Herpès génital homme : symptômes et traitement

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin en 10 minutes !

En cas de symptômes, recevez rapidement un avis médical en téléconsultation 7J/7.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Démarrer la consultation

Infection sexuellement transmissible chronique, l’herpès génital peut toucher aussi bien les femmes que les hommes. Souvent causé par un virus voisin de celui à l’origine de l’herpès du visage et de la bouche, il toucherait 270 000 personnes chaque année en France. Comment le reconnaître ? Et comment le soulager ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus sur l’herpès génital chez l’homme.

Reconnaître l’herpès génital chez l’homme

C’est une maladie virale plutôt insidieuse, qui peut rester silencieuse pendant un certain moment. En effet, 60% des personnes infectées n’auraient pas conscience qu’elles sont atteintes d’herpès génital (absence de symptômes, confusion avec d’autres maladies de peau…). Plus rarement, il peut s’agir d’un zona génital, mais les symptômes sont différents et ce n’est pas le même virus.

En cas de suspicion d’herpès génital, certains patients, homme ou femme, se rendent sur Internet pour regarder des photos, dans le but de confirmer leur diagnostic. Sachez qu’une consultation chez un médecin, ainsi que plusieurs examens sont essentiels à un diagnostic sûr.

Les symptômes

Les premiers symptômes de l’herpès génital apparaissent 1 à 3 semaines après la contamination, chez l’homme ou la femme. On parle alors de primo-infection.

Plus ou moins importantes, les manifestations se situent au niveau du gland, du prépuce, de l’anus ou de l’urètre. Les ganglions de l’aine gonflent également et sont douloureux.

L’herpès génital chez l’homme se caractérise, dans un premier temps, par des symptômes, tels que :

  • Des sensations de brûlures de l’organe génital
  • Des démangeaisons

Par la suite, apparaissent de petites vésicules (éruption cutanée sur les parties génitales) à l’endroit où se trouvaient les démangeaisons. Ces vésicules, une fois éclatées, font place à de petites plaies, puis des croûtes.

Les symptômes de l’herpès génital disparaissent sous 8 jours.

À noter que l’herpès génital chez la femme conduit à des symptômes généralement plus sévères que chez l’homme. Les lésions s’observent au niveau de la vulve, du col de l’utérus, des parois du vagin ou de l’anus.

Les symptômes de l’herpès génital après la primo-infection

Contrairement à d’autres maladies, une personne infectée fait face à des poussées d’herpès tout au long de la vie. Ayant déjà fait face à une primo-infection, vous vous demandez probablement comment se débarrasser de l’herpès génital définitivement ?

Cela n’est malheureusement pas possible et c’est la raison pour laquelle on parle d’une infection sexuellement transmissible chronique.

Consulter un médecin maintenant

Pour parler à un médecin rapidement, prenez RDV en téléconsultation. Remboursable par l’Assurance Maladie

Dépistage et traitement de l’herpès génital chez l’homme

Comment savoir si on a le virus de l’herpès ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, il est fortement recommandé de consulter votre médecin traitant. Après observation de vos lésions, il pourra alors poser ou non le diagnostic.

S’il y a encore un doute, le médecin pourra vous prescrire un examen de dépistage de l’herpès génital. Celui-ci permet d’identifier le virus par un prélèvement au laboratoire du liquide contenu dans les vésicules.

Dans certains cas, une prise de sang peut également aider au diagnostic.

Comment soigner l’herpès génital chez l’homme ?

À l’heure actuelle, il n’existe pas encore de traitement curatif permettant d’éliminer le virus herpès simplex à l’intérieur de l’organisme. Les traitements antiviraux prescrits permettent principalement d’atténuer l’intensité et la durée des symptômes.

Pour soigner l’herpès génital, on utilise des traitements antiviraux tels que le Valaciclovir, l’Aciclovir et le Famciclovir. Leurs composantes agissent comme un agent bloquant dans la multiplication du virus. Ils sont le plus souvent pris par voie orale, mais peuvent parfois être administrés par voie intraveineuse dans les cas les plus sévères.

L’herpès génital pouvant resurgir à tout moment, il est donc recommandé aux hommes ou aux femmes atteints, de toujours disposer d’un traitement antiviral chez eux ou sur leur lieu de travail.

Herpès génital homme

Quels sont les effets secondaires des médicaments ?

L’herpès génital est soigné avec des traitements antiviraux, chez l’homme ou la femme, et il peut y avoir des effets indésirables. Parmi les plus fréquents :

  • Des nausées
  • Des maux de tête
  • Une sensation d’ébriété
  • De la fatigue

Recevez une ordonnance en ligne

Téléconsultez un médecin en 10 minutes, décrivez vos symptômes et recevez une ordonnance, si nécessaire. 7J/7 de 6h à 1h.

Chez certains patients, notamment ceux développant une insuffisance rénale, d’autres effets secondaires se trouvant dans la catégorie des troubles nerveux peuvent être observés. Agitation, confusion, convulsions, tremblements, somnolence, hallucinations…

Ils restent cependant plutôt rares et se manifestent lors d’une prise importante de Valaciclovir ou d’Aciclovir. La posologie de ces antiviraux devra être adaptée en fonction de la fonction rénale et une hydratation renforcée sera conseillée durant tout le temps du traitement.

Les traitement naturels pour soigner l’herpès génital

Il existe des alternatives dans la lutte contre l’herpès génital, comme des traitements homéopathiques, des plantes ou encore des huiles essentielles. Le virus ayant tendance à se réactiver au moment où les défenses immunitaires sont affaiblies, il importe d’avoir une bonne hygiène de vie durant les crises (sommeil, bonne alimentation…).

Parmi les traitements naturels pour soulager l’herpès génital, on retrouve le gel d’aloe vera, qui aurait des vertus apaisantes sur les parties atteintes. L’huile essentielle ou l’extrait de la mélisse officinale serait également efficace pour empêcher le virus de se développer.

L’efficacité de ces traitements n’a toutefois pas été prouvée scientifiquement.

Prévention de l’herpès génital : les bons gestes à adopter

La prévention de l’herpès génital chez les personnes non infectées

N’ayant pas encore été confronté à une primo-infection herpétique et à ses symptômes, il est possible de vous protéger en utilisant systématiquement des préservatifs pendant les rapports sexuels (aussi lors de cunnilingus ou de fellation).

Sachez toutefois que dans le cas de l’herpès génital, le préservatif n’offre pas une protection totale. En effet, ce dernier peut ne pas couvrir toutes les lésions. Le virus peut également se transmettre par le biais de doigts souillés.

Après chaque rapport sexuel, lavez-vous abondamment les mains.

La prévention de l’herpès génital chez les personnes infectées

Conscient de votre maladie, il vous est possible de protéger votre partenaire en vous abstenant tout simplement de rapports sexuels durant les poussées d’herpès. L’usage systématique du préservatif doit aussi entrer dans vos usages.

Veillez à bien vous laver les mains après avoir touché vos lésions. Cela permet d’éviter de le transmettre à d’autres personnes, mais également de propager l’herpès sur la bouche, par exemple, ou à d’autres parties du corps. Si vous devez vous occuper d’un bébé, redoublez de vigilance quant à l’hygiène de vos mains.

Si le virus reste très fragile hors du corps humain, il est toutefois fortement déconseillé de partager ses affaires intimes (serviette de toilette, savon…) lors d’une poussée herpétique.

Demandez conseil à un médecin

Prenez RDV en téléconsultation et évitez un déplacement en cabinet. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Comment vivre au quotidien avec des lésions d’herpès génital ?

Une des idées reçues de l’herpès est qu’il est causé par un manque d’hygiène : c’est faux ! Cependant, il est vrai qu’une personne infectée doit porter une attention toute particulière à son hygiène lors de poussées herpétiques.

Au quotidien, certaines habitudes doivent être prises pour limiter l’intensité et/ou de l’apparition des poussées :

  • Nettoyez vos lésions avec de l’eau savonneuse ou un antiseptique doux. Rincez ensuite abondamment et tapotez-les avec des mouchoirs jetables pour les jeter. Lavez-vous les mains après.
  • Ne grattez pas vos lésions
  • Ne touchez pas à d’autres parties de votre corps (notamment les yeux) après avoir touché vos lésions d’herpès génital
  • Évitez de porter des vêtements trop serrés

Herpès génital homme

Foire aux questions :

Est-ce que l’herpès génital est grave ?

Peut-il avoir des conséquences graves sur la santé ? Peut-on mourir de l’herpès ? S’il s’agit d’une maladie très désagréable à avoir, l’herpès génital n’est cependant pas dangereux pour la plupart des gens.

Il peut néanmoins représenter un risque pour les personnes immunodéprimées, ainsi que pour les enfants à naître ou les nourrissons.

Pour en savoir plus sur l’herpès :