecin le plus rapidement possible ?

Pour recevoir un avis médical rapidement, vous pouvez téléconsulter. Vous pourrez décrire vos symptômes en vidéo, et recevoir une ordonnance, si nécessaire. Au vu de vos signes cliniques, le médecin pourra être amené à vous orienter vers une consultation en présentiel et/ou vous prescrire des examens complémentaires comme un ECBU avant de vous prescrire un traitement.

Selon les cas et la sévérité de vos symptômes, il pourra vous rediriger vers un service d’urgences (surtout le week-end et les jours fériés) afin d’effectuer les prélèvements indispensables avant de démarrer la prise d’antibiotiques.

Téléconsultez 7J/7

Voir les disponibilités. N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

À noter : la téléconsultation n’est pas un service pour les urgences vitales. En cas de symptômes graves, composez le numéro 15.

Quels sont les risques d’une pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite peut avoir des conséquences graves sur la santé et, parfois, mais très rarement, être mortelle. Elle peut déboucher sur un calcul ou un abcès rénal. Les formes graves sont plus fréquentes chez certains profils de patients, comme :

  • les personnes souffrant d’anomalies au niveau des voies urinaires (lithiase, tumeur, conséquences d’une opération) ;
  • les hommes à cause du risque de prostatite suite à une infection urinaire;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes âgées ;
  • les personnes immunodéprimées ;
  • les personnes souffrant d’une maladie rénale chronique ;
  • les personnes souffrant de comorbidités, le diabète en particulier.

Vous devez repérer les signes d’aggravation de votre infection et consulter en urgence si vous souffrez des symptômes suivants :

  • troubles de la conscience ;
  • faiblesse générale intense ;
  • difficultés respiratoires ;
  • pâleur ;
  • peau marbrée.

La pyélonéphrite est-elle grave durant une grossesse ?

Les infections urinaires et pyélonéphrites sont plus fréquentes chez les femmes enceintes pour des raisons anatomiques et hormonales. La pyélonéphrite pendant la grossesse entraîne un risque d’infection grave pour la femme, d’accouchement précoce et de transmission à l’enfant à naître des germes, avant ou pendant l’accouchement. Si vous êtes enceinte, votre médecin doit vous demander un examen urinaire à chaque consultation pour vérifier que vous n’êtes pas infectée.

Que faire si j’ai besoin de consulter le soir ou le week-end ?

Sur Qare, des médecins peuvent vous répondre en vidéo tous les jours, de 6h à 23h. Seules 10 minutes d’attente en moyenne sont nécessaires pour consulter un médecin généraliste en vidéo. Vous aurez la possibilité de recevoir un avis médical sans vous déplacer et une ordonnance pour un traitement, si le médecin le juge nécessaire.

Consulter en vidéo

Démarrer la consultation. Remboursée à 100 % par l’Assurance Maladie.

Combien de temps entre une infection urinaire et une pyélonéphrite ?

La pyélonéphrite peut tout de suite suivre l’infection urinaire ou arriver quasiment en même temps. En effet, une fois que la bactérie a atteint le rein, les symptômes se déclenchent rapidement et de façon très brutale.

Heureusement, les traitements antibiotiques fonctionnent rapidement, en seulement quelques jours pour faire disparaître les symptômes. Les antibiotiques sont adaptés aux germes identifiés par analyse des urines.